AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2859208550
Éditeur : Le Castor Astral (10/03/2011)

Note moyenne : 3.27/5 (sur 31 notes)
Résumé :

" Qui lit trop devient fou ", tel est le grand enseignement du personnage principal de ce livre inclassable, à la fois roman et étude littéraire singulière. Atteint d'un étrange syndrome au nom barbare qui signifie " De l'égarement à travers les livres ", le narrateur est contacté par une société secrète, " Le Cénacle troglodyte ", afin de devenir détective littéraire. Derrière l'h... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (11) Voir plus Ajouter une critique
Corboland78
  25 mars 2012
Éric Poindron qui vit dans la Montagne de Reims est éditeur, écrivain, critique littéraire et animateur d'atelier d'écriture pour l'Université de Reims Champagne-Ardenne. Il se passionne entre autre, pour les écrivains peu connus.
Curieux livre et étrange sujet pour ce bouquin bizarre au titre intrigant de l'égarement à travers les livres. Pour être franc avec vous, je ne sais pas par quel bout le prendre pour vous en faire un compte-rendu à peu près compréhensible.
Disons que ça débute comme un roman, un jeune homme est abordé par un inconnu présentant bien dans une librairie, lui tenant des propos mystérieux et semblant connaître de nombreux détails de sa vie, en particulier son amour immodéré pour les livres. Lui tendant sa carte de visite, il l'invite à venir chez lui un jour prochain. Très vite, l'homme que le jeune homme va surnommer Le Professeur, va le pousser à enquêter sur une société secrète millénaire, le Cénacle troglodyte, dont les membres seraient chargés de collecter de par le monde, tous les livres « de la connaissance pour contrer le mal qui pointait » et les archiver dans une bibliothèque secrète qui serait peut-être construite sous la cathédrale de Reims, haut lieu de l'ésotérisme soit dit en passant.
Début classique, mais le livre va partir en vrille, car le récit tourne court et part un peu dans différentes voies, nous narrant la vie de tel ou tel, nous entraînant sur des pistes diverses comme ce qu'il advint de la dépouille de Voltaire, la personnalité de Lovecraft etc. C'est pourquoi j'ai beaucoup de mal à vous chroniquer ce livre.
Personnellement je pense qu'il ne peut pas être lu par tout le monde, seuls les amoureux de livres anciens, de bibliothèques poussiéreuses et de grimoires trouveront plaisir à le parcourir. Il y est question du Diable, de secrets intellectuels enfouis, de faits mystérieux dont on ne connaît pas la teneur, de complots. Pour moi ce n'est pas un livre, mais plutôt un catalogue, si l'intrigue tourne court comme je l'ai dit, le bouquin regorge de références d'écrivains ou de livres mystérieux sur l'étrange dont j'ai noté les noms dans mon calepin noir et désormais je n'ai plus qu'une hâte, c'est de me plonger dans les recherches pour obtenir ces livres ou des précisions sur ces écrivains qui m'étaient inconnus.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          120
Groscoeur
  14 avril 2011
La lecture de cet ouvrage est instamment recommandé à tous les Babeliothécaires car il parle de nous et de nos douces folies :
- la bibliopathonomadie, cet "égarement à travers les livres" ;
- l'onirobibliomania, "qui atteint parfois les romanciers prolixes et les lecteurs insatiables (...)".
De plus, il révèle l'existence du "Cénacle troglodyte", l'ancêtre de Babelio, d'avant le temps de l'électronique.
Un régal !
Profitez-en aussi pour explorer le site de l'auteur : http://blog.france3.fr/eric-poindron/
Commenter  J’apprécie          150
brigittelascombe
  17 mai 2011
Si jamais vous passez par Reims, si jamais vous croisez un bibliophile dans l'une des librairies de livres anciens de la ville,si jamais l'on vous parle d'un certain Paul Lacroix nom de code d'une certaine assemblée secrète, si jamais le dit "cénacle troglodyte" vous propose de devenir détective pour résoudre certaines énigmes littéraires et partir sur différents jeux de pistes fantaisistes et divertissants méfiez vous la bibliopathodomadie vous guette peut être. "Qui lit trop devient fou", où situer la frontière entre réel et imaginaire? Voilà ce que nous enseignent ce livre inclassable et son auteur à l'imagination et l'originalité hors normes.
J'ai résolu une énigme celle de la page 114 qui concerne l'égarement d' une partie des différentes parties du corps de Voltaire. Si vous désirez en apprendre plus rendez vous sur RCF Méditerranée "Miroirs des ondes" l'émission littéraire mensuelle de Mario Nahmias à laquelle je participe
Ouest Var mercredi 18 mai19 h15 ou dimanche 22 mai à 10h15 sur 105.1 ou internet
Pour l'est Var se renseigner sur RCF Méditerranée
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
delitterys
  17 mai 2011
