AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet

Christine Orban (Éditeur scientifique)
EAN : 9782226179227
186 pages
Albin Michel (24/04/2007)
3.26/5   43 notes
Résumé :
'Nous sommes faits de mots, de songes et d'un peu de réalité', écrit Christine Orban dans sa préface. Les mots sont nos amis, nos confidents, ils ouvrent la voie, nous aident à surmonter les épreuves, à réfléchir à nos comportements, à trouver le chemin. Ils sont toujours là pour nous, encore faut-il les écouter, être attentifs à ce qu'ils ont à nous dire. Mots d'auteurs célèbres, phrases juste entendues ou bien inventées au fil de l'expérience ou de l'observation, ... >Voir plus
Critiques, Analyses et Avis (5) Ajouter une critique
cuisineetlectures
  30 décembre 2014
Christine Orban est assurément une femme pleine de piquant, d'humour et de profondeur.
Sans fausses pudeurs, elle a réuni dans ce recueil les phrases qui l'aident à vivre, la font avancer depuis longtemps. Enfant déjà, elle inscrivait des phrases sur les murs de sa chambre. « Des mots choisis, béquilles pour une vie en devenir. […] Je voulais accrocher mes rêves. » Et aujourd'hui encore, elle épingle sur les murs de sa chambre des phrases, « les mots sont notre fil conducteur » et son lit est entouré de livres.
C'est un livre touchant, très intime, tout en retenu et en délicatesse, une belle collection de mots…
Une amie m'a offert ce livre à Noël et depuis, je lis les citations personnelles ou célèbres classées par thème, dans le désordre, selon mon humeur, le livre me suit partout, je lis des phrases à haute voix à mes proches.
Petites phrases pour traverser la vie en cas de tempête... et par beau temps aussi, cela ressemble beaucoup à mes longues conversations avec mon amie que je remercie du fond du coeur pour ce beau cadeau.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          230
VanilleBL
  18 septembre 2013
Christine Orban nous offre là un recueil subtil, délicat, qui se déguste au fil des pages.
Comme elle le dit elle-même, elle n'est pas née légère. Elle portait un regard émerveillé sur le monde tout en sachant que "pour effacer le noir du dedans, il faudrait apprivoiser (son) esprit, le convaincre, le protéger, comprendre, oublier, apprendre, regarder et qu'il faudrait appeler les mots à (son) secours". Alors la petite Christine s'entoure de phrases, qu'elle écrit sur les murs de sa chambre. Des mots qui portent en eux une volonté de dire, un secret qu'ils ne livrent qu'après qu'on a passé du temps avec eux... Ils nous accompagnent une partie de notre vie puis disparaissent, tout en laissant en nous un peu d'eux-mêmes...
"Nous sommes faits de mots, de songes et d'un peu de réalité. Des mots choisis, béquilles pour une vie en devenir." Des mots qui transmettent une force, comblent une solitude. Des mots qui réconfortent. Qui éclairent l'âme. Qui aident à approcher ses rêves. Qui calment la mélancolie. Qui deviennent une manie. Qui sont magiques. Qui sont des amis.
Christine Orban a choisi de classer ses phrases en huit grandes parties qui retracent poétiquement le cours de la vie : les mots de l'amour ; les mots pour soi-même ; les mots et les autres ; les mots de l'expression ; les mots chagrins ; les caractères en quelques mots ; les mots de la famille ; les mots du temps qui passe... Elle nous laisse choisir dans toutes ces phrases proposées, que ce soient les siennes ou celles de grands auteurs, celles qui nous parlent, qui nous touchent, qui nous aident...
Car il y a les mots que l'on mérite, parce qu'on a été les chercher et qu'ils changent la vie. Les mots qui viennent à nous, d'eux-mêmes. Les mots qui d'épanouissent et procurent un bienfait. Les mots qu'il faut garder secrets et laisser grandir en soi. Les mots qui ne prennent leur force que prononcés. Les mots pour dire non. Les mots qu'on a envie de donner...
Ce recueil est à garder à portée de main et de sentiments. Lorsque les mots nous manquent, qu'on a besoin de cet ami idéal "qui pourrait tout recevoir, tout comprendre, les angoisses, les échecs, les victoires, les secrets, sans juger, sans trahir", les petites phrases recueillies par Christine Orban sont là pour nous sauver, nous relever, nous accompagner...
"Grains de sable dans l'édifice de notre humanité. Les mots sont notre fil conducteur."
Lien : http://www.paroles-et-musiqu..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
JMLire17
  04 juillet 2017
Je lis ces livres comme je mange des bonbons. Une minute de libre, pas suffisamment de temps pour replonger dans le livre en cours, vous en ouvrez un comme celui-ci, vous en lisez quelques phrases, quelques mots, ils fondent comme une pastille, vous laisse un goût de sourire, un goût de " c'est bien vrai! " où de " c'est bien moi! ", où encore vous rappelle le goût pour un auteur que vous avez lu, parfois un goût de chagrin, de réflexion. Puis vous reposez le livre comme vous rangez le sachet de bonbons, jusqu'à la prochaine envie d'une sucrerie dont il ne faut pas faire d'abus. Christine ORBAN a regroupé des phrases, des citations, des bons mots entendus, lus , prononcés par des auteurs connus, elle les a classé par thèmes : les mots pour sourire, les mots de l'expression, les mots chagrins.... elle a rassemblé des phrases qui commencent par " je me souviens ", à la façon de Georges Perrec, ou , " je connais quelqu'un qui... ", où encore " j'ai vu... ", des phrases qui traitent des sentiments importants, etc... Elle cite : " il y a des livres que l'on dévore, mais aussi ceux qui vous dévorent. " je dirais que celui-ci est de ceux que l'on grignote.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
souleverlesmots
  02 juin 2014
J'adore. Que vous soyez d'humeur joyeuse ou bien au contraire triste, vous trouverez de jolies phrases qui a le dont de vous rappeler les périodes de la vie.
Commenter  J’apprécie          20
likat
  04 mai 2020
Distrayant. Pas prise de tête.
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (20) Voir plus Ajouter une citation
cuisineetlectures
cuisineetlectures  
J'ai eu la chance d'assister à une scène, au cours de laquelle sœur Emmanuelle a soigné un chagrin en quelques mots. Une jeune femme désespérée d'avoir été quittée par son amour, était venue en dernier ressort la consulter. Elle pleurait, menaçait de se suicider, quand la sœur, d'une voix douce et tranquille lui a dit :
"Il est parti, et alors ? Rien n'est changé, tu continues de l'aimer."
La jeune fille a souri, sœur Emmanuelle venait de lui rendre avec quelques mots le principal : la permission d'aimer.
Commenter  J’apprécie          340
cuisineetlectures
cuisineetlectures  
Maman me disait quand j'étais petite : "Mourir, un seul r parce qu'on ne meurt qu'une seul fois..." J'ai souvent eu envie d'ajouter un r à mourir, parce qu’aujourd’hui je sais que l'on meurt plusieurs fois dans une vie, mais que l'on ressuscite aussi.
Commenter  J’apprécie          310
cuisineetlectures
cuisineetlectures  
Qui m'a dit le jour de mon anniversaire : "Il faut rajouter de la vie à tes années et pas une année à ta vie" ?
Commenter  J’apprécie          370
Pochiyo
Pochiyo  
Tomber amoureux : il y a quelque chose qui, dans cette expression, ressemble à un piège, à la prise d'un pied dans le tapis. L'embûche est là, dès de la premier mot.
En anglais? Fall in love
Au canada? Tomber en amour
Et si la base de tous nos malheurs était grammaticale?
Commenter  J’apprécie          110
Mimimelie
Mimimelie  
Certains aiment moins les tableaux quand leur cote baisse. Ce sont les mêmes qui aiment moins leurs amis quand ils ne sont plus aux commandes…..
Commenter  J’apprécie          60

Videos de Christine Orban (27) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Christine Orban
Découvrez l'émission intégrale ici : https://www.web-tv-culture.com/emission/christine-orban-soumise-53563.html Rien de prémédité dans le parcours littéraire de Christine Orban mais une envie d'extérioriser, de dire les choses, d'exister, elle qui a toujours gardé une certaine retenue, une timidité certaine. Pour elle qui se reconnait tellement dans le personnage de Virginia Woolf, nul doute que l'écriture a été une façon de s'ouvrir au monde,
Elle se rêvait psychanalyste, son père l'emmène vers des études de droit. Mais finalement, en 1986, quitte ou double, Christine Orban décide que sa vie s'articulera désormais autour de l'écriture. Sort, avec succès, son premier roman, « Les petites filles ne meurent jamais » qui lui ouvre les portes du monde littéraire.
Les titres s'enchainent dans lesquels elle raconte les femmes, leur fragilité, leur combat, leurs doutes, leurs enthousiasmes. « J'étais l'origine du monde », « Deux fois par semaines », « Fringues » ou encore « Mélancolie du
dimanche », un titre qui lui ressemble tant Christine Orban cultive ce vague à l'âme mêlé de rêverie.
Citons aussi « le pays de l'absence » ou le très joli « N'oublie pas d'être heureuse » dans lequels elle se dévoile.
Mais la romancière sait aussi être essayiste, racontant avec la fluidité de sa plume les destins de femmes célèbres telles Joséphine de Beauharnais ou Marie-Antoinette.
Dans ce dernier livre de Christine Orban, « Soumise » qui vient de paraitre chez Albin Michel, elle nous propose un nouveau portrait de femme. Mais loin des fastes d'une cour, qu'elle soit impériale ou royale, il s'agit cette fois-ci d'une femme qui fit tout pour se cacher du monde, s'éloignant de toute vanité. Voici Jacqueline Pascal, la soeur de Blaise.
2023 marque le 400ème anniversaire de la naissance du génial Blaise Pascal.
A la lecture du livre, on découvre que le fameux philosophe et physicien n'aurait pas eu le même parcours sans sa soeur, Jacqueline. Elevés dans un foyer aimant, les deux enfants restèrent fusionnels toute leur vie. Très tôt, Jacqueline développa un réel talent d'écriture, notamment en poésie, récitant même devant la reine de France, Anne d'Autriche, et le cardinal de Richelieu. C'est pourtant vers la religion qu'elle va se tourner, rejoignant Port Royal et les enseignements jansénistes, devenant soeur Sainte Euphémie. Pourquoi ce choix ? Et si finalement, au-delà de son amour de Dieu, cette entrée dans les ordres était une façon de trouver enfin son autonomie, de s'affranchir de ce frère à l'amour étouffant.
Si le livre est une plongée dans ce grand siècle de Louis XIV, avec la sensibilité et l'élégance de sa plume, Christine Orban nous raconte surtout le destin d'une femme à la modernité incroyable, cherchant à être elle-même dans une époque où la condition féminine n'avait que peu de reconnaissance.
« Soumise » le nouveau livre de Christine Orban est publié chez Albin Michel.
+ Lire la suite
Dans la catégorie : Recueils générauxVoir plus
>Recueils généraux (37)
autres livres classés : philosophieVoir plus
Notre sélection Non-fiction Voir plus





Quiz Voir plus

Philo pour tous

Jostein Gaarder fut au hit-parade des écrits philosophiques rendus accessibles au plus grand nombre avec un livre paru en 1995. Lequel?

Les Mystères de la patience
Le Monde de Sophie
Maya
Vita brevis

10 questions
405 lecteurs ont répondu
Thèmes : spiritualité , philosophieCréer un quiz sur ce livre