AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2253059897
Éditeur : Le Livre de Poche (15/03/2002)

Note moyenne : 3.56/5 (sur 16 notes)
Résumé :
Lorsque sa fille Thérèse rencontre Carl, exilé de la Tchécoslovaquie encore communiste, la narratrice de ce roman sent vite que quelque chose va changer dans sa propre vie. Attachant et taciturne, Carl semble cacher un secret à tous, même à Thérèse. Inquiète pour sa fille autant que fascinée par l'homme que celle-ci a choisi, la mère va tenter de comprendre. Cette enquête à pas feutrés atteindra son but. Il y avait bien dans la vie de Carl un secret, qui va entraîne... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
Mimimelie
  01 novembre 2017
Prenez bien garde au titre : « Ouverture à coeur » !
Aussi, si vous n'en possédez pas déjà un, ou si vous craignez qu'il soit emporté loin des rivages, renoncez à cette lecture et passez votre chemin.
Pour ma part le mien sort de ce roman d'une rare pureté, sinon élargi, mais sûrement avantageusement bousculé.
Commenter  J’apprécie          80
fanfan50
  06 mars 2017
Un livre magnifique plein de sensibilité et de retenue, magistralement écrit par une grande dame de la littérature française.
Et tout à fait d'actualité ! Quand on nous parle de la crise des migrants venus d'Afrique, il y a toujours eu des mouvements de population plus ou moins bien contrôlés. Un flux migratoire important a eu lieu lors de la deuxième guerre mondiale et après.
La narratrice nous raconte comment Carl Milstein, un étranger venu de l'Est (Tchécoslovaquie) est arrivé après bien des péripéties en France où il a trouvé une "famille" !
La narratrice est la mère de Thérèse, la jeune femme qu'il vient d'épouser.
Grâce à Carl, elle va ouvrir son coeur à l'inconnu, l'étranger et finalement l'amour de l'autre ! J'aurais aimé qu'il y ait une suite pour voir si son engagement à la fin va perdurer et si elle ne va pas regretter son choix.
Commenter  J’apprécie          40
charlottelit
  15 novembre 2016
se lit comme un thriller mais littéraire O combien ! dans un style fluide ; des idées qui fourmillent, une petite pépite qui fait comprendre pourquoi Jacqueline de Romilly fut académicienne !
un excellent moment en sa compagnie !
Commenter  J’apprécie          82
Citations et extraits (11) Voir plus Ajouter une citation
fanfan50fanfan50   02 mars 2017
Il s'est assis devant le grand chevalet ; et, tout naturellement, il m'a montré ce qu'il faisait.
- C'est un petit Van Clutern, a-t-il dit. Les gens à qui il appartient ne se doutaient pas de ce que c'était. On en a très peu. Et ils l'ont laissé se salir, puis recevoir un grand coup. Voyez : ici...
Je n'ai aujourd'hui encore aucune idée de qui est Van Clutern, et j'aurais donc été comme les possesseurs du tableau. Je n'ai pas posé la question, pour ne pas interrompre Carl : enfin, il était à son affaire, et tout entier dans le présent.
Ce petit tableau représentait quelques maisons et un vieux pont, sur une rivière assez large, avec un bateau sombre amarré à la berge...
Pourquoi préciser ici ces détails ? Parce que ce fut de ce tableau et de cette rivière que Carl me parla, avec amour.
Il me montra le coin abîmé : c'était une partie de l'eau de la rivière, une surface bleutée, un peu changeante. Et il eut un geste si étonnant que je m'en souviendrai toujours : avec l'index et le médius, il caressait cette surface peinte, mais sans la toucher. Il la caressait en décrivant de petits cercles tendres, comme une sorte de passe magnétique ; et son geste était à la fois très discret et très sensuel.
- Voyez cette merveille, me dit-il. Voyez ce bleu ! on ne peut plus, aujourd'hui, trouver des couleurs si limpides. Et les reflets ! Voyez : ils sont tantôt bruns et tantôt gris... et discontinues ! Le vieux Van Clutern qui joue, à l'avance, les impressionnistes ! Mais en même temps ils sont longs, parce que l'eau est si tranquille... Tout à l'heure, je me suis apprêté à réparer ce coin, et je ne pouvais pas m'y mettre : je restais fasciné par ce calme ; et l'eau semblait bouger doucement. On entre dans le tableau.
Le tableau,, au début, ne me disait pas grand-chose : mais, à force d'entendre Carl et de regarder cette surface bleutée et nacrée, elle me semblait grandir, et devenir plus réelle qu'un vrai paysage. Il y eut un moment de paix et de plénitude un peu étrange - comme un arrêt du temps.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
fanfan50fanfan50   02 mars 2017
La grande photographie de Jean, dans le bureau, a retenu son regard, non pas parce qu'elle représentait le père de Thérèse, mais parce qu'elle affichait notre piété familiale. Dans les deux cas, on se rappelait alors que ces tendresses et ces souvenirs lui avaient été refusés. De même, quand il a vu, dans cette pièce, les livres montant jusqu'au plafond, avec leurs reliures patinées et leurs dos usés, ainsi que la lourde masse des dictionnaires à portée de la main, il était clair, à suivre son regard, qu'il n'avait pas vécu dans l'atmosphère amicale et intime des livres. Petit paysan tchèque, où les aurait-il connus ? Et plus tard, errant, instable, exilé, où les aurait-il acquis ? où les aurait-il mis ? Il regardait le bureau de Jean depuis un autre monde et une autre vie. Ses yeux parcouraient les objets d'un regard inquisiteur et semblaient prendre note de tout, avec la vigilance d'un animal qui pénètre dans un lieu inconnu et guette, sans trop en avoir l'air, les secrets du nouveau territoire. Nous l'intéressions. Nous l'étonnions un peu. Comment peut-on être persan ? Mais, habitué à la solitude, il se gardait de tout commentaire. Il était sur la réserve : étranger, là aussi. Il visitait.
Cela créait une distance. Manifestement, il n'était pas à sa place dans ce bureau intime et protégé : sa carrure même suggérait des espaces plus larges, des horizons plus ouverts. Mais en même temps, tout en comprenant ce qui lui avait manqué, je sentais aussi, en contrepartie, comme dans la brusque secousse d'un bateau qui quitte terre et se met à flotter, que peut-être, à nous aussi, il avait manqué quelque chose. Il nous avait manqué toute cette vie du dehors, dure et forte, qu'il avait connue. Il nous avait manqué l'espace et l'expérience directe des choses. Il nous avait manqué la douleur.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
MimimelieMimimelie   01 novembre 2017
Je sais bien : j’étais élégante, je voyageais, je travaillais ; et elle était sans coquetterie, avec des mèches grises et des galoches. Je venais de Paris, je fréquentais des écrivains, je prenais des avions ; elle ne voyait jamais personne, elle était loin de tout, elle ne lisait guère. Mais il me semblait que toute mon aisance citadine n’était plus qu’un puéril encombrement, à laisser au vestiaire, comme on laisse tous les mensonges en présence de la vérité.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
fanfan50fanfan50   02 mars 2017
Et j'ai imaginé le jeune garçon qu'il avait été. Je l'imagine encore - et si bien ! Un jour, il découvre, avec étonnement, qu'un tableau est beau, indépendamment de toute mode, de tout sujet, de toute idéologie. Il le comprend et c'est comme une petite révélation. Mais on lui montre d'autres images. On lui explique. Déjà il est choqué que nul ne lui ait enseigné cela en classe. Déjà il voudrait en parler aux autres. Mais on l'arrête bien vite : dans l'atmosphère d'alors, ce ne serait pas bien vu. Il découvre donc aussi qu'il y a des vérités très précieuses, qui ne sont pas bonnes à dire, et qu'il y a des trésors rares, que l'on doit garder pour soi.
Mais peut-être, dans ce cas, y a-t-il d'autres malentendus et d'autres affirmations suspectes dans les propos que tous répètent autour de lui ? L'esprit critique n'attend qu'un signe. La liberté de jugement est en train de poindre.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
fanfan50fanfan50   06 mars 2017
- Attendez...
Et, fouillant ses affaires, il en a sorti une grande photographie en noir et blanc, qu'il m'a tendue, avec un zèle inquiet. Et ce fut le troisième saisissement de cette rencontre ; car la photographie était son oeuvre et elle était bouleversante. Elle représentait un vieil homme assis sur un banc, regardant au loin, avec des enfants jouant dans le ruisseau, à quelques mètres. C''était la vieillesse et l'enfance. C'était la solitude et le jeu. C'était la misère acceptée et familière. Dans le vide de l'avenue, où cette image avait été prise, le photographe avait su établir un fort contraste entre le flou des arbres et le relief de ce visage humain, d'une lassitude sereine. J'ai été surprise et émue ; et je l'ai dit. Je pensais lui faire plaisir, et cela d'autant plus qu'il m'avait montré son chef-d'oeuvre de lui-même. Mais il s'est rétracté aussitôt, marmottant seulement :
- C'est Carl qui m'a payé l'appareil.
Il n'empêche que nous nous étions trompées sur lui aussi. C'était décidément un bon jour pour désapprendre l'arrogance.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Videos de Jacqueline de Romilly (34) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Jacqueline de Romilly
C'est dans le cadre de la parution de sa ressource "Pocket Film Apprendre à tourner et monter une vidéo avec un smartphone" : https://bit.ly/2VKAC6Y qu'Educagri éditions a lancé son concours Pocket Film.
Pour cette première édition, dont la thématique était « le développement durable dans votre établissement scolaire », Educagri Editions a reçu 47 vidéos, en provenance de 16 établissements de toute la France métropolitaine : Rambouillet, Sallanches, Sainte Gemme la Plaine, Romilly sur Seine, Montbrison, Perreux, Mignières, Villeneuve sur Lot, Mirecourt, Yvetot, Verneuil sur Vienne, Sury le Comtal, Beaune, le Subdray, Nogent sur Vernisson, Pontivy. Ces vidéos sont en ligne dans la playlist « concours Pocket Film »
La remise des Prix a eu lieu le 15 mai en direct sur canal-eduter.fr Le jury était composé de : - Isabelle Brunnarius, journaliste France 3 Franche-Comté, Présidente du jury - Pierre-Damien Yème, réalisateur audiovisuel, Réseau Canopé - Fanny Chrétien, maître de Conférence à AgroSup Dijon, unité de recherche Formation et apprentissages professionnels/Eduter Recherche - Marie Guiot : directrice d' Educagri Editions
2 Prix : - le Grand Prix (vote du jury) - le Prix du public : Le jour de la cérémonie, mercredi 15 mai 2019, le public (en salle et à distance) a voté pour sa vidéo préférée par SMS ou par internet parmi les 6 vidéos finalistes (celles ayant reçu le plus de likes sur la chaine officielle Youtube d'Educagri Editions entre le 4 avril et le 2 mai)
La thématique 2020 : « Citoyenneté et réseaux sociaux ». A vos smartphones ! Dès juillet, plus de précisions sur https://editions.educagri.fr/content/25-concours-pocket-film
Pour organiser vos séances pédagogiques et perfectionner votre travail de réalisation tout en évitant tout problème de raccords, de son, de post-production, consulter notre ressource Pocket Film, apprendre à tourner et monter une vidéo au smartphone, sur : https://editions.educagri.fr/j-apprends-en-ligne/5362-pocket-film-9791027503001.html?search_query=pocket+film&results=468 Ce concours s'adresse aux élèves accompagnés d'un adulte de la communauté éducative (enseignant, formateur, documentaliste, CPE, assistant, surveillant) avec ou sans expérience. Ce projet peut être l'occasion de faire travailler les élèves en petits groupes, de façon transversale et pluridisciplinaire. Gratuit et sans obligation d'achat, il est ouvert aux classes des établissements de l'enseignement agricole, ainsi que des lycées et CFA publics ou privés sous contrat d'état avec un ministère, sur tout le territoire français.
+ Lire la suite
autres livres classés : romanVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Pentaquiz : on recherche le cinquième terme

Afrique, Amérique, Asie, Europe, ...

Basson
le chien Dagobert
Le Deutéronome
Jean Valjean
New York
Océanie
Rimski-Korsakov
Russie

16 questions
431 lecteurs ont répondu
Thèmes : anatomie , bande dessinée , géographie , géopolitique , littérature , musique , société , sport , zoologieCréer un quiz sur ce livre