AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2253068675
Éditeur : Le Livre de Poche (02/11/2016)

Note moyenne : 3.59/5 (sur 179 notes)
Résumé :
Tour à tour roman picaresque, roman d’aventures et roman d’amour, Trompe-la-mort convoque avec maestria tout ce qui fait notre monde au XXIe siècle : show business, guérilla, quête de soi et corruption. «Trompe-la-Mort», c’est le surnom de Tom Sharp, engagé dans les Royal Marines à l’âge de dix-huit ans. Sa vie est celle d’un miraculé et d’un idéaliste. Des intouchables de New Delhi aux joueurs de cricket de Londres, du conflit nord-irlandais à la guerre d’Irak, ce ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses & Avis (63) Voir plus Ajouter une critique
Lolokili
06 mars 2015
Emballée il y a cinq ans par le premier ouvrage de Jean-Michel Guenassia, et subséquemment pourvue d'un incorrigible optimisme, je m'empressai de postuler pour son nouveau roman dans la dernière sélection Masse-critique de Babelio.
Première phrase du livre : « Je suis mort le jeudi 5 février 2004… » Ah tiens, moi je suis née le 5 février, c'est rigolo.
OK, tout le monde s'en fout.

« Trompe-la-mort » donc, alias Thomas Larch, un héros malgré lui sur lequel s'accumoncellent bêtement calamités ou accidents fâcheux. Signe astrologique scoumoune ascendant pas-de-bol, du genre blessé seulement et jamais trépassé complètement, d'où le surnom. Histoire d'un petit garçon devenu homme, ballotté entre Londres et Delhi par un destin chafouin qui, si je puis me permettre, pousse le bouchon un peu trop loin (Maurice). Entre invraisemblable et presque ésotérique, l'auteur semble improviser au fur et à mesure de son écriture sans savoir à l'avance où embarquer son personnage, d'où sans doute un épilogue hautement improbable torché en queue de poisson à la va-comme-je-te-pousse-et-vivement-que-ça-s'termine. Encéphalogramme plat pour moi. J'ai pas adhéré. Le style de la narration, inconsistant et sans âme, ne m'y a pas vraiment aidée non plus.
Déçue déçue.
Le bouquin enfin refermé, un choix délicat s'impose à moi entre trois postulats susceptibles de justifier ma déconvenue :
- En cinq ans JMG a changé (réponse A)
- En cinq ans mes goûts ont changé (réponse B)
- Les deux mon adjudant (réponse C)
Feignasse avérée n'ayant ni le temps ni l'honnêteté intellectuelle de relire "Le Club des incorrigibles optimistes" pour évaluer les points A et B avec l'objectivité qui s'impose, j'opte lâchement pour la troisième alternative – réponse C – en concluant que si Pancol et Foenkinos avaient commis ensemble une histoire à quatre mains, elle aurait pu ressembler à ça. Mauvais karma quoi.
Ҩ
Un chaleureux merci néanmoins à Babelio et aux éditions Albin Michel, avec toutes mes confuses pour le petit retard de ma critique réglementaire.

