AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782709650700
Éditeur : J.-C. Lattès (05/04/2017)
3.49/5   85 notes
Résumé :
Nous voulons tous que nos juges soient honnêtes et sages. C’est la première de nos attentes. Leur intégrité, leur impartialité sont les fondements de notre système judiciaire. Mais que se passe-t-il quand un juge ne respecte pas la loi, quand il se laisse corrompre ? C’est rare, mais cela arrive.

Lacy Stoltz travaille pour le Bureau de l’inspection judiciaire. Avocate, sa mission consiste à mener l’enquête quand on lui rapporte des manquements à l’éth... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (21) Voir plus Ajouter une critique
3,49

sur 85 notes
5
2 avis
4
10 avis
3
6 avis
2
0 avis
1
2 avis

Tostaky61
  03 février 2019
J'ai retrouvé avec plaisir la plume de John Grisham. Cet auteur qui sait si bien me faire découvrir les méandres de la justice et des institutions américaines.
Une fois de plus, avec L'informateur, j'ai été embarqué.
Ici, nous suivons Lacy qui travaille pour le BJC, le service de l'inspection judiciaire.
Un mystérieux informateur la met sur la piste d'un juge corrompu.
Blanchiment d'argent, pot de vin, investissements douteux, morts suspectes...
Quand Lacy et son collègue  Hugo mettent les pieds sur le territoire indien, point de départ des faits reprochés et, bien que prévenus, ils ne se doutent pas qu'ils vont mettre leurs propres vies en danger.
Une enquête haletante comme sait les mener de main de maître, en spécialiste du droit pénale qu'il est, cet auteur.
Une fois de plus, la chasse à la corruption est ouverte, mais là,  ce n'est pas du menu fretin. On ne chasse pas le faisan, non, là on est plus proche du safari, on traque la bête aux dents longues et donc on s'expose.
Il n'y a pas vraiment de temps mort dans l'écriture de Grisham, il prend le temps de tout expliquer, de tout décortiquer et, malgré tout, les pages se tournent très vite, on est pris dans l'engrenage, on veut savoir, on veut leur peau, on se dépêche, comme si, on avait peur que ces criminels réussissent à fuir par notre faute.
C'est réussi,  comme d'habitude serai-je tenté de dire.
John Grisham est assurément un incontournable du polar américain.

