AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782812621734
112 pages
Éditeur : Editions du Rouergue (03/03/2021)
3.7/5   33 notes
Résumé :
Une nuit de lune rousse, au pays des volcans assoupis, Gallou la Brodeuse recueille une toute jeune fille sur le point d'accoucher. Au coeur de la forêt et au milieu des bêtes, elle enfantera Garance. Dans ce monde où la magie et la nature sont un rempart à la violence et l'ignorance, Garance deviendra la Sourcière. Admirée puis rejetée de tous à cause de ses étranges pouvoirs et de sa beauté époustouflante, la jeune fille va devenir la proie de celui que tout le mo... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (13) Voir plus Ajouter une critique
3,7

sur 33 notes
5
7 avis
4
4 avis
3
1 avis
2
0 avis
1
0 avis

Ichirin-No-Hana
  26 avril 2021
La Sourcière est une véritable petite parenthèse envoutante.
Véritable conte, Elise Fontenaille nous fait rencontrer Garance, jeune enfant recueillie par Gallou la Brodeuse au coeur de la forêt. La jeune fille semble avoir des pouvoirs envoutants.
Avec une écriture véritablement ensorcelante, Elise Fontenaille nous emmène dans son monde rempli de charme, de poésie et de magie. Bien que rapide, la lecture de ce roman est marquante. le récit est découpé en de très courts chapitres, chacun proposant des points de vue différents. L'autrice nous propose un tour de force d'écriture et nous propose un instant suspendu très agréable !
Commenter  J’apprécie          300
AmeliaChatterton
  10 septembre 2021
Lu dans le cadre du Pumpkin Autumn Challenge 2021, pour le menu Automne des mystères - Les ruines de l'Atlantide, je vous présente un conte (ou une nouvelle) comme on n'en fait plus ! L'histoire est courte mais envoûtante, entre historique et fantastique avec surtout un style qui rappelle les histoires que l'on raconte au coin du feu. Il met en scène une poignée de personnages forts, concentrés autour de la figure de la Brodeuse, sorte de magicienne vivant dans la forêt, qui adopte Garance une nuit de lune rousse. A l'enfant, elle apprendra tout ce qu'elle sait : broder, envoûter les arbres et les plantes. Garance grandira protégée par une renarde aussi rousse qu'elle, sous les regards bienveillants de la Gitane, du Vielleux et de l'Aveugle. Mais un danger rôde : Guillaume le Saigneur, fils d'un seigneur cruel dont la mère s'est suicidée, puis la fille, cherche à tout prix à posséder Garance. Entre le mépris des villageois à qui elle portera secours avec ses dons de sourcière, et le Saigneur qui guette un moyen de la violer, Garance veille... Jusqu'au jour où elle le rencontrera enfin. L'auteure sait instiller dans ce très court récit toute une ambiance faite de forêt, de croyances en la nature, de violence masculine. Chaque chapitre donne un point de vue différent sur l'avancée de l'histoire car il mettra en scène un personnage, voire des animaux ou un élément de la nature. J'ai été charmée de lire ce récit, qui dès les premières pages m'a immédiatement plongée dans son univers. Certains personnages ont des surnoms associés à leur métier ou à leur caractéristique, plutôt qu'un vrai nom, mais cela ne m'a pas dérangée. Au contraire, cela m'a permis de me concentrer sur le récit. Outre une ambiance, l'auteure parsème son histoire de thèmes forts : la puissance du plus fort, le rejet de la différence, la condition des femmes seules ou considérées comme des sorcières... Un conte au coin du feu qui vous plongera dans la forêt rien qu'une heure, aux côtés de Garance, sa renarde et tous les autres...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
LesMotsMagiques
  30 avril 2021
Dans ce court roman, on suit l'enfance de la jeune Garance, recueillie par la brodeuse Gallou suite à la mort en couche de sa mère. Ensemble, elles vont vivre paisiblement jusqu'à ce que le tristement célèbre Saigneur apprenne l'existence de la jeune fille et qu'il cherche à abuser d'elle.

Ce livre, entre le roman et la poésie, est magnifiquement écrit. Les premières lignes m'ont fait un peu peur puisque je n'étais pas sûr de réussir à entrer dans un roman à l'écriture si particulière, mais il m'a suffit de quelques pages pour être conquis.

Le sujet n'est pas des plus simples ni agréables à lire, mais la virtuosité de la plume permet d'aborder le sujet des violences sexuelles avec subtilité et douceur.

Si le thème est difficile, on parle aussi d'amour (filial et amoureux), de pardon, le tout sur un fond de magie et de respect de la nature et de toute vie.

