AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Philippe Bouquet (Traducteur)
ISBN : 2910030733
Éditeur : Gaïa (16/05/2000)

Note moyenne : 4.47/5 (sur 18 notes)
Résumé :
Alors que la guerre entre le Nord et le Sud fait rage dans des Etats d'Amérique en pleine expansion, les Suédois venus s'installer dans le Minnesota au bord du lac Ki©Chi©Saga prennent racine. La colonie s'accroît, et la plus grande confusion règne en matière de religion. Tandis que les colons du Minnesota prospèrent sur des terres qu'ils croient dûment acquises, la révolte gronde. Le 17 août 1862, les tribus sioux se soulèvent. Affamés, dépossédés de leurs terres e... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses et Avis (5) Ajouter une critique
Sachenka
  31 août 2017
C'est la fin. La dernière lettre au pays natal clôt cette série, la Saga des émigrants. La famille Nilsson, ces Suédois des années 1850 et 1860 qui ont quitté leur pays natal pour se bâtir une nouvelle vie en Amérique, eh bien, ils tirent leur révérence. Je dois admettre que, par moment, je m'emmuyais un peu (même si la vie de paysans, de pionniers n'est pas de tout repos, elle n'est pas toujours remplie de rebondissements non plus) mais l'émotion était toujours au rendez-vous. Cette saga mérite d'être mieux connue.
Dès le début de ce huitième et dernier tome, et malgré les recommandations de son médecin, Kristina tombe à nouveau enceinte (pour une dixième fois !) et ne s'en remet pas. Dès lors, Karl Oskar semble un peu perdu. Mais ses enfants grandissent, il faut même penser à marier l'ainée… et les prétendants ne manquent pas. La petite colonie du lac Ki-Chi-Saga commence à ressembler à un grand village. Petite note négative : je regrette un peu que les enfants aient joué un rôle si peu important tout au long de la série.
Aussi, la guerre de Sécession qui fait rage dans le sud semble peu préoccuper les Nilsson et les citoyens du Minnesota. Il faut dire que, au même moment, les Sioux se révoltent et sèment la terreur dans la région. Évidemment, plus de peur que de peine mais tout de même… Une autre occasion manquée pour Vilhelm Moberg d'ajouter un peu plus d'action ? Quoique certains diront que ce n'est pas le but recherché par cette saga familiale, qu'il fallait rester fidèle à la réalité des colons et ne pas chercher les drames et les hauts faits d'armes. Et c'est un point de vue tout aussi valide.
Donc, le temps passe. Une fois les troubles passés et la paix revenue, un Karl Oskar esseulé continue à mener sa vie de plus en plus tranquille, sans rebondissement, jusqu'à un âge avancé. Vers la fin, ce vieux pionnier se rend sur la tombe de Kristina et s'y recueille un moment. le souvenir de leur rencontre et des débuts de leur fréquentation est tout simplement sublime. Un beau moment ! Et la dernière lettre, celle envoyée à sa soeur Lydia qui se trouve encore en Suède, quelle excellente manière de terminer cette Saga des émigrants.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          252
Shan_Ze
  14 septembre 2014
Cette saga s'achève avec ce huitième tome. Les Sioux se révoltent et font un carnage sur leur passage. Et Kristina tombe de nouveau enceinte…
Le dernier opus commence fort avec la révolte des Sioux. J'ai été horrifiée par les descriptions des actes des indiens. le malheur revient pour les Nilsson mais les années passent et la vie continue… On passe par toutes émotions dans ce tome, tristesse, nostalgie, horreur… On traine dans la lecture, on n'a pas envie de les quitter, on a passé tellement de temps ensemble. L'auteur en joue bien, il traîne en longueur sur les souvenirs de Karl Oskar et sa descendance. Mais arrive tout de même la dernière lettre au pays natal…
Une très belle saga que j'ai eu plaisir à suivre, j'ai partagée certaines émotions de la famille, j'ai tourné quelques pages en croisant les doigts. J'ai découvert la dureté de la vie paysanne suédoise au XIXe siècle, le rapport à la religion à l'époque, l'immigration ainsi que plusieurs pans de l'histoire américaine comme la révolte des Sioux dont je n'avais jamais entendu parler avant. Je ne peux que recommander cette belle saga suédoise !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          120
vieuchamp
  18 avril 2016
Voilà, c'est fini.
Non ce n'est pas Jean-Louis Aubert qui parle ou chante. C'est bien l'homme qui écrit sous le pseudonyme de Vieuchamp qui vient d'achever cette saga en huit volumes, et qui au départ ne pensait pas vraiment aller très loin dans cette oeuvre magistrale de Vilhelm Moberg.
Non, je ne me suis jamais ennuyé dans cette "saga des émigrants". C'est écrit de telle façon que tout est fluide, simple à lire, jamais rébarbatif, et ces huit tomes s'avalent sans soucis, et l'on se dit à la fin que c'est dommage que ça soit fini.
Dernier opus, les indiens se révoltent, c'est la guerre, les enfants grandissent, Christina est (encore) enceinte, Karl-Oskar ressent le poids des années et de dur labeur. Les lettres au pays natal se suivent jusqu'à la toute dernière.
Un seul mot pour tout dire: Génial.
Du grand art à lire sans modération.
Commenter  J’apprécie          60
mogador83
  09 juin 2014
Dernier tome de cette grande saga suédoise. L'histoire s amenuise un peu avec le vieillissement des personnages principaux mais de façon générale, j'ai pris grand plaisir a découvrir ce volet de l'histoire suédoise puis de l'histoire des états unis avec la dure vie des pionniers. Les personnages et leur entourage sont attachants. Une belle saga.
Commenter  J’apprécie          40
hibernatus88630
  04 juillet 2014
Epoustoufflante cette saga qui n'a rien à envier à la petite maison dans la prairie que je n'ai pas aimé en livre, comme ce dernier c'est une histoire vraie, écrite pas un descendant W Moberg, qui a recherché des notes et a fait son récit parfois drôle , parfois dur à partir de celles-ci
Ne vous laissez pas décourager par les 8 tomes qui sont courts 250 pages et qui se lisent rapidement, tellement on est happé par ce récit avec une écrtures fluide pleine d'émotions de toutes sortes
En un mot, FA BU LEUX, cette lecture, je ne l'oublierai pas
Commenter  J’apprécie          20
Video de Vilhelm Moberg (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Vilhelm Moberg

La saga des émigrants, Vilhelm Moberg
L'avis d'Armelle Bayon de la librairie Espace Culturel Leclerc (Conflans-Sainte-Honorine)
Dans la catégorie : Littérature suédoiseVoir plus
>Littérature des langues germaniques. Allemand>Autres littératures germaniques>Littérature suédoise (182)
autres livres classés : suèdeVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





Quiz Voir plus

Famille je vous [h]aime

Complétez le titre du roman de Roy Lewis : Pourquoi j'ai mangé mon _ _ _

chien
père
papy
bébé

10 questions
900 lecteurs ont répondu
Thèmes : enfants , familles , familleCréer un quiz sur ce livre