AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2878580516
Éditeur : Viviane Hamy (28/03/1994)

Note moyenne : 2.84/5 (sur 38 notes)
Résumé :
Il se nomme Jean-Pierre Foucheroux.
Son genou lui fait mal : rappel d'un passé pénible, bref, d'une vie qui lui donne d'emblée sa crédibilité de commissaire, dès son entrée dans la galerie des Hercule Poirot et autres Maigret... Les fétichistes de Proust vont se précipiter sur ce livre drôle, touchant et passionnant. Les amateurs de romans policiers apprécieront cette curiosité particulièrement réussie, où chaque second rôle est tenu à la perfection, comme da... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (13) Voir plus Ajouter une critique
PetiteBalabolka
  06 mai 2016
On l'aura compris au titre et à la couverture, nous sommes du côté de chez Proust. D'ailleurs l'auteure qui écrit sous un nom de plume en est spécialiste. Ouvrons tout de suite une parenthèse, longue, je m'excuse d'avance, mais nécessaire, histoire de me décomplexer une bonne fois. Je n'ai rien lu de Proust. Voilà, c'est dit. Pourtant, je lis beaucoup ou du moins, disons que je suis dans la moyenne haute. Pourquoi alors ? Est-ce parce que je n'ai pas envie de me coltiner ces fameuses phrases longues ? Pas du tout. Est-ce que c'est parce que cela pourrait paraître désuet ? Au contraire. Bon, alors, quoi ? La vérité, c'est que j'ai la pétoche. Hé oui, j'ai peur de ne pas aimer mais quand je dis pas aimer, j'entends, "complètement", "inconditionnellement". Voilà, je veux le ranger au même titre que mon cher Balzac car je sens qu'il en a l'envergure et ils ne sont pas nombreux pour moi à ce niveau là. du coup, je ne tente pas. C'est très bête ? Je vous l'accorde.
Je précise donc qu'il m'a certainement manqué des références proustiennes pour saisir toutes les allusions.
L'enquête se déroule en Eure-et-Loir à Illiers-Combray, commune dont l'extension du nom n'est pas due à la géographie mais à la littérature ce que je trouve charmant. Adeline Bertrand-Verdon a été retrouvée assassinée dans le bureau de la maison de Tante Léonie, la fameuse maison qui appartenait à la tante de Marcel Proust (qui s'appelait en fait Elisabeth) et dans laquelle il séjournait souvent enfant, lieu évidemment particulièrement prisé par les aficionados de l'écrivain.
Mandaté par sa soeur pour assister au colloque organisé par Madame Bertrand-Verdon, présidente de la Proust Assoiciation, le commissaire Jean-pierre Foucheroux se retrouve tout naturellement chargé de l'enquête. Entre une assistante un peu falote mais dissimulatrice, des universitaires méprisants et arrivistes (j'ai un peu pensé à Un tout petit monde de David Lodge), un vicomte suranné, le commissaire doit comprendre les ressorts personnels de chacun avec en filigrane l'espèce de frénésie incontrôlable qui entoure l'oeuvre de Proust (l'auteure s'en amuse d'ailleurs en faisant resurgir des cahiers que l'on croyait perdus).
Les amateurs du genre policier resteront peut-être un peu sur leur faim car l'intrigue n'est pas extrêmement complexe mais elle est cependant crédible et le livre est très bien écrit.Un bon moment de lecture, comme on dit, et qui aura eu le mérite de me faire approcher, certes par la périphérie, l'oeuvre proustienne.


Lien : http://leschroniquesdepetite..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          113
ivredelivres
  12 novembre 2011
Proust adorait la parodie, le pastiche, les imitations de Céleste, bref se moquer, s'amuser, il ne dédaignerait certes pas ce roman là.
La maison de Tante Léonie, où le petit Marcel passait ses vacances, est devenue pélérinage et centre d'études, à la veille d'un colloque très littéraire, la présidente de très docte Proust Association est retrouvée assassinée par Emilienne la femme de ménage, (tiens donc elle ne s'appelle pas Françoise !)
Mais qui a tué Adeline Bertrand-Verdon femme « qui se croyait sortie de la cuisse de Jupiter » à Avouez que ça la fiche mal à la veille d'une journée qui réunit tout ce que le gratin littéraire international compte d'hommes importants, universitaires, critiques, le Professeur Verdaillan, son homogue américain le Professeur Rainsford.
Le commissaire Foucheroux et son adjointe Leila Djemani se retrouvent avec une affaire sensible sur les bras à résoudre avant qu'affluent les amateurs de Vivonne, de madeleines et d'aubépines.
Un roman habile où il est question de manuscrits cachés, d'édition des oeuvres pouvant semer la confusion dans le petit monde de l'édition, ciel des textes inconnus !!! Gisèle Lambert la secrétaire de l'association, naïve et ayant gardé une âme d'enfant est « au bord de l'effondrement ». Elle est immédiatement sur la liste des suspects mais bien entendu cela serait trop simple et le commissaire va devoir s'immerger dans les souvenirs d'un écrivain qui n'est ni né, ni mort ici, et redonner à cette maison « le calme, la dignité et le sacré dont elle n'aurait jamais dû avoir à se départir » fois adulée et détestée ?
Estelle Montbrun s'amuse beaucoup et nous aussi, elle joue la connivence avec les lecteurs de Proust, sème les indices, fait des portraits des protagonistes dans le veine de ceux de Marcel, nous gave de citations. Tout est prétexte à entrer dans l'univers proustien, à goûter à la fameuse madeleine, ce n'est pas sérieux mais terriblement réjouissant et c'est à regret que l'on quitte Illiers-Combray.
Lien : http://asautsetagambades.hau..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
lyoko
  26 avril 2014
Un meurtre est perpétré juste avant un grand colloque sur Proust et son oeuvre. le commissaire Foucheroux devant s'y rendre prend vite du service pour résoudre cet assassinat.
un bon policier, avec une bonne intrigue, pas sanglant du tout, un peu dans l'esprit d'Agatha Christie mais sans lui ressembler pour autant. le suspens n'est pas insoutenable mais tient jusqu'au bout du livre. A travers toute cette enquête l'oeuvre de Proust est également mise en avant. Un bon moment de lecture.
Commenter  J’apprécie          94
nathalie_MarketMarcel
  22 avril 2013
Un plaisir de lecture. Il ne s'agit pas d'un thriller au suspense insoutenable mais d'un honnête roman policier bien foutu et très bien écrit. le personnage de la victime est très bon, une vraie méchante que l'on a envie d'étrangler. Des retours en arrière nous font peu à peu découvrir les suspects et leurs mobiles possibles. Les personnages ont tous une personnalité bien établie, caractérisée à la fois rapidement et précisément. Nous avons affaire à un bon duo de policiers, on suivrait la suite de leurs aventures avec plaisir. Un gros bémol : une des protagonistes (Gisèle), très sympathique et attachante au demeurant, est d'une naïveté qui n'est absolument pas crédible.
Quant à l'univers proustien… il reste discret, comme un décor, traité tout à la fois sérieusement et avec une distance ironique. Des lieux sur lesquels se déroulent des visites touristiques, des boulangeries qui fabriquent des madeleines à tour de bras, l'humidité et le brouillard, des pierres grises qui n'évoquent pas grand-chose quand on n'est pas inspiré. Moi qui n'ai pas le culte des personnalités d'écrivain, cela me convient tout à fait.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Alexmotamots
  26 février 2012
Oui, le résumé est bien pauvre et ne rend pas justice à l'intrigue.
Adeline Bertrand-Verdon est retrouvée morte dans la chambre de la Tante Léonie de Marcel Proust (oui, oui, celui-ci). le commissaire Foucheroux et son adjointe Leila sont donc dépéchés sur l'enquête.
Seulement tous les suspects, présents au dîner la veille du meurtre, ont quelque chose à cacher. le commissaire devra donc faire la lumière sur les motivations et l'emploi du temps de chacun, y compris sur la personnalité de la défunte, arriviste et calculatrice.
Un roman intéressant car aucun second rôle n'est oublié, tous les personnages sont agréablement campés et donnent envie de les suivre.
La description de la maison de Tante Léonie est un passage fort poignant, comparant réalité et fiction.
J'ai donc passé un agréable moment de lecture.
L'image que je retiendrai :
Celle du petit jardin de la Tante, car dans mes souvenirs des lectures de Proust, il était plus grand.
Lien : http://motamots.canalblog.co..
Commenter  J’apprécie          30
Citations et extraits (3) Ajouter une citation
nathalie_MarketMarcelnathalie_MarketMarcel   22 avril 2013
Le temps n’était guère de saison en ce surprenant matin de 18 novembre. Émilienne dut le reconnaître, alors qu’elle avançait péniblement sur le chemin de halage. Sa sciatique la faisait souffrir. Après plusieurs jours d’une pluie battante, de crues soudaines du Loir et de brouillard sans fin, le soleil avait fait une miraculeuse réapparition, ourlant de traits lumineux les branches désolées des arbres, rosissant les façades des maisons du village. Il allait faire beau.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
nathalie_MarketMarcelnathalie_MarketMarcel   22 avril 2013
Elle devait être au milieu d’une réplique cinglante au moment où la mort l’avait frappée. Au moment où quelqu’un l’avait frappée.
Commenter  J’apprécie          20
Florence94Florence94   03 octobre 2012
Policier
Commenter  J’apprécie          10
Videos de Estelle Monbrun (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Estelle Monbrun
A l'occasion du Quai du Polar 2019, rencontre avec Estelle Monbrun autour de son ouvrage "Meurtre à Montaigne" aux éditions Viviane Hamy.
Retrouvez le livre : https://www.mollat.com/livres/2308041/estelle-monbrun-meurtre-a-montaigne
Notes de Musique : Bibliothèque Audio Youtube
Visitez le site : http://www.mollat.com/ Suivez la librairie mollat sur les réseaux sociaux : Facebook : https://www.facebook.com/Librairie.mollat?ref=ts Twitter : https://twitter.com/LibrairieMollat Instagram : https://instagram.com/librairie_mollat/ Dailymotion : http://www.dailymotion.com/user/Librairie_Mollat/1 Vimeo : https://vimeo.com/mollat Pinterest : https://www.pinterest.com/librairiemollat/ Tumblr : http://mollat-bordeaux.tumblr.com/ Soundcloud: https://soundcloud.com/librairie-mollat Blogs : http://blogs.mollat.com/
+ Lire la suite
autres livres classés : lecteurVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Compléter les titres

Orgueil et ..., de Jane Austen ?

Modestie
Vantardise
Innocence
Préjugé

10 questions
14890 lecteurs ont répondu
Thèmes : humourCréer un quiz sur ce livre