AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782264065629
360 pages
Éditeur : 10-18 (16/04/2015)

Note moyenne : 3.64/5 (sur 28 notes)
Résumé :
Sven-Gunnar Erlandsson est un homme ordinaire : entraîneur de football apprécié de tous, il mène une existence paisible entouré de sa femme Adrianti, une Singapourienne rencontrée lors d’un voyage en Asie, et de leurs deux enfants. Jusqu’à ce fameux soir où il se rend à une partie de poker et se fait abattre sur le chemin du retour. Dans sa poche, quarte cartes à jouer ainsi qu’un étrange code. Qui les y a mis et pourquoi ? Le charmant Sandén et l’extravagante Gerdi... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (8) Voir plus Ajouter une critique
Khalya
  10 mai 2018
4ème tome des aventures de Conny Sjoberg et son équipe, j'ai été surprise qu'à aucun moment, personne, dans l'équipe, ne fasse allusion à leur collègue, décédé dans des circonstances assez horribles, dans le tome précédent. Il est vrai que ce tome semble se passer un an et demi plus tard, si j'en crois la chronologie apportée par les réflexions à propos du viol de Petra (qui a eu lieu dans le premier tome) que se fait un de ses rares collègues au courant, bien décidé à faire tomber le « deuxième homme ». Mais quand même, quelques allusions à un collègue « tombé au combat », ça m'aurait paru normal.
Alors qu'ils doivent tous reprendre le travail le lendemain, le sort décide de les faire revenir sur le terrain un jour plus tôt sur la scène d'un crime qui ressemble fort à une exécution. Un homme à été abattu d'une balle dans le dos et achevé d'une dans la nuque.
Dans sa poche 4 cartes de jeu et une bande papier sur laquelle est inscrite une suite de chiffres et de lettres quasiment illisible.
Dès le début de cette nouvelle enquête, on rencontre deux nouveaux membres de l'équipe : Hedvig Gerdin, qui reprend un poste après près de 30 ans d'interruption qu'elle a mit à profit pour se perfectionner intellectuellement et qui est assez antipathique au premier abord, toujours assez agressive, mais avec un bon instinct ; et Odd Andersson, très bon policier mais rendu célèbre pour avoir failli aller en finale dans la nouvelle star suédoise, ce qui parfois fait que les adolescentes ont du mal à le voir comme un policier.
L'enquête part de suite sur la piste du poker, à cause d'une part des cartes retrouvées sur lui et du fait que la victime jouait chaque mois, avec trois camarades, et qu'ils avaient pour habitude, chaque année, de dépenser leurs gains dans un repas bien arrosé.
Je comprends que les policiers aient immédiatement suivi cette piste qui parait évidente, mais j'ai trouvé que Conny Sjoberg commettait une grossière erreur en refusant d'envisager d'autres pistes sur le seul prétexte qu'elles sont soulevées par Hedvig Gerdin qu'il semble ne pas supporter.
Il y a des retournements de situation auxquelles je ne m'attendais pas du tout, même si je n'étais en fait pas très loin de la vérité. Je pensais juste que ce n'était pas à ce point, et que ce n'était pas vraiment lié à l'enquête.
Concernant l'enquête elle-même, comme dans chaque tome, on va jusqu'au bout. Concernant l'affaire du viol de Petra, on a avancé, beaucoup avancé même, mais j'attends le prochain tome où j'espère voir enfin le « deuxième homme » révélé au grand jour et se faire lamentablement écraser par l'équipe !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
emi13
  21 avril 2015
Quatre amis se réunissent pour leur poker traditionnel à l'auberge de Langbro.A la sortie de ce poker Sven Gunnar Erlendsson ne rentrera pas chez lui, on le retrouvera assassiné dans la forêt, tué par balles .Dans sa poche sont retrouvées quatre cartes à jouer. Que signifie ce message ? Qui en veut à notre ami Sven Gunnar lui, le père tranquille, respecté de tous, qui lui en voulait, qu'a-t-il fait, quel secret cache-t-il ? L'inspecteur Conny Sjöberg interrompt ses vacances pour pouvoir se mettre au travail car l'affaire est bien mystérieuse.

