AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Paul Thoreau (Traducteur)
EAN : 9782253112945
506 pages
Éditeur : Le Livre de Poche (09/03/2005)

Note moyenne : 3.69/5 (sur 83 notes)
Résumé :
Grant County #1 Les apparences sont souvent trompeuses. Ainsi, Grant County a tout de la petite ville tranquille du vieux Sud américain où il fait bon vivre et aimer son prochain. Une ville tranquille, où est pourtant retrouvée une jeune femme sauvagement violée et mutilée dans un diner local. Puis une autre, violée et mutilée elle aussi. Ressurgissent alors les ranc?urs et les secrets des uns et des autres, enfouis au fil du temps. Des haines qui font craquer le ve... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (11) Voir plus Ajouter une critique
verobleue
  14 janvier 2014
« Mort aveugle », de Karin Slaughter est le premier volet de la série de Grant County où Sara Linton, pédiatre et légiste à ses heures travaille de concert avec Jeffrey Tolliver, chef de la police et accessoirement son ex-mari.
Sara découvre une jeune aveugle dans les toilettes d'un restaurant, atrocement mutilée et violée et qui meurt dans ses bras. Dans une petite ville où tout le monde se connaît, où l'on sort faire ses courses en laissant sa porte ouverte, difficile de suspecter son voisin….
L'intrigue qui se déroule pendant sept jours, débute par un récit correctement mené, des passages de bonne qualité et des descriptions médicales intéressantes. Karin Slaughter décrit les crimes sexuels de manière assez réaliste. L'histoire m'a captivée, tout comme les personnages principaux, imparfaits mais attachants (attachiants?) avec des moments où les sentiments empiètent sur les rapports professionnels, ce qui ne m'a pas dérangée.
Thriller intense qui m'a donné l'envie de rechercher les autres livres de l'auteur.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          220
laure14
  09 mai 2020
Je regrette mes lectures désordonnées des romans de Karin Slaughter. En effet, je découvre le premier roman de la série Grant County après avoir lu plusieurs romans où apparaît le personnage de Sara Linton. À la fois pédiatre et médecin légiste, elle travaille en étroite collaboration avec Jeffrey Tolliver qui est son ex mari et le chef de la police.
C'est d'ailleurs elle qui découvre une jeune femme qui vient de subir une agression d'une rare violence. Malgré son intervention, elle ne peut la sauver.
Dans ce premier roman, déjà tous les éléments qui font la réussite de cet auteur,: des histoires intenses, du suspens, des enquêteurs au centre des Intrigues, des personnalités fortes, complexes..
Commenter  J’apprécie          60
VioletteBeauregard
  22 octobre 2011
Amateurs de roman policier bonjour !
Excellent polar de Karin Slaughter ! Je le recommande avec ferveur, comme tous les livres écrits par K.S : ils sont passionnants.
Le pitch : Sara Linton, pédiatre et accessoirement médecin légiste à Grant County (ville imaginaire située près d'Atlanta dans le sud des Etats-Unis), fait la découverte macabre du corps de Sibyl Adams, soeur jumelle aveugle de Lena Adams, inspecteur de police. le corps de Sibyl a manifestement été violée et sauvagement mutilée. le coéquipier de Lena Adams, n'est autre Jeffrey Tolliver, ex-mari de Sara...
Voilà de quoi nous faire rêver : une enquête forte en rebondissements, un soupçon de tension amoureuse, mais attention ! Il ne s'agit pas d'une bleuette sentimentale sur fond policier loin de là : que les âmes sensibles s'abstiennent car Karin Slaughter nous livre un récit noir, brutal, avec des passages à glacer le sang, et un style d'écriture soigné et poignant.
Un très bon moment de lecture.
Commenter  J’apprécie          30
Alexielle63
  10 avril 2014
J'étais pressée de débuter cette autre série d'une auteure que j'ai découverte il y a peu avec Irréparable, qui met en scène l'agent Will Trent du GBI et Faith Mitchell.
Dans Mort aveugle, le décor n'est pas très éloigné puisque l'on reste en Géorgie mais Grant County n'a rien à voir avec Atlanta. C'est une petite ville du Sud, avec ses préjugés bien implantés et qui ont la vie dure, où tout le monde se connait et où les rumeurs vont bon train. On y fait la connaissance de Sara Linton, médecin légiste, très froide au premier abord, et Jeffrey Tolliver, son ex-mari, chef de la police locale, beaucoup plus sympathique, ainsi que de son équipe dont Léna Adams, soeur de la première victime, une petite teigneuse, toujours sur la défensive, qui réagit au quart de tour et n'aime personne. Un portrait peu flatteur, certes, vous comprendrez donc qu'il m'a fallu un certain temps avant de véritablement m'attacher à ce duo (car pour Léna, ce n'est toujours pas gagné, même après ce qui lui arrive dans les dernières pages). Ce n'était pas acquis d'avance mais progressivement, on rentre dans leur univers et leur intimité, on apprend à mieux les connaitre, on comprend leurs réactions, à la lumière de leur vécu. Ici encore, la vie privée des enquêteurs prend une grande place mais l'enquête n'est pas négligée pour autant, même si elle prend son temps avant d'être dénouée, dans les toutes dernières pages. Impossible donc de mettre le doigt sur l'identité du tueur tant que l'auteur ne lâche pas elle-même l'information. Il faut donc accepter de se laisser porter. Mon gros bