AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782205067309
48 pages
Éditeur : Dargaud (17/01/2014)

Note moyenne : 4.13/5 (sur 15 notes)
Résumé :
***édition de 1988 [en noir et blanc ]

Le Journal de Jules Renard lu par Fred, une fable introuvable depuis plusieurs années, est enfin réédité !

Dans cette version dessinée du Journal de Jules Renard, Fred imagine les pérégrinations de Jules Renard à travers la campagne et brode une discussion imaginaire pleine de fantaisie entre l'écrivain et un corbeau : une fable faite de petites réflexions sur l'existence, de jolies phrases, de jeu... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
fanfanouche24
  23 juillet 2019
Toujours une vraie joie de sauver un bouquin ...ce qui est le cas pour
ce roman-BD...Un camarade voulait se débarrasser d'un sac de livres;
il me l'a montré et j'ai découvert et retenu ce volume !
Ainsi, je laisse une petite trace de ce livre...qui va renaître, chez moi, ce jour, et demain, il partira chez des amis...qui sauront, je pense, l'apprécier, à leur tour !!
Un joli moment de lecture que ce dialogue imaginaire de Fred, entre
un corbeau...et un certain Monsieur , Jules Renard !! Il imagine une promenade bavarde entre l'écrivain et son compagnon, M. du Corbeau !!
Des réflexions, pensées acides, poétiques ou grinçantes sur les humains,
la mort, les écrivains, l'Académie, la famille, la politique, la postérité, Sarah Bernhard, les méchants critiques, Dieu et son ratage spectaculaire: l'Humain , etc.!!!
Des pensées, jeux de mots, dialogues à l'humour grinçant... qui vont comme un gant à l'esprit de Jules Renard, et de son Journal !... les dessins exclusivement en noir et blanc ajoutent à la magie et à la poésie de l'ensemble ...
Très heureuse de cette découverte bien tardive !! même si en tant que libraire, à mes débuts, j'ai vendu la célèbre BD de Fred, "Philemon"....en nombre !!
"-Vous avez parfois de curieuses pensées à propos d'autrui, Monsieur Renard.
- Bah ! Je ne pense à autrui qu'aux heures de paresse...
-...Mais je suis paresseux. (p. 28) [Flammarion, avril 1988]"
Ami de François Cavanna, Roland Topor, Wolinski, Reiser, Cabu, Gébé et du professeur Choron , Fred fondera avec eux, en 1960 Hara-Kiri, le journalbête et méchant, dont il fera de nombreuses couvertures mais également des dessins humoristiques et des contes (il en sera ensuite le
directeur artistique)....Il arrêtera en 1966 et travaillera pour "Pilote " !....
"Eh bé !... Vous n'êtes pas très gai, Monsieur Renard...Pourtant le vent a balayé tous les nuages. Regardez comment les étoiles brillent à présent.
-Hum . Tu as raison, Corbeau, les étoiles brillent...il y a de la lumière chez Dieu .(p. 73)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          352
clude_stas
  04 juin 2014
Jules Renard et Fred. Fred et Jules Renard. L'un est mondialement connu pour avoir écrit l'histoire d'un petit garçon roux, Poil de Carotte. L'autre est le créateur de tout un univers onirico-géographique dans lequel évolue Philémon, le héros qui porte si bien la marinière. Dit ainsi, cela semble être une rencontre très improbable. Et pourtant … Fred, auteur à la fois tendre et cruel, en pleine remise en question personnelle, trouve dans le journal intime de Jules Renard, des échos de ses propres pensées, de ses réflexions à propos du monde. Il faut bien le reconnaître l'écrivain peut se montrer féroce (il n'aime pas Sarah Bernhardt, c'est évident) et règle ses comptes avec les fâcheux, les snobs, les faux intellectuels, les écrivaillons, les faux amis, les vrais ennemis. Mais, surtout, sans aucune complaisance, il paie l'addition pour lui-même, ses défauts, ses espoirs déçus, ses attentes désabusées, ses petites trahisons. Il le fait toujours avec cet humour qui le caractérise : « Un bon mot vaut mieux qu'un mauvais livre » écrit-il.
Fred saisit à bras le corps diverses citations pour en faire le sel d'une conversation entre Jules Renard et … un corbeau. Tous les deux de déambuler, tels Socrate et ses étudiants. Et de rencontre en rencontre (un arbre qui parle, un cochon, des duellistes, un épouvantail), se tisse une philosophie une sagesse, un art de vivre, loin des « feux de la rampe ». Vivre à l'aune de ses envies, c'est ce que Fred désirait après avoir abandonné Philémon à ses aventures pour se tourner vers d'autres personnages dont Corbac aux baskets (déjà, un corbeau). La préface d'Antoine Morel, également une plume acide qui peut se faire douce, nous le dit merveilleusement : ces deux-là se sont retrouvés, depuis 2013, dans un ailleurs immatériel. Et je suis sûr et certain qu'ils nous regardent et doivent bien rire de nos petits et grands travers, de nos angoisses, de notre consumérisme puéril, de notre course à la célébrité. La postface de François le Bescond remet cette oeuvre dans son contexte chronologique. A noter que cette réédition propose cette bande dessinée pour la première fois en couleurs et avec une version alternative des deux premières pages. le graphisme de Fred est toujours aussi nerveux et incisif. Et il reste, ici également, une référence pour la création de mises en pages originales. Une très bonne introduction pour (re)découvrir Jules Renard.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Yvan_T
  15 mars 2014
Cette réédition signée Dargaud raconte la balade bucolique de Jules Renard, l'auteur de Poil de Carotte, accompagné d'un corbeau ne tenant pas dans son bec un fromage, mais de nombreuses questions qui viennent rythmer cette promenade philosophique.
« – Hmm… Et à quoi travaille-t-il ? »
« – À son livre, voyons. »
« – Ah bon ? Il copie un livre ? »
« – Il ne le copie pas, Monsieur, il l'invente. »
« – Quoi ? Il l'invente ? Mais alors ce n'est donc pas vrai, ce qu'on met dans les livres ? »
Tout au long de cette marche qui sort volontiers des sentiers battus, maître Renard et son ami corbeau discutent de tout et de rien, du sens de la vie, de la nature des hommes ou du monde dans lequel on vit… parfois avec humour et souvent avec profondeur d'esprit et grande lucidité.
« Penser ne suffit pas… Il faut penser à quelque chose. »
Au fil de rencontres plus ou moins incongrues (un cochon, un borgne, un chasseur, le penseur de Rodin,…) l'auteur invite à la réflexion ou s'amuse avec les mots pour faire de jolies phrases.
« Quand on a du talent, corbeau, on vous imite, vous devenez à la mode. Si vous devenez à la mode, vous passez de mode… »
Dans « L'histoire du Corbac aux baskets », qui proposait une métaphore sur la discrimination et sur l'exclusion, le créateur de Philémon utilisait également un corbeau afin de dénoncer certains travers de notre société en jouant délibérément la carte de l'absurde. Si cette histoire sans véritable but ne m'a jamais vraiment accroché, elle démontre néanmoins que Fred et Jules Renard partagent le même sens de l'humour. le plaisir se situe donc plus au niveau des dialogues farfelus, d'une grande finesse et remplis de poésie. Notons au passage que l'auteur utilise également cette fable pour évoquer les difficultés et la solitude du métier d'écrivain.
« Il y a des moments où je me sens très proche de lui (du cochon). Eh oui, cochon, toi et moi, on sera appréciés après notre mort. »
Visuellement, le dessin de Fred est mis en couleurs par Isa Cochet pour l'occasion. le travail au niveau du découpage et des cadrages est remarquable et contribue à mettre en valeur cette randonnée imaginaire.
« Il faut toujours casser la glace qui se reforme dans le cerveau pour l'empêcher de geler. »
Une jolie réédition qui a le mérite de faire découvrir un album injustement méconnu et de rendre hommage à un grand monsieur du neuvième art.
Lien : http://brusselsboy.wordpress..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
vassia7178
  30 avril 2019
Bande-dessinée préfacée par François Morel, écrite et illustrée par Othon Aristides (alias Monsieur Fred). Poésie, dialogues imaginaires et réflexions de Jules Renard avec un corbeau (Le corbeau et le Renard).
Commenter  J’apprécie          10


