AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9782841865178
192 pages
Michalon Editions (21/01/2010)
2.78/5   18 notes
Résumé :
Facebook, Myspace, Skyblogs, Twitter... Les réseaux sociaux ont conquis la France à une vitesse record. Deux internautes sur trois s'y connectent régulièrement, alors que ces sites étaient encore inconnus il y a deux ans. Pas une semaine sans que les médias ne se fassent l'écho de ce succès... ou n'en rapportent les dérapages. Car par leur nature même, les réseaux sociaux mettent à mal la notion de vie privée.
Risques pour les mineurs, escroqueries, usurpatio... >Voir plus
Que lire après Facebook : mes amis, mes amours, des emmerdes : la vérité sur les réseaux sociauxVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (10) Voir plus Ajouter une critique
2,78

sur 18 notes
5
0 avis
4
2 avis
3
4 avis
2
3 avis
1
0 avis
Je tiens à préciser avant de commencer que je n'ai pas facebook, myspace etc et que je suis contre. Cet essai m'a d'ailleurs conforté dans mon choix. Je ne juge pas sans savoir non plus, j'ai déjà testé facebook chez des amis.

Facebook est un mouchard, il permet de s'introduire dans la vie privée des gens et d'espionner librement vu que tout est dit. « En moins de trois ans, Facebook devient la planète phare de la galaxie ». C'est vrai combien de mes amis ne s'est pas inscrit sur facebook pour observer ce que fait l'autre ?

Facebook convertit les non-inscrits. Pour cela, un mail « Kévin vient de s'inscrire sur facebook et souhaite être votre ami sur le réseau. Voulez-vous le rejoindre ? » est envoyé à tous les contacts d'une personne. Vous pouvez donc rêver pour que ce soit bien la personne que vous n'avez pas vue depuis 5 ans qui vous envoie l'invitation et ce « des dizaines de fois ».

« J'ai quitté Orkut (Brésil) car j'en avais marre de me sentir surveillée en permanence. J'en avais assez de cette culture du ragot, du scandale. […] en cas de rupture avec leur copain il faut supprimer les photos de leur couple et deviennent paranoïaque de ce qui peut se dire sur elles, sur le profil Orkut de leur ex ». C'est exactement comme ça qu'une amie s'est fait du mal (moralement) en voyant chez son ex le profil de la fille avec qui il l'a trompé et lire des choses sur son compte pas très flatteur.

On peut donc être déçu de voir sur le mur d'un profil qu'une fête a eu lieu et n'avoir pas été invité.

Facebook, myspace, LinkedIn sont des « marchands d'amis ». Plus on en a, plus on pense avoir une bonne vie sociale. Tant pis si ces 600 amis ne vous connaissent pas réellement ni vous souhaitent votre anniversaire tant que ça flatte votre égo !

Le vice de facebook va encore plus quand vous avez fait l'erreur d'accepter vos collègues ou pire votre boss et qu'il peut s'en servir pour vous licencier ! Ou vous embaucher…

Le problème qui se pose (et comme c'est vicieux) comme je n'ai pas de compte, je ne sais pas ce qu'il se dit sur moi ou quelle photo prise lors d'une soirée peut se retrouver sur internet sans mon accord ni même avertissement. Vous pouvez vous sentir alors l'envie de vous inscrire rien que pour surveiller !

Mais le mal de facebook va encore plus loin : Megan Meier, américaine de 13 ans morte par pendaison après que son ami Josh l'est rejeté sur facebook. Il se trouvait que derrière ce Josh, c'était sa voisine qui voulait savoir ce qu'elle pensait de sa fille. (j'avais d'ailleurs vu le reportage à la TV). Lorrie Drew a d'ailleurs été acquittée.

La police travaille en collaboration avec facebook pour obtenir des informations sur des gens suspectés. F. interdit d'ailleurs aux personnes accusées de pédophilie et abus sexuels l'usage du site. Mais on peut y trouver des groupes pour le LSD ou encore le cannabis tout en mettant photo à l'appui.

Une fois pris dans l'engrenage de facebook difficile de vous en sortir. Même si vous voulez fermer votre compte, vous allez perdre du temps à trouver l'application et réponde à une dizaine de questions vous demandant si vous êtes sûr de vouloir rompre avec facebook. Mais même après cela, si vous voulez y revenir, entrer votre adresse mail et toutes vos informations, photos, etc y seront toujours. Facebook garde en stock toutes vos données qui pourront un jour se retourner contre vous. « Facebook nous rend plus libres, plus riches, plus créatifs, mais il ne doit pas choisir pour nous ce qui est public et ce qui ne l'est pas. Comme la liberté d'expression, l'intimité n'a pas de prix ».


