AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2070122255
Éditeur : Gallimard (02/10/2008)

Note moyenne : 3.57/5 (sur 809 notes)
Résumé :
Je pense à Iris qui fut importante tout de même, à Émilie aussi, à Céline bien sûr, et puis d'autres prénoms dans d'autres pénombres, mais c'est Alice, toujours Alice qui est là, immuable, avec encore des rires au-dessus de nos têtes, comme si le premier amour était une condamnation à perpétuité.

" Alice et Fritz s'aiment, et passent leur vie à se séparer. Les raisons : la cyclothymie des mouvements passionnels, les parents et les beaux-parents, le tr... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (70) Voir plus Ajouter une critique
Marple
  10 mai 2018
Le titre est à l'image du livre : léger et plein d'autodérision. Car 'Nos séparations' raconte avant tout une histoire d'amour, celle de Fritz et Alice, une histoire certes moderne et compliquée, mais pleine de douceur et d'ironie tendre.
On sent que David Foenkinos aime se moquer des gens, mais qu'il se moque en même temps de lui-même, et surtout qu'il les aime et les comprend. C'est cet humanisme qui m'a un peu réconciliée avec lui, après sa Délicatesse qui ne m'avait pas paru délicate du tout et m'avait laissée de glace...
J'ai beaucoup souri pendant ma lecture, me suis reconnue dans certaines disputes absurdes ou fuites aberrantes, et ai même compati à la difficile situation du héros lâche qui s'enferre tout seul... Pour autant, faisant mentir leur titre, ces séparations vont probablement très vite s'envoler pour moi comme des bulles de savon...
Commenter  J’apprécie          500
candlemas
  07 octobre 2018
Mon premier Foenkinos, avalé le temps d'un week-end pluvieux...
Comme son nom l'indique, la trame de ce roman suit les poncifs du rapport amoureux, le tango argentin de l'interaction entre deux épris, les heur(t)s et malheurs de la danse du couple et de la passion.
Mais David Foenkinos, dans un format adapté (200 pages) le fait avec une verve franche et un humour piquant qui m'ont fait penser à Alexandre Jardin et Astor Piazzola. On suit avec plaisir l'évolution des couples de danseurs, mûs par une rueda des émotions où les passes succèdent aux changements de partenaires.
Bien sûr, le thème des séparations est on ne peut plus sérieux, et le "coeur profond", plus lent que l'émotion passionnée, reste souvent en rade sur la piste de danse, quand la musique s'arrête... mais David Foenkinos désacralise ces mélos du quotidien par son humour, à mon avis inégal : ainsi dans Nos Séparations certains passages incisifs m'ont fait rire aux éclats, notamment ceux confinant à l'absurde -que j'affectionne toujours autant- , tandis que d'autres sont tombés complètement à plat ; certains procédés de style m'ont paru agaçants d'intellectualisme, tandis que d'autres sonnaient justes ; ainsi l'usage des notes de bas de page comme partie à part entière de la narration.
C'est à juste titre que Bernard Pivot écrit en 4ème de couverture "on est dans la plus jolie tradition française : s'amuser de ce qui serre le coeur" ; et les réponses amoureuses dans le livre envers Bernard Pivot ne sont pas sujettes à caution : décidément, David Foenkinos écrit bien, avec grâce et délicatesse, malgré des passages plus faibles, clichés.
c'est bien ainsi que j'ai lu et apprécié ce livre. Chez lui la légèreté, qui permet de s'adresser à tous, n'empêche pas la gravité et, si certains personnages semblent à peine esquissés, le style et les situations sont, eux, travaillés avec un art consommé de la peinture au couteau. le geste, épuré, est sûr et vigoureux.
Une rencontre sympathique donc, sans enthousiasme délirant, mais qui mérite bien que je mette aussi dans ma pal La Délicatesse.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          350
quiliravivra
  19 septembre 2012
J'ai passé un très beau moment en compagnie de ce livre dont l'écriture m'a enchantée. David Foenkinos a encore sévi. Ce diable d'écrivain, auteur de "la délicatesse ", parvient une nouvelle fois à métamorphoser une suite d'aventures amoureuses somme toute relativement banales en un témoignage amoureux poétique, plein de simplicité et d'originalité, de gravité et d'humour.
David Foenkinos est un amoureux fou des mots et jongle avec eux à la façon d'un virtuose et parfois ......ceci en est le revers sans doutes......... il en fait un peu trop .... peut-être ?