Voilà plusieurs semaines, déjà, que ce livre trône sur mon bureau, sans que je me résolve à lui consacrer quelques lignes, préférant, à chaque tentative d'écriture, en relire des passages, comme on mettrait sa main dans un paquet de caramels qu'on prend plaisir à faire fondre contre le palais.
C'est un délice que cet ouvrage écrit par un fou pour des fous de livres. Une maladie labyrinthique, la bibliopathonomadie (le mal – bien plutôt l'art !- de l'égarement à travers les livres), frappe le narrateur de son sceau, véritable signe de reconnaissance qui l'introduit dans la plus curieuse des sociétés secrètes, le Cénacle troglodyte, où on l'engage à abreuver sa passion en devenant détective littéraire. Quel plus exquis remède aux pulsions littéraires que d'y céder en farfouillant à coeur joie dans l'histoire de la littérature ?
Que l'on ne s'attende pas ici à trouver un roman au cadre rigide : « je me moque des frontières littéraires et je tords le cou à la fiction. La fiction, c'est cette histoire secrète de la littérature que nous devons dénicher. », nous confie le narrateur, entre deux pirouettes. Il s'agit moins de narrer que de se perdre, de bondir d'une enquête à une autre, comme le bibliophage suit avidement les échos que les livres se renvoient ...
Suite et fin sur mon blog : http://www.delitteris.com/index.php/au-fil-des-pages/de-legarement-a-travers-les-livres/
Lien : http://www.delitteris.com/in..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          130
Taraxacum
  22 avril 2012
Un livre étrange, part roman, part essai, part jeu, c'est plaisant et amusant et ça vous donne plein et plein d'idées de lectures ! le narrateur est affligé d'une pathologie bibliophile où beaucoup de lecteurs compulsifs dans mon genre vont se retrouver et devient détective littéraire pour un mystérieux Cénacle afin de tâcher de résoudre certains mystères de la littérature…
Et la passionnée de mots & expressions peu courants que je suis à eu le plaisir d'y retrouver une expression que je pensais plutôt morte et enterrée, sauf dans quelques campagnes plutôt reculées, à savoir faire chabrot.
Commenter  J’apprécie          51
Citations et extraits (7) Voir plus Ajouter une citation
brigittelascombebrigittelascombe   17 mai 2011
Quand j'étais enfant,dans la grande maison,je ne croyais pas aux ténèbres. Et pourtant je sentais que ça existait. Les branches des arbres venaient griffer les fenêtres fragiles de ma chambre comme la main d'un spectre...Je me rassurais,faute de mieux. C'était moi qui inventais les histoires.Plus tard...
Commenter  J’apprécie          50
Corboland78Corboland78   25 mars 2012
On prit dans un premier temps prétexte de fouilles archéologiques pour creuser une grande voûte sous une cave. On fit venir les journalistes de L’Eclaireur de l’Est pour être transparents… Quand le public imagine être au courant, il ne se méfie pas… Comme les membres étaient malins, ils firent même quelques découvertes… De vraies et, de moins vraies, quelques objets déposés, que possédait l’un d’eux… Les journaux firent de grands titres et les fouilles purent continuer. En fait de fouilles, on consolidait les volumes, on agrandissait, on dessinait… Une fois le gros œuvre terminé, tout fut rebouché. En tout cas dans la mémoire des Rémois… Mais en vérité, les travaux continuaient (…) Il fallut moins de quatre ans pour aménager le Cénacle troglodyte, une gigantesque bibliothèque souterraine.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
brigittelascombebrigittelascombe   17 mai 2011
Mon cher Gérard, je peux vous appeler Gérard? Vous lisez trop,vous écrivez trop,vous voyagez mal. Vous nourrissez votre esprit de croyances bizares et de vieilles chansons.
Et le poête de répondre: Il y avait de quoi là faire un poête et je ne suis qu'un rêveur de prose
Commenter  J’apprécie          40
MarianneDesroziersMarianneDesroziers   26 septembre 2011
Le chercheur est un homme de raison. Le détective littéraire est un homme de terrain et d’intuition. Il fouille les archives, certes mais il est là aussi pour rétablir la vérité. Appelons cela les coulisses du mystère.
Commenter  J’apprécie          50
MissbouquinMissbouquin   22 mars 2012
Vous êtes atteint d’un étrange syndrome communément appelé bibliopathonomadie. Ce qui signifie “de l’égarement à travers les livres”. Un vieil de ma connaissance disait : “qui lit trop devient fou”. Nous confondons la littérature et la vie”.
Commenter  J’apprécie          30
Videos de Eric Poindron (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Eric Poindron
Éric Poindron - Comment vivre en poète : questions au lecteur et à celui qui écrit
autres livres classés : bibliophilieVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (5 - essais )

Roland Barthes : "Fragments d'un discours **** "

amoureux
positiviste
philosophique

20 questions
440 lecteurs ont répondu
Thèmes : essai , essai de société , essai philosophique , essai documentCréer un quiz sur ce livre