AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Louis Postif (Traducteur)Noël Mauberret (Préfacier, etc.)
EAN : 9782752902412
336 pages
Éditeur : Phébus (15/02/2007)

Note moyenne : 3.84/5 (sur 29 notes)
Résumé :

La ruée vers l'or à la fin du XIXe siècle, le Grand Nord et les paysages grandioses du Klondike, tels sont les éléments qui servent à Jack London pour composer son premier roman en 1902.

Au sein d'un univers inhospitalier, où il faut être fort pour survivre, mais où entraide et solidarité ne sont pas de vains mots, il nous entraîne à la suite de son héroïne, Frona Welse, dans un tourbillon d'aventures dramatiques. Personnage étonnamment m... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (5) Ajouter une critique
Foxfire
  21 octobre 2020
Se lancer dans la lecture d'un Jack London c'est la promesse, toujours tenue, d'un voyage beau et fort. Dès ce premier roman, paru en 1902, London parvient à emmener le lecteur dans une aventure qui va l'enchanter. « Fille des neiges », comme tous les London que j'ai pu lire jusqu'ici, c'est du bonheur en pages.
Bien sûr il s'agit d'un premier roman, « Fille des neiges » n'est donc pas totalement abouti, il contient quelques petites maladresses. Menus défauts que je balaye d'un revers de la main tant le roman est attachant, tant j'ai été embarquée par la plume évocatrice du déjà grand Jack.
« Fille des neiges » c'est l'aventure avec un grand A au coeur d'une nature sauvage et belle. Et London n'a pas son pareil pour dépeindre cette nature à la fois sublime et hostile. Avec ces superbes descriptions et son talent de conteur hors pair London m'a littéralement transportée au Klondike. J'ai navigué en pirogue sur les eaux déchaînées du Yukon en pleine débâcle, j'ai arpenté les chemins enneigés chaussée de raquettes, j'ai partagé le quotidien de chercheurs d'or bourrus, j'ai senti la morsure du froid… Quel beau voyage, riche en émotions !
Outre ces superbes descriptions et les péripéties qui font battre le coeur, London compose, comme à son habitude, une formidable galerie de personnages. le héros est ici une héroïne. Et quelle héroïne ! Frona est un magnifique personnage de femme forte, au caractère bien trempé tout en n'étant pas infaillible. Vance Corliss qui est sans aucun doute l'alter-ego de London est un excellent personnage d'aventurier, certes un peu lisse, mais très attachant. Les protagonistes secondaires sont tout aussi réussis.
Actuellement, les raisons de désespérer sont nombreuses. On a besoin, plus que jamais, de livres qui emmènent ailleurs, qui font voyager, rêver, qui ont un parfum d'aventures et de grands espaces… « Fille des neiges » est une de ces belles évasions. Une évasion en terre d'aventures avec le grand Jack, ça ne se refuse pas. Alors, chaussez vos raquettes, affutez vos pirogues et faites-vous la belle avec une « fille des neiges ».
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          536
Erik35
  06 mars 2017
DE LA RUÉE VERS L'OR A LA RUÉE VERS L'ENCRE;
1902. Jack London est encore un écrivain débutant, malgré plus d'une cinquantaine de nouvelles déjà écrites, dont un grand nombre publiées en revues, deux recueils édités (un troisième cette même année), un court récit très largement autobiographique, La croisière du Dazzler, en 1902 également, mais aucun roman. Et il le sait : il ne pourra véritablement considérer sa carrière comme assise qu'en devenant véritablement romancier. Il en allait hier comme il en va toujours aujourd'hui.
Quoi de plus naturel, alors, que de puiser dans ce fonds incroyable d'histoires toutes plus fortes, rocambolesques et fabuleuses que lui ont conté tous ces aventuriers, chercheurs d'or, indiens, traîne-misères et autre hâbleurs que ses propres pas lui ont fait croiser au pays du grand silence blanc ? Mais il faut marquer les esprits. C'est donc tout naturellement que son premier héros de roman est en fait une héroïne. Et quelle ! Cette fille des neiges, nommée Frona Welse, va nous entraîner dans un tourbillon d'aventures dramatiques. Personnage étonnamment actuel, la jeune femme qui, après avoir fait ses études, revient an pays partager l'existence rude des prospecteurs, se révèle être un personnage hors du commun car cette fille d'un personnage illustre et influent du Klondike est une rebelle au grand coeur, où surnage une pointe de naïveté qui lui fait honneur. London va, tout au long de ce roman d'aventure et de duel amoureux, nous faire partager le quotidien de cette jeune Walkyrie moderne et de ses deux prétendants : le bel et charismatique Gregory de Saint Vincent, aventurier homérique - du moins, c'est ce que tout le monde croit, jusqu'à sa chute mémorable - face au jeune, honnête mais plus réservé Vance Corliss - une sorte d'avatar de notre écrivain en formation -. A la suite de moultes aventures picaresques, de rencontres étonnantes, de la description toujours aussi fidèle et bouleversante de ces êtres humains, souvent naturellement solitaires et individualistes mais voués à une solidarité sans faille, face à une nature impitoyable autant qu'elle est fascinante, la vérité va se révéler, au cours d'une description de la débâcle des glaces sur le Yukon qui est proprement à vous couper le souffle de réalisme et de puissance : le beau Saint Vincent, le chéri de ses dames autant qu'il est invariablement détesté des hommes (jalousie expliqueront les premières ; fausses gloires semblent répondre les seconds), finira percé à jour au cours d'un procès aussi inoubliable que brutal. Saint Vincent échappera de très, très peu au lynchage, mais il y perdra toute sa superbe, le bonhomme apparaissant d'une lâcheté crasse et d'un affabulateur aussi inventif qu'imprudent.
Mensonge, lâcheté : deux tares inexcusables dans ces paysages où le moindre faux pas, ou le moindre faux semblant s'avère très immédiatement mortel. Deux pêchés que London ne parviendra jamais à excuser tant dans ses ouvrages que chez ses contemporains. Une des leçons du narrateur du futur Martin Eden, lorsqu'il perce les secrets de la bourgeoisie, pour son plus grand drame.
Bien entendu, ce texte n'est pas exempt de nombreux défauts : personnages encore un peu trop monolithiques, enchaînement de situations parfois un peu tirée par les cheveux, répétitions. Mais le style est là, qui enchante le lecteur. Les descriptions, naturalistes, certes, mais sans jamais ennuyer de ce Grand Nord sauvage, sont souvent à couper le souffle. Mais il y a, déjà, un peu trop de ces remarques racialistes et racistes, qui émailleront, ici et là, une certain nombre de romans, à notre plus grand désespoir, et même en remettant ces écrits dans leur contexte idéologique, social et personnel de l'époque. Remarquons tout de même que le presque double de Jack London s'insurge régulièrement, dans ces pages, des thèses beaucoup plus virulentes sur cette question des races que la jeune héroïne. Qu'à tout le moins, il en dénie une partie des fondements. Remarquons aussi que le personnage proche du London de l'époque s'oppose déjà ouvertement à la peine de mort, à l'idée d'une justice bâclée, quand bien même Vance n'éprouve plus aucune sympathie pour son adversaire, en raison de sa mystification. Et que l'ensemble de la fille des Neiges peut être considéré comme un roman pour le moins féministe. Pour un homme de son temps, même très engagé dans le socialisme, ce n'était pas si courant, et mérite toujours d'être porté au crédit de l'auteur... Malgré sa multitude de défauts peu pardonnables.
Un premier roman manquant d'équilibre et de la puissance de L'appel de la Forêt qu'il écrira très bientôt, mais pour un coup d'essai, c'est une excellente introduction à la découverte de ce californien de génie.

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          250
miriam
  16 mars 2020
J'entame ce challenge avec ce court roman de jeunesse de l'auteur 1902 qui a pour héroïne Frona Welse, la fille d'un notable du Yukon, au temps de la Ruée  vers l'or du Klondike.
Le roman s'ouvre avec le retour de Frona dans le Grand Nord. Elle rentre d'Europe où elle a étudié. Frona est une jeune femme accomplie, très belle et très libre qui a grandi sans mère près de son père, un aventurier, et des Indiens qui lui ont enseigné les secrets de la nature. Elle sait conduire un attelage de chiens, courir dans la neige, manier un canoë dans les flots les plus déchaînés, elle sait aussi tenir sa place en société. C'est une femme riche, un très bon parti. Les prétendants se présentent. Frona ne cherche pas à se marier, elle éconduit Vance Corliss quand il fait sa demande, mais l'aime comme un camarade et ne veut pas perdre cette amitié. Elle est séduite par un aventurier Gregory Saint-Vincent qui a bourlingué autour du monde, malgré les avertissements de son père et de proches. Qui gagnera le coeur de la belle?
L'aspect "roman d'amour" est celui qui m'a le moins intéressée. Toutefois, London dresse le portrait une femme libre, forte, indépendante peu désireuse de se lier à un mari. Très moderne. C'est une belle figure.
J'ai été très intéressée par la description de la société du Klondike au temps de la ruée vers l'or et des mécanisme d'enrichissement.
Jacob Welse, le père de l'héroïne :
"Négociant de grande envergure dans un pays sans commerce, ce superbe produit du XIXème siècle florissait dans une société des plus primitives. Magnat de l'industrie et accapareur impitoyable, il étendait sa domination sur la plus indépendante collectivité d'individus qui puisse exister. Sorte de missionnaire économiste, ce saint-Paul moderne prêchait une doctrine fondée sur la force et l'opportunisme. Enfant de la démocratie, il croyait aux droits naturels de l'homme : cependant tout le monde devait s'incliner devant son autorité absolue. "
Les hommes du Klondike cherchent à s'enrichir, ce sont des caractères forts, parfois violents, prompts à dégainer couteau ou révolvers.  La virilité, le courage sont les valeurs qui ont cours dans le Grand Nord où on méprise la lâcheté plus que la malhonnêteté.
London décrit admirablement la nature sauvage du Yukon, aussi bien dans l'hiver glacial que dans l'arrivée du printemps. La description de la débâcle du fleuve glacé est un grand moment de lecture :
"la glace se rompt ; voilà le fleuve qui marche ! [....]
Le fleuve entier semblait se ramasser pour bondir. Sous la pression de l'eau en mouvement, la muraille de glace s'affaissa en une centaine d'endroit et tout le long du rivage, on entendit le craquement des arbres déracinés. "
Frona, Vance Corliss, le baron de Coubertin et un écossais, à bord du canoë bijou, traversent les flots entre les icebergs pour aller au secours d'un homme blessé.  Ce sauvetage est un morceau de bravoure qui scotche le lecteur.


Lien : https://netsdevoyages.car.bl..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
Gaudet
  11 décembre 2015
Frona Welse, notre héroïne, revient dans son pays natal vers le fleuve Yukon voir son père, un homme très important dans la communauté. Elle a grandit sans mère et était souvent dans son enfance dans une tribu indienne. Elle adore la nature et l'inhospitalité de celle-ci avec le froid intense, la glace met à rude épreuve les conditions de vie de cette population. La débâcle du fleuve au printemps est si bien décrite par l'auteur que nous ressentons la peur. Les hommes de son entourage tel sont père sont impressionnés par son charisme et sa beauté; les prétendants sérieux ne manquent pas. Qui va faire chavirer son coeur ?
Commenter  J’apprécie          31
zakfm
  15 août 2020
Très romantiques, ces aventures sur fond de ruée vers l'or en Alaska seront déclinées sous toutes les formes par Jack London. Cela sera fait avec toujours beaucoup de talent. J'ai trouvé un peu lourd l'apologie de la race supérieure anglo-saxonne issue des germains qui nous donneront avec ces idées faramineuses les extrémistes qui nous ont fait tant de mal.
Commenter  J’apprécie          20

Citations et extraits (8) Voir plus Ajouter une citation
Erik35Erik35   15 février 2017
Sorte de missionnaire économiste, ce saint Paul du commerce moderne prêchait une doctrine basée sur la force et l'opportunisme. Enfant de a démocratie, il croyait aux droits naturels de l'homme ; cependant, tout le monde devait s'incliner devant son autorité absolue.
Commenter  J’apprécie          70
Erik35Erik35   16 février 2017
Chaque individu est le produit d'un ensemble de forces plus puissantes que lui qui influence ses actes. Doté de bonnes jambes, il peut s'enfuir à chaque nouvel obstacle, jusqu'à ce qu'il rencontre la mort.
Commenter  J’apprécie          60
GaudetGaudet   11 décembre 2015
Le Bijou, après quelques frottements contre le bord glacé, se tint immobile. De ses myriades de facettes, la muraille de glace renvoyait les rayons du soleil et se revêtait d'une splendeur de joyaux. Le long de ses pentes cristallines coulaient des ruisseaux d'argent, et les claires profondeurs de son cœur glacé semblaient renfermer, avec les secrets de la vie ou de la mort, les promesses d'un repos infini.
Oh ! rester là, allongé au bord du mystère, humer l'air à pleine poitrine, sans remuer ! Mais peu à peu son cœur cessa de battre la chamade, l'air perdit de sa saveur enivrante et Corliss reprit contact avec la réalité.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Erik35Erik35   16 février 2017
Peu importe le paysage ; c'est nous qui comptons. Si nous n'existions pas, le paysage demeurerait toujours là, mais privé de sens. C'est nous qui le lui donnons.
Commenter  J’apprécie          60
ivredelivresivredelivres   12 janvier 2011
Au confins de la prairie, à l'endroit où commence la sombre forêt, parmi les pissenlits aux tiges grêles et les boutons d'or aux brillantes corolles, elle découvrit une touffe de grosses violettes de l'Alaska. Elle s'allongea sur l'herbe et enfouit sa tête dans cette fraîcheur parfumée.
Commenter  J’apprécie          10

Videos de Jack London (29) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Jack London
Jack London : Faire un feu (France Culture / Samedi noir). Émission “Samedi noir” diffusée sur France Culture le 12 novembre 2016. Production : Blandine Masson. Image : dessin de Patrick Chabouté pour son adaptation en bande dessinée de la nouvelle “Constuire un feu” de Jack London. Un homme qui voyage seul dans le Yukon confronté au plus destructeur de ses ennemis : le froid. Traduit par Marc Chénetier. Réalisation : Christophe Hocké. En direct du studio 110, de la Maison de la radio. Lecture Carlo Brandt. Musique composée par John Greaves. À l’occasion de la parution dans La Pléiade des “Romans, récits et nouvelles” de Jack London en octobre 2016, édition publiée sous la direction de Philippe Jaworski. “Faire un feu” (paru en août 1908 sous le titre “To build a fire” dans le Century Magazine) est “le compte rendu” terrible et tragique " (pour reprendre le titre de l'essai de London sur les thèmes et les ressorts de la grande littérature), minutieusement agencé, d'une inexorable descente dans l'enfer du froid, la plus brutale description, et littérairement la plus parfaite, de la rencontre meurtrière du chétif corps humain, minuscule atome de vie perdu dans un infini de la blancheur, avec le plus immatériel et le plus destructeur de ses ennemis. Le récit n'est nulle part ailleurs chez London aussi dépouillé et concentré que dans ces pages. Comme dans bien d'autres nouvelles, ce n'est pas une intrigue qu'il déploie ou qu'il développe, mais une situation d'affrontement, un état de tension, qu'il mène, degré par degré, jusqu'au point de rupture. […] Dans un silence jamais rompu par aucune parole directement prononcée se déroule, rythmée par le passage des heures, la tragédie de la lente détérioration du corps, en même temps que s'amenuise l'espoir de survie. […] Marc Chénetier. Note publiée dans La Pléiade, extraits. Musiciens : John Greaves, Piano, chant Laurent Valero, Alto, violon, flûte, bandonéon Scott Taylor, Accordéon, kalimba, percus, cuivres Assistant à la réalisation : Pablo Valero Source : France Culture
+ Lire la suite
autres livres classés : klondikeVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

l'appel de la foret

comment s'appelle le chien ?

holly
Buck
Billy
Rachid

3 questions
179 lecteurs ont répondu
Thème : L'appel de la forêt de Jack LondonCréer un quiz sur ce livre