critiques presse (2)
Sceneario   10 février 2014
Le Journal de Jules Renard est une oeuvre magnifique, magique qui mérite une très belle place dans nos bibliothèques. Une oeuvre qui arrive à point pour confirmer l'incroyable talent de Fred, mais aussi pour reconnaitre le travail de Jules Renard.
Lire la critique sur le site : Sceneario
BDGest   15 janvier 2014
Cette randonnée poétique est magistralement mise en image. Sous un aspect très simple – les décors se limitent à un paysage rural assez dénudé -, se cache un découpage au cordeau qui sublime les mots.
Lire la critique sur le site : BDGest
Citations et extraits (12) Voir plus Ajouter une citation
fanfanouche24fanfanouche24   22 juillet 2019
Eh bé !... Vous n'êtes pas très gai, Monsieur Renard...Pourtant le vent a balayé tous les nuages. Regardez comment les étoiles brillent à présent.
-Hum . Tu as raison, Corbeau, les étoiles brillent...il y a de la lumière chez Dieu . (p. 73) [Flammarion, avril 1988]
Commenter  J’apprécie          140
fanfanouche24fanfanouche24   23 juillet 2019
-Eh oui, Corbeau, si plaie d'argent n'est pas mortelle, elle ne se referme jamais.
- Moi, j'essaie de mettre de l'argent de côté...
- Mais ce n'est jamais du bon côté. (p. 126)
Commenter  J’apprécie          92
fanfanouche24fanfanouche24   23 juillet 2019
Il faut toujours casser la glace qui se reforme dans le cerveau pour l'empêcher de geler.
Commenter  J’apprécie          130
fanfanouche24fanfanouche24   22 juillet 2019
Parfois, je me demande ce que deviennent toutes les larmes qu'on ne verse pas. (p. 131)
Commenter  J’apprécie          130
fanfanouche24fanfanouche24   22 juillet 2019
-Vous avez parfois de curieuses pensées à propos d'autrui, Monsieur Renard.
- Bah ! Je ne pense à autrui qu'aux heures de paresse...
-...Mais je suis paresseux. (p. 28) [Flammarion, avril 1988]
Commenter  J’apprécie          20

Lire un extrait
Videos de Fred (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de  Fred
Numéro de Comix (Arte) sur Fred (1/2)
source: http://www.arte.tv/
autres livres classés : rêverieVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Philémon (sans Baucis)

Philémon est entrainé malgré lui dans le monde ...?...

Des lettres de la Manche
Des Lettres de la Méditerranée
Des Lettres de l'Océan Atlantique
Des Lettres de l'Océan Indien

10 questions
9 lecteurs ont répondu
Thème : Philémon, tome 2 : Le Naufrage du 'A' de FredCréer un quiz sur ce livre