AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782954507538
Éditeur : ImaJn'ère (26/04/2015)
4/5   9 notes
Résumé :
Les cowboys, les Indiens, les shérifs, les hors-la-loi, les saloons, les colts, les duels, les fils qui chantent et le cheval de fer, le désert et la poussière, les villes fantômes, la ruée vers l'or, vers l'Ouest, les règlements de compte dans un coral ou dans un autre, les chevaux qui galopent, la cavalerie qui arrive au dernier moment, les cactus... Pas de doute nous sommes dans un western.
Pourtant, en ouvrant ces pages, il vous faudra abandonner vos idée... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (7) Voir plus Ajouter une critique
Verdorie
  15 mai 2015
La cinquième manifestation ImagJn'ère, salon de la SF et du policier, ouvrait ses battants, le mois d'avril dernier, au saloon d'Angers. Résolument tournée vers le genre western cette année, je m'apprêtais à m'y rendre quand je me suis rendue compte que mon canasson avait perdu ses fers dans la boue et qu'il ne me restait plus assez d'huile de coude pour graisser mon long rifle.
Alors Dionysos (de Babelio, oui !) en a parlé à Pierre Marie Soncarrieu : secrétaire et nécromant qui parle de son art au contact d'une légende amérindienne dans "Chasseur de légende" dans ce recueil de nouvelles qu'ils m'ont fait parvenir et pour lequel je les remercie vivement !
Le livre, accompagné d'un gentil mot, a été déposé chez moi par diligence steampunk, véhicule emprunté à Brice Tarvel qui le décrit très bien dans "Pique-nique chez les indiens"... intéressante, cette machine...si elle ne tombe pas en panne en plein désert !
Et des déserts, on en traverse dans ce florilège d'histoires saupoudrées de poussières d'étoiles et de poudre noire ! Ça donne soif évidemment et le Saloon devient donc le refuge d'où partent les trames, les traques et traquenards dans bon nombre des récits.
Inutile de rappeler que l'appréciation de nouvelles est une question de goût et de couleurs...je n'aimerais citer ici que quelqu'unes de la bonne dizaine (sur les 19 au total) qui ont trouvé ma préférence...
* Comment faire son pognon avec La Faucheuse est un thème récurrent...or, la façon de s'y prendre de ces deux croque-morts m'a bien amusée ("Le Shérif de Slone Street City" de Francis Carpentier).
* Tout y est : stetsons, santiags, carabines, revolvers, et... un vaisseau spatial fracassé d'où sortira une sacrée flingueuse ("Du grabuge sur Montana" de Romuald Herbreteau).
* de l'humour burlesque mettant en scène un chien qui porte malheur, des tricheurs et des malfaiteurs profiteurs ("Regarde au coin de la rue, fiston, si le clebs à trois pattes cavale à reculons" ...rien que le titre ! ...de Justin Hurle).
* Encore une flingueuse ! J'ai une prédilection certaine pour les femmes de caractère et celle-ci ne porte pas son petard caché sous ses jupes ! ("Cahen crépuscule" de Yaël-July Nahon).
* J'ai beaucoup goûté le réel talent de conteur de Jérôme Nédélec qui a su transposer une ambiance western dans la Bretagne moyenâgeuse...et je me suis délectée des dernières phrases qui concluent le récit ("Duel à Keralam").
* Une histoire bien dans l'esprit de ce festival ImagJn'ère et à l'humour sous-jacent : "Bounty Hunter" de Patrice Verry qui a planqué les Indiens dans une réserve sur une autre planète.
* ...et comme on dit parfois que la plus courte est aussi la meilleure...et que je me garde donc pour la fin : Jean-Hugues Villacampa, dans "Mars prey" menace de faire disparaître l'humanité sur Mars. Or, tant qu'il reste des "morceaux de choix"...les femmes peuvent s'y donner avec joie !
C'est, par conséquent, ce que j'ai fait avec la lecture de ces quests dans un lointain ou futur Far Ouest.
3,6/5
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          442
Dionysos89
  27 janvier 2016
Comme chaque année depuis 2011, l'organisation du salon ImaJn'ère d'Angers accompagne son événement annuel d'une anthologie officielle sous forme de déclinaisons SFFF et polar du thème choisi et mêle une sélection d'auteurs confirmés, de semi-amateurs issus de l'association ImaJn'ère et d'auteurs choisis à partir d'un concours. Pour l'édition 2015, le thème plongeait le visiteur et donc le lecteur dans l'ambiance western dérivée à toutes les sauces. Pour changer des analyses « nouvelle par nouvelle » pour des nombreuses anthologies déjà critiquées, nous suivrons un cheminement légèrement différent.
Du côté des auteurs reconnus, retenons d'abord Marc Villard qui nous concocte, en ouverture de l'anthologie, une nouvelle classique mais tendue (« Juarez 1911 »), qui donne sacrément le ton de l'ouvrage. Et qui donc le clôt ? Ni plus, ni plus, que le duo d'auteurs, à la ville comme à l'écriture, Sara Doke et Yal Ayerdhal (qui nous a malheureusement quitté peu de temps après) : ils nous livrent « La Nuit de la Calamitaine », courte nouvelle choc dans un style peut-être plus léger qu'à l'habitude. Mais surtout, parlons un peu de Jeanne-A Debats, qui nous propose avec « Mosquito Toast » une nouvelle aventure de son fameux vampire, Navarre ! Perdu, esseulé et surtout soumis à de dangereuses rencontres, lui aussi il nous livre sa vision du Far West, avec forcément un arrière-goût sanglant. Certains auteurs moins connus, comme Robert Darvel, Brice Tarvel ou Arnaud Cuidet, ont pris leurs habitudes dans les anthologies ImaJn'ère, mais je retiens une nouvelle fois Jérôme Verschueren avec son « Inadaptée » qui penche comme toujours sur des scénarios « biologiques » disons, où le corps est touché, doit réagir presque à l'instinct, et en plus, ce coup-ci, avec une héroïne qui envoie. de plus, les membres de l'association organisatrice ImaJn'ère mettent la main à la pâte : Jean-Hugues Villacampa, Justin Hurle et Pierre-Marie Soncarrieu, mais aussi Patrice Verry et Sylvie-Jeanne Bretaud qui ont, cependant, déjà été publiés auparavant. Ils sont accompagnés des lauréats du concours organisé par appel à textes.
D'un point de vue général, l'anthologie est bien cohérente et le lecteur cerne l'intérêt d'un tel thème dans les littératures de l'imaginaire. Toutefois, cela pose fondamentalement la question « qu'est-ce que sont donc les codes du western ? ». En effet, nous restons ici énormément dans le grand classique « village désert – un shérif esseulé – une vengeance à accomplir – duel au pistolet ». Nous pouvons quand même regretter de ne pas avoir davantage rencontré d'aventuriers plus exotiques (rien que les « Indiens » se font rares), d'explorations aériennes ou de duels avec autre chose que de simples Smith&Wesson. On peut dire beaucoup de choses déplaisantes de la couverture de Gilles Francescano, mais elle fait au moins attendre aux lecteurs des rencontres façon « Cowboys et envahisseurs » (le film de Jon Favreau).
Star Ouest est donc une anthologie somme toute classique. Elle est loin d'être exempte de tout défaut, toutefois elle est bien utile pour se replonger dans un thème comme le western qui revient progressivement en vogue et se démarque par sa cohérence. Avec une nouvelle par soir, cette anthologie vous fera le mois ou presque ! Ce sera parfait pour des lectures thématiques.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          210
oursinculte
  08 mai 2015
Le western, pour moi c'est un des genres les plus casse-gueules. C'est vrai que cet univers a une aura vraiment à part et une puissance évocatrice exceptionnelle, mais il est peut-être un des plus codifiés, pleins d'archétypes dans tous les sens, tellement présents dans notre imaginaire collectif qu'il faut un grand mastodonte de la narration pour arriver à sortir une histoire de cet amas de clichés et de références entassés dans un coin de notre culture.
Pourtant chez Imajn'ère, a pas peur. Quand fut venu le temps de concocter leur anthologie annuelle de nouvelles à l'occasion du salon qu'ils organisent en avril à Angers (fier pays de la boquette), ils ont choisit comme thème le western. Mais pas question de se limiter, ici on pense large, le far west spatial, le far west classique, le far ouest breton (?), le far west martien, on tire dans tous les coins et attention à pas laisser trainer sa chope sur le comptoir. J'ai reçu ce recueil par l'intermédiaire de l'ami Dionysos que je remercie. Cela va sans dire, mais j'le dis quand même, comme tout recueil de nouvelles on n'accrochera pas à tout.
Sans contenir d'immondes bouses de bison fumées, l'anthologie contient pas mal de nouvelles agréables à lire mais pas vraiment mémorables, qui sentent le bon cliché des familles. Y'a des saloons qui puent, des pistoleros vengeurs, des shérifs, des brigands, des indiens, bref, toute la panoplie OK Corral est de sortie. Ainsi, les deux premières histoires (Juarez 1911, de Marc Villard et du grabuge sur Montana de Romuald Herbreteau) ne surprendront pas vraiment mais posent leur ambiance avec un certain soin. C'est à la troisième que j'ai croisé la première proposition enthousiasmante, Mosquito Toast de Jeanne-A Debats nous raconte la chasse d'un Vampire poursuivant un de ses congénères en plein désert, cette nouvelle trouve un ton à elle et mélange habilement vampirisme et cow-boyisme. J'ai seulement failli déchirer le bouquin (mais bon, c'est dur, déchirer un livre, quand même…) en me rendant compte que l'histoire virait dans le travers purement horripilant du vampire sexué prout-prout à dentelles qui boit du sang dans un verre à pied, qu'est-ce que cette image m'énerve, je te hais, Anne Rice !
Voilà, on est lancés, je vais pas vous faire la vingtaine de nouvelles par le menu mais le livre recèle de vraies bonnes surprises, à commencer par Regarde au coin de la rue, fiston, si le clebs à trois pattes cavale à reculons de Justin Hurle. Rien que le titre m'a fait rire, je dois l'avouer… Mais cette histoire de bouseux sur un chantier de chemin de fer (classique, encore une fois) ressort par son côté décalé et un peu absurde qui marche vraiment bien. Les nouvelles suivantes sont plaisantes, on passe un moment agréable et les fan de westerns seront clairement dans leurs petits souliers même si certains récits, encore une fois, n'arrivent pas à se dépêtrer des archétypes qui collent au genre.
Quelques autres histoires ressortent du lot, et justifient la lecture de ce recueil à elles seules. Ainsi, Les marionnettes de la mort d'Irène Maubreuil & Robert Darvel propose une histoire de vengeance vraiment originale et surtout une ambiance géniale qui frappe par son côté visuel fort. Inadaptée, de Jérôme Verschueren, tape dans le western futuriste où l'aspect désert et crépusculaire vient du fait que les humains se sont tous entassés dans le cloud, laissant le vrai monde (le triste, là, avec les trucs physiques dedans…) aux quelques personnes ne pouvant pas les rejoindre. Enfin, ma petite préférence perso, Duel à Keralam de Jérôme Nédélec transpose habilement les codes du western dans la Bretagne du IXe siècle, pose une ambiance propre et nous livre une nouvelle vraiment épatante.
Côté visuel, le bouquin est parsemé de petites illustrations encrées de Gérard Berthelot, Grégor et Philippe Caza (oui, quand même…). Ce côté BD old-school apporte une touche très chouette au bouquin et ponctue les nouvelles de manière vraiment sympa. le seul gros bémol visuel est la couverture que je trouve assez horrible, un fouillis un peu placé n'importe comment (oh, Roland de Gilead…), pas de perspective ni d'ouverture, des anatomies douteuses, une couleur jaune/ocre sur un fond parchemin bien dégueu. Apparemment c'est une pointure de l'illustration qu'a fait ça, Gilles Francescano, mais j'ose espérer que c'est pas son meilleur boulot…
Mais à part ça, l'anthologie d'ImaJn'ère vaut le détour, elle a une bonne cohérence (un exploit dans le domaine) et une qualité d'ensemble vraiment honorable, dont les quelques faiblesses sont compensées par de vraies bonnes grosses pépites et sans vrai gros ratage (à part la couv' ?). Je suis pas toujours bon client du format nouvelle et pas forcément fan absolu de western, mais pourtant j'ai passé quelques vrais bons moments de lecture avec ce Star Ouest
Lien : http://ours-inculte.fr/star-..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          91
BlackWolf
  10 mai 2015
En Résumé : J'ai passé un moment de lecture assez sympathique avec cette anthologie de 19 textes qui nous propose de revisiter le grand Ouest et le Western. Tous les textes ne sont pas au même niveau, certains m'ayant même laissé de marbre, mais dans l'ensemble elle se révèle plutôt équilibrée et surtout offre un panel assez large de thèmes pour contenter tout lecteur qui voudrait se lancer dans la lecture. Je regrette par contre qu'il n'y ait pas de textes véritablement marquant, même si cela n'enlève en rien l'aspect divertissant de cette anthologie.

Retrouvez ma chronique complète sur mon blog.
Lien : http://www.blog-o-livre.com/..
Commenter  J’apprécie          211
Hindy
  06 mai 2015
Très antho avec des textes très variés par des auteurs connus et reconnus aevc un coup de coeur pour "Cahen Crépuscule " de Yaël-July Nahon et sa belle nouvelle, ciselée, forte avec des personnages étonnants et attachants. Texte avec énormément d'humour. On passe de rebondissements en rebondissements. Texte résolument FEMINISTE !
Commenter  J’apprécie          100

Citations et extraits (10) Voir plus Ajouter une citation
VerdorieVerdorie   11 mai 2015
Cette nouvelle de mon aïeul a été rédigée à l'occasion du Festival de littérature populaire imaJn'ère en 2015 après Jesus-Christ (ancien calendrier). [...]
Comme on le sait, la période était bien trouble. D'après ce qu'il reste des informations à notre disposition [...] le monde était divisé physiquement en une multitude de petites nations gérées par des despotes au service des Grands Actionnaires qui tenaient le monde en esclavage. Les masses étaient détournées des préoccupations logiques par des jeux où mouraient de nombreux sportifs payés pour les distraire ou par des images générées par les sbires des GA projetées sur des écrans plats à haute définition en vue d'une lobotomisation douce.

(Dans la préface à la nouvelle "Mars prey" de Jean-Hugues Villacampa)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          270
VerdorieVerdorie   06 mai 2015
Elle gagnait sa vie comme entraîneuse... à boire. Personne n'avait son pareil pour pousser un gars a commander un verre. Puis un autre. Et encore un.
Curieux comme Lilli tenait la marée, aussi. Non seulement elle repérait du premier coup d'œil le type qui avait la bourse la plus garnie, mais la vidait aussi vite sur le zinc que dans le lit. "C'est parce que le contenu d'une bourse est toujours inversement proportionnel à l'autre" aimait-elle répéter souvent.

(Dans la nouvelle "Regarde au coin de la rue, fiston, si le clebs à trois pattes cavale à reculons" de Justin Hurle)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          303
AlfaricAlfaric   12 avril 2016
Rengaine d’estoc girl. Moitié geisha, moitié garde du corps, moitié psyché, toute en tiers… et en pièces détachables, remplaçables, malléables, dispendieusement perfectibles. Dans le métier, on ne fait pas de vieux os en conservant son anatomie d’origine. Le problème, c’est que cela devient vite une fin en soi et que l’on travaille rapidement plus que pour gagner de quoi mieux travailler, jusqu’à en crever.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
HindyHindy   06 mai 2015
Le duo incertain faisait face au médecin-dentiste-rebouteux de cette petite ville perdue. Myra suivait du regard la course des perles de sueur sur les replis du visage du médecin. Elles circulaient sur des vagues graisseuses que l’homme faisait bouger en tout sens
Commenter  J’apprécie          90
AlfaricAlfaric   13 avril 2016
Dix jours que je traîne mes pompes acérées sur cette planète et déjà treize contrats. Dont sept sur ma tête. Six, tenant compte de feu le fâcheux. Ils ont une étrange idée du tourisme par ici.
Commenter  J’apprécie          90

autres livres classés : far westVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les indiens d'Amérique du Nord

Publié pour la première fois en 1970 aux États-Unis, ce livre de Dee Brown retrace les étapes de la Conquête de l'Ouest et les massacres des indiens entre 1860 et 1890 :

Enterre mon corps Wounded Knee
Enterre mon cœur à Wounded Knee
Enterre mon âme à Wounded Knee
Enterre mon esprit à Wounded Knee
Enterre mon scalp à Wounded Knee

10 questions
167 lecteurs ont répondu
Thèmes : conquete de l'ouest , far-west , western , ute , navajos , Nez Percé (Indiens) , comanche , Apache (Indiens) , Cheyennes (Indiens) , Sioux (Indiens) , indiens d'amérique , littérature américaineCréer un quiz sur ce livre