AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2286041040
Éditeur : Editions de Fallois (01/01/1992)

Note moyenne : 3.94/5 (sur 39 notes)
Résumé :
4° de couverture :
(Edition source : Editions de Fallois - 08/1992)


Les textes de la Grèce antique ont pénétré d'abord le monde romain, puis toute la culture européenne ; et leur influence s'exerce encore en notre temps, de cent façons. Pourquoi ? Telle est la question que Jacqueline de Romilly se posait vaguement au cours de ses recherches sur telle ou telle oeuvre grecque et qu'elle aborde enfin de front. Ces textes et cette culture d... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacCulturaLeslibraires.frMomox
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
tourniereric2002
  08 février 2016
Romilly (Jacqueline de), Pourquoi la Grèce ?, Paris, de Fallois, 1992, in-8°, 310 p. "D'où vient que la littérature grecque d'il y a vingt-cinq siècles nous donne avec tant de force le sentiment d'être encore actuelle et d'être faite pour tous les temps, d'où vient que nous la trouvions encore et tout simplement belle ? Telle est la question que J. de Romilly s'est posée tout au long de sa vie et à laquelle ce livre tente d'apporter une réponse d'ensemble qui est aussi une réponse multiple. Car les oeuvres littéraires du ve siècle athénien se distinguent toutes par un effort exceptionnel vers l'humain et vers l'universel, mais chacune participe à cet élan de façon différente. Tout, d'ailleurs, n'a pas commencé avec le ve siècle. Dès Homère la poésie grecque met «pleins feux sur l'homme» en montrant des hommes en proie à des sentiments à la fois simples et intenses, dans leurs rapports avec les dieux, la mort, la souffrance. Cette première forme d'universalité, qui ne doit rien encore à l'analyse psychologique, s'exprime à travers des images vivantes et concrètes mais parfois si dépouillées, si pures qu'elles prennent une portée plus large, une valeur abstraite et symbolique. J. de Romilly en fixe joliment quelques-unes, telles que le geste de Pollux ranimant Castor, à la fin de la X' Néméenne de Pindare, qui exprime, au-delà de l'aventure des deux frères, ces expériences fondamentales que sont l'affection entre deux êtres, la vie, la mort. C'est là un trait constant de la littérature grecque archaïque et classique, et la tragédie du ve siècle, dans l'utilisation qu'elle fait des mythes, porte à sa perfection cet art subtil qui consiste à donner à une histoire singulière une signification valable pour tous les hommes. Mais le ve siècle marque une rupture en apportant quelque chose de nouveau et qui manquait encore : le goût des idées et du débat, la réflexion lucide et abstraite sur tout ce qui touche à l'homme. Ainsi naissent l'éloquence, la réflexion politique, l'histoire, la philosophie, la médecine, toutes les sciences de l'homme. C'est ce désir conscient d'humanité et d'universalité qui fait la grandeur de l'héritage hellénique et lui a assuré sa pérennité. Si J. de Romilly reprend ici les conclusions de ses travaux antérieurs, ce livre est tout sauf une redite : il précise, affine, approfondit encore, avec la fraîcheur du premier émerveillement et la lucidité que l'auteur doit à sa longue et intime familiarité avec les oeuvres. Et parce qu'elle part toujours des textes, de leur minutieuse analyse, et y revient sans cesse, cette synthèse évite magistralement l'écueil des généralisations fades et des simplifications excessives ; elle donne du «miracle grec» une image fortement dessinée mais toute en nuances qui enchantera le profane et satisfera le spécialiste : c'est, mieux qu'une défense, une brillante et séduisante illustration de l'hellénisme." Valérie Fromentin.
Lien : http://www.persee.fr/doc/reg..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          62
kllouche
  24 juin 2015
Étonnement je suis restée considérablement sur ma fin. Jacqueline de Romilly n'approfondit pas beaucoup son sujet. Je préfère encore lire des thèses, j'ai l'impression d'apprendre bien davantage de choses. Dans cette ouvrage, elle parle beaucoup d'elle et de ses pères, de ceux à cause de qui on a aujourd'hui une ministre de l'éducation nationale qui supprime les langues mortes pour mettre fin à l'élitisme. Merci
Commenter  J’apprécie          80
danaella
  29 juin 2016
Une oeuvre à lire absolument pour s'éclairer l'intellect sur nos origines, ouvrir son esprit comme l'ont fait nos Anciens, en essayant de connaître les autres peuples et de se faire connaître d'eux. Grâce à leur Ecritures, et leur générosité nous savons l'importance de cette civilisation sur le déroulement de l'Histoire, la Philosophie, les Mathématiques et la méthode unique de recherche qu'ils pratiquaient avec simplicité sur le monde tout en dévoilant peu à peu sa complexité. Tout commence avec Homère ou les héros de nous bien connus, ont toujours des qualités humaines, car ils souffrent et doivent mourir. le V siècle et la découverte de la démocratie athénienne avec Hérodote, Eschyle et tant d'autres apportèrent à travers leurs textes leur unicité: " les Athéniens ne sont esclaves ni sujets de personne". Si aujourd'hui la pensée grecque brille encore par son approche originale et tolérante, c'est grâce aux débats, à la réflexion politique dont l'histoire est la fille naturelle
Commenter  J’apprécie          30
Fabrice38
  04 août 2017
L'Athènes du Vème siècle avant J.C condensa un grand nombre de recherches sur l'Homme à travers la mythologie, les épopées, la philosophie, la tragédie, la politique. C'est un véritable miracle grec que Jacqueline de Romilly nous fait découvrir. Ces écrits et ces pensées touchent au plus profond de l'Homme, à ce qu'il y a de plus universel en lui. Cet universalisme explique qu'aujourd'hui encore le siècle de Périclès nous touche tant.
Commenter  J’apprécie          30
Citations et extraits (1) Ajouter une citation
laurentmonelaurentmone   09 octobre 2016
Les mythes viennent de loin. Car à l'origine, ils sont sans doute liés à une couche profonde de notre sensibilité. Ils ont été inventés, ou bien adoptés et retenus par la mémoire collective, parce qu'ils traduisaient des peurs, des rêves ou des scandales enracinés en nous. Les études de Claude Levy Strauss ont de fait entrepris de montrer que les mythes présentent des formes qui se retrouvent en diverses cultures pour la raison qu'ils expriment à leur manière des données communes à des sociétés diverses.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Videos de Jacqueline de Romilly (33) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Jacqueline de Romilly
Jacqueline de Romilly – La guerre du Péloponnèse par Thucydide.
Heure de culture française - La Grèce antique : La guerre du Péloponnèse par Thucydide. Par Robert Flacelière. Avec Jacqueline de Romilly. France Culture - 1ère diffusion : 03/03/1952, Chaîne Nationale.
Dans la catégorie : Grèce jusqu'à 323Voir plus
>Histoire, géographie, sciences auxiliaires de l'histoire>Histoire du monde ancien>Grèce jusqu'à 323 (80)
autres livres classés : grèceVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacCulturaLeslibraires.frMomox





Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
1469 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre