AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782020058094
285 pages
Éditeur : Seuil (01/03/1981)

Note moyenne : 3.33/5 (sur 26 notes)
Résumé :
Ces Essais critiques sont un pan essentiel de la réflexion de Roland Barthes sur le théâtre et la littérature. Des auteurs classiques, comme Voltaire ou Baudelaire, y rencontrent des modernes, comme Queneau ou Robbe-Grillet ; mais il ne s'agit ni d'un palmarès ni d'une galerie d'exemples : du combat brechtien à " l'activité structuraliste ", en passant par la naissance du " nouveau roman ", se dessine ici le tracé d'une des expériences intellectuelles exemplaires de... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
chartel
  22 août 2008
C'est après une formation à l'analyse filmique où le formateur faisait souvent référence à Roland Barthes que j'ai voulu combler l'une de mes trop nombreuses lacunes. Pour une découverte, j'ai fait le choix d'Essais critiques , recueil de textes rédigés par l'auteur entre 1954 et 1963. le texte court me paraissait une bonne entrée pour me faire une idée de la pensée de Roland Barthes. Seulement mon attente ne fut pas totalement comblée, car ces essais portent sur la littérature (entre autres Robbe-Grillet, Baudelaire, Brecht, La Bruyère, Voltaire, Michelet, Queneau, Kafka, Bataille) et non pas sur l'image.
J'aurais peut-être dû faire le choix d'une lecture ponctuelle de ces écrits pour éviter les effets de répétition quant aux thèmes et aux sujets questionnés, mais finalement les lire d'une traite m'a permis, d'une part, de m'imprégner de la méthode de pensée de Barthes et, d'autre part, de comprendre au fur et à mesure certains termes assez conceptuels utilisés par l'auteur. Parce qu'il est vrai qu'après une remarquable préface consacrée à l'écriture, l'intérêt pour le discours de Barthes s'est un peu émoussé du fait qu'il s'agissait avant tout de critiques portant sur des oeuvres littéraires, des peintures ou des pièces de théâtre que je ne connaissais pas forcément. Les romans de Robbe-Grillet y tiennent notamment une large place, et ma méconnaissance de son oeuvre portait préjudice à ma réceptivité. Enfin, le vocabulaire employé par Barthes laissait place aux équivoques et ses nombreux développements s'apparentaient pour moi à du verbiage d'universitaire, du baratin un peu pompeux. Par exemple, dans le texte intitulé "Tacite et le baroque funèbre", il est dit : « Dans tacite, d'année en année, la mort prend ; et plus les moments de cette solidification sont divisés, plus le total en est indivis : la Mort générique est massive, elle n'est pas conceptuelle ; l'idée, ici, n'est pas le produit d'une réduction, mais d'une répétition. » Bon d'accord… mais, à mon niveau de petit bac +3, je trouve qu'il manque beaucoup d'information : à quel terme s'applique la solidification ? Que signifie-t-elle ? Quelle différence entre Mort et mort ? Qu'est-ce que l'idée ? Des passages comme celui-ci, il y en a beaucoup d'autres, des propos de linguiste qui font du tord à la littérature. D'ailleurs, Barthes, dans ces passages trop confus, sort, à mon avis, de la littérature.
Mais je serais trop sévère si j'accordais trop d'importance à ces quelques passages, c'est à moi de patienter pour peut-être un jour être à la hauteur de sa pensée, car dans l'ensemble la réflexion de Roland Barthes est époustouflante d'inventivité, d'érudition, de clairvoyance et de lucidité. Il y a des analyses, notamment celles du fait-divers et de l'imagination du signe qui sont remarquables, et qui raviront tous ceux qui s'intéressent de près aux questions essentielles de la littérature.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30