Un essai tout à fait bien mené, qui relève bien les enjeux de ce nouveau monopole de l'internet. Je reste sur mes convictions et garde mon blog sur lequel je choisis de dire ce que je veux ou pas. A quoi me sert d'avoir facebook pour espionner des gens avec qui j'ai perdu le contact (pour une bonne raison de toute manière) et si je m'inquiétais pour la personne n'est-il pas mieux d'avoir un vrai échange mail plutôt que d'observer son mur ? Sachez que même mes parents s'y sont mis !

Les exemples mis en avant dans ce livre sont réels et pertinents. Il peut donner de bons conseils à ceux qui s'en servent pour se faire mousser tout en oubliant de réfléchir aux conséquences mais liront-ils ce livre ?

Lien : http://laccrodeslivres.canal..
Commenter  J’apprécie          50
Plutôt curieuse envers ces phénomènes du web 2.0, j'ai été ravie de découvrir cette enquête sur les réseaux sociaux, accessible et très intéressante!!

4ème de couv:

"Facebook, Myspace, Skyblogs, Twitter... Les réseaux sociaux ont conquis la France à une vitesse record. Deux internautes sur trois s'y connectent régulièrement, alors que ces sites étaient encore inconnus il y a deux ans. Pas une semaine sans que les médias ne se fassent l'écho de ce succès... ou n'en rapportent les dérapages. Car par leur nature même, les réseaux sociaux mettent à mal la notion de vie privée.
Risques pour les mineurs, escroqueries, usurpations d'identité, utilisation commerciale de données privées... Olivier Levard et Delphine Soulas révèlent les dessous de Facebook et des autres réseaux. Comment ces sites ont-ils organisés leur ascension ? Qu'est-ce qui pousse les internautes à s'y mettre à nu au vu de tous ? Quels sont les risques de cette nouvelle transparence ? Comment Facebook et Myspace gagnent-ils de l'argent en vendant les profils des internautes ?
En interrogeant sociologues, avocats, policiers, psychanalystes, et bien sûr les dirigeants de ces sites ainsi que ceux qui en ont été victimes, les auteurs nous dévoilent la face cachée des réseaux sociaux. "

le sujet est absolument intéressant, comme les questions du droit à l'oubli, du ciblage publicitaire, du contrôle des données, de la durabilité des données..tout un débat passionnant sur les effets des dernières avancées des TIC. L'enquête a le mérite de proposer des réponses des différents partis, de proposer un recul européen en citant des exemples de différents pays, et surtout...tout ça dans un langage clair et abordable par tous!! Même si c'est bien sûr juste abordé, que le ton est plutôt prudent et que ce livre lui-même va vite être obsolète, rapidité des évolutions du web 2.0 oblige!!

En conclusion de cette lecture, je n'ai toujours pas envie de me créer un profil Facebook, mais je me sens moins bêta et j'apprécie de connaître l'histoire et l'envers des réseaux sociaux, géniales trouvailles omniprésentes et omniscientes du web contemporain!!

Je suis sûre que ça pourrait intéresser des tonnes de lecteurs, aficionados ou détracteurs des réseaux en question!

Commenter  J’apprécie          30
Olivier Levrard et Delphine Soulas promettent de nous dévoiler la face cachée des réseaux sociaux dans le livre qu'ils ont publiés au début de l'année 2010 aux éditions Michalon, Facebook : mes amis, mes amours ... des emmerdes !

Sauf qu'en utilisant le nom d'une série télé qui revient sur les antennes … et qui a sa propre page sur Facebook les auteurs ajoutent encore de la confusion là où très franchement il n'y en avait pas besoin.

En résumé et pour « faire utile », incitations incontrôlées, fichages de toutes origines, escroqueries, actes délictueux, enfermement informatiques… sont effectivement des dangers réels. La lecture du livre pourra renforcer une prudence élémentaire que nous oublions parfois de suivre. Ces réseaux « sociaux » ne sont pas des pièges dangereux pour nos libertés si on les utilise en gardant la mesure.

