AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782867466717
56 pages
Éditeur : Liana Lévi (05/04/2013)

Note moyenne : 3.57/5 (sur 47 notes)
Résumé :
Titre original : Forel' a la nejnost' Форель а ла нежность

Dans les cuisines du restaurant Casanova, le grand chef Dimytch Nikodimov officie sous le regard de Véra, sa jeune et délicate maîtresse. Un beau matin, le cuisinier disparaît et Vania Soleïlov, ancien flic et détective privé débutant, est chargé de l’enquête. La solution se trouvera dans l’as... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (10) Voir plus Ajouter une critique
Iboo
  26 mars 2018
Et oui ! Encore un Kourkov. C'est le troisième ce mois-ci et je compte bien en lire d'autres dans les mois à venir. Mais celui-ci a une valeur particulière car il m'a été offert par une amie dont les attentions me touchent beaucoup.
Nous avons là une courte nouvelle à la sauce Kourkov. Toujours aussi bien amenée... comme ça, l'air de rien. Et avec un dénouement qui m'a, in petto, déclenché un "wouah !" me donnant envie de le relire à présent que je savais le pourquoi de cette mise en scène.
Merci Idil !
Commenter  J’apprécie          706
trust_me
  25 avril 2013
Le Casanova est un restaurant de Kiev situé dans un sous-sol sans âme. le cuisinier, Dimytch Nikodimov sélectionne lui-même ses convives. Une sorte de club privé gastronomique où il faut être coopté par le patron pour avoir le droit de s'asseoir à une table. A ses cotés se trouvent deux serveurs et surtout sa maîtresse, la belle Véra, « qui avait l'air d'avoir vingt-cinq ans, soit deux fois et demi moins d'âge et autant de corpulence en moins que son cuistot bien-aimé. » Considéré par beaucoup comme un grand chef, Dimytch disparaît un jour sans crier gare. L'association des chefs indépendants d'Ukraine demande alors au détective privé Vania Soleïlov, l'un de ses plus fidèles clients, de le retrouver...
Une nouvelle assaisonnée au poil ! Entre un soufflé de champignons et tomates à la moutarde, des rognons de lapin à l'étouffée sur un lit de poireaux et un pain d'épice maison, le tout arrosé de vodka, Soleïlov mène une drôle d'enquête. Pourquoi personne n'a prévenu la police ? Pourquoi faut-il qu'il se rende chaque soir au restaurant afin qu'on lui révèle par petits bouts le testament du chef ? le voile se lève peu à peu et la fin est vraiment surprenante, je n'avais rien vu venir. C'est court mais efficace, une belle entrée en matière pour découvrir l'univers de cet auteur dont le roman le pingouin (toujours chez Liana Levi) semble avoir connu un grand succès international. Peut-être le début de mon histoire d'amour avec la littérature ukrainienne ?
Lien : http://litterature-a-blog.bl..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          330
lectuur
  09 février 2020
Connaissez-vous Andreï Kourkov ?
Avez-vous lu un de ses livres ?
Si ce n'est pas le cas, permettez-moi de vous présenter "Truite à la slave", petite mise en bouche pour découvrir l'écriture originale de cet auteur.
Originale certes, mais caustique, féroce, poussant le lecteur à rire ou à s'offusquer de ses écrits.
Cinquante pages suffisent pour vous laisser entrevoir la diablerie qu'il utilise et vous emmener où il veut : avec cette nouvelle, c'est dans son assiette !
Sans vous dévoiler l'histoire qui se dévore trop rapidement, si l'intrigue ne vous plaît pas, se sera un rejet. Mais si vous faites partie des gourmets, vous risquez de succomber à la " kourkovmania", puis vous découvrirez "Le pingouin", la suite "Les pingouins n'ont jamais froid", "Le dernier amour du président", "L'ami de défunt".......et toutes les autres oeuvres.
Écrivain ukrainien polyglotte (il parle couramment au minimum sept langues) il vous surprendra par sa façon de décrire l'épouvantable avec dérision. Son ironie sur les sujets graves, durs, peut choquer: sa gausserie est sans limite, le tout transformé en humour.
Je vous souhaite une bonne dégustation.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          260
ondamania
  03 juillet 2013
Bienvenue à ma table pour déguster un plat d'Andreï Kourkov.
Prenez le temps d'apprécier cette truite à la slave, 50 pages assaisonnées d'une enquête à priori classique, mais qui révèle ses différentes saveurs et émoustille vos papilles, parsemées de dialogues déconcertants, pimentée d'une pointe de surprise. le mélange peut paraître quelque peu saugrenu, mais se digère parfaitement bien et l'on est repu, un sourire aux lèvres.
Bon appétit !
Commenter  J’apprécie          252
Renod
  06 janvier 2015
"Truite à la slave" est une nouvelle du romancier ukrainien Andreï Kourkov publiée en 2013.
