AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2757832263
Éditeur : Points (17/01/2013)
  Existe en édition audio

Note moyenne : 3.49/5 (sur 116 notes)
Résumé :
Patrick Modiano
Remise de peine
" Faut-il préciser que Remise de peine est une toute nouvelle merveille de la littérature contemporaine ? "
Jean-François Josselin, Le Nouvel Observateur " A la rencontre du temps perdu, Modiano nous donne le meilleur. "

Michèle Gazier, Télérama

Source : Seuil
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (16) Voir plus Ajouter une critique
Ziliz
  09 novembre 2014
Quand un artiste se retrouve à la une de l'actualité, lauréat d'un titre ou au coeur d'un drame, sa carrière prend un nouvel élan. La curiosité de ceux qui ne le connaissaient pas est éveillée. Et c'est bien parce que Patrick Modiano vient de recevoir le Nobel de Littérature que j'ai fait l'effort de lire un de ses ouvrages. Surtout que pour une fois, la presse, "l'élite" (heum, c'est qui, ça, au fait ?) et les lecteurs modestes semblent unanimes : Modiano est à la fois talentueux et abordable.
"Remise de peine" est une auto-fiction, l'auteur s'y met en scène sous les traits de Patoche, garçon d'une dizaine d'années confié avec son frère à quatre femmes pendant quelques mois, le temps d'une tournée à l'étranger de leur mère actrice. Quelques personnages gravitent autour de ces femmes.
Les occupations de cette poignée d'individus et leurs relations sont aussi opaques pour le lecteur qu'elles semblent l'être pour ces deux enfants, ballottés deci delà selon les besoins des adultes. On devine des activités nocturnes plus ou moins licites, des affaires louches, des liens créés autour de trafics pendant l'occupation allemande. On n'en saura pas plus. En préface de cette édition, Olivier Adam l'exprime bien, soulignant que l'auteur ne donne que des "indices, pièces éparses, signes partiels et souvent indéchiffrables".
Ne tarissant pas d'éloges sur la plume de Modiano, O. Adam loue dans cette même préface le "mystère d'une phrase au son incomparable, mélancolique et légère, et pourtant si simple, sans caractéristique apparente, sans effet, sans signe extérieur de richesse." J'approuve chacun de ces termes. Mais je n'en vois que l'aspect négatif. Pour moi ce genre de livre sent l'ennui, la poussière, l'encaustique et la naphtaline, me colle le bourdon aussi sûrement que les dimanches après-midis passés lorsque j'étais enfant chez des vieillards inconnus, lors desquels il eut été malvenu de refuser une gaufrette ramollie à la vanille...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          281
saphoo
  20 mai 2019
Dans le cadre d'un challenge, cet auteur est remis à l'honneur, et je ressors donc Modiano. J'aime son style qui nous plonge au XX siècle et sa nostalgie d'une autre époque.
Même si en refermant le livre on doute d'avoir tout bien saisi, peu importe, on prend plaisir à lire cette tranche de vie. Connaître un peu de l'histoire d'un auteur, nous permet souvent de mieux comprendre son oeuvre. Et là je constate que notre Patoche n'a pas eu vraiment des parents pour l'épauler, perdu son petit frère, ballotté chez les uns et les autres, bien que cet accueil fut correct, agréable avec des personnages atypiques, ça ne remplace pas un vrai foyer. Et il se passe des choses graves dont nous ne saurons pas vraiment les tenants ni les aboutissants, qu'importe, ni les enfants d'ailleurs, il faut laisser cette part de mystère au récit. Ne pas dire ce qui se devine.
Une lecture agréable et ravie d'avoir découverte une part d'enfance de Modiano.
Commenter  J’apprécie          170
YvesParis
  24 mai 2012
J'ai acheté ce Modiano chez Gibert. le temps de rentrer chez moi en bus, je l'avais presque fini. Certes, il y avait des encombrements. le temps d'en faire ici la critique, je l'ai déjà oublié. Est-ce un défaut rédhibitoire ?
Non. Tous les romans de Modiano se ressemblent. Tous se confondent. Tous toujours tournent autour de l'Occupation. Il y est question de marché noir, de trafics illicites, de collaboration. Double autobiographique de l'auteur, le héros a 10 ans, 20 ans ou 40, vit entre deux fugues, entre deux romans, est pris en charge dans des appartements immenses et vides, par des inconnus bienveillants et pourtant inquiétants. Toujours l'atmosphère est nimbée de mystères, de lourds secrets.
Ces mystères ne révèlent pas leurs secrets.
A la fin de "Remise de peine", la police débarque et emmène les protagonistes qui avaient, l'espace de quelques mois, hébergé le jeune Modiano et son frère, abandonnés par des parents trop absents.
Quels crimes ont-ils commis ? On ne le saura pas. Peu importe.
L'important chez Modiano n'est pas de comprendre mais de ressentir ce parfum trouble de malaise ...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          150
christinebeausson
  04 décembre 2014
Prix Nobel..... Jamais rien lu de Modiano..... Alors je continue encore....
4/10
Modiano essaie de se souvenir du temps où il était "l'imbécile heureux", Paris et sa banlieue au temps de la bande de la rue Lauriston, souvenir maudit d'un gamin qui ne pouvait deviner cette Gestapo française.
Ce recueil est un album photo que nous sommes conviés à tourner page après page pour découvrir des commentaires de vues retrouvées au fond du vieux carton de la mémoire, mémoire des lieux, mémoire des sentiments.
Mais et ce "mais" me gêne, car le livre permet certainement à l'auteur de se reconstruire, de retrouver un semblant de famille, mais jamais au grand jamais il ne nous raconte une histoire ! Il aurait été passionnant de se poser des questions, d'essayer de comprendre les motivations des uns et des autres une fois les années passées, car découvrir son passé est important mais l'accepter me semble beaucoup plus intéressant !
Comprendre le rôle de cette famille d'accueil, sans l'excuser mais juste la comprendre, a me semble t il un intérêt bien plus important que se regarder le nombril et se lamenter !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
Nadouch
  08 octobre 2015
Braquée contre Modiano auquel j'étais restée hermétique après avoir lu, poussivement, La petite bijou, j'ai re-tenté le coup après avoir écouté une conférence sur ledit Modiano. le conférencier ayant insisté sur "Remise de peine", je me suis dit que je commencerais pas celui-ci...
Bonne pioche ! Un très court récit d'enfance, où un petit garçon raconte comment il a vécu, en l'absence de ses parents, chez une bande de femmes étranges, mais aimantes, à leur façon... Souvenirs flous d'un drôle de milieu (on soupçonne des activités louches mais on ne sait jamais vraiment quoi), le monde du cirque (c'est peut-être l'histoire de l'accident de trapèze, mais j'avais sans cesse des images en tête de "Itinéraire d'un enfant gâté"...), une ambiance parisienne et années 60...
J'ai savouré ce livre, j'en ai aimé l'écriture et le style, la poésie, le mariage entre l'enfance et l'obscurité de ces destins féminins. Une bien mystérieuse maison pour un bien mystérieux roman, mais qui m'a réconciliée avec Modiano !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50

critiques presse (1)
Telerama   30 janvier 2013
Désarrois de l'enfance, souvenirs mélancoliques, Remise de peine est, comme le souligne Olivier Adam en préface, à placer en regard d'Un pedigree, comme un premier secret révélé avec une pudeur infinie.
Lire la critique sur le site : Telerama
Citations et extraits (8) Voir plus Ajouter une citation
jovidalensjovidalens   25 février 2019
Il se taisait. Moi aussi. Son amie était toujours assise sur le fauteuil d'osier et feuilletait un magazine qui traînait sur le lit et qu'elle avait pris au passage. Il valait mieux, au fond, que cette fille soit là, sinon nous aurions parlé, Jean D, et moi. Ce n'était pas facile, je l'ai lu dans son regard. Aux premiers mots, nous aurions été comme des pantins des stands de tir qui s'écroulent quand la balle a frappé le point sensible. Annie, la petite Hélène, Roger Vincent avaient certainement fini en prison...J'avais perdu mon frère. Le fil avait été brisé. Un fil de la Vierge. Il ne restait rien de tout ça...
Il s'est retourné vers son amie et il lui a dit :
- Il y a une belle vue ici... C'est vraiment la Côte d'Azur...
La fenêtre donnait sur l'étroite rue Puget, où personne ne passait jamais. Un bar glauque, au coin de la rue, un ancien Vins et Charbons, devant lequel une fille solitaire faisait le guet. Toujours la même. Et pour rien.
- Belle vue, non ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
AllaroundthecornerAllaroundthecorner   19 mai 2017
Et par dessus tout cette sensation d'abandon un peu effrayante, d'angoisse sourde, d'irréalité même, qui est pour moi synonyme de l'enfance telle que je l'ai ressentie, bâtie sur du sable, filant en permanence entre les doigts, incertaine, sans contour ni centre, terre meuble où l'on s'avance à l'aveugle, ne saisissant que des lambeaux, dans un mélange de présence et d'absence entremêlées vous laissant au sortir de l'adolescence comme tout à fait meuble et imprécis, sans identité ni racine, chien perdu sans collier.

- Préface Olivier Adam
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
PinPinPinPin   29 janvier 2016
Et nous, mon frère et moi, faisions semblant de jouer dans le jardin en attendant que quelqu'un vienne nous chercher.
Commenter  J’apprécie          40
AllaroundthecornerAllaroundthecorner   20 mai 2017
Aux premiers mots, nous aurions été comme les pantins des stands de tir qui s'écroulent quand la balle à frappé le point sensible.
Commenter  J’apprécie          20
ZalvecZalvec   07 juillet 2015
Et je m'étonne que les policiers ne m'aient pas interrogé : pourtant les enfants regardent.
Ils écoutent aussi.
Commenter  J’apprécie          20
Videos de Patrick Modiano (72) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Patrick Modiano
Retrouvez votre livre dans notre librairie en ligne ! :
Paris dans les pas de Patrick Modiano de Gilles Schlesser aux éditions Parigramme https://www.lagriffenoire.com/138790-divers-litterature-paris-dans-les-pas-de-patrick-modiano.html
La culture décontractée !!!!! ABONNEZ-VOUS A NOTRE CHAINE YOUTUBE ! http://www.youtube.com/user/griffenoiretv/featured (merci) La boutique officielle : http://www.lagriffenoire.com
#soutenezpartagezcommentezlgn Merci pour votre soutien et votre amitié qui nous sont inestimables. @Gérard Collard @Jean-Edgar Casel
autres livres classés : originauxVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Patrick Modiano, presque...

La place de ... ?

l'étoile
la comète

5 questions
132 lecteurs ont répondu
Thème : Patrick ModianoCréer un quiz sur ce livre