AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 202099061X
Éditeur : Seuil (15/01/2009)

Note moyenne : 3.76/5 (sur 29 notes)
Résumé :

L'évolution ne se contente pas de raconter l'histoire de la vie avec ses fossiles emblématiques devenus héros de cinéma comme les dinosaures et les mammouths.

Ce récit pourtant n'est pas un conte ou un mythe, mais une chronique fascinante construite par la science. De grands scientifiques (Lamarck, Darwin, Gould, etc.) nous aideront à comprendre pourquoi il y a toujours des espèces, qui apparaissent, d'autres qui se diversifient et d'autr... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (10) Voir plus Ajouter une critique
SciencesInfuses
  21 octobre 2016
Sous la forme d'un échange ludique à base de questions et réponses d'un enfant à un scientifique, le thème de l'évolution est abordé sous tous ses aspects : les différentes théories qui se sont affrontées, la conceptualisation de la sélection naturelle par Charles Darwin après son célèbre voyage au 19ème Siècle, puis les répercussions de cette théorie sur l'histoire de la vie sur Terre et l'intérêt pour l'humanité de la comprendre dans toute sa complexité pour le bien des générations futures.
Commenter  J’apprécie          200
odin062
  01 octobre 2013
Qu'il est amusant ce court essai sur l'évolution. Sous forme d'un dialogue entre l'auteur et son petit-fils (il est déjà calé le petit fils !), on retrouve les grands principes de l'évolution.
Six grandes parties composent ce bouquin :
- Des espèces fixes à l'idée d'évolution
- Des espèces aux classifications
- La génétique et ses conséquences
- La théorie moderne de l'évolution
- Des origines de la vie aux premiers vertébrés
- L'évolution des vertébrés
On commence donc par l'idée d'une évolution et d'un besoin de classification face à une biodiversité abondante dans le temps. On reprend ici les grands principes de la cladistique. Puis nous passons à de l'histoire des sciences où nous retrouvons entre autres Lamarck, Darwin et Gould. Puis enfin une histoire de la vie, du commencement à l'évolution des vertébrés pour comprendre les grands principes de l'évolution (sélection naturelle, dérive génétique…)
Un livre très simple, à mettre dans les mains des plus jeunes (pas mal pour le programme de SVT de seconde) mais aussi des plus vieux qui désirent en savoir plus sur la théorie de l'évolution !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
pergolese
  26 janvier 2013
Dans les livres du type "expliqué à nos (petits)-enfants", ce sont souvent les adultes apprennent le plus...
L'ouvrage de Pascal Picq ne déroge pas à la règle : le transformisme de Lamarck, le catastrophisme de Cuvier, la théorie de la sélection naturelle de Darwin (et de Wallace que l'histoire oublie souvent), le néo-darwinisme et la théorie synthétique de l'évolution, tout cela est parfaitement expliqué.
L'auteur n'oublie pas de préciser que Lamarck et Darwin n'étaient pas autant en opposition qu'on a voulu le dire, Que Darwin n'excluait pas la possibilité de la transmission des caractères acquis. Et que si Lamarck avait connu la génétique (les petits pois de Mendel n'était alors connus que du moine solitaire),il aurait sans doute été darwinien.
Il nous parle aussi de l'épigénétique et de la façon dont elle nous oblige à réviser (sans la remettre en cause évidemment) la théorie darwinienne.
L'ensemble reste cependant d'un niveau soutenu et la dernière partie de l'ouvrage est sévèrement ardue, même pour la scientifique que je suis. C'est pour cette raison que je pense que les "petits-enfants" à qui s'adresse cette lecture ne peuvent être quand même que des forts en thème...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
Tom_Otium
  09 septembre 2014
Pascal Picq est passionné et passionnant, il a l'art de raconter L Histoire des sciences en la replaçant dans son contexte historique. L'auteur s'intéresse aussi à d'autres disciplines comme la philosophie et la religion, c'est un esprit curieux et engagé. Cependant, il me paraît plus à l'aise à l'oral qu'à l'écrit, car c'est un bavard, il a du mal à faire le tri entre ce qui est important et ce qui est dispensable. Heureusement le livre est court et si lit rapidement et agréablement. Par contre il est dense et peut-être ardu si on aborde ces sujets pour la première fois. Ca reste vulgarisé mais l'auteur n'oublie pas le jargon scientifique, parfois mis entre parenthèses et parfois indiqué bien que superflu : en quoi est-ce utile à nos petits enfants de savoir que la spéciation géographique (facile à comprendre) s'appelle aussi allopatrique... ? Voyons le bon côté des choses : ce livre donne envie d'en savoir plus sur l'évolution, de taper dans un moteur de recherche les théories et les grands noms associés qui sont mentionnés. Certains ne sont pas expliqués (comme la dernière théorie évo-dévo), tandis que d'autres sont très développés comme Darwin dont l'enfance fait même l'objet d'un sous-chapitre !
La forme dialoguée donne beaucoup de dynamisme et même un peu d'humour. C'est bien raconté, on voit comment les idées fausses se sont propagées jusqu'à aujourd'hui. L'auteur-vulgarisateur est capable de donner une définition synthétique de la vie ou de l'évolution en une courte phrase.
Les questions sont très pertinentes et intelligentes, on voit bien que ça n'est pas un enfant qui les pose mais peu importe, au contraire c'est tant mieux, ça sert la pédagogie. Il y a juste une question que je me suis posée et à laquelle ne j'ai pas eu de réponse : la sélection naturelle a-t-elle encore cours chez les êtres humains dans nos environnements surprotégés ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Belem
  04 mars 2013
Le livre est conçu sous forme d'un dialogue entre l'auteur et un enfant. Cela permet de répondre, simplement, à des questions que pose celui-ci.
Dans la première partie, Picq introduit l'idée d'évolution, à partir des travaux de Linné, Buffon, puis Lamarck. Il replace l'évolution des idées en biologie dans le cadre de l'évolution de la société, notamment de la Révolution française. Il retrace ensuite le cheminement des idées de Darwin, et aborde l'invention de la sexualité, qui permet une plus grande variabilité de la descendance.
La troisième partie permet à Pascal Picq de présenter l'évolution de la théorie depuis Darwin : il évoque la théorie synthétique, et les questions auxquelles elle ne pouvait pas répondre. Puis la théorie des équilibres ponctués, et la spéciation, à travers l'exemple des espèces humaines.
Enfin, après avoir montré au gamin (ou à la gamine) pourquoi les espèces évoluent, il lui fait découvrir comment elles ont évolué, en partant de l'origine de la vie, jusqu'aux différents taxons (classes dans les différents embranchements).
(Les gènes architectes apparaissent il y a environ six cents millions d'années.)
Il finit sur une note écologique, montrant l'importance de la biodiversité.
Le livre répond avec beaucoup de simplicité aux questions que peuvent se poser un enfant curieux (disons, entre 9 et 13 ans), mais il est tout aussi adapté aux adultes qui n'auraient que de lointains souvenirs du pourquoi et du comment de l'évolution. Seul bémol, quelques exemples pour illustrer ses propos auraient pu être mieux choisis par Pascal Picq. Mais globalement, c'est du tout bon.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Citations et extraits (20) Voir plus Ajouter une citation
lanardlanard   30 décembre 2013
- Au début du XXe siècle, on découvre le support de l'hérédité. On s'aperçoit que ces gènes changent - on dit qu'ils mutent - et que ces mutations donnent de nouveaux caractères, parfois spectaculaires. On découvre que les effets de certaines mutations modifient considérablement la taille, la forme du corps, ce qu'on appelle la morphologie. J'ai évoqué tout à l'heure l'effet du gène récessif lié au nanisme. C'est dans ce contexte qu'émerge une drôle d'idée, celle du "monstre prometteur".

- Cela a un rapport avec le nanisme?

- Les nains ne sont pas des monstres au sens où on entend ce terme, souvent péjoratif. Pas plus d'ailleurs que ne le sont les individus atteints de trisomie 21, cette accident au cours de la reproduction qui fait qu'un individu se retrouve avec trois chromosomes 21, ce qui a des conséquences dramatiques. Mais certaines modifications des gènes ou des chromosomes provoquent des changements morphologiques importants. En biologie, un monstre est un individu dont la morphologie diffère de manière étonnante des individus dits "normaux". L'idée du "monstre prometteur" suppose qu'un individu peut avoir un mutation qui lui confère un avantage décisif.

- Un exemple s'il te plaît.

- J'en prendrai un récent qu'on a même retrouvé dans les manuels scolaires, pour te dire comment les fausses idées sont semblables aux mauvais gènes récessifs: on a du mal à les éliminer. Alors voilà la petite histoire: un jour, un individu bénéficie d'un remaniement chromosomique ou d'une mutation qui lui donne la bipédie, rien de moins, clés en mains si je puis dire. C'est notre monstre prometteur, car les autres individus de son espèce continuent de se déplacer à quatre pattes, comme les chimpanzés actuels. Le plus fort, évidemment, est que seul le mâle dominant jouit de ce bel avantage et que les femelles décident de ne se reproduire qu'avec lui. Car ce n'est pas tout que d'avoir une mutation miraculeuse: il qu'elle se diffuse dans la population et que cela séduise les individus de l'autre sexe. Cela suppose qu'un seul mâle est capable de séduire toutes les femelles...

- Et alors?

- Ils eurent beaucoup d'enfants qui tous marchèrent debout; ainsi commença l'aventure humaine.

- Là, tu te moques de moi!

- Je ris, mais pas de toi. C'est une fable qui tient de l'histoire du vilain petit canard et du conte de fée, avec un coup de baguette chromosomique ou génétique. En plus, tu remarqueras que dans cette affaire seul le mâle dominant contribue à l'évolution, encore un archaïsme de nos sociétés sensibles aux vilaines sirènes du machisme. Ce n'est pas pour rien qu'on parle d'évolution de l'Homme.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
BelemBelem   04 mars 2013
« Donc, même si je ne peux pas te dire ce que sera notre évolution, en continuant d'agir ainsi, en détruisant la biodiversité et les communautés écologiques, nous créons des situations qui risquent de se retourner contre nous. (...) La question n'est pas de savoir si la vie va continuer à évoluer – elle poursuivra un chemin d'une manière ou d'une autre. La vrai question est de faire en sorte que nous soyons sur ce chemin, et pour cela il est absolument nécessaire de savoir d'où nous venons. »
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
lanardlanard   30 décembre 2013
[On a trop souvent considéré les fossiles] comme les témoins de l'évolution, comme les pièces manquantes d'un puzzle dont on pensait connaître l'image. Or la paléontologie raconte son histoire des espèces, bien qu'elle dise peu de choses sur les mécanismes de l'évolution. Beaucoup de confusions et de malentendus viennent de là. Dans la théorie de l'évolution au sens large, il faut distinguer deux deux approches complémentaires. D'un côté, il y a l'étude des mécanismes de l'évolution, (...); la sélection naturelle, la sélection sexuelle, les modes de spéciation, la dérive génétique, les sources de variabilité, l'adaptation, la Reine rouge, etc. D'un autre côté, il a l'histoire de la vie, qui s'inscrit dans le temps et dont les faits sont les fossiles et les classifications, ce qui inclut les espèces actuelles, car leurs relations de parenté sont la conséquence de l'évolution. En d'autres termes, il y a les recherches sur "comment peut se faire l'évolution" et "comment s'est faire l'évolution". Tous les mécanismes qui agissent sur l'évolution des espèces sont encore en action dans la nature actuelle, puisqu'on les observe et on peut les reproduire en laboratoire. Par contre, pour savoir ce que ces mécanismes ont provoqué au cours de l'histoire de la vie, il faut s'en remettre à la systématique et à la paléontologie, notamment pour les rythmes de l'évolution.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
odin062odin062   26 septembre 2013
Qui a dit que la science désenchante le monde ? Assurément un ignorant, car toutes les peurs se nourrissent de l’ignorance et des ignorances entretenues.
Commenter  J’apprécie          70
Tom_OtiumTom_Otium   09 septembre 2014
Buffon n’est pas le seul à contribuer à cette formidable avancée des connaissances, mais on lui doit trois concepts fondamentaux pour la théorie de l’évolution : il donne une définition très claire de l’espèce biologique basée sur la reproduction ; il ouvre le temps profond qui rend les changements possibles ; il énonce pour la première fois l’idée que les espèces ne sont pas fixes.
Commenter  J’apprécie          20
Videos de Pascal Picq (19) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Pascal Picq
Alors, le plus important : la lecture ! Une dose le matin, une dose le midi, une dose le soir ! Une prescription essentielle pour aider à la résilience. À consommer sans modération... et qui peut avoir des effets secondaires comme une dépendance aux livres. 
Cette semaine, La Grande Librairie vous invite à découvrir les pouvoirs secrets de la lecture dans une émission exceptionnelle avec Boris Cyrulnik, Mary Dorsan et Pascal Picq !
Dans la catégorie : Evolution des espècesVoir plus
>Sciences de la vie, biologie>Microbiologie>Evolution des espèces (45)
autres livres classés : évolutionVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (5 - essais )

Roland Barthes : "Fragments d'un discours **** "

amoureux
positiviste
philosophique

20 questions
399 lecteurs ont répondu
Thèmes : essai , essai de société , essai philosophique , essai documentCréer un quiz sur ce livre