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          300
Derfuchs
  13 février 2020
Greg Myers est un repris de justice, ancien avocat rayé du barreau. Il contacte le service de l'inspection judiciaire, le BJC, pour signaler une juge de Floride corrompue. Il se manifeste en tant qu'informateur pour un intermédiaire intervenant pour un lanceur d'alertes. le but étant de faire tomber la juge et de récupérer tout ou partie des fonds détournés comme le veut la loi de Floride.
Deux avocats enquêteurs du BJC, Lacy et Hugo sont chargés du dossier et de déterminer si l'affaire peut être portée devant les tribunaux.
La juge c'est Mme McDover, bien installée en Floride, protégée par un mafieux qui se charge de l'arroser copieusement avec tout le circuit habituel de prostitution, drogue et casinos. le casino est géré par les indiens. le chef de la réserve est mouillé jusqu'au trognon et croque au même râtelier que la juge, cependant le chef de la police, lui, un indien honnête gêne la "Coast Mafia". Il est destitué mais on ne supprime pas un frère...
Myers accepte de porter plainte. A partir de ce moment tout s'accélère. La voiture de Lacy est sabotée, accidentée et Hugo, son partenaire, perd la vie.
Avertissement sévère. Trop sévère! D'enquête pour prévarication on passe à assassinat avec préméditation.
Le service de l'inspection judiciaire appelle le FBI à la rescousse.
On peut dire que c'est bien mené de la part de Grisham même si l'on change, un peu, de son registre habituel. Mais avocats et juges c'est son domaine et son ancien boulot, donc, forcément, il connaît.
J'ai trouvé que la plume, cette fois, était plus proche de l'Underwood journalistique que de celle de l'écrivain. Cependant on retrouve ses dialogues aussi percutants et sa connaissance des jugements et des tribunaux ainsi que le rôle défini à chacun.
L'intrigue tient la route, de bout en bout, sans que, jamais, je n'ai eu l'impression de voir passer le temps. Lecture agréable sans mal au crâne.
Les explications sur le jugement, ses conséquences et les peines et amendes infligées ainsi que la répartition du butin suite au lancement de l'alerte, sont claires, nettes et précises.
Grisham nous donne, en dernière partie du roman, la combine des mécréants (les croupiers) pour sortir de l'argent des tables de jeu sans se faire piquer par les contrôleurs. C'est édifiant!
Lien : https://www.babelio.com/livr..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          272
umezzu
  30 août 2017
Grisham sait parfaitement comment capter l'attention du lecteur et l'inciter à suivre son histoire.
C'est tout à fait vrai pour ce roman, qui démarre avec un duo de juristes du service de l'inspection judiciaire de Floride (le BJC) : Lacy et Hugo. Ils sont envoyés au contact d'un informateur qui prétend avoir des révélations à faire sur une juge corrompue. Une grosse affaire, qui les changerait de leurs affaires de juges ayant des problèmes de comportement du type alcoolisme au travail ou harcèlement sexuel. Sauf que leur service n'est pas en capacité de mener de telles investigations, seul le FBI le peut. Et l'informateur ne veut pas entendre parler de l'implication des agents fédéraux. Peu à peu, les données de l'informateur se font plus précises. La collusion entre une juge de comté et une bande mafieuse locale, pour permettre l'exploitation d'un nouveau casino sur des terres indiennes au nord de l'État, se fait jour. Mais s'attaquer à de tels adversaires n'est pas sans risques…
Ce livre est l'occasion de comprendre un peu mieux comment fonctionnent les réserves indiennes, la large autonomie qui leur est conférée, et l'intérêt de la criminalité organisée pour ces zones où la police classique ne peut intervenir. D'où l'ouverture de nombreux casinos aux USA sur les terres de réserves indiennes.
L'art de Grisham est de faire monter la tension, sans trop en rajouter. Pas de cadavres en série, pas de grandes scènes de prétoire… juste le déroulement difficile d'une enquête sur les rouages de la corruption.
Rien d'extraordinaire donc dans le roman, mais un suspense bien entretenu.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          131
Stewartjef
  30 juin 2017
Bien qu'ayant déjà vu quelques adaptations cinémato de ses livres, j'en étais à ma première lecture d'un Grisham.
Pas vraiment de suspense, pas d'intrigues sur les vilains (tout est très clair dès le début). Les personnages et mêmes les victimes sont un peu trop relax.
On entend souvent dire que le livre était meilleur. Si la tendance se maintient, je n'irai pas voir le film.
Commenter  J’apprécie          172
LeaTouchBook
  15 mai 2017
Avis de Grybouille (Chroniqueur sur le blog Léa Touch Book) :
John GRISHAM fait partie de ces auteurs qui ont la capacité de vous emporter dans leurs univers dans les 10 premières pages de leur roman. Il est d'autant plus fort qu'à chaque livre, il change de décors et de personnages…
C'est un maitre, un magicien de la plume dans son domaine.
Dans « L'informateur », il nous fait toucher du doigt plusieurs mondes qui ne devraient pas avoir à se rapprocher mais comme disent les américains « Business is business » donc nous ne nous étonnerons plus de rien, enfin si quand même un petit peu…
Je veux parler du monde de la justice, de la pègre et des nouveaux arrivants dans les affaires les indiens qui tiennent un Casino sur leur réserve.
Le FBI trainant par-là il sera invité à prendre part aux débats quelque peu houleux du trio initial.
Une précision dans le monde de la justice américaine, afin que les juges de district tout puissants sur leur secteur ne dérapent pas, il existe un Board Judicial Conduct. Les agents qui travaillent pour cette structure ne sont pas policiers mais des avocats armés que de leurs bonnes intentions et financés, permettez-moi l'expression « à coups de lance-pierre ».
L'histoire commence « gentiment » par une remontée d'informations venant d'un ex-avocat qui a fait 16 mois de prison pour malversation, Greg Myers.
Celui-ci est en relation avec un intermédiaire lié à un informateur qui semble être en possession d'informations mettant en cause un juge.
Lacy Stoltz et Hugo Hatch coéquipiers au BJC sont les premiers à prendre contact avec Greg Myers.
Greg est prêt à pendre l'initiative d'un dépôt de plainte contre un juge, et dit aux deux agents de l'inspection judiciaire : « Voulez-vous, oui ou non, vous mouiller ? »
Lacy et Hugo vont le faire malgré certaines questions qui restent sans réponses…
Le fond de l'affaire l'Argent et le Pouvoir, vous me direz : « Ce n'est pas nouveau ! »
Mais piloté par Mister John GRISHAM cela prend une sacrée tournure :
La Floride ;
Un gang hyper fermé et discipliné ;
Les Indiens et la vie d'une réserve avec ses codes et ses prérogatives ;
Un juge pourri ;
Des avocats en veux-tu en voilà ;
Le monde des Casinos ;
Les flics et le FBI ;
Des disparitions et des meurtres ;
Une chose est sure çà va saigner…
Les acteurs, en prévision d'un film :
Lacy Stoltz, célibataire, impliquée et fidèle en amitié
Hugo Hatch, ex-star de football au Lycée, le partenaire de Lacy
Verna Hatch son épouse, 4 enfants, « Pipin, la petite dernière » un remède contre le sommeil
Michael Geismar, le Chef d'unité de Lacy et Hugo, protecteur
Sadelle, 70 ans, assure efficacement la logistique du service
Greg Myers, ex-avocat a l'origine de l'enquête, vit sur un bateau, aux abois
Carlita, la compagne de Greg
Ceux sont les premiers personnages que vous découvrirez et je m'arrête là.
L'intrigue à besoin de mystère pour à point nommé venir soulever et éclater au grand jour avec les révélations de l'Informateur
Un roman qui tient ses promesses, solide par les éléments qu'il porte, facile d'accès par la qualité de l'écriture et « Thriller-sement » addictif.
Une bonne cuvée de notre John GRISHAM, je dis « notre » car il fait partie des auteurs à qui on voudrait dire « tu » …
Lien : http://leatouchbook.blogspot..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          61

Citations et extraits (9) Voir plus Ajouter une citation
AelleAelle   21 novembre 2020
Les dessous-de-table n étaient pas absolument nécessaires dans cette partie du pays. Quel que soit le projet, du lotissement privé haut de gamme au centre commercial de troisième zone, il suffisait de produire une brochure élégante jetant de la poudre aux yeux avec écrit partout « développement économique », en laissant entendre des rentrées fiscales et de la création d'emplois, pour que tous les responsables et élus s'empressent de sortir leur tampon. Si quelqu'un évoquait des problèmes écologiques, du clientélisme, ou le risque de classes surchargées par l'accroissement soudain de la population, il suffisait de les étiqueter gauchistes, écolos, ou pire «nordistes». Vonn était devenu un maître dans cet art de la discréditation.
Page 86
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
emma34emma34   22 juillet 2018
Le principe de l'appartement fantôme avait été inventé par un célèbre promoteur surnommé Conroy le Magicien. Dans la frénésie immobilière qui avait saisi le bord de mer, les plans étaient modifiés à la volée, des murs repoussés ici et là, et hop ! apparaissait un appartement supplémentaire dans la municipalité ne soupçonnait pas l'existence. Ce logement pouvait avoir de multiples usages, dont aucun n'était totalement légal. Vonn avait retenu la leçon, et sa juge préférée avait accumulé une collections impressionnante de AF avec le temps. Parmi ses avoirs, on trouvait également des parts dans des produits légaux : un centre commercial, un parc aquatique, deux restaurants, une poignée de petits hôtels, et beaucoup de terrains encore en friche attendant le passage des pelleteuses.
- Un autre verre? proposa-t-elle. J'ai deux sujets à aborder avec vous.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
AelleAelle   21 novembre 2020
A cause de la bêtise. Le conseil est dirigé par des imbéciles et ils promulguent des lois idiotes. Quand une fille atteint dix-huit ans, elle a droit à avoir son chèque mensuel. Mais si elle se marie, cette somme est divisée en deux. Moi. je touche cinq mille dollars .Mais mon épouse n'a que deux mille cinq cents. Donc, de plus en plus de jeunes femmes hésitent à se marier. Les hommes boivent, posent des problèmes... pourquoi s'encombrer d'un mari quand on a assez d'argent pour vivre ? Il y a aussi une autre thèse : moins il y a de gens, plus les parts sont grosses. Encore une mauvaise idée ! Une société qui n'investit pas dans sa jeunesse est une société malade.
Page 106
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaouirkhettaoui   06 avril 2017
C’est une longue histoire et ça prend un peu de temps. Il y a un paquet de fric en jeu, une affaire de corruption qui dépasse l’entendement, et tout au bout, des types pas commodes du tout qui n’hésiteraient pas à me descendre, moi, vous, mon client, ou quiconque poserait trop de questions.
Commenter  J’apprécie          20
rkhettaouirkhettaoui   06 avril 2017
Elle avait affaire à un homme invisible, quelqu’un qui vivait avec une épée de Damoclès au-dessus de lui, et non pas à un plaisancier qui cabotait de port en port juste pour le plaisir.
Commenter  J’apprécie          30

Videos de John Grisham (25) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de John Grisham
La Sentence - John Grisham
autres livres classés : thriller juridiqueVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

La dernière récolte de John Grisham

En quelle année se déroule cette histoire ?

1932
1942
1952
1962

11 questions
17 lecteurs ont répondu
Thème : La Dernière Récolte de John GrishamCréer un quiz sur ce livre

.. ..