AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Gilles Lapouge (Préfacier, etc.)
ISBN : 2080681141
Éditeur : Flammarion (01/05/2001)

Note moyenne : 3.33/5 (sur 3 notes)
Résumé :
"Un après midi de décembre, voilà dix ans, mon ami Raymond m'offrit Le Voyage avec un âne dans les Cévennes, de Robert Louis Stevenson. Dans un café proche de la tour Saint-Jacques, je lus et fis d'une traite ledit voyage. Quand je levai les yeux, la nuit était partout. La tour gothique et insolite était un phare au cœur de la ville. Je n'étais plus à Paris. Je sentais les embruns, les échos du large, j'étais au milieu du lac et dans la montagne."
Le Voyage, ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
cathe
  17 août 2015
J'aime cette sensation de quitter un livre à regret, comme on quitte un ami. C'est souvent le cas avec les récits de voyage où, littéralement, on chemine avec l'auteur jour après jour. J'ai donc cheminé ces derniers jours avec Eric Poindron dans les Cévennes, sur les pas de Stevenson.
"Je ne voyage pas pour aller quelque part, mais pour voyager" écrit Stevenson.
"Que signifie refaire le voyage ? On marche sur des traces et on en sème d'autre" lui répond Eric Poindron.
Certes c'est le "Voyage avec un âne dans les Cévennes" qui sert de partition, mais il écrit sa musique dessus. le voyage est aussi et surtout un périple intérieur. Au gré des rencontres, avec les randonneurs, les habitants, les moines trappistes, au gré de la marche, Eric, son compagnon et leur âne font "le" voyage et, selon l'expression de Nicolas Bouvier, le voyage les fait et les défait. C'est un beau périple dédié à ses illustres prédécesseurs, Stevenson, Bouvier, mais aussi bien sûr Jacques Lacarrière.
Dans son "Entretien" avec Jean Lebrun, Lacarrière écrit "Apprendre à être un être humain, ça ne s'enseigne pas à l'université. Il est aussi important pour moi (...) de savoir se comporter dans un pays oriental (...) que de traduire du Sophocle. Ce sont deux aspects de la vie qui sont complémentaires".
Une belle leçon d'humanisme que nous donnent tous ces écrivains voyageurs.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
keisha
  16 janvier 2011
Eric Poindron, à la demande d'un ami, parcourra peu ou prou le même chemin pour "livrer" l'ânesse Noée à des acheteurs du Gard. "Que signifie refaire le voyage? On fait un voyage tout court, comme le pèlerin, le meunier ou celui qui marche. Quand on emprunte une route pour la première fois, on ne refait rien. On avance faute de mieux. On marche sur des traces et on en sème d'autres. Pour celui à venir."

Pas question d'écrire un "voyage bis". Poindron n'essaie pas toujours de suivre exactement le même itinéraire. Ses expériences, ses rencontres, son style plaisant et ses pages ponctuées de poèmes sont personnels. Il fait bien sûr halte au même monastère, retrouve les mêmes noms de villages. Il s'étend sur l'histoire de l'auberge rouge, dont Stevenson ne parlait pas.

"Quand la littérature anglaise étouffe dans son époque victorienne, Stevenson dépoussière le réel et le transfigure. Aucune proposition dogmatique chez le jeune écrivain, seulement des avis légers, des conseils qu'il n'impose guère... Point de réflexions psychologiques de narrations poussives, seulement un grand souffle, un sens à la vie."
N'hésitant donc pas à commenter l'oeuvre de Stevenson, Eric Poindron signale qu'il faut lire aussi son Journal de voyage où il s'épanche et s'abandonne plus.

Finalement cet auteur que je découvre a un fort joli brin de plume, parfois poétique, parfois philosophique ou même autobiographique, le voyage avec lui n'est pas que géographique, mais humain.
Lien : http://en-lisant-en-voyagean..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          32
Citations et extraits (2) Ajouter une citation
DanieljeanDanieljean   26 février 2016
Mon cher Stevenson, L’aventure que conte ce maigre ouvrage fut difficile et palpitante. Après un début anodin, la route qui vous chahute devient source de connaissance et d’apaisement. Sur le chemin, nous sommes tous des sauvages, vierges de sens et d’esprit, comme au premier matin.
Commenter  J’apprécie          10
DanieljeanDanieljean   26 février 2016
On apprend à marcher comme on peut, puis on s’en va. Moins pour connaître que pour se comprendre.
Commenter  J’apprécie          20
Videos de Eric Poindron (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Eric Poindron
Éric Poindron - Comment vivre en poète : questions au lecteur et à celui qui écrit
Dans la catégorie : Sud de la FranceVoir plus
>Géographie de l'Europe>France et Monaco>Sud de la France (17)
autres livres classés : Cévennes (France ; massif)Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Voyage en Italie

Stendhal a écrit "La Chartreuse de ..." ?

Pavie
Padoue
Parme
Piacenza

14 questions
412 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , voyages , voyage en italieCréer un quiz sur ce livre