AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2245002946
Éditeur : Le Livre de Paris-Hachette (30/11/-1)

Note moyenne : 4/5 (sur 7 notes)
Résumé :
Les 3 romans de Robert Sabatier aux éditions Albin Michel : Les allumettes suédoises, Trois sucettes à la menthe, Les noisettes sauvages.
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
0titi85
  22 juin 2015
Ce volume regroupe les trois tomes que Robert Sabatier a écrit sur Olivier, jeune garçon d'une dizaine d'années. La première partie, Les allumettes suédoises, raconte le moment où Olivier est devenu orphelin de mère. Lui qui avait déjà perdu son père, vivait dans la mercerie de sa mère entouré de tout son amour. le jour où sa mère meurt, il va être hébergé provisoirement chez Jean et Elodie, des cousins qui habitent la même rue que lui. Livré à lui-même, il raconte le quotidien dans cette rue où il se sent chez lui, avec des voisins hauts en couleur qui le prennent sous leurs ailes. Chronique d'une période bénie pour Olivier, nous découvrons le Paris de l'Entre-deux-guerres dans les quartiers modestes. Suite d'anecdotes qui nous montrent le quotidien vivant avec les concierges, les anciens combattants racontant leurs souvenirs et les enfants s'inventant des jeux et prenant la rue comme territoire. Nous suivons également Olivier dans son deuil, ses doutes quant à l'avenir, ses remarques sur ce qui l'entoure.
Dans le deuxième opus, Trois sucettes à la menthe, Olivier a été confié à la soeur de son père, mariée à un riche entrepreneur et maman de deux enfants. Il va vivre en marge de la famille, bouc émissaire du fils aîné, au bon soin des deux employés de maison. Il nous fait découvrir ici les dessous de la petite bourgeoisie, où l'apparence est primordial. Olivier est l'oeuvre de charité de sa tante, mais il n'arrive pas vraiment à trouver sa place. Lui qui était libre d'aller et venir dans les rues, se retrouve enfermé dans une grande maison. Il va découvrir la littérature et va voyager grâce à elle. Il continue ici de nous fournir des anecdotes sur son quotidien, la vie dans les offices quand les maîtres ne sont pas là.
Dans le dernier tome, Les noisettes sauvages, nous suivons Olivier pendant ses vacances d'été chez son grand-père à la campagne. Il va retrouver l'amour et la liberté. Il va aider son oncle maréchal-ferrant et découvrir la vie simple mais riche des travailleurs de la nature. Il va également retrouver des souvenirs de son père qu'il n'a jamais connu. Chronique de la France d'en bas, qui vit encore au rythme des gestes ancestraux et des saisons.
Cette trilogie est pleine d'humanité, d'émotions. Nous suivons Olivier avec plaisir et nous faisons, avec lui, le tour des classes sociales d'une France entre tradition et modernité. Un bon moment.
Lien : http://laptitesourisduweb.bl..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
michoulette
  13 octobre 2012
j'ai les Allumettes Suédoises et Trois Sucettes à la Menthe; je voudrais emprunter Les Noisettes Sauvages à un lecteur de Liège ou environs; grand merci;; cette histoire me ravit
Commenter  J’apprécie          03
Citations et extraits (1) Ajouter une citation
MurielTMurielT   02 novembre 2015
Les allumettes suédoises :
Le silence. Toujours le silence. Depuis une semaine, chacun se taisait et il prenait cette absence de paroles pour une désapprobation. Il se sentait alors coupable, comme s'il était responsable de cette mort à laquelle il ne parvenait pas à croire faute d'en imaginer la réalité.

Trois sucettes à la menthe :
Jamais auparavant il ne s'était trouvé dans un lieu aussi richement décoré. Le brillant des meubles et des marbres, la chaleur des tapisseries, l'éclat des tableaux, l'étincellement des cristaux et des argents l'intimidaient. Dans la pénombre grandissante, les objets prenaient une telle intensité qu'ils contraignaient l'enfant comme des regards.

Les noisettes sauvages :
Alors, Olivier marcha, les épaules fragiles, la tête baissée, dans la rue des Tours-Neuves, en poussant la bicyclette. Des noisettes boursouflaient ses poches. Sur son front, autour de son nez, le soleil avait déposé des taches de rousseur. Son corps s'était armé de muscles, son esprit de forces nouvelles, et pourtant de ondes de détresse le traversaient, quelque chose tremblait en lui. Quelqu'un, ou bien les feuillages, ou ses mais, ou le village, ou le temps, murmura : "Au revoir, Olivier..." mais il ne l'entendit pas.
Au bout de la rue, quand il leva le menton, une bise légère rafraichit ses joues humides.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Videos de Robert Sabatier (32) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Robert Sabatier
Le Livre sur la place 2009 - Lecture de Robert Sabatier
autres livres classés : Quartier MontmartreVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

LE COL DES MILLE LARMES

Quelle était la promesse de Rhyam à sa femme ?(la plus importante)

De ne jamais emprunter le col des mille larmes
De passer par le mont Khoorga
De rentrer le plus tôt possible chez lui

11 questions
60 lecteurs ont répondu
Thème : Le Col des mille larmes de Xavier-Laurent PetitCréer un quiz sur ce livre