AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782709666916
450 pages
Éditeur : J.-C. Lattès (14/04/2021)

Note moyenne : 4.3/5 (sur 25 notes)
Résumé :
1291, Terre sainte. Un groupe de templiers, chargé d’une mission secrète, est massacré au milieu du désert. Un seul chevalier en réchappe, miraculeusement.

1943. Des ténébreux châteaux allemands aux couloirs troubles du Vatican, Tristan Marcas s’engage malgré lui dans une nouvelle quête.
À la recherche d’un mystère qui le conduira jusqu’aux portes de l’enfer.

Un thriller vertigineux, qui explore les arcanes oubliées de l’histoire... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (9) Voir plus Ajouter une critique
ThomasNouvelle
  11 mai 2021
À la manière d'une épopée spatiale digne de Star Wars, les auteurs Eric Giacometti et Jacques Ravenne entame le second volet de la saga du Soleil noir et remettent en scène Tristan Marcas. Sorti à la mi-avril, ce nouveau roman est tout bonnement jouissif par sa limpidité, par un scénario digne des meilleurs films d'aventures. Aujourd'hui, je vais tenter de vous expliquer pourquoi ce tome 4 annonce une nouvelle trilogie meilleure que la précédente. Défi accepté !?
Point de départ …
Nous sommes au coeur de la Seconde guerre mondiale et six mois après la défaite allemande à Stalingrad, Tristan Marcas a été enrôlé dans l'Armée Rouge pour récupérer des oeuvres d'art pillées par les Allemands. Après les événements de la relique du Chaos, Himmler apprend que son ancien agent est toujours vivant. Bien décidé à le récupérer, une mission est et bien décidé de le récupérer, Marcas sera exfiltré par les hommes du Reichsfürher. Marcas prendra dès lors le chemin d'une dangereuse mission.
On prend les mêmes et on recommence (Acte IV)
L'acte IV, c'est un peu comme un « nouvel espoir ». Sans brosser dans le sens du poil, on sent que les Giacometti Ravenne se sont faits plaisir avec leur héros. Tristan Marcas est clairement le personnage central du roman, tel qu'on l'a découvert dans le triomphe des ténèbres en 2018. Mais qu'en est-il des autres personnages ? La première trilogie a permis d'explorer quelques caractéristiques et de donner une certaine dynamique à Adolf Hitler ou à Heinrich Himmler sans pourtant excuser leurs gestes mais cela donne une vision plus nette de leurs personnalité. Concernant les personnages fictifs, Erika von Essling signe son retour mais sera vite éliminée de l'équation, peut-être trop rapidement. Et on retrouvera Laure Destillac pour le twist final.
Autour de Tristan, on retrouvera adjuvants et opposants. SS, gestapistes, un ami d'enfance et des membres d'une société secrète que l'on nomme l'Ordre. Sans jamais croiser la route du pape Pie XII ou des princes de l'Église, ces derniers auront un rôle clef. On notera que le héros a pris un ton plus cynique face aux situations et aux individus.
Vatican, Templiers, Saint suaire et société secrète
Comme il a été dit en début de chronique, le roman est purement jouissif car servi par un scénario limpide où on peut trouver bien des similitudes avec Indiana Jones. Les auteurs font même un clin d'oeil à une mission allemande qui a échouée en Egypte, ce qui rappelle « Les aventuriers de l'Arche perdue ». Si dans La nuit du mal, Ian Fleming avait été mis à contribution et l'inspiration bondienne est de retour avec ce nouveau tome. Tel l'espion de sa grâcieuse Majesté, Tristan Marcas se veut être en grande forme malgré les nombreuses épreuves qu'il va rencontrer. On ajoute à ça ce faux air de jeu vidéo où le héros doit mener des quêtes les unes après les autres, ramener de précieux artefacts à un commanditaire afin de passer au niveau suivant. C'est en quelque sorte la sensation perçue en début de lecture lorsque Tristan Marcas rencontre Heinrich Himmler.
Après la lecture du prologue, j'ai pensé à La croix des assassins, un groupe de templiers doivent quitter Saint-Jean-d'Acre avec un précieux chargement au printemps 1291. Ici, on transpose l'action à Jérusalem avec une situation quasi similaire et à l'automne de la même année. Et point commun entre les deux romans, le personnage principal de du prologue s'appelle Guillaume. Allez … Je sais, c'est du chipotage !
Mais alors qu'est-ce qui peut rattacher les chevaliers du Temple, les Nazis, le suaire de Turin ? Si on retrouve les ingrédients d'une bonne partie des thrillers ésotériques, on aime se laisser berner par les auteurs. C'est à partir de là que le processus d'identification se met en place car on vit cette (en)quête avec Tristan, on réfléchit en même temps que lui, voire même on souffre avec lui.
Pour agrémenter la lecture, le duo nous sert plusieurs scènes très fortes dont une qui concerne un exorcisme à distance sur la personne d'Adolf Hitler. Un moment qui nous fait dresser les cheveux sur la tête. Un élément qui pourrait être sorti de la tête des auteurs mais qui a été confié par le vaticaniste Fabio Marchese Ragona. On découvrira d'autres faits qui ont existé comme le commando Hexen ou commando des sorcières.
