AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres
EAN : 9791025106532
French Pulp Éditions (10/10/2019)
4.15/5   124 notes
Résumé :
« Elle a incliné le cou, le visage déformé par les flocons épais qui se déposaient déjà sur le carreau. Elle a cherché son regard à travers le verre qui s’opacifiait de seconde en seconde, mais les lunettes noires l’ont empêchée de le trouver. Alors, elle s’est détournée vers le pont et elle a commencé à marcher en direction de la gare, son manteau ouvert claquant sur ses jambes face au vent glacial.
Dans la voiture, le son des feux de détresse rythmait sa pr... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (68) Voir plus Ajouter une critique
4,15

sur 124 notes
5
34 avis
4
25 avis
3
5 avis
2
2 avis
1
0 avis

Ydamelc
  01 décembre 2019
Voilà déjà plusieurs semaines que j'ai lu ce livre.
Plusieurs jours que je réfléchis à comment je pourrais vous en parler.
Parce que cette lecture m'a profondément touchée et que dans mon coeur, dans mes tripes, ça se bouscule.
A l'intérieur, ça hurle...
C'est violent !
Même après tout ce temps.
Même après m'être plongée dans d'autres histoires.
Mais ça ne sort pas !
Les mots ne viennent pas...
Ne me conviennent pas.
Ne sont pas assez forts pour exprimer ce que j'ai pu ressentir...
Le sujet est fort.
Je m'y confronte régulièrement, pourtant.
Il me bouleverse. Me déchire... Me détruit...
Parce que, des pourritures assez malades, pour ne prendre leur pied qu'en réduisant leurs victimes à néant... A rien.
Des ordures assez manipulatrices, pour avoir une totale emprise sur vous, jusqu'à vous pousser au suicide. Pour seule échappatoire. Pour seule issue...
Je ne comprendrais jamais...
Jamais...
Avec Enfermé.e, Jacques Saussey m'avait déjà prouvé qu'il faisait partie de ces grands romanciers, qui par leurs écrits, toutes les horreurs qu'ils narrent, décrivent, font preuve d'un grand coeur hors du commun en dénonçant ce genre d'agissements inhumains.
Merci, de donner la parole à ces victimes de cette violence qui ne se voit pas.
Trop blessées pour se faire entendre, s'exprimer.
Merci.
Voilà.
Seulement.
Du poison dans la tête, c'est la 8ème enquête du couple Daniel Magne et Lisa Heslin.
La 1ère pour moi. Et je le regrette. Je vais réparer cela.
Il n'est pas essentiel d'avoir lu les précédentes auparavant, mais... malgré tout... arghhh...je trouve cela quand même un peu dommage...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          706
Crossroads
  04 novembre 2019
Les Thugs chantaient Poison Head et c'était bon !
Jacques Saussey écrit du Poison Dans la Tête et c'est bon !
Huitième opus mettant en scène la paire Magne/Heslin (ce qui me laisse augurer quelques belles heures de lecture), ce dernier fait la part belle aux céphaloclastophiles adorant se triturer le ciboulot sur plusieurs tableaux.
Et moi, les puzzles deux pièces, je les torche tranquillou, les deux mimines dans le dos !
Où il est question de migrants, de vendetta d'outre-tombe, d'intégration impubère et de chasse au malfrat 2.0.
Le menu s'avère copieux, la digestion plutôt sereine.
Faut dire que le cuistot n'a pas son pareil pour vous faciliter le transit à grand renfort de récits divers et variés idéalement servis et parfaitement équilibrés.
Certains argueront qu'à trop Saussey, l'on se sente boudiné.
Que nenni.
Le bonhomme se veut généreux sans jamais faire dans la démonstration outrancière et le m'as-tu vu ostentatoire.
Un fil rouge qui s'inscrit pleinement dans l'air du temps, la violence faite aux femmes. Et là, p'tite pensée émue à Marlène S., saint patronne cathodique des actes manqués...
Une contrainte qui, contrairement aux schémas habituels, ne dit pas son nom. Un emprisonnement psychologique jouant sur des ressorts bien plus pervers puisqu'il s'appuie sur un lavage de cerveau en règle tout en donnant le sentiment paradoxal à la victime désignée que son bourreau et son ultime protecteur ne font qu'un.
Les rouages sont malsains, la chute finale souvent sans rappel.
Merci à Babelio et aux éditions French Pulp pour ce Saussey, Sey, Sey, Sey...tout bon !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          480
Ziliz
  07 février 2020
La petite check-list avant le démarrage :
✔️ un couple de flics et des problèmes conjugaux classiques
✔️ une collègue 'sal*pe' (canon et ambitieuse) qui tourne autour du mari
✔️ le fils pré-ado du couple, adopté quatre ans plus tôt
✔️ du harcèlement au collège
✔️ un pervers narcissique qui isole ses proies et leur pompe tout
✔️ des sites de rencontre sur Internet
✔️ une Roumaine persona non grata à Paris
✔️ une cold case
✔️ un traumatisme de jeunesse
✔️ des envies d'ailleurs
Eh ma foi, comme dirait l'ami franc-comtois, tout y est. On colle bien à ce qui 'fonctionne' dans le polar et à l'actu, on peut attaquer !
Ça va faire un paquet de problèmes à résoudre, mais ne sous-estimons pas Daniel Magne et ses co-équipiers, qui poussent même le plaisir jusqu'à se rajouter des embrouilles.
Je prends cette série en marche, ce 'Poison' est le 8e de la série 'Magne & Heslin', mais ça ne m'a pas gênée pour suivre. Le plus embêtant, ce sont les spoils sur les précédents épisodes - mais vais-je les lire ?
L'auteur n'y va pas de main morte, croisant plusieurs intrigues. On y perd en cohésion et en plaisir de lecture, surtout que les invraisemblances se multiplient. . Et on n'y gagne pas forcément en suspense, si on se désintéresse d'une partie des questions posées pour se focaliser sur la plus flippante : le chasseur sur "toi&moi"... (contre le monde entier ♪♫)
Dommage que ce sujet, le plus intéressant de cet ouvrage trop dense, ne soit pas mieux exploré.
En lisant les romans de Saussey, on identifie ses amis écrivains, il leur lance des clins d'oeil amusants au fil des pages et les (pré)nomme dans ses remerciements. On reconnaît aussi l'influence d'autres auteurs non répertoriés comme tels - KG, par exemple.
Au vu de ce 8e opus qui réunit plein d'ingrédients vendeurs, on sent le bon filon pour l'éditeur. Il reste beaucoup à apprendre sur les deux O. - pourquoi tant de haine sur le sac de frappe et ailleurs ? - le lecteur est ferré.
J'attends plutôt le prochain one-shot de Jacques Saussey, s'il est aussi puissant que 'Enfermé.e'.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          343
Jeanmarc30
  22 janvier 2022
Avec « du poison dans la tête », Jacques Saussey nous offre avec une réelle maitrise du (sinon des) sujet(s) abordé(s) le grand retour du Commandant Daniel Magne et de sa compagne Lisa Heslin, son couple d'enquêteurs fétiche.
Une écriture limpide dans des chapitres courts donnent cependant un vrai rythme au récit, qui gagne ainsi en intensité. D'autant que l'intrigue principale fait se croiser plusieurs intrigues parallèles, bien liées contrairement à notre première impression.
Les héros ont pris de l'âge dans cette nouvelle enquête et sont devenus parents adoptifs d'un enfant recueilli au pied de leur porte, Oscar, dont ils ignorent tout le passé. Et le passé, tant pour Magne que pour son fils vont resurgir de manière bien sombre, menant le père comme le fils à aborder la vérité avec plus ou moins d'envie ...
Malgré une fin qui plombe le rythme du roman, la thématique abordée par l'auteur est cruelle mais hélas bien trop fréquente de nos jours et c'est une façon pour Jacques Saussey de rendre hommage aux victimes de ces partenaires toxiques et sangsues jusqu'au bout !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          351
sylvaine
  06 novembre 2019
Du poison dans la tête Jacques Saussey French Pulp éditions
#DuPoisonDansLaTête #NetGalleyFrance
Une fois de plus je salue le talent de Jacques Saussey. Un talent qui semble s'affirmer de livre en livre et au vu de la qualité de ses premiers romans je vous laisse imaginer!
Nous retrouvons le commandant Daniel Magne, sa compagne la capitaine Lisa Heslin. Ils vivent à 3 avec leur fils adoptif Oscar toujours à côté des Buttes Chaumont.
Magne va bientôt prendre la tête de la Crim le commandant Poulain prenant sa retraite. Mais il reçoit un colis de son ancien copain de collège Thierry Buisson et .. Fanny resurgit.
Leo et Fred ses équipiers sont sur une affaire de harcèlement psychologique...la belle Ophélie n'est pas loin.
Quoi de plus banal en somme mais c'est sans compter sur J Saussey. S'il y a bien un sujet qui me rend dingue c'est bien celui des maltraitances subies par les femmes infligés par des tordus alors lorsqu'il s'agit de harcèlement psychologique je souffre et ici j'ai plus que souffert. Mais il est vital que ces pratiques soient dénoncées donc merci
Polar, thriller, roman noir oui. Angoisse, peur, frissons, panique, compassion, colère je crois bien être passée par tous ces stades mais ne croyez pas que j'ai lâché l'affaire certainement pas.
Un très grand merci aux éditions French Pulp pour ce partage, un grand coup de chapeau à l'auteur .
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          330

Citations et extraits (38) Voir plus Ajouter une citation
mariecloclomariecloclo   06 juillet 2020
Jacques Saussey est un bon auteur de polars français.
Dans celui-ci, on retrouve deux de ses personnages récurrents le couple de flics Daniel Magne et Lisa Heslin.
Ceux-ci ont adopté un petit garçon, Oscar, il y a 4 ans.
Beaucoup d'intrigues dans ce roman.
Tout d'abord, une enquête concernant un pervers narcissique qui repère des jeunes filles sur les réseaux sociaux, les séduit, les isole de leur entourage puis les pousse à faire ce qu'il veut.
Parallèlement, Daniel Magne est hanté par son passé, par l'assassinat de sa première petite amie Sarah en 1975, il veut venger sa mort en retrouvant le coupable alors que l'enquête a été classée depuis longtemps. Il en fait une affaire personnelle et cache des choses à Lisa.
Par ailleurs, Alexandra, la vraie mère d'Oscar, une roumaine, est de retour à Paris, bien décidée à récupérer son fils, qu'on lui a volé.
C'est donc un roman très riche. Beaucoup de suspense et d'émotions. Un roman fort comme le sont souvent ceux de Jacques Saussey.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
chevalierortega33chevalierortega33   21 novembre 2019
Mais le but est bien supérieur au simple plaisir de la chair. La domination suprême, c’est de l’amener, comme les autres avant elle, à lui offrir le reste de sa vie sur un plateau d’argent. Il va la couper de ses frères et de ses sœurs, si elle en a, et puis il s’attaquera à ses parents. C’est tellement facile, quand on partage sans interruption les jours et les nuits d’une personne vulnérable, de lui agiter un voile de brume evant les yeux, de lui faire croire que la Terre entière la rejette, sauf celui qui, sauveur splendide auréolé d’une tendresse vénéneuse dont elle ne perçoit pas le poison, l’emprisonne dans ses bras puissants pour mieux l’étouffer au milieu de la foule. Et c’est tellement jouissif quand la justice ne peut rien contre vous, non ? Il porterait plainte contre les juges et les flics d’être aussi cons, s’il avait du temps à perdre.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
leslivresmapassionleslivresmapassion   16 février 2020
Alexandra eut une grimace désabusée. Une jolie fille comme elle…….il y avait longtemps qu'elle avait abandonné sa beauté sur le trottoir et jeté à la poubelle la fierté qui allait avec. La vie est rude, pour ceux qui n'ont pas la chance d'être nés du bon côté de la barrière. Mais si elle n'était plus aussi belle qu'elle l'avait été, elle était néanmoins consciente que les hommes la regardaient encore avec intérêt. Beaucoup avaient faim. Faim de tout. Et une fois leur estomac calmé, d'autres instincts se mettaient à leur trotter dans la cervelle. Et contre ceux là, les Restos du Cœur ne pouvaient rien.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Amnezik666Amnezik666   02 décembre 2019
Mais je les connais, tous ces donneurs de leçons de curés. Ils sont incapables de comprendre qu’ils mettent plus une femme en danger en la flanquant dehors qu’en la laissant oublier son chagrin dans un verre de vin. Notez que je ne suis pas anti-catho, hein. Je suis juste anti-religion. Toutes les religions. Ce n’est pas la même chose, vous en conviendrez… Une chance que ces intégristes-là ne vous obligent pas à vous coller une nappe grillagée sur la tête pour sortir dans la rue. C’est déjà ça…
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          51
ZilizZiliz   07 février 2020
Quand Ophélie revint vêtue d'une robe simple imprimée, d'un gilet informe et de chaussons de laine, Ludo ricana.
- On dirait ma grand-mère...
La jeune femme lui renvoya un sourire lumineux.
- Ton grand-père aura eu plus de veine que toi.
Commenter  J’apprécie          110

Videos de Jacques Saussey (43) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Jacques Saussey
Toucher le noir
autres livres classés : thrillerVoir plus
Notre sélection Polar et thriller Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Quiz sur le livre "Colère noire" de Jacques Saussey.

Quel est le prénom du nom de Heslin qui aide Magne dans son enquête ?

Lise
Lisa
Lisy

10 questions
4 lecteurs ont répondu
Thème : Colère noire de Jacques SausseyCréer un quiz sur ce livre