Lien : http://minimalyks.tumblr.com/
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          6016
lyoko
19 avril 2017
J'aime beaucoup la plume de Jean-Michel Guenassia. Elle est fluide, parfois poétique, très douce.
Par contre l'histoire de Tom m'a beaucoup moins emballée. J'ai beaucoup aimé la première moitié du livre, mais malheureusement la seconde a été beaucoup plus difficile. J'avoue ne pas avoir trop compris ou il voulait réellement nous emmener, et par quel chemin trotueux. Ce roman aurait gagné a être plus court.
Néanmoins je n'ai pas passé un mauvais moment, loin de là. Même si le héros qui passe au travers des balles et que la mort ne peut apparement pas atteindre fait un peu cliché et le trop est l'ennemi du bien.
C'est dommage cela aurait pu être un grand roman.
Commenter  J’apprécie          540
isajulia
27 janvier 2015
J'adore Jean-Michel Guenassia, c'est un de mes auteurs français préféré alors quand j'ai su que Trompe-la-mort, son nouvel opus, sortait début janvier en librairie je me suis précipitée pour me le procurer.
Après avoir suivi Michel Marini et Joseph Kaplan dans leurs vies respectives, ici j'ai fait la connaissance de Tom Larch. Né d'un père anglais et d'une mère indienne, notre héros va se retrouver déraciné l'année de ses huit ans lorsque ses parents vont quitter New-Delhi pour Londres. Ce changement de vie va provoquer une grande dualité en Tom, qui va se retrouver partagé entre les deux cultures différentes de ses parents. Victime d'un grave accident qui a failli lui coûter la vie alors qu'il n'avait que quinze ans, Tom verra sa vie changer à tout jamais suite à cet événement traumatisant. Abonné par la suite aux catastrophes en tous genres, survivant à tout, presque immortel, il se verra affublé du surnom de Trompe-la-mort...
Pour tout vous dire, mon roman préféré de Jean-Michel Guenassia reste à ce jour La vie rêvée d'Ernesto G. mais je me dois de rester objective en vous donnant mon avis et Trompe-la-mort est très bien aussi. Ce n'est pas un coup de coeur pour moi mais j'ai adoré ce roman qui est bourré de qualités. Je ne vais pas vous emmerder avec toute une foule de détails bien chiants sur le style d'écriture ou je ne sait quoi d'autre car en ce qui me concerne, Jean-Michel Guenassia a le don de m'embarquer dans ses récits et c'est plus le coeur qui parle que la logique. Trompe-la-mort est différent des précédents romans de l'auteur, je lui ai trouvé une âme particulière, lumineuse... Moi qui adore l'Inde et rêve d'y aller un jour, j'ai appris pas mal de choses concernant les us et coutumes de ce pays mais Trompe-la-mort est tout de même bien plus qu'un simple roman qui met en scène l'Inde, c'est avant tout une fresque formidable sur un homme ordinaire que la vie a rendu extraordinaire et je crois que c'est pour ça que j'aime autant Guenassia, car avec cet auteur n'importe qui peut être un héros! Ce livre est beau et frais, je le conseille à tous les lecteurs qui rêvent d'évasion, pour les fans de l'auteur n'attendez pas plus et foncez!
A lire!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          381
Kittiwake
08 janvier 2015
Qui veut tenter un aller-retour New-Delhi-Londres en compagnie d'un citoyen pas ordinaire, dont la célébrité, pas forcément recherchée mais salutaire malgré tout quand les farces du destin se font menaçantes ? C'est un chouette voyage, guidé par ce narrateur que la mort ne peut atteindre malgré les risques encourus lorsqu'on choisit de vivre une vie de soldat.
Tom est métis, seul enfant d'un couple mixte, et sa mère s'est coupée de sa famille en optant pour ce mariage hors caste. le retour en Angleterre n'est pas simple : déracinement, qualité de vie, père absent, ne riment pas avec une enfançe sereine et ancrent des ressentiments tenaces , qu'un drame viendra consolider.
C'est alors que Tom se distingue par des faits d'armes qui lui confèrent ce statut de trompe-la -mort. Il est victime de multiples accidents dont il ressort à peine atteint, tout juste quelques cicatrices. C'est suffisant pour éveiller la curiosité d'une journaliste, qui va être à l'origine d'un engouement mondial pour le jeune homme. Il n'en faut pas plus pour que ces deux là s'unissent, pour le meilleur (Sally) et pour le pire...
Et puis tout bascule lorsqu'un milliardaire supplie Tom d'endosser le costume de détective pour essayer de retrouver son fils, dont les derniers signes de vie proviennent de l'Inde.
Retour aux sources et questionnement sur la filiation sont les thèmes forts du roman qui se lit d'un traite. Jean-Michel Guenassia nous montre l'étendue de ses connaissances des us et coutumes de cette contrée si particulière qu'est l'Inde. Comme il l'avait déjà démontré dans ses romans précédents, tout est intériorisé et il évite l'écueil d'un exposé didactique qui fleure la documentation opportuniste.
Ces quelques lignes sont insuffisantes pour rendre compte de l'intérêt que suscite l'histoire et au delà, des thématiques qu'il aborde.
L'intrigue est bien menée et sa construction contribue au plaisir de la lecture. Et l'écriture toujours aussi élégante.
Un nouvel essai transformé : l'auteur fait décidément partie de mon top ten .