Il ne nous viendrait pas à l'idée de faire disparaitre tous les couteaux de la cuisine au motif qu'un assassin a employé cet outil pour tuer sa femme. Il ne faut pas confondre l'objet et son usage. Ce n'est pas non plus parce qu'on a un blog qu'on étale sa vie privée. Autrement dit ce qui importe, ce n'est pas le média, mais le contenu qu'il véhicule et dont nous sommes parfaitement maitres, ne l'oublions pas.

lire la suite sur A bride abattue avec une mise en parallèle du film The social Network et une conférence de Serge Tisseron, le grand spécialiste des nouvelles technologies.
Commenter  J’apprécie          60
Un livre clair et simple qui décrit la révolution Facebook et d'autres sites de réseaux sociaux où chacun gratuitement délivrent des éléments de sa vie privée, échange avec ses amis et profitent de toutes les applications offertes. Mais derrière tout cela est posé le vrai problème de la préservation de la vie privée, les sites de réseaux sociaux utilisent nos données à des fins commerciales comme n'importe qui peut se servir de ce qu'il sait de nous pour faire du mal ou des plaisanteries. Ce livre livre également un paradoxe : les français se sont élevés contre le projet de créer le fichier Edvige souhaité par Nicolas Sarkozy, président de la république française mais n'hésitent pas à se mettre à nu sur Internet via ces sites tels Facebook, Twitter... Edifiant.
Commenter  J’apprécie          50
Tout le monde ou presque connait Facebook sur la Toile. En seulement quelques années, ce site est devenu incontournable et a permis l'émergence de plusieurs réseaux sociaux tels que Twitter, Viadeo... A l'heure où un film, The Social Network, revient sur l'histoire du créateur de Facebook, deux journalistes se sont penchés sur ce phénomène et les dérives qu'il peut engendrer.

Au-delà des records de fréquentation et des possibilités de Facebook, les auteurs de ce livre se sont attachés à décrire les limites et les dangers du site lorsque ses utilisateurs sont inconscients des enjeux qui se trament en coulisses. En effet, Facebook est gratuit pour ses membres, mais génère énormément d'argent en matière de publicité. Les données publiées sur chaque profil peuvent être recueillies pour des motifs peu recommandables et atteindre à la vie privée et au droit à l'anonymat et à la confidentialité. Mais les utilisateurs sont également peu au fait du fonctionnement même du site et ne font souvent pas état des paramètres de sécurité que tout un chacun devrait respecter afin de ne pas regretter qu'un jour, une information puisse se retourner contre lui.

A travers de nombreuses citations du staff de Facebook, de MySpace et d'autres acteurs des réseaux sociaux, ainsi que d'anecdotes tirées de faits divers qui se sont réellement passés, pour la plupart assez consternants, le lecteur est mis en garde contre les conséquences de mettre sa vie privée à disposition de millions d'utilisateurs à travers le monde entier car tout le monde ne nous veut pas que du bien.

Si Facebook est devenu un site mondialement reconnu, quelques bastions font de la résistance, notamment en Amérique du Sud et au Japon où la culture n'est pas encore totalement homogénéisée. Cela laisse encore des pistes de croissance pour ce site qui s'est développé exponentiellement à un rythme incroyable. Car même si Facebook génère de nombreuses critiques, la pression sociale et l'addictivité de la plupart des utilisateurs en font un site incontournable sur la toile dans le monde actuel.
Lien : http://oiseausecret.canalblo..
Commenter  J’apprécie          20

Citations et extraits (3) Ajouter une citation
Sur Facebook, c'est comme dans la vie : il y a ceux avec lesquels on échange des nouvelles plus ou moins régulièrement et ceux qu'on ne contacte jamais.
Commenter  J’apprécie          50
Car les réseaux sociaux, c'est au fond souvent une histoire d'égo.
Commenter  J’apprécie          70
Ils modifient déjà notre manière de nous rencontrer, de nous retrouver, de travailler et même de nous aimer.
Commenter  J’apprécie          30

Dans la catégorie : Moyens de communicationVoir plus
>Interaction sociale>Communication>Moyens de communication (84)
autres livres classés : facebookVoir plus


Lecteurs (48) Voir plus



Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (5 - essais )

Roland Barthes : "Fragments d'un discours **** "

amoureux
positiviste
philosophique

20 questions
755 lecteurs ont répondu
Thèmes : essai , essai de société , essai philosophique , essai documentCréer un quiz sur ce livre

{* *}