AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2070137384
Éditeur : Gallimard (22/03/2012)

Note moyenne : 3.4/5 (sur 5 notes)
Résumé :
En 1860, Hugo rend visite au savant Arago à l'Observatoire de Paris. Contemplant le relief lunaire à la lunette astronomique, V. Hugo baptise l'un des sommets le Promontoire du songe, se livrant à une vaste réflexion sur le rêve et la fable, et sur leur interprétation romantique.
Source : Electre
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
IreneAdler
  31 mars 2012
Un texte quasiment inédit, ou du moins méconnu (paru dans d'anciennes anthologies).
Victor Hugo, en visite à son ami Arago alors directeur de l'Observatoire, regarde la Lune à travers un téléscope. Il assiste au lever de Soleil sur la Lune et au dévoilement de plusieurs monts, dont le Promontoire du songe.
Cela lui inspira un texte sur le pouvoir créateur de l'artiste, la force et la nécessité de l'imagination.
Je ne sais pas si c'est le thème ou la forme (proches de ceux de la Bénédiction inattendue de Yoko Ogawa) ou le style, mais je n'ai pas réussi à le terminer. Pourtant il est court (moins de100 pages) mais je l'ai trouvé très pompeux. Je n'ai pas eu ce problème avec Les Misérables ou les poèmes que j'ai pu lire de lui.
Je le regrette mais... il m'est tombé des mains.
Commenter  J’apprécie          40

critiques presse (1)
Lexpress   22 mars 2012
Sous la plume du poète-théoricien, le rêve devient une métaphore du génie de l'artiste ainsi qu'un formidable plaidoyer pour l'imagination.
Lire la critique sur le site : Lexpress
Citations et extraits (4) Ajouter une citation
lanardlanard   03 mai 2013
La tarentule est une rencontre lugubre. Elle abonde sur le mont Reventon. Elle est là dans son repaire caché par les folles avoines. Elle a une tourelle sur sa forteresse comme un baron, une tenture de soie à son mur comme une courtisane et une lueur dans la prunelle comme un tigre. Elle a une porte qu'elle ferme avec un verrou. Le soir, elle ouvre sa porte et attend, tapie au premier coude de sa caverne tubulaire. Malheur à qui passe ! Ceux qu'elle a piqués se cherchent, se trouvent, se prennent par la main et se mettent à danser la ronde qui ne s'arrête pas; les pieds s'y usent ; les pieds usés, on danse sur les tibias; les tibias s'usent, on danse sur les genoux; les genoux s'usent, on danse sur les fémurs ; les fémurs s'usent, on danse sur le torse devenu moignon ; le torse s'use, et les danseurs finissent par n'être plus que des têtes sautelant et se tenant par les mains, avec des tronçons de côtes autour du cou imitant des pattes, et l'on dirait d'énormes tarentules; de sorte que l'araignée les a faits araignées. Cette ronde de têtes use la terre, y creuse un cercle horrible, et disparaît. Dans les Pyrénées, ces cercles s'appellent ouïes (olla, marmite). Il y a l'oule de Héas. Gavarnie est une oule.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
lanardlanard   04 mai 2013
Les hommes, presque tous, un peu pareils au bourgeois Jourdain, de Molière, font du rêve sans le savoir. L'agent de change ne se doute guère qu'il est un escompteur de songes. Son carnet plein de chiffres est un enregistrement de fantasmagories; prime-fin-report est grimoire tout comme l'Etteilla; le grand Albert pourrait être coulissier, et les femmes qui jouent à la bourse sont les mêmes qui tirent les cartes. Allez le soir chez elles; leur bordereau reçu, elles font une réussite. Dépendre de la nouvelle du jour, attacher sa fortune au fil du télégraphe électrique, se faire le pantin de la hausse et de la baisse, c'est être en plein somnambulisme; pour savoir si l'on sera opulent ou indigent demain, lire le Moniteur ou consulter la dame de pique, c'est la même chose.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
lanardlanard   04 mai 2013
A âme basse, ciel bas. Comme on fait son rêve, on fait sa vie. Notre conscience est l'architecte de notre songe.
Commenter  J’apprécie          30
lanardlanard   03 mai 2013
Le polythéisme, c'est le rêve éveillé poursuivant l'homme.
Commenter  J’apprécie          00
Lire un extrait
Videos de Victor Hugo (271) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Victor Hugo
Du 7 février au 14 avril, la maison de Victor Hugo consacre une exposition à Hauteville House, à Guernesey, maison entièrement aménagée par Victor Hugo, où il a passé quinze ans de son exil entre 1855 et 1870.
La maison fait l'objet d?une importante campagne de restauration grâce au mécénat de François Pinault Collection.
À cette occasion et pour accompagner sa réouverture, le musée consacre, à Paris, une exposition présentant ce qui, plus encore que la maison d?un grand écrivain, est l?une de ses plus belles créations.
Livres les plus populaires de la semaine Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr


Vous aimez ce livre ? Babelio vous suggère




Quiz Voir plus

Victor Hugo (niveau facile)

Lequel de ces livres n'est pas de Victor Hugo ?

Les Misérables
Notre-Dame de Paris
Germinal
Les Contemplations

10 questions
899 lecteurs ont répondu
Thème : Victor HugoCréer un quiz sur ce livre