Commenter  J’apprécie          110
pdupaty
  12 juillet 2015
La dernière carte est le quatrième volet d'une série suédoise que j'adore, et qui est même l'une de mes préférées du genre. En rentrant d'une partie de poker, un homme d'une cinquantaine d'années est abattu dans un parc de Stockholm. On retrouve sur lui des cartes à jouer et son smartphone a disparu. Ce meurtre a tout l'air d'une exécution ou au moins d'une vengeance. Ses camarades de jeu sont soupçonnés en premier lieu, mais aucune piste n'aboutit. Et au fur et à mesure des investigations du commissariat de Hammarby, des révélations se font. L'homme était apprécié de tous, un bon père de famille marié à une Asiatique, qui entraînait l'équipe de foot féminin de ses filles et s'investissait dans de nombreuses actions caritatives. Mais il apparaît au fur et à mesure de l'histoire qu'il se livre à des activités bien plus douteuses qu'il n'y paraît.
C'est un ton en dessous des trois premiers tomes de la série. La construction est différente, plus à la manière d'un polar classique alors que les autres relevaient plutôt du thriller. On est donc moins tenu en haleine, du moins dans la première partie du livre. Je trouve aussi qu'il y a quelques raccourcis, certains points auraient pu être plus développés. Par contre, j'aime toujours autant les personnages du commissariat de Hammarby. Surtout qu'il y en a de nouveaux qui sont tout aussi intéressant (Odd Andersson, metalleux qui a participé à la version suédoise de la Nouvelle Star :D et Hedvig Gerdin, une quincagénaire décallée qui a intégré la police sur le tard). Et puis l'histoire est beaucoup moins centrée sur le commissaire Conny Sjöberg. Je pense que si on n'a pas lu les précédents tomes, on peut rester un peu sur sa faim. Mais si on connaît déjà les personnages, c'est très bon. J'attends donc la suite de la série avec impatience.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Pat0212
  04 mai 2018
Le 2 aout 2009, dans la nuit, Sven-Gunnar Erlandson rentre chez lui après une soirée arrosée avec ses copains de poker. Ils sont dépensé leur cagnotte annuelle alimentée par les pertes du groupe. Il rentre à pied par la forêt quand un inconnu lui tire dans le dos et l'achève ensuite d'une balle dans la nuque. C'est le dernier dimanche des vacances scolaires et toute la brigade de l'inspecteur Conny Sjöberg se trouve rappelée d'urgence.
On trouve dans la poche de la victime quatre cartes, ce qui ajouté au mode d'exécution fait penser qu'il s'agit d'une vengeance pour des tricheries au poker. L'équipe se met à enquêter sur ce notable à la réputation sans tache, banquier qui s'occupe d'un club de football amateur, en particulier des enfants et qui aide souvent les sans-domicile fixe. Tout le monde est unanime à affirmer que la victime était appréciée de tous, qu'il n'a jamais pu tricher aux cartes et que de toutes façon le groupe ne jouait que de petites sommes qui leur servaient à financer un bon repas par année. Les policiers se concentrent sur les amis de Sven, qui semblent tous avoir de vilains secrets à cacher : Jan semble un très mauvais perdant et c'est lui qui a financé le plus gros de la cagnotte cette année, Lennart a été écarté du poste d'entraîneur de l'équipe des filles car il aurait dragué les gamines et les aurait regardé de manière grivoise. Quant à Staffan, il est déprimé depuis le suicide de sa femme et la disparition d'une fillette russe qui passait les vacances chez eux et qu'ils étaient en train d'adopter huit ans auparavant. de lourds soupçons ont porté sur Staffan à ce moment-là et Sjöberg pense qu'il est coupable du meurtre de l'enfant , de sa femme et maintenant de Sven, mais l'enquête piétine.
De leur côté Hedvig, Jens et Jammal pensent que Sven n'était pas le notable lisse et sans histoire que l'on croit et orientent leur recherches dans ce sens.
On retrouve ici toute l'équipe du commissariat d'Hammarby (Stockholm). Cette enquête est moins palpitante que la précédente et les deux parties l'histoire pourrait être mieux coordonnées, les pièces du puzzle ne s'imbriquent pas tout à fait bien. Pourtant malgré ces petits défauts c'est un excellent moment de lecture. J'aime beaucoup l'inspecteur Sjöberg qui sait faire preuve d'humanité et reconnaître ses erreurs. On suit aussi en filigrane l'enquête que Jammal mène tout seul sur le viol de sa collègue et amie Petra et les développements de la dernière page laisse entendre une suite, ce qui me réjouit beaucoup.
Ce livre a eu une assez mauvaise critique, mais il ne la mérite pas, même s'il est moins réussi que les premiers opus de la série. J'ai aussi beaucoup aimé le fin mot de l'histoire, car si la justice judiciaire n'est pas satisfaite, la justice immanente l'est largement. J'aime aussi le côté faillible des héros, aucun n'est parfait, il n'y a pas de super héros, mais des hommes imparfaits qui aspirent à travailler pour la justice de leur mieux, je les trouve très humains et convaincants.
Un très chouette polar nordique à ne pas manquer, surtout si on a aimé les premier volumes de cette belle série.