Citations et extraits (13) Voir plus Ajouter une citation
chartelchartel   22 août 2008
Toute critique est critique de l’œuvre et critique de soi-même ; pour reprendre un jeu de mot de Claudel, elle est connaissance de l’autre et co-naissance de soi-même au monde.
Commenter  J’apprécie          60
PiatkaPiatka   30 mai 2013
La littérature ne permet pas de marcher, mais elle permet de respirer.
Commenter  J’apprécie          150
chartelchartel   22 août 2008
L’auteur d’avant-garde est un peu comme le sorcier des sociétés dites primitives : il fixe l’irrégularité pour mieux en purifier la masse sociale.
Commenter  J’apprécie          50
DanieljeanDanieljean   25 avril 2018
On sait que, pour Michelet, l'Histoire est orientée : elle va toujours vers une plus grande lumière. Non que son mouvement soit purement progressif ; l'ascension de la liberté connaît des arrêts, des retours ; selon la métaphore que Michelet a empruntée à Vico, l'histoire est une spirale : le temps ramène des états antérieurs, mais ces cercles sont de plus en plus larges, nul état ne reproduit exactement son homologue ; l'histoire est ainsi comme une polyphonie de lueurs et d'obscurités qui se répondent sans cesse, entraînées pourtant vers un repos final où les temps doivent s'accomplir : la Révolution française.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
DanieljeanDanieljean   25 avril 2018
Cependant, qu'est-ce que le réel ? On ne le connaît jamais que sous forme d'effets (monde physique), de fonctions (monde social) ou de fantasmes (monde culturel) ; bref, le réel n'est jamais lui-même qu'une inférence ; lorsqu'on déclare copier le réel, cela veut dire que l'on choisit telle inférence et non telle autre : le réalisme est, à sa naissance même, soumis à la responsabilité d'un choix ; c'est là une première maldonne, propre à tous les arts réalistes, dès lors qu'on leur suppose une vérité en quelque sorte plus brute et plus indiscutable que celle des autres arts, dits d'interprétation.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00

Lire un extrait
Videos de Roland Barthes (43) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Roland Barthes
“Roland Barthes, un enragé du langage” : Un documentaire de Joseph Confavreux et Chantal Barquisseau. Émission “L'heure du documentaire” : diffusion sur France Culture le 21 juillet 2015. Rediffusion de l’émission « Surpris par la nuit » du 04/12/2002. © Photographie : Portrait réalisé par Michel Delaborde cinquante jours avant la mort de Roland Barthes pour la revue Culture et Communication, 5 février 1980. Barthes (1915-1980) est-il encore « actuel » ? Ou plutôt que reste-t-il aujourd’hui de cet auteur dont le pluriel du nom annonce le pluriel des pratiques d’écriture ? Barthes et le théâtre, Barthes et la lecture, Barthes et la photographie, Barthes critique, Barthes enseignant, Barthes et la littérature, Barthes amoureux… Tous les Barthes sont-ils encore féconds, beaux, utiles, surprenants ? Avec ceux qui l’ont connu, ceux qui l’ont aimé, ceux qui l’ont étudié, ceux qui l’ont quitté et ceux qu’il a quittés, nous dressons un bilan du grand incitateur parfois dépassé par ce qu’il avait mis en place. Ce documentaire saisit Roland Barthes au travail, Roland Barthes enseignant, Roland Barthes dans l’intimité des pratiques d’écriture et des énergies de lecture qui laissent lire des lignes transversales dans une œuvre éclectique. Ce documentaire a été réalisé à la suite d’une exposition Barthes au Centre Pompidou et de la publication (papier et CD) de ses cours au Collège de France, ainsi que la reparution des œuvres complètes en cinq nouveaux volumes. Avec : Michel Vinaver, Marc Augé, Maurice Nadeau, Éric Marty, Philippe Sollers, Tzvetan Todorov, Jean-Loup Rivière, Chantal Thomas, Carlo Ossola, Denis Roche, Tiphaine Samoyault, Tom Bishop, Daniel Percheron, Jérôme Bel...
Thèmes : Documentaire| Société| Écriture| Littérature| Photographie| Roland Barthes
Source : France Culture
+ Lire la suite
Dans la catégorie : Biographie littéraireVoir plus
>Littérature (Belles-lettres)>Littérature : généralités>Biographie littéraire (440)
autres livres classés : littératureVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (5 - essais )

Roland Barthes : "Fragments d'un discours **** "

amoureux
positiviste
philosophique

20 questions
537 lecteurs ont répondu
Thèmes : essai , essai de société , essai philosophique , essai documentCréer un quiz sur ce livre