On pourrait regretter que le récit atteigne à peine les 100 pages mais pour moi, il avait la longueur parfaite pour pouvoir vraiment le savourer. A découvrir absolument !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
DreamBookeuse
  19 avril 2021
Le roman ne faisant qu'une petite centaine de pages, impossible pour moi de faire une de mes chroniques à rallonge qui est un peu ma marque de fabrique. Je me contenterai de vous donner quelques fulgurances, quelques images, pour doucement vous faire rêver et vous convier à cette folle aventure.
Le pays des volcans assoupis c'est l'Auvergne. Ses paysages, ses monts, façonnés par ses géants endormis qui ont un jour craché leur lave, brûlant et transformant le sol en roches noires. C'est là bas que Gallou La Brodeuse s'est établie au milieu de la forêt, à l'abri des regards indiscrets derrière son voile d'invisibilité qu'elle renouvelle sans cesse. Gallou à qui l'Archevêque vient sans cesse demander des étoles brodées de sa main, brodées de ses cheveux qu'elle pique en des paysages merveilleux, des chouettes ailes déployées sur fond de lune. Là bas qu'elle recueille Garance, fille d'une fille si jeune et si pâle qu'elle l'enterrera sous le nom de Blanche. Dans sa maison de lave noire il y a désormais de la joie, une liberté intense et fière, celle d'une jeune fille aux cheveux de feu et de sa renarde. Celle de Feu, la salamandre cachée dans la cheminée. D'Era, la vieille chienne qui souhaite réchauffer les coeurs. D'Athéna qui s'enfuit retrouver Sélénée à la nuit tombée. Et puis parfois il y a aussi La Gitane qui danse à n'en plus finir et chante de sa voix rauque, le Luneux aux milles histoires, la Harpiste qui alerte depuis les rivières, le Musicien amoureux qui joue de la vielle et se fait oiseau. Tant de personnages tournoient dans cette danse qu'esquisse Elise Fontenaille, des personnages tendres, puissants, qui ont l'amour des artistes et la magie auvergnate.
Mais parce que tout n'est pas toujours beau et joyeux, parce qu'il faut toujours un pendant à la lumière, et que les ténèbres, partout, s'avancent dans le coeur des hommes, ils sont nombreux à saluer le talent des femmes-sorcières et plus nombreux encore à leur jeter ensuite la pierre. Nombreux aussi, ceux qui se vautrent dans la fange, le sang et les malheurs pour étouffer les leurs. de sa plume aiguisée, Elise instille du macabre partout où le Sanguinaire passe et raconte une enfance brisée, des chutes mortelles que rien arrête et les répétitions de l'histoire. Peut être Garance, la fille de feu pourra t-elle éteindre ce brasier de haine. Peut-être s'y perdra t-elle.
En résumé
L'histoire de la Sourcière se déroule comme une fable, un vieux conte qu'on raconterait le soir, au coin des feux sauvages. C'est beau, hypnotique, et on laisse les mots couler en soi comme on regarde les flammes brûler nos rétines. A la fin de notre lecture, nous voilà imprégnés du charme des volcans endormis, de leur magie ancestrale qui s'écoule dans chaque mot, de leurs rêves assoupis, et d'un désir fou de musique et de liberté, de courir les bois et de suivre les renards flamboyants. Pépite.

Lien : https://lesdreamdreamdunebou..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Chrisbookine
  29 juillet 2021
Élise Fontenaille maîtrise l'art de conter à merveille. J'ai adoré l'alternance des points de vue et l'écriture ciselée, une dentelle de poésie délicate et précise. On sent le souffle chaud et sulfureux du volcan qui attise les mots, la magie de la nature qui enchante les éléments et métamorphose les êtres. On sent la colère, la violence, la rage et la révolte mais aussi l'amour, la tendresse, la joie et la douceur : un melting pot d'émotions et de sensations.
Élise excelle toujours autant dans la concision et dans le rendu des ressentis. Encore un plaisir de lecture.
Commenter  J’apprécie          30

Citations et extraits (1) Ajouter une citation
hashtagcelinehashtagceline   05 avril 2021
- Te voilà avec une soeur... dit Gallou à l'enfant, en les contemplant. C'est vrai qu'elles se ressemblent, la fillette et la renarde...

Même pelage roux, même regard noir, même sauvagerie.

Le soir, elles dorment ensemble. Le jour, elles jouent.

Inséparables.
Commenter  J’apprécie          10

Videos de Elise Fontenaille (10) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Elise Fontenaille
Calypso, 14 ans, a lu l'histoire de Dorothy Counts - Affronter la haine raciale de Elise Fontenaille, chez Oskar éditeur. #speedbook #jebouquine #lectureado #romanado #Books ------------------------------------------ Abonnez-vous à notre chaîne Youtube : https://tinyurl.com/ya2scuvg
autres livres classés : contesVoir plus
Notre sélection Jeunesse Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Le garçon qui volait des avions

Où a grandi Colton ?

dans un foyer
avec ses parents
avec une amie
avec ses grands parents

11 questions
158 lecteurs ont répondu
Thème : Le garçon qui volait des avions de Elise FontenailleCréer un quiz sur ce livre