Après ces faits historiques méconnus, on ira à la rencontre d'une société secrète que l'on nomme l'Ordre qui n'hésitera pas à se défaire de tous les gêneurs qui oseront s'approcher de près ou de loin de l'étoffe de lin qui a recouvert le corps du nazaréen. Il y a dans les membres de l'Ordre deux personnages issus de l'aristocratie italienne qui auraient pu sortir d'un James Bond car ils sont charismatiques, puissants et sadiques.
Dans le dernier acte, Tristan Marcas va toucher du bout du doigt, ce qui deviendra la solution finale des nazis. On ajoute à ça la petite part de fantastique que l'on avait aperçu quelques pages avant et là, on redécouvre un certain docteur Wirth entraperçu au cours de lecture et occupe à moins de dix pages de la fin, l'expérimentation sur les humains. le docteur Wirth peut faire penser à l'Ange de la mort, alias Josef Mengele.
Un tome 4 qui fait le job !
Une intrigue bien construite qui ne perd pas le lecteur, des éléments historiques inconnus et très bien exploités, rendant le tout très fluide et sans longueur. le second cycle du Soleil noir démarre sur les chapeaux de roue. Une quête l'immortalité totalement folle face à Tristan Marcas très cartésien. Je vais faire une dernière référence à Ian Fleming en le citant car cela s'applique très bien à ce roman : « Mes histoires sont plutôt fantastiques, même si elles s'inspirent souvent de la réalité. Elles sont extravagantes et dépassent le domaine du probable mais pas, selon moi, celui du possible ». le soleil noir peut se lire de l'Aurore au Crépuscule ou du Crépuscule à l'Aurore ...
En conclusion
Ce tome 4 nous prouve que le duo est au sommet de son art car pas à un seul instant, j'ai tenté de faire le lien entre Tristan et Antoine Marcas. Certes, je serai très content de retrouver ce dernier, quatre ans après sa dernière aventure et je serai peut-être encore plus content de connaître le mère de tous les secrets, savoir s'il existe un lien entre les deux.
Je vais terminer par un souhait, car je trouve cela pourrait boucler la boucle de la Seconde guerre mondiale, c'est d'avoir une interaction entre Tristan Marcas et François le Guermand avant que celui ne reçoit l'ordre de transférer les archives maçonniques. D'ailleurs, je vous invite à (re)lire le rituel de l'ombre et vous verrez que cela peut peut faire son petit effet.
Que peut-on attendre pour le tome 5 ? Résurrection se termine au printemps 1944, le débarquement en Normandie n'est plus très loin. Vers quoi ira Tristan ? Que va demander Laure ? Réponse au printemps 2022. En attendant, Antoine Marcas reviendra à la mi-octobre 2021.
Lien : https://litteraturemaconniqu..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
LeaTouchBook
  17 mai 2021
Chronique de Grybouille sur le blog Léa Touch Book
J'imagine que cela doit être très difficile pour les écrivains de conserver toute l'intensité d'une histoire à travers une saga.
Ce tour de force est réalisé par le tandem Éric Giacometti et Jacques Ravenne dans ce quatrième volume de la Saga du Soleil Noir.
En ouverture comme à l'accoutumé un résumé du précédent roman, nous avions laissé Tristan Marcas en juin 1942.
La quête des swastikas s'est achevée sur l'île mystérieuse de Bornholm au large du Danemark par un statu quo. Aucune puissance en guerre ne pourra à elle seule inverser le cours de l'histoire. L'Allemagne, les États-Unis et l'Union Soviétique en possèdent une.
La quatrième ? Elle gît au fond de la lagune vénitienne.
Tristan se retrouve embarqué par un commando soviétique, déclaré disparu en opération et pourtant ...
Juillet 1943, une guerre totale ravage le front de l'Est, Stalingrad présage d'un possible retournement de situation mais « les ténèbres règnent toujours… »
Au Vatican, le Pape Pie XII est confronté à des forces qui le dépassent.
Dans l'ombre un Ordre laïc garant des secrets de la Chrétienté qui travaille pour le Vatican.
Des membres du clergé qui sont en danger…
Au sein même de l'état Nazi des tensions existent.
En Italie le Duce est mis en difficulté.
Tristan va devoir serrer les dents… « Si le malheur te frappe, colle-toi contre un arbre. le malheur ne disparaitra pas, mais la peine, oui. »
Dans ce nouvel opus vous croiserez Erika, Ulrike Meyer archiviste, la Comtesse Sophia d'Urbino, Kirsten Feuerbach traductrice, car les femmes tiennent une grande place dans cette saga, Benito Mussolini pas au mieux de sa forme, le Reischfuhrer Himmler en papa, Goering toujours plus gras, Soeur Maria Estrella en cobaye, le Cardinale Gianbatesti, Hitler, des méchants SS habillés par Hugo Boss, le docteur Giovanni Borromeo et son salutaire virus K, le père Spinale et sa grande faute, et bien d'autres personnages qui trouvent leur place dans ce magnifique scénario.
En fil rouge nous suivons des secrets bien gardés, le carré SATOR, le tableau de Böklin « L'île des morts », le Saint Suaire.