Lien : http://kittylamouette.blogsp..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          430
tynn
08 février 2015
Trompe-la-mort ou le Héros cabossé incassable.
Dans un film hollywoodien, le casting mettrait Bruce Willis ou Harrison Ford en haut de l'affiche...
Thomas Larch, aux racines anglaises et indiennes, est un homme en rupture familiale, détestant son père après le décès d'une mère très aimée. Dès l'adolescence, il se remet de façon surprenante de chute catastrophique ou d'incendie, et la suite de sa vie, officier dans les Marines ou enquêteur privé, sera une succession incongrue de situations improbables où accidents et bagarres le laissent dans un état physique déplorable mais toujours vivant.
Jean-Michel Guenassia a sans doute pris plaisir à imaginer les aventures de cet aventurier à la Indiana Jones, sorte de anti-héros subissant sa vie plus qu'il ne la contrôle. de mon coté, j'ai eu quelques difficultés, sans doute en attente d'un peu plus de vraisemblance. le montage du livre tel un feuilleton, découpé en tranches de vie distinctes m'a déstabilisée, comme des tiroirs d'où l'on tire une nostalgie de l'enfance, une histoire d'amour, un roman d'aventure, une enquête policière et enfin l'aboutissement de la quête de soi.
Un avis sur le fond qui me reste personnelle.
En revanche, j'ai retrouvé l'auteur qui m'a charmée dans ses précédents livres, par la fluidité de sa plume, le sens abouti de la narration qui tient le lecteur accroché à la page suivante tournée.
Le voyage exotique qu'il nous offre dans le bruit et la foule de Delhi est un spectacle en soi: la vision de l'intérieur d'une société aux valeurs si éloignées des nôtres. C'est dans cette partie du livre que les personnages secondaires sont les plus attachants et que Tom apparait le plus "humain", moins mécaniquement fictif.
La structure en boucle de l'histoire est parfaitement maitrisée, frisant même parfois le paranormal.
Un livre foisonnant, contemporain, au décor débridé des thèmes de la filiation, de la double culture et de la recherche du passé pour vivre harmonieusement le présent.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          362

Les critiques presse (4)
LaPresse29 avril 2015
Conteur-né, Jean-Michel Guenassia tisse de captivantes intrigues aux multiples rebondissements.
Lire la critique sur le site : LaPresse
Lexpress02 février 2015
Révélé en 2009 avec son épatant Club des incorrigibles optimistes, Jean-Michel Guenassia continue d'exceller dans le grand roman-feuilleton virevoltant, fluide et formidablement rythmé.
Lire la critique sur le site : Lexpress
LesEchos16 janvier 2015
Sans filet, le romancier français donne le meilleur de lui-même. Ce « roman-monde » (comme on dit chez nous) est un véritable « page turner » (comme disent les Anglo-Saxons). Guenassia épouse les lieux et les personnages, leur donne cœur et âme, sans jamais appuyer trop le trait – semblant avoir vécu toute sa vie entre Londres et New Delhi.
Lire la critique sur le site : LesEchos
Telerama24 décembre 2014
Jean-Michel Guenassia prend un plaisir évident à plonger le soldat Larch dans des situations impossibles. Il écrit comme un gourmand qui veut régaler son lecteur avec de la belle aventure, du sentiment et de la mélancolie.
Lire la critique sur le site : Telerama
Citations & extraits (50) Voir plus Ajouter une citation
isajuliaisajulia11 janvier 2015
La vie est une maladie incurable, Tommy. On n'arrive jamais à s'en remettre. On voudrait qu'elle soit conforme à nos rêves, on se bat pour l'apprivoiser et la dominer mais nous ne faisons qu'obéir, contraints et forcés, comme des esclaves désobéissants. Nous sommes obsédés par la mort alors que nous ne devrions penser qu'à la vie. A chaque jour qui nous est donné. Parce que c'est la seule chose dont nous soyons absolument certains. La seule vérité sur cette terre, c'est que nous sommes là, toi et moi, et que nous nous aimons. Tout le reste n'est qu'illusion.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          210
KittiwakeKittiwake05 janvier 2015
Les vrais amants sont des voleurs, quand ils ont trouvé la clé du coffre, ils prennent tout ce qu'il y a dedans et dépensent sans compter, sans rien mettre de côté en prévision des jours de disette amoureuse. Ils dépensent sans vergogne tout et tout de suite, et s'arrêtent seulement avant de mourir d'épuisement.
Commenter  J’apprécie          180
isajuliaisajulia12 janvier 2015
Après tout, on ne refait pas sa vie, pas plus qu'on ne la détermine. A tout âge, on emploie les moyens du bord et, à cette époque, j'étais mal équipé.
Commenter  J’apprécie          331
tynntynn06 février 2015
Un jour, j'ai réalisé que la gente masculine avait inventé le mariage pour asservir la gente féminine et conçu l'amour unique pour écarter les concurrents. Ce sont des notions périmées, l'héritage de siècles de tutelle, aujourd'hui les femmes n'en ont plus besoin.
Commenter  J’apprécie          140
isajuliaisajulia12 janvier 2015
L'amitié est inexplicable: on se sent seul et soudain, voilà que quelqu'un vous accompagne, c'étaient des étrangers et cinq minutes plus tard, nous étions indispensables les uns aux autres.
Commenter  J’apprécie          190
Videos de Jean-Michel Guenassia (40) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Jean-Michel Guenassia
« Moi, je me plais dissimulé dans le clair-obscur. Ou perché tout en haut, comme un équilibriste au-dessus du vide. Je refuse de choisir mon camp, je préfère le danger de la frontière. Si un soir, vous me croisez dans le métro ou dans un bar, vous allez obligatoirement me dévisager, avec embarras, probablement cela vous troublera, et LA question viendra vous tarauder : est-ce un homme ou une femme ? Et vous ne pourrez pas y répondre. » De l?influence de David Bowie sur la destinée des jeunes filles nous fait partager l?histoire improbable, drôle et tendre, d?une famille joliment déglinguée dont Paul est le héros peu ordinaire. Paul qui, malgré ses allures de filles, aime exclusivement les femmes. Paul, qui a deux mères et n?a jamais connu son père. Paul, que le hasard de sa naissance va mener sur la route d?un célèbre androgyne : David Bowie. Fantaisiste et généreux, le nouveau roman de Jean-Michel Guenassia, l?auteur du Club des incorrigibles optimistes, nous détourne avec grâce des chemins tout tracés pour nous faire goûter aux charmes de l?incertitude.
http://www.albin-michel.fr/ouvrages/de-l-influence-de-david-bowie-sur-la-destinee-des-jeunes-filles-9782226399137
+ Lire la suite
autres livres classés : indeVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





Quiz Voir plus

La littérature indienne : etes-vous intouchable ?

Quel est le nom de l'ancienne propriétaire de la maison qu'occupe le couple dans "Loin de Chandigarh" de Tarun Tejpal ?

Fizz
Karine
Catherine
Angela

10 questions
71 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature indienne , indeCréer un quiz sur ce livre
. .