Commenter  J’apprécie          340
Alinee
  12 décembre 2011
Ma deuxième lecture de David Foenkinos après "La Délicatesse" et c'est (pour moi) une merveille. Il fait partie des auteurs dont je dois constamment interrompre ma lecture pour annoter des dizaines de citations, toutes plus parlantes les unes que les autres.
J'étais restée sur ma faim avec "La Délicatesse", le style d'écriture me plaisait mais il manquait quelque chose. Un quelque chose que "Nos Séparations" m'a apporté. J'ai l'impression que pour une fois, je tombe sur des moments de vie, au travers de celle du personnage principal Fritz, qui disent tout haut ce que l'on se dit tout bas. Tout n'est pas que du pur bonheur et l'on trouve, dans nos séparations, beaucoup qui nous permet d'évoluer et faire de nous ce que nous sommes vraiment. On se retrouve, on se découvre même parfois.
Fritz et Alice se rencontrent et ne feront que se retrouver pour mieux se séparer à nouveau. Au milieu de ces presque 20 années, ils auront des enfants chacun de leurs côtés. Mais ils ne peuvent s'empêcher de se sentir ancrés dans leur relation du premier amour "comme si, le premier amour était une condamnation à perpétuité".Fritz est représentatif de la contradiction qu'il peut y avoir entre aimer une personne au delà de tout et pourtant, éprouver des désirs suffisamment primitifs pour être capable de la tromper la veille de leur mariage. Ou encore de fuir la réalité trop difficile à affronter en s'investissant dans une mission aussi incongrue soit-elle (genre, vendre des cravates en porte-à-porte !) en croyant qu'elle suffira à la reconstruction de l'âme.
Une jolie leçon de vie amoureuse.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          260
Aurel82
  15 mai 2017
Ce roman est mon troisième de David Foenkinos. J'avais adoré les deux premiers (La délicatesse et Les Souvenirs), j'ai adoré encore plus celui-ci. Nos Séparations nous démontre, à travers Fritz et "son" Alice, comment on reste malgré tout attaché (prisonnier) à son premier véritable amour, encore plus quand le hasard (destin) s'en mêle! J'avoue ne pas avoir comment classé ce livre : espoir ou pas, en tout cas il nous démontre que nous sommes, ce qui importe vraiment, ne sont que nos émotions et que le reste est superflu!
Commenter  J’apprécie          300
Citations et extraits (114) Voir plus Ajouter une citation
ZilizZiliz   01 juillet 2011
Nous sommes allés chez Ikea, et nous nous sommes disputés chez Ikea. Dans ce grand magasin, ils devraient embaucher un conseiller conjugal. Car s'il existe un endroit où le coeur des couples se révèle, c'est bien là. Je me demande même si tous ces meubles à construire ne sont pas qu'un grand prétexte pour semer la zizanie sentimentale. [...] Alice hésitait, et pire que tout : me demandait mon avis. Je n'avais aucun avis ici, j'étais lobotomisé. J'étais prêt à dire oui à tout, à acheter ces lampes qui ressemblent à des pissotières géantes, à monter des étagères jusqu'à la fin des temps. "Oh c'est insupportable d'être ici avec toi. Tu verrais comme tu tires la gueule !" (p. 82-83)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          350
claaireclaaire   15 août 2011
Je n'ai certainement pas fait assez de sport dans ma jeunesse pour supporter ainsi les mouvements irréguliers de mon coeur. Cela fatigue tellement , ce mouvement perpétuel du bonheur au malheur.Avec Alice, j'alternais sans cesse entre les mouvements d'euphorie où je voulais l'emmener en weekend sur la Lune , et les moments de violences intersiderales où je l'aurais enfouie au coeur de la Terre.Je pense qu'elle ressentais exactement la même chose. Habituellement si douce et si chuchotante, elle était capable de crier subitement, de deverser des sons stridents dans mes oreilles amoureuses. Nous étions dans la valse des tonatlités. Et je n'étais pas loin de penser que l'amour rend surtout sourd.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          200
bouleboule   04 janvier 2009
Nous sommes sortis en gloussant. Le gardien du cimetière nous a demandé d'être un peu plus discrets. Au milieu de l'allée, j'ai subitement pensé:
-Tu ne veux pas qu'on s'achète une concssion?
-Tu veux dire une tombe?
-Oui. On arrive jamais à être ensemble dans la vie. Alors au moins, on pourrait passer l'éternité côte à côte.
Commenter  J’apprécie          340
Under_the_MoonUnder_the_Moon   20 décembre 2014
C'était l'une de mes méthodes de vie : toujours rassurer les autres, en leur faisant croire à la rationalité de mes actes. Mais était-ce ma faute si tout m'intéressait ? Pourquoi toujours choisir ? La vie était une succession de limitations.
Commenter  J’apprécie          230
CarosandCarosand   31 août 2012
Nos vies sont des cercles. Des cercles avec des évolutions illusoires, des tentatives de nous faire croire que le but n'est pas le point de départ. Alors qu'il est évident que nous nous dirigeons vers l'origine, la poussière.
Commenter  J’apprécie          220
Videos de David Foenkinos (100) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de David Foenkinos
Découvrez la bande-annonce du nouveau film de Rémi Bezançon #LeMystèreHenriPick, l'adaptation du best-seller de David Foenkinos. Rendez-vous le 6 mars au cinéma pour enquêter avec Fabrice Luchini et Camille Cottin ! 📖🔍 Le 6 mars au cinéma. L'histoire : Une éditrice découvre un roman extraordinaire dans une bibliothèque qui recueille les manuscrits refusés par les éditeurs. Le texte, signé Henri Pick, devient un best-seller. Pourtant, ce pizzaïolo breton décédé deux ans plus tôt, n’aurait jamais lu de livre ni écrit autre chose que sa liste de courses. Un célèbre critique littéraire va mener l’enquête avec l’aide de la fille de l’énigmatique Henri Pick."
+ Lire la suite
autres livres classés : séparationVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox






Quiz Voir plus

David Foenkinos

De quoi souffre Hector le personnage principal de son livre "le potentiel érotique de ma femme" .

de collectionnite aigüe
de kleptomanie
d'alcoolisme
de narcolepsie

10 questions
114 lecteurs ont répondu
Thème : David FoenkinosCréer un quiz sur ce livre
.. ..