Lien : https://www.patpolar.ch
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
asnico
  21 juillet 2016
Sven Gunnar Erlandsson se fait exécuter en forêt alors qu'il rentre chez lui après un dîner avec ses amis de poker.
On trouve sur lui 4 cartes à jouer + un message codé.
Est-ce un de ses compères qui a fait le coup ou cet assassinat est-il en lien avec toute autre chose que le monde du jeu?
Sven n'a pas d'ennemi et est perçu comme un citoyen exemplaire. Mais vous connaissez l'expression: l'habit ne fait pas le moine. Alors quelle est la véritable personnalité de Sven et qui a intérêt à ce qu'il disparaisse définitivement?
La brigade de Stockholm, emmenée par le commissaire Sjöberg, enquête et va découvrir bien des surprises sur Sven et sur son entourage... Certaines affaires non résolues vont ressurgir mais je n'en dirai pas plus!
Ce polar n'est pas inoubliable mais se laisse lire. Il y a un léger ralentissement de l'action au milieu de l'intrigue mais quelques rebondissements qui valent le détour.
Idéal pour l'été!
Commenter  J’apprécie          30

Citations et extraits (19) Voir plus Ajouter une citation
rkhettaouirkhettaoui   20 septembre 2014
La femme et l’homme donnent tous deux l’impression de posséder une certaine intelligence et du discernement. Malgré tout. Bien qu’ils aient l’un et l’autre été condamnés pour des délits mineurs, bien qu’ils aient gâché leur vie à cause de la drogue, et qu’à un moment la femme ait perdu la garde de ses deux enfants. Des circonstances malheureuses, qui les ont contraints à renoncer à tout rêve de reconnaissance sociale et de vie meilleure. Mais ce sont des individus réfléchis, inoffensifs pour ceux qui les entourent.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
rkhettaouirkhettaoui   20 septembre 2014
Une femme agréable, gentille avec les enfants, jolie à regarder et prête à tout accepter. Même de se faire violer. Le genre de femme qu’on ne trouve pas facilement. Mais ça ne lui suffisait pas. Il ne pouvait pas se contenter de cris étouffés et du plaisir d’infliger quelques petites douleurs. Il voulait plus.
Commenter  J’apprécie          70
rkhettaouirkhettaoui   20 septembre 2014
Mais bon, c’est une adepte de la contradiction systématique. Elle se fait un devoir d’avancer à contre-courant. Il est possible que ce qui l’agace en elle soit sa propension hors norme à l’esprit critique. Et Andersson n’est pas le seul. Il faut savoir rester humble et privilégier le collectif.
Commenter  J’apprécie          40
asnicoasnico   16 juillet 2016
Ses sens et ses pensées se dirigeaient ailleurs sans qu'elle puisse s'y opposer, et elle a dû se résoudre à laisser son esprit divaguer.
Une forêt peuplée de trolls. Un mélange de lumière et d'obscurité. Le jeu des ombres entre les arbres. Des suées, le froid, le gazouillis des oiseaux. Le vent qui danse avec les ramures.
Les odeurs. Aiguilles de pin et feuilles, champignons et lichens. Le sang. La mort. (p 196)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
rkhettaouirkhettaoui   20 septembre 2014
Même des individus aussi singuliers ressentent le besoin d’avoir des camarades de jeu. Bien qu’ils aient soin de garder leurs agissements secrets, ils aspirent à les voir reconnus, comme le commun des mortels.
Commenter  J’apprécie          40

Videos de Carin Gerhardsen (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Carin Gerhardsen
Carin Gerhardsen - La comptine des coupables .À l'occasion du Festival International Quai du Polar 2013, Carin Gerhardsen vous présente son ouvrage "La comptine des coupables" aux éditions Fleuve Noir. Traduit du suédois par Charlotte Drake et Patrick Vandar. http://www.mollat.com/livres/gerhardsen-carin-comptine-des-coupables-9782265089082.html Notes de Musique : "Morning Emerges From Night" by Ergo Phizmiz (http://www.ergophizmiz.net)
Livres les plus populaires de la semaine Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
2083 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre