AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2253039330
Éditeur : Le Livre de Poche (01/06/1986)

Note moyenne : 3.5/5 (sur 44 notes)
Résumé :
Paris, 1942.
Franck, dix ans, vit à Montmartre avec sa mère, qu'il adore, et Simon, qu'il déteste. Simon qui n'est pas son père, Simon qui, croit-il, lui vole l'affection de sa mère. Simon qui se cache, parce qu'il est juif. Mais le destin va les contraindre à faire alliance. Et des champs de courses de Paris aux maquis de Savoie, d'un orphelinat au camp de Drancy, ils devront affronter, ensemble, une série d'aventures toujours pittoresques, parfois tragiques... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (5) Ajouter une critique
oran
  16 octobre 2017
En avant-propos il est indiqué que Joseph Joffo n'a obtenu que le certificat d'études (en 1945).
Ses romans, et particulièrement celui-ci, témoignent d'une jolie plume allègre, gracile, et peuvent, entrer en compétition avec ceux d'autres auteurs beaucoup plus qualifiés, car même s' Ils sont écrits avec l'aide de quelques nègres littéraires , qu'importe car ce que Joffo raconte , il le fait avec son coeur , son esprit, passionnément , et cela s'infuse dans l'oeuvre.
Le récit fictionnel puise beaucoup d'anecdotes dans le vécu et l'Histoire, cela renforce son intérêt.
Le petit Franck , un poulbot , un vrai montmartrois (comme Joffo) va être confronté aux affres de la guerre .Pour survivre, il faudra qu'il pactise avec Simon, cet homme qu'il n'aime pas parce qu'il lui vole l'affection de sa mère Mireille . Les drames s'enchaînent. Entre l'adulte et l'enfant, naîtra, au fil du temps estime, tendresse et affection.
Un roman qui peut faire partie avec intérêt du programme de lecture des collégiens
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          82
prune42
  08 juillet 2015
A Paris en 1942, Frank est un jeune garçon qui vit avec sa mère et l'ami de celle-ci Simon, dont Frank est jaloux. Simon gagne sa vie avec de petits trafics comme les jeux de loterie. A la mère de sa mère, Frank est envoyé à l'orphelinat à St Pierre des Corps où il est maltraité par ses camarades. Il fugue et rejoint Simon à Paris. Simon s'engage dans la résistance après avoir vu disparaître ses parents au cours d'une rafle, il sabote avec des camarades un train mais cela tourne mal et Simon et Frank doivent prendre la fuite. Ils se réfugient quelque temps dans les Alpes puis sont capturés lors d'une rafle. Déportés à Drancy ils ont la vie sauve grâce à un interprète et sont libérés à la fin de la guerre où ils rentrent chez eux à Paris.
J'avais bien apprécié "Un sac de billes" du même auteur et je voulais découvrir ce roman de Joseph Joffo sur le même thème. Je ne le regrette pas, j'ai passé un agréable moment de lecture. la plume de Joffo est agréable à lire, elle peut être lue par des adultes mais aussi des adolescents. Ce roman qui se passe pendant l'Occupation nous dépeint bien la vie quotidienne à cette période, il est bien représentatif. Il y a beaucoup d'émotion notamment à la fin du roman quand les personnages se retrouvent à Drancy. cela m'a envie envie de lire d'autres romans du même auteur comme "Baby foot" ou "Agates et calots" par exemple.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Ingrid91
  15 octobre 2013
Jospeh JOFFO est très fort pour décrire les états d'âme d'un enfant d'une dizaine d'années et tout particulièrement dans ce livre là. Accepter un beau-père n'est déjà pas chose aisée, mais en prime par temps de guerre, avec une mère qui décède...
Et pourtant, le tout est à la fois amusant et tragique, entre réfléxions enfantines et réalité de la guerre JOFFO nous livre un petit bijou plein de tendresse.
Commenter  J’apprécie          20
pit31
  06 mars 2019
J'ai vraiment été ravie de lire ce roman.
Une histoire d'un juif qui est caché par une chrétienne pendant la seconde guerre mondiale peut être l'histoire de tout le monde.
Très bien écrit et facile à lire, cette histoire peut être lu par tout le monde.
Commenter  J’apprécie          20
Fleuryne
  18 mai 2015
Un livre qui m'a enmenée. Pas de cynisme, beaucoup d'authenticité. le parcours associé d'un homme juif et d'un jeune garçon orphelin à Paris durant la 2nde guerre mondiale. Beaucoup de fraicheur, d'humour même.
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (5) Ajouter une citation
pit31pit31   05 mars 2019
Dix heures. Dix minutes de récréation avant la leçon de choses. Encore mouillé par la pluie du matin, l'asphalte de la cour dégage un bonne odeur qui se même au parfum des marronniers, aux relents de craie et d'encre violette que laisse sortir la porte ouverte des salles de classe. Les petits se bousculent, se chamaillent, sautent à cloche-pied. Le groupe des grands, à quelques mètres du préau, fait à Luciano une sorte de garde d'honneur. Comme tous les mardis, Luciano s'est lavé les cheveux. Il est propre, il est fort, il sent bon. Il est fier mais ne le montre pas. Il est là, simplement, le ventre en avant, entouré par tous les membres de sa bande, les coudes écartés et les poings contre les hanches, tel Mussolini les jours de défilé.
Luciano baisse les paupières, hoche un peu la tête. Il va parler. On se tait. Ses larbins retiennent leur souffle. Luciano parle.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
pit31pit31   06 mars 2019
Guitare, basse et piano éclatent, se provoquent, se répondent comme des oiseaux nocturnes réveillés par un coup de canon. Sur les tables, la flamme des bougies vacille. Sous les plafond bas, les nuages de fumée se subdivisent avec lenteur. Dehors, la nuit ouate les derniers bruits de la ville. Paris sommeille dans l'ombre. Dans les rues désertes, les patrouilles allemandes chargées de faire respecter le couvre-feu croisent des agents de ville courbés sur le guidon de leur vélo. Mais dans la cave d'un hôtel particulier, rue des martyrs, la fête commence. Elle vas durer jusqu'à l'aube.
Les rythmes du trio se chevauchent. Le jazz pur laisse la place à des aires de papa remis à ce qui n'est pas encore le goût du jour : rag-time, fox-trot, charleston. Sur la piste, les danseurs suivent. Les jupes tournoient, les cheveux volent, les pieds se croisent.
Simon est un bon danseurs. D'une main sûre, il guide Mireille, qui se laisse mener. Parfois elle renverse la tête ; et elle rit. Sa fatigue est oubliée. Le peu d'alcool qu'elle a bu y est sans doute pour quelque chose.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
oranoran   16 octobre 2017
Pourquoi serait-il encore une fois, dupe de ses souhaits ? Ce qu'on imagine n'arrive jamais et les surprises dont on rêve, on peut les attendre longtemps.
Commenter  J’apprécie          30
FleuryneFleuryne   18 mai 2015
Mais que vaut la vie quand on la protège avec une avarice frileuse? Quelle valeur peut-elle avoir si elle n'a ni but ni sens?
Commenter  J’apprécie          30
FleuryneFleuryne   18 mai 2015
Les seules causes perdues soint celles qu'on abandonne.
Commenter  J’apprécie          00
Videos de Joseph Joffo (8) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Joseph Joffo
Lors de la neuvième éditions de Saint-Maur en Poche, es libraires Gérard Collard et Jean-Edgar Casel de la Griffe Noire ont remis un prix d'honneur à Joseph Joffo. C'est Véronique Cardi des éditions du Livre de Poche qui a représenté l'auteur.
Un sac de billes de Joseph Joffo aux éditions Livre de Poche
Paris, 1941. La France est occupée. Joseph et Maurice, deux frères juifs âgés de dix et douze ans, partent seuls sur les routes pour tenter de gagner la zone libre. Récit autobiographique publié en 1973, traduit en dix-huit langues, Un sac de billes est un des plus grands succès de librairie de ces dernières décennies.
https://www.lagriffenoire.com/16184-poche-un-sac-de-billes.html
Vous povez commander Un sac de billes sur le site de la librairie en poche www.lagriffenoire.com
+ Lire la suite
autres livres classés : résistanceVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Les écrivains et le suicide

En 1941, cette immense écrivaine, pensant devenir folle, va se jeter dans une rivière les poches pleine de pierres. Avant de mourir, elle écrit à son mari une lettre où elle dit prendre la meilleure décision qui soit.

Virginia Woolf
Marguerite Duras
Sylvia Plath
Victoria Ocampo

8 questions
770 lecteurs ont répondu
Thèmes : suicide , biographie , littératureCréer un quiz sur ce livre