AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

André Fayot (Traducteur)
ISBN : 2714309836
Éditeur : José Corti (09/10/2008)

Note moyenne : 3.5/5 (sur 5 notes)
Résumé :
1881. Depuis une bonne trentaine d’années, la conquête des pôles est devenue l’objet d’une lutte acharnée entre les nations et l’on ne compte plus les tentatives, officielles ou privées, dans ce sens – principalement dans l’Arctique où il s’agit aussi de trouver une route réduisant la distance entre l’Atlantique et le Pacifique, soit par le nord de l’Amérique (passage du nord-ouest), soit par celui de l’Asie (passage du nord-est). Personne n’a encore atteint le pôle... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
Charybde2
  12 mai 2018
Explorations systémiques entre Alaska et Sibérie en 1881.
Sur le blog Charybde 27 : https://charybde2.wordpress.com/2018/05/12/note-de-lecture-journal-de-voyage-dans-larctique-john-muir/
Lien : https://charybde2.wordpress...
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (2) Ajouter une citation
Charybde2Charybde2   12 mai 2018
Selon le recensement fait l’an dernier, les habitants de ces îles sont au nombre de 2 451. Sur cette population, 82 sont blancs, 479 métis et 1 890 Aléoutes. Les Aléoutes sont beaucoup plus civilisés et plus christianisés qu’aucune autre tribu indienne de l’Alaska. Entre un tiers et la moitié des hommes et des femmes savent lire et écrire. Leur métier consiste à chasser la loutre de mer pour l’Alaska Commercial Company.
Un bon chasseur se fait de quatre cents à huit cents dollars par an. Pour cela, ils parcourent des centaines de milles dans leurs frêles canoës de peau, qui sont tellement légers qu’on peut facilement les porter sous le bras. À gagner tant d’argent, ils vivent dans des conditions hors de portée de la plupart des classes laborieuses européennes. Pourtant, en dépit de tous leurs avantages, ils déclinent comme les autres Indiens. Les morts dépassent les naissances dans presque tous leurs villages et le moment de leur disparition de la face de la terre n’est qu’une question de temps.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Charybde2Charybde2   12 mai 2018
Quand le glacier qui a formé ce qu’on appelle aujourd’hui la baie du Plover était dans la force de l’âge, il avait environ trente milles de long, entre cinq et six milles dans sa plus grande largeur et environ sept cents mètres d’épaisseur. Il avait au moins cinq affluents majeurs, qui, lors de la fonte du tronc principal, vers la fin de la période glaciaire, devinrent des glaciers indépendants, lesquels fondirent ensuite pour former peut-être soixante-quinze (ou plus) petits glaciers résiduels de moins d’un mille à quelques milles de long, qui, pour autant que j’aie pu le voir, ont finalement disparu, eux aussi, quoiqu’il puisse toujours en subsister certains vestiges qui continuent de s’atrophier sur les réservoirs les plus hauts et les mieux protégés, au-dessus de l’extrémité du fjord. J’ai fait une jolie glissade le long de la vallée d’un glacier affluent dont les moraines frontales indiquent la même mort progressive que celles de la Sierra. Les montagnes d’ici, pour ce qui est de la forme des pics, des arêtes, des bassins lacustres, des morceaux de prairie, pour leur sculpture et leur aspect en général, ressemblent à celles de la grande Sierra de Californie, où la roche est moins résistante.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
>Géographie générale>Géographie générale. Voyages>Histoire de la géographie (83)
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Voyage en Italie

Stendhal a écrit "La Chartreuse de ..." ?

Pavie
Padoue
Parme
Piacenza

14 questions
379 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , voyages , voyage en italieCréer un quiz sur ce livre