De part sa richesse, en petits cailloux habilement disposés tout au long de notre lecture, ce quatrième tome est une réussite.
L'implication et la qualité d'écriture d'Éric Giacometti et de Jacques Ravenne font des merveilles.
Les éléments collectés par les auteurs sont un plus qui rendent crédibles certains événements qui sont vécus par les personnages.
Je vous souhaite à tous une très bonne lecture,
Quoi ? Une question d'un lecteur ? « Est-ce la fin de la saga ? »
Et bien, mon petit doigt me dit que l'on a encore avoir besoin de Tristan…
Lien : https://leatouchbook.blogspo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
angelita.manchado
  24 avril 2021
Résurrection de Giacometti et Ravenne, présentation
1291, Royaume de Jérusalem. Des pèlerins sont en route pour Jérusalem. Guillaume veut aider une jeune fille. Il fait partie de l'Ordre du Temple.
Un massacre a lieu. Guillaume et ses compagnons arrivent près d'un lac. En son milieu, une île.
Les Templiers sont attaqués mais Guillaume survit.
Avis Résurrection de Giacometti et Ravenne
Quel plaisir de retrouver la plume d'Eric Giacometti et Jacques Ravenne dans ce nouvel opus qui met en scène Tristan Marcas. Au départ, j'ai cru que je me retrouvais dans la même configuration – passé et présent – que les enquêtes d'Antoine Marcas avec un titre équivoque et qui pourrait convenir au retour du célèbre enquêteur de Giacometti et Ravenne. Mais il va falloir que j'attende encore quelques mois. Une écriture à quatre mains extrêmement fluide, ce qui ne permet pas de devenir qui écrit quoi encore une fois. Encore une fois et je l'ai déjà écrit, les deux auteurs, malgré les horreurs perpétrées par les nazis, rendent certains personnages plus ou moins sympathiques, plus ou moins humains. Je ne deviendrais pas amie avec eux, certes, de toutes façons ils sont morts, mais cette dimension est à prendre en compte, surtout qu'elle est bien contrebalancée par les opinions bien exprimées par Tristan et son ironie même s'il souffre.
Le roman est très riche. le lecteur retrouve Tristan en Russie avec un officier communiste. Mais l'Allemagne et surtout Himmler n'ont pas oublié Tristan qui a travaillé pour le parti nazi. Agent double ou pas, Tristan Marcas tient à sa vie et surtout il n'oublie pas son expertise de l'art. de retour en Allemagne, Tristan va devoir faire toute la lumière sur un tableau et son enquête l'emmènera également en Italie. Il retrouve Erika, très peu de temps, je dois bien le dire. Les deux auteurs ne m'ont pas laissé le temps de dire ouf à son sujet. Tristan veut recouvrer sa liberté et il négocie donc avec Himmler et les SS pour être, enfin libre, après cette dernière mission. le pouvoir SS va lui adjoindre des personnes pour l'aider, il retrouvera un ami, il fera la connaissance d'une très belle femme. Mais la vie de Tristan est étroitement surveillée et elle est danger, comme celle de ceux qui ont approché cette fameuse relique, objet de toutes les convoitises. Convoitise pour avoir une vie éternelle. Et ça, ceux qui sont en train de sombrer inexorablement car la fin de la guerre approche n'hésitent pas à engager tous les moyens en leur possession. Depuis que je lis Giacometti et Ravenne, j'en ai beaucoup appris sur la Seconde Guerre Mondiale et notamment les SS. A chaque lecture dont elle en est le sujet, je trouve toujours un élément que je ne connaissais pas.
Des éléments historiques véridiques et très bien expliqués en fin de livre, des éléments historiques romancés, certes, mais tout s'imbrique de façon exceptionnelle, rendant la lecture facile et fluide, même quand on est très fatiguée comme je le suis. Pour preuve, j'étais tellement embarquée que j'ai mis très peu de temps à lire ce livre.
L'Allemagne aux temps des SS s'est bien servie. Elle a tout raflé pour étendre son pouvoir, sa fortune, les désirs de ses dirigeants qui ne s'entendaient pas forcément.
Nous assistons à un véritable jeu de pouvoir, de trahison, d'échanges. L'Eglise catholique est bien présente. Tous ses membres ne sont pas au courant de tout. Chacun a son propre pouvoir, sa mission. Et l'Eglise en temps de guerre, avec Mussolini au pouvoir et encore plus Hitler, cela ne fait pas bon ménage. Mais j'ai adoré ces nombreux échanges entre toutes ces personnes. Qui est le plus fort ? Pas celui que l'on croit.
Quelle maîtrise d'écriture. J'ai lu tous les romans du duo, quelques uns en solo. Tout est fluide que ce soit au niveau des situations, des personnages, des échanges.
La fin de ce tome 4 nous laisse augurer une belle suite et aussi des retrouvailles entre deux personnages, dont la fameuse Laure, vue dans les trois premiers romans.
Lien : https://livresaprofusion.wor..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Steff_bouquine
  11 mai 2021
Résumé :
Après sa recherche des swastikas, Tristan va encore donner du service chez les allemands. Entre énigmes a déchiffrer et relique à voler, son parcour va être chaotique.

Avis :
Top !
On retrouve notre cher Tristan Marcas toujours dans des situations pas possible, entre un déchiffrage d'énigme et une relique du Vatican.
Comme à leur habitude, les auteurs aiment faire vivre mille situations périlleuses à ce cher Tristan et nous lecteur, on cherche toujours le lien avec Antoine, même si une idée farfelue m'a traversé l'esprit.
Mais ce qui m'aura le plus plu, c'est le nombres d'anecdotes qu'ils ont pu mettre au détour des chapitres. Ainsi, j'ai pu apprendre que Pie XII avait fait faire un exorcisme sur Hitler (à distance), que le jeu des 7 erreurs vient d'une commande de tableau fait par Charles Quint, ou encore que l'unité SS de sorcières Hexen a existée.
En bref, j'ai adoré ma lecture autant pour l'histoire que pour le savoir.

Stéphanie.
Commenter  J’apprécie          00
bfauriaux
  04 mai 2021
Le quatrieme tome de la saga de Marcas nous replonge dans l'univers unique et inimitable de ce duo auteur prolifique qui ont crée un univers, une ambiance et un style bien à eux : on reconnait les avenures de Marcas entre mille ! C'est à ca que l'on reconnait les grands auteurs et en celà nos deux comperes se sont offert une place de choix dans l'histoire moderne du polar; Un livre à ne pas rater !
Commenter  J’apprécie          10


critiques presse (1)
Actualitte   20 avril 2021
Une quête initiatique, comme il se doit, un récit qui prend forme en 1291 pour rebondir quelque sept siècles plus tard…
Lire la critique sur le site : Actualitte

Videos de Éric Giacometti (33) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Éric Giacometti
La Relique Du Chaos - Giacometti Ravenne
autres livres classés : thrillerVoir plus
Notre sélection Polar et thriller Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Vous aimez ce livre ? Babelio vous suggère




Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
2103 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre