AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2226188444
Éditeur : Albin Michel (20/08/2008)
  Existe en édition audio

Note moyenne : 3.05/5 (sur 1113 notes)
Résumé :
« Le fait du prince » Un homme vole l’identité d’un inconnu. « Il y a un instant , entre la 15ème et la 16eme gorgée de champagne où tout homme est un aristocrate ».
Acheter ce livre sur

AmazonFnacRakutenLeslibraires.frMomox
Critiques, Analyses et Avis (145) Voir plus Ajouter une critique
cicou45
  25 août 2017
Je crois que je suis en train de devenir boulimique d'Amélie Nothomb ; aussi vais-je devoir me calmer et ce pour deux raisons : non seulement parce que je crois que j'ai quasiment épuisé le stock dans lequel je m'approvisionne (à savoir celui de la médiathèque dans laquelle je travaille) et parce que c'est comme tout, les ouvrages de cette auteure se lisant tellement vite, il faut savoir les déguster avec délectation et lenteur, comme on boirait une bouteille de champagne par exemple pour ne citer que celui-ci (petit clin d'oeil à l'auteure et aux protagonistes de cet ouvrage).
N'avez-vous jamais rêvé de devenir quelqu'un d'autre ?
Baptiste Bordave est un homme modeste, célibataire, la quarantaine...bref, un Monsieur-tout-le-monde à qui on ne prête pas plus attention que cela d'ordinaire. Cependant, un simple coup de sonnette va changer sa vie : un homme sonne chez lui en le priant de pouvoir passer un simple coup de fil car sa voiture est en panne. Quoi de plus courtois et normal pour notre Baptiste Bordave que d'accéder à cette requête sans imaginer une seule seconde qu'aussitôt les premières détonations entendue, notre inconnu s'écroulerait raide mort sur sa moquette....Dès lors, que faire ? Se rappelant d'un entretien qu'il a eu la veille, il s remémore que si il appelle les secours ou voire la gendarmerie, il passera aussitôt comme le suspect idéal. Appeler un taxi prétextant que cette personne a eu un malaise et qu'il est décédé sur e chemin des urgences ? Oui, cela serait le meilleur moyen...Cependant, pris de panique et ayant touché à toutes les affaires de l'individu qui s'appelle en réalité Olaf Sildur, notre hôte n'a plus d'autre solution plausible pour échapper à cette enfer que fui. Néanmoins, il ne va pas tout simplement prendre la fuite car dans son esprit se met en place un plan cruellement diabolique et qui le laverait de tout soupçon ? Et si il n'avait jamais été Baptiste Bordave mais Olaf Sildur ? Son corps à lui (enfin celui de l'autre bien sûr, pas le sien...bref, c'est là que cela en devient démoniaque) serait retrouvé dans une semaine ou deux et l'on conclurait tout simplement à la mort de Baptiste Bordave : simple employé de bureau, sans attache et sans famille et dont personne ne se serait inquiété plus tôt.
Ola Sildur ou du moins anciennement Baptiste Bordave n'a plus qu'à commencer une nouvelle vie, avec à la prime, non seulement une belle villa à Versailles, une jaguar et une femme de rêve. Cependant, qui sait réellement qui était le premier Olaf Sildur exactement et dans quelles affaires notre protagoniste va se plonger ?
Un scénario rondement bien mené, assez machiavélique je dois l'admettre dans lequel le champagne coule à flots (bref, du Amélie Nothomb tout craché) avec une écriture fluide et légère propre à l'auteure. Un agréable moment de détente. A découvrir !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          432
PiertyM
  03 mai 2018
Amélie Nothomb pousse si loin son imagination pour nous produire un livre d'un suspens assez décalé. Usurpation d'identité? crime prémédité? mise en scène d'un clan d'espionnage? un mauvais sort circonstanciel? un destin sacrifié? enfin, toutes ces questions nous troublent avant qu'on arrive au bout de la lecture. Et même à la fin de la lecture, rien ne vient assouvir notre curiosité, y a juste une sensation du creux, du
de vide, l'auteure nous fait patauger dans une vacuité sans merci. En tout cas, elle nous laisse dans une impasse avec beaucoup de pourquoi. Dommage que l'écriture ait été fluide et agréable, à cela s'ajoutent de beaux dialogues, pour donner une oeuvre sans fondement, sans une essence plausible!
Commenter  J’apprécie          310
Corboland78
  17 décembre 2012
Amélie Nothomb, née en 1967 à Kōbe au Japon, est une écrivaine belge francophone qui partage sa vie entre la France et la Belgique. le Fait du prince, son 17e roman est paru en 2008.
Baptiste Bordave mène vie bien banale, jusqu'au jour où inconnu sonne chez lui pour téléphoner car il est en panne de voiture et meurt subitement à ses pieds ! Ne sachant que faire, craignant d'être inculpé de meurtre par la police, Baptiste Bordave décide de prendre l'identité du mort et devient donc Olaf Sildur. Il va vivre durant plusieurs jours une nouvelle vie, faite de luxe où le champagne coule à flots en compagnie d'une très belle femme, la compagne du mort, dans une villa de Versailles. Mais quelle était l'activité de cet Olaf Sildur ? Les hypothèses les plus folles sont envisagées, trafiquant de drogue, espionnage, toujours est-il que notre Baptiste n'est plus tranquille, d'ailleurs deux hommes le surveillent et l'oblige à fuir.
Disons le tout de suite, l'intrigue est complètement farfelue et ne tient absolument pas la route si on envisage le bouquin comme une sorte de roman vaguement policier ou d'espionnage, ainsi que pourrait le laisser supposer mon résumé de l'histoire. Rien n'est crédible. On peut passer sur certains points, mêmes s'ils ne sont pas très motivés, par exemple cette usurpation d'identité entre Sildur et Bordave. Par contre on ne peut pas accepter cette facilité de scénario, un souterrain secret reliant la villa, où se terrent Bordave et la jeune femme, avec la salle des coffres d'une banque et la porte de sortie !
Si le bouquin était paru dans une collection spécialisée dans le polar, un zéro serait une note bien trop aimable encore. Et même comme ici, chez Albin Michel, ça ne vaut pas tripette, mais pourtant. Mais pourtant, comme toujours chez Nothomb, il y a ce style, léger comme les bulles du champagne dont s'abreuve le couple, ce ton badin dans le sens d'enjoué, utilisé par l'écrivaine pour décrire la situation d'un homme placé dans une situation complètement déstabilisante.
Et puis j'ai été intrigué par cette histoire sans queue ni tête, cette usurpation d'identité dont je voyais mal comment elle pourrait s'achever, cette situation abracadabrante où Bordave devenu Sildur s'installe chez la femme de l'autre sans qu'aucune interrogation ne vienne remettre en cause leur cohabitation. Il y avait pourtant là, matière à en tirer quelque chose, mais il fallait travailler et fouiller plus profond, ce que n'a pas fait Amélie Nothomb, cédant à la facilité pour livrer en temps et en heure son roman annuel ?
Oui c'est vrai, le roman n'est pas bien bon, mais pourtant il se lit d'une traite et très vite, car bien qu'on ne croît à rien, on a hâte de savoir comment il va s'achever, espérant un retournement de situation digne des plus grands de la littérature. Attente vaine, hélas.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          211
zabeth55
  09 juillet 2015
. « le fait du prince », c'est un genre de conte contemporain, avec omniprésence du champagne cher à l'auteur.
Une histoire un peu extravagante d'usurpation d'identité.
Pas vraiment grand-chose à en dire.
Je ne suis pas une inconditionnelle d'Amélie Nothomb, loin s'en faut, mais je ne déteste pas pour autant.
Seuls les hasards des vide greniers et de leurs prix défiants toute concurrence me poussent à acheter ses livres.
« le fait du prince », un euro pour deux heures de lecture pas déplaisante, c'est plus qu'honnête .
Commenter  J’apprécie          293
Sallyrose
  05 mai 2012
Au royaume de l'absurde, Amélie Nothomb est Reine.
Baptiste Bordenave ouvre sa porte à un automobiliste en panne et celui ci ne trouve rien de mieux à faire que de mourir dans son salon en composant un numéro de téléphone.
Contre toute rationalité, Baptiste décide d'endosser son identité et de vivre sa vie.
Roman loufoque, sans queue ni tête, que j'ai lu d'une traite avec grand plaisir.
Comme dans Une forme de vie, Acide Sulfurique et bien d'autres, l'auteur aborde ici le thème de l'identité avec son style incisif habituel.
Un bon Amélie Nothomb
Commenter  J’apprécie          255
Citations et extraits (95) Voir plus Ajouter une citation
gielairgielair   18 septembre 2018
— Si un invité meurt inopinément chez vous, ne prévenez surtout pas la police.
Commenter  J’apprécie          20
26052605   07 septembre 2012
Je me rappelai que le salon était visible depuis la rue. Sigrid déménagea le seau dans la cuisine.

— A quelle heure commençons-nous ? demanda-t-elle.

— A onze heures du matin. C’est le défaut du champagne : il n’est pas bon au saut du lit.

— Vous avez déjà essayé ?

— Oui comme le vin et le whisky, la vodka et la bière : ça ne passe pas.

— De la bière le matin ? Pourquoi avez- vous tenté une chose si affreuse ?

— Vous avez raison, c’est la pire. C’était par admiration pour Bukowski qui se réveillait encore profondément imbibé et qui buvait aussitôt une bière. J’ai vite renoncé à l’imiter. Lui, c’était un héros.

— Un alcoolique, vous voulez dire.

— Le héros de l’alcoolisme. Il buvait avec une sorte de vaillance. Il avalait des doses incroyables d’alcool de qualité infecte, et puis il écrivait des pages magnifiques.

— Voulez-vous écrire, vous aussi ?

— Non. Je veux être avec vous.

— Vous voulez voir ou l’alcoolisme nous conduira ?

— On ne peut pas être alcoolique en ne buvant que du champagne.

Elle me considéra avec scepticisme.

Des onze heures, elle déboucha le veuve-Clicquot. Les premières gorgées me paralysèrent de plaisir. Il fallait se taire et fermer les yeux : que l’être entier devienne la caisse de résonnance de cette jouissance.

— Vous avez une grande vertu, Sigrid : Vous savez boire. Ce n’est pas si fréquent chez les femmes.

— C’est à croire que vous ne les connaissez pas. Etes-vous marié, Olaf ?

— Non. C’est la première fois que vous me posez une question indiscrète.

Elle se tut, comme prise en faute. Je reremplis les flûtes pour dissiper le malaise.

Il y a un instant, entre la quinzième et la seizième gorgée de champagne, où tout homme est un aristocrate. Ce moment échappe au genre humain pour un motif médiocre : les êtres sont si pressés d’atteindre le comble de l’ivresse qu’ils noient ce stade fragile où il leur est donné de mériter la noblesse.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
BowTieBowTie   19 mai 2012
La villa n'a pas de fenêtres, mais des baies vitrées. J'en déteste la fonction. La fenêtre sert aux habitants d'une maison à voir l'extérieur, tandis que la baie vitrée sert aux habitants d'une villa à être vus de l'extérieur. La preuve, c'est que la baie vitrée va jusqu'à terre : or les pieds ne regardent pas. Cela permet de montrer aux voisins qu'on porte de belles chaussures, même quand on reste chez soi.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          180
zenzibarzenzibar   06 février 2013
Il y a un moment entre la quinzième et la seizième gorgée de champagne, où tout homme est un aristocrate. Ce moment échappe au genre humain pour un motif médiocre : les êtres sont si pressés d'atteindre le comble de l'ivresse qu'ils noient ce stade fragile où il leur est donné de mériter la noblesse.
Commenter  J’apprécie          190
calerncalern   11 août 2013
- Vous n'êtes pas innocent. Quelqu'un est mort chez vous.
- Il faut bien mourir quelque part.
- Chez vous, pas au cinéma, pas à la banque, pas dans son lit. Ce quidam a attendu d'être chez vous pour passer l'arme à gauche. Le hasard n'existe pas. S'il est mort à votre domicile, vous y êtes forcément pour quelque chose.
- Mais non. Cette personne peut avoir éprouvé une émotion violente à laquelle vous êtes étranger.
- Elle a eu le mauvais goût de l'éprouver dans votre appartement. Allez expliquer cela à la police.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
Videos de Amélie Nothomb (103) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Amélie Nothomb
Romancière incontournable de la rentrée littéraire, Amélie Nothomb signe « Les prénoms épicènes » son 27e roman. Sur fond de vengeance amoureuse, l?histoire d?une relation père-fille dans laquelle la frontière entre l?amour et la haine se montre particulièrement ténue.
autres livres classés : champagneVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacRakutenLeslibraires.frMomox





Quiz Voir plus

Que savez-vous d'Amélie Nothomb ? (niveau facile)

Amélie Nothomb est née...

En Chine
En France
A Bruxelles

8 questions
895 lecteurs ont répondu
Thème : Amélie NothombCréer un quiz sur ce livre
. .