AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2877061868
Éditeur : Editions de Fallois (31/05/1993)

Note moyenne : 3.33/5 (sur 6 notes)
Résumé :

Pour la fête de Pâques, un usage largement répandu veut que l'on cache un peu partout - sans trop les dissimuler, cependant - des neufs qui sont autant de présents à découvrir. Mais il ne s'agit pas d'oeufs ordinaires. Ils sont ornés, avec plus ou moins de goût, peints de couleurs imprévues, rehaussés de motifs, qui parfois dénotent une sorte d'intention artistique, mais parfois se contentent d'une to... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
Mimimelie
  28 août 2014
Les oeufs de Pâques, voilà un titre un peu énigmatique. Mais il ne le reste pas très longtemps car Jacqueline de Romilly nous dévoile la signification de ce choix dès les premières lignes de sa préface. Ainsi explique-t-elle les histoires de ce recueils sont autant de petits cadeaux à dénicher tels des oeufs de Pâques dissimulés (pas trop) dans nos jardins. Ces nouvelles nous indique-t-elle sont puisées dans sa vie mais nous précise-t-elle aussi, « jamais je n'aurais osé raconter de vrais épisodes de ma vie. Cela m'aurait paru trop indiscret. … Mais, en les cachant un peu ? … Et malicieuse, elle ajoute pour terminer cette généreuse préface « Et puis qu'importe ce que j'ai cherché avec ces récits et pourquoi ils sont à présent livrés aux autres : cachés et offerts, attendant d'être trouvés. Ils ne m'appartiennent plus que par un lien secret, qui fait partie du jeu. »
Alors, je suis partie à la chasse aux oeufs. Hélas les premières nouvelles ne m'ont guère emballée… il est vrai que je venais de terminer quelques jours auparavant « Laisse flotter les rubans » avec un vif enthousiasme…. Et dès les premières nouvelles j'avais l'impression que celles-ci étaient « un cran » au-dessous. Au début ! Car bien évidemment j'ai poursuivi, une chasse aux oeufs ne se boude pas … et j'en ai trouvé plein finalement, de quoi bien remplir mon panier.
Pour finir, je vais y mettre un ruban, un ruban pour cette grande dame attachante qui sait si bien les faire flotter et surtout, comme ici, jouer avec malice et finesse de l'émotion et du sourire.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
Citations et extraits (7) Voir plus Ajouter une citation
MimimelieMimimelie   28 août 2014
-C’est vrai chérie. La guerre est partout. Et elle n’est pas drôle. J’en ai connu deux, sans compter l’Algérie.
Renée avait oublié l’Algérie. Elle sursaute :
-C’est vrai, cela aussi… Mais comment supporte-t-on cela ? Tu voudrais que j’aille me promener en mer sans raison, le cœur léger ? Comment peut-on ? Dis-le, toi Grand-père toi qui as connu cela, comment peut-on ?
D’un geste, il lui répond : il joint les mains, paume contre paume, puis les retourne.
-Deux faces, dit-il : il y a deux faces à tout, au même moment, toujours, quelqu’un qui meurt et quelqu’un qui naît, une bataille et une fête. Tout est à la fois une bataille et une fête. Comprends-tu ?

Alors tu ne vas pas te promener sur l’eau comme une sotte, pour rien : tu y vas en sachant que cela t’est donné, à toi, à nous, pour un jour, et qu’il faut en profiter…
(Vue sur le Vieux-Port)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
MimimelieMimimelie   28 août 2014
Et puis quand tout est fini, que tous les œufs ont été trouvés, à grands cris et grand émoi, …
Personne ne s’aperçoit que l’on a oublié un œuf. Personne ne l’a trouvé, personne ne s’en est inquiété. Un œuf qui restera, sera détruit, ne laissera pas de trace.
N’en est-il pas ainsi de la plus grande partie de notre passé, de ceux que nous aimons, de nous-mêmes ? J’oublie déjà tant de noms…
(prologue à Astropoulos est mort)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
MimimelieMimimelie   28 août 2014
« Mais les œufs de Pâques sont, d’abord, pour les enfants. A eux la joie de trouver, l’amertume de chercher en vain.
Attention pourtant, à cette joie et à cette amertume : leur cause peut être menue ; mais elles n’en dureront pas moins à travers Pâques et l’été, et à travers Noël, et toutes les années à venir. »

« - c’est moi qui l’ai vu !
- Non, c’est moi !
- De toute façon, tu m’as poussé !
Même pour la fête des œufs de Pâques, on se bat, on s’accuse ; tout à coup, deux petits frères, deux petits amis, se dressent, méfiants, méprisants, rancuniers. Comment la remontée des souvenirs, n’y aurait-il pas, aussi, ces brusques affrontements, qui nous ont déchirés au passage ? Parfois on se réconcilie ou se console ; on oublie. Mais pas toujours. »
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
MimimelieMimimelie   28 août 2014
On remet à plus tard. On se laisse séduire. Personne ne vous prévient. On vous pousse d’abord à passer tel examen, à trouver avant tout un emploi. On vous offre de toutes parts le modèle de vies en série. Tout le monde n’a pas la force de résister. A la première fille qui jette sur vous son dévolu, on vous félicite et vous encourage. « Jacques et Jacqueline, comme c’est attendrissant ! » Personne ne vous crie casse-cou. Peu à peu, les nœuds se nouent, les chaînes se resserrent, l’étau se renforce. On lit le journal. On regarde la TV. On met le couvert. On vient, année après année, dans le duplex des beaux-parents, sur cette maudite Côte, où tout le monde s’entasse. Hélas ! qui n’y est pris ?
(Si je partais !...)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
MimimelieMimimelie   28 août 2014
Et il trouvait poignant de voir que sa mère avait gardé chaque mot avec tant de ferveur. Il n’avait pas, lui, une seule lettre d’elle. Il se représentait, en maniant les enveloppes, l’événement qu’avait dû représenter l’arrivée de chacune, la façon dont sa tendresse devait chercher la vérité et l’imaginer. Elle devait les relire plusieurs fois, avant de les ranger. Et il était pris de remords. Elle était morte, à présent, depuis plus de cinq ans : il était trop tard pour la connaître mieux, lui écrire plus, lui donner de la joie…
(Les lettres)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Videos de Jacqueline de Romilly (33) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Jacqueline de Romilly
Jacqueline de Romilly – La guerre du Péloponnèse par Thucydide.
Heure de culture française - La Grèce antique : La guerre du Péloponnèse par Thucydide. Par Robert Flacelière. Avec Jacqueline de Romilly. France Culture - 1ère diffusion : 03/03/1952, Chaîne Nationale.
autres livres classés : philologieVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Un coeur simple

Comment s'appelle-t-il le personnage principal de ce livre, le 'coeur simple' de cette histoire?

Felix
Felicita
Félicité
Féricita

15 questions
510 lecteurs ont répondu
Thème : Un coeur simple de Gustave FlaubertCréer un quiz sur ce livre