Le détective Soleïlov est chargé d'enquêter sur la disparition mystérieuse de Dimytch, le chef cuisinier du "Casanova". Les deux hommes se connaissent puisque Soleïlov dîne régulièrement avec ses amis dans ce restaurant de Kiev. Au début de son enquête, il se heurte au mutisme des employés. Oui, Véra, la jeune maîtresse qui gère la caisse et les deux serveurs invertis, s'ouvriront à lui mais, pour ce faire, il devra venir dîner chaque soir. La qualité des repas va décliner mais Soleïlov, orphelin et divorcé, va découvrir dans ce restaurant, au-delà d'apparences trompeuses, un milieu non plus familier, mais familial.
Cette nouvelle est très agréable à lire. le récit est simple et plein de surprise.
Commenter  J’apprécie          150
Citations et extraits (5) Ajouter une citation
ondamaniaondamania   03 juillet 2013
Il suffisait d'ailleurs qu'il jette un coup d’œil dans son frigo pour que n'importe quel repas à l'extérieur de sa cuisine lui semble paradisiaque. Sur l'étagère du haut était soigneusement enveloppée dans un papier gras la queue desséchée d'un maquereau fumé. Quant aux étagères du bas, mieux valait ne pas y regarder de trop près ... La vie de célibataire a ses avantages, mais ils ne passent pas par l'estomac.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
lgtchampollionlgtchampollion   27 février 2014
Il croquait de temps en temps des épices, dont le goût était assez extraordinnaire: l'acidité du citron, l'arôme de la fuméé où a cuit le bacon anglais, le goût vanillé dela crème fraîche qu'on vient de fabriquer. Il se prit à penser: "comment toutes ces saveurs exquises se trouvnt-elles concentrées dans des grains qui craquent sous la dent?
Commenter  J’apprécie          20
FranckBFranckB   25 novembre 2017
- Voici la vodka ! entendit Soleïlov au-dessus de sa tête et il vit aussitôt descendre devant lui une carafe et un petit verre.
La carafe se souleva, remplit le verre et se posa à coté de lui. Soleïlov remercia d'un signe de tête et replongea dans sa lecture.
Commenter  J’apprécie          10
laurannslauranns   27 août 2017
Il mangeait avec l'attention et la curiosité d'un savant en train de fragmenter et décomposer la totalité des ingrédients du repas.
Commenter  J’apprécie          10
lgtchampollionlgtchampollion   27 février 2014
J'ai mangé mon père!
Commenter  J’apprécie          10
Videos de Andreï Kourkov (13) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Andreï Kourkov
33EME FÊTE DU LIVRE DE BRON 6—10 MARS 2019 HIPPODROME DE PARILLY + LIEuX PARTENAIRES
Au fil des grands romans, essais, bandes dessinées, recueils poétiques ou livres jeunesse publiés dans l'année, nombreux sont les auteurs qui explorent les liens entre nature et culture, animalité et civilisation, instinct et normes sociales, urbanité et sauvagerie.
De Serge Joncour à Nicolas Mathieu, Prix Goncourt 2018 pour Leurs enfants après eux, en passant par la brillante essayiste Marielle Macé, l'écrivain David Diop ou le grand anthropologue Philippe Descola, cette interrogation sur la part animale se double d'une réflexion profonde sur les enjeux de notre monde contemporain – l'urgence environnementale, la violence sociale, la pauvreté, les migrations – autant de thèmes que la littérature et les sciences humaines permettent d'éclairer et de mettre en perspective.
Mais La Vie Sauvage, c'est aussi la vie vivante, électrique, désobéissante, audacieuse et imaginative, cette part de rêve et de poésie, de subversion et d'invention que les livres continuent de porter envers et contre tout.
La littérature aussi est une forme de vie sauvage !
Avec DOMINIQUE A · NINE ANTICO DIDIER CORNILLE · GAUTHIER DAVID PHILIPPE DESCOLA · DAVID DIOP · FABCARO · JÉRÔME FERRARI · JÉRÉMIE FISCHER · RAPHAËLE FRIER · CLAIRE GARRALON · PIERRE GUYOTAT · SERGE JONCOUR · ANDREÏ KOURKOV · OLIVIA DE LAMBERTERIE · RÉGIS LEJONC · NICOLAS MATHIEU · LAURENT MOREAU · FRANÇOIS MOREL · JEAN-CLAUDE MOURLEVAT · FRANCK PRÉVOT · VÉRONIQUE OVALDÉ · ATIQ RAHIMI · DELPHINE DE VIGAN · ÉRIC VUILLARD · VALÉRIE ZENATTI.
Festival en entrée libre. Programmation complète sur www.fetedulivredebron.com.
Suivez la Fête du Livre de Bron : facebook.com/fetedulivredebron twitter.com/FeteBron instagram.com/fetedulivredebron
Réalisation : François Leconte/Agence Tintamarre ©2019
+ Lire la suite
autres livres classés : littérature ukrainienneVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

La littérature russe

Lequel de ses écrivains est mort lors d'un duel ?

Tolstoï
Pouchkine
Dostoïevski

10 questions
311 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature russeCréer un quiz sur ce livre