AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2258117038
Éditeur : Les Presses De La Cite (13/10/2016)

Note moyenne : 4.17/5 (sur 6 notes)
Résumé :


Heureuse et insouciante, Diane de Joannis, demoiselle de Châteaublanc, voit sa vie basculer à la mort de son père. Sa mère se terre dans un couvent et la confie à son grand-père paternel, obligeant la jeune fille à quitter son cher domaine des Alpilles. Sa beauté naissante et l'héritage prometteur de son aïeul, conseiller d'État au Parlement, font de Diane un parti prisé.

À treize ans, elle est donnée en mariage au marquis de Castell... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
ingridfasquelle
  10 mars 2017
Mireille Pluchard est née en 1946 dans les Cévennes, à Alès. Après s'être consacrée avec bonheur à l'éducation de ses enfants, elle prend la plume encouragée par son époux, le premier et le plus fervent de ses lecteurs. Mue par une passion pour L Histoire et la généalogie, Mireille Pluchard se définit volontiers comme une véritable souris d'archives. Ses recherches se veulent les fondations de chacun de ses romans car Mireille Pluchard, en bonne Cévenole, avoue ne pas aimer «construire sur le sable». Elle est désormais l'auteur de plus d'une quinzaine de romans, dont Le Petit Bâtard, le Puits Sans-Nom et Les Sentes buissonnières et le Miroir d'Amélie, qui tous ont connu un vif succès.
Sa terre natale reste la première source d'inspiration de ses romans dans lesquels, au-delà des paysages et du climat si particulier de cette contrée entre mer et montagne, Mireille Pluchard aime «raconter les gens». le choix de Diane ne fait pas exception puisque l'auteure y conte, de sa plume vive et attachante, le destin tragique mais néanmoins fascinant de celle que l'on surnommait «La Belle Provençale».
Heureuse et insouciante, Diane de Joannis avait tout : la beauté, le titre, la jeunesse. Mais elle voit sa vie basculer quand, à la mort accidentelle de son premier mari, elle se lance dans une folle passion amoureuse pour échapper au couvent. Son nouvel époux révèle bien vite un caractère ombrageux. Commence alors pour Diane une vie de tourments dans lequel le drame s'annonce, malheureusement, inéluctable…
En passionnée d'histoire et d'histoires, l'authentique récit de la vie de Diane ne pouvait que me captiver ! D'un mariage à l'autre, la façon dont Diane de Joannis affronte l'adversité force l'admiration ! Prise au piège d'une belle-famille prête à tout pour s'emparer de sa fortune, Diane se battra, fût-ce au prix de sa vie, pour protéger ses enfants et ne pas être spoliée. Dans un ultime élan de courage et de lucidité, elle rédigera une confession poignante et terrible pour que soit réhabilités sa mémoire et son honneur...
C'est ce récit, qui résonne comme une voix d'outre-tombe, que Mireille Pluchard met entre les mains de ses lectrices. On ne pourra rester insensible aux tourments de Diane et à l'effroi croissant d'une femme prisonnière du joug des hommes…
«Pauvres de nous, femmes de ce siècle et de tant d'autres qui l'ont précédé, prises au piège des intérêts familiaux ! Filles de famille, filles de manants, notre sort est semblable, seulement motivé par un marchandage avantageux. Sauront-elle, celles qui nous succèderont dans les temps à venir, s'émanciper de ce joug qui par trop nous oppresse et prendre leur destinée en main sans encourir de jugements ?»
En donnant la parole à Diane de Joannis, Mireille Pluchard a permis de rétablir l'honneur et la dignité d'une marquise accusée à tort de bien des maux ! Un véritable coup de maître !
Lien : http://histoiredusoir.canalb..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
jfponge
  11 mars 2018
Quelle histoire ! Mireille Pluchard ose ce qu'aucun auteur de roman historique destiné au grand public n'ose plus depuis de nombreuses décennies : raconter un drame ! Celui, tragique, de Diane de Joannis, riche héritière et marquise, est exemplaire de la condition féminine sous l'Ancien Régime, que l'on soit noble ou manante. Telle la Justine du "divin" marquis de Sade, sa vertu et sa fidélité inébranlables vont l'amener aux pires avanies, sans que l'espoir de jours enfin heureux ne la quitte jamais tout à fait. Les amitiés solides qu'elle a forgées, qui ne lui feront jamais défaut, ne seront cependant pas de taille à l'empêcher de courir vers un destin aussi funeste qu'immérité. Ce qui aurait pu être un de ces romans faciles, à la couverture brillante, aussi vite lu qu'oublié, s'avère au final un pamphlet féministe écrit avec une sincérité touchante et porteur d'un message des plus actuels. L'écriture est de qualité, dans un français châtié reprenant à son compte expressions et tournures des siècles passés, dans la veine du Robert Merle de "Fortune de France". On espère et on désespère au gré des efforts que fait notre jeune et belle héroïne pour se sortir des ornières dans lesquelles sa crédulité ne cesse de l'enfoncer, en un siècle où la loi et la tradition n'étaient là que pour protéger les intérêts de la gent masculine…
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
MarieHJ
  13 novembre 2016
L'évolution de Diane, jeune aristocrate des lumières dans une France qui se relève à peine de la fronde. Après un mariage qui n'a d'autres intérêts que d'introduire Diane en la bonne société parisienne de l'époque, Diane est contrainte à laisser toute sa vie en cours de construction à la coure du jeune soleil... Les choix qu'elle fera par la suite, en dépit des conseils de son bienveillant grand père, l'entraîneront dans une vie bien loin de la douce innocence qu'elle connaissait jusqu'alors...
Ce livre relate bien la condition féminine dans ce siècle des lumières, même à la tête d'un bon patrimoine, la femme n'est pas maître de son destin.
Livre agréable...
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (16) Voir plus Ajouter une citation
rkhettaouirkhettaoui   20 juin 2017
L’extase existe, Charles me l’a donnée et rien de ces bonheurs voluptueux qu’en maestro inspiré il me donna ne me sera enlevé… quand bien même ils ne durèrent qu’un temps trop vite achevé. Chacun, au jour du grand départ, ne veut retenir de sa vie que les instants divins. Mon mari, dans les toutes premières années de notre union, n’en a pas été avare ; et vous, mes chers enfants, avez pris le relais, dès votre venue au monde, des joies incomparables qu’il m’a été donné de recevoir.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   20 juin 2017
Malgré mon peu de goût pour de rébarbatives lectures, j’optai pour l’obéissance et guettai une disponibilité de mon époux pour lui faire part de mon intention… et obtenir son accord. Car c’est hélas un mal de notre siècle que de considérer la femme incapable de toute autonomie. J’avais beau être une riche héritière en même temps que l’épouse d’un mari fortuné, je n’avais pas un sol en poche, ni même accès à la bibliothèque de l’hôtel d’Ancezune.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   20 juin 2017
La honte est sur vous, madame, elle colle à vos basques. De pareilles lectures, à votre âge ? Et quel plaisir malsain que de vouloir les partager avec ces innocentes que sont les Augustines ? Il y a de la sournoiserie en vous, madame ! Les sœurs, elles, ne veulent plus, dans leurs murs, d’une pareille dévergondée !
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   20 juin 2017
Ne dit-on pas que l’amour magnifie de la même manière celui qui en donne et celui qui en reçoit ? A ce compte-là, je l’avoue, j’étais belle. Belle de tout l’amour reçu et qui me transcendait, belle du bonheur que je dispensais sans compter, belle de ma nouvelle existence que j’appelais « re-naissance ».
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   20 juin 2017
La conscience du péché est une notion autrement plus édifiante que l’attitude qui consiste à le nier.
Commenter  J’apprécie          20
Videos de Mireille Pluchard (5) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Mireille Pluchard
Mireille Pluchard partage ses souvenirs à la Foire du livre de Brive. En savoir plus sur son roman "Les Souffleurs de rêves" : http://bit.ly/2Buxmzz
Dans les Cévennes, la lignée des Vilette, gentilshommes verriers, va-t-elle s?éteindre avec Elias, dernier du nom ? Une descendance inespérée scelle l?avenir de toute une dynastie et attise les rivalités de clans?
autres livres classés : condition de la femmeVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

La Belgique et la littérature

L'auteur à succès Éric-Emmanuel Schmitt a obtenu sa naturalisation belge. Mais en quelle année ?

2004
2006
2008
2010

10 questions
177 lecteurs ont répondu
Thèmes : belgique , littérature , fêtesCréer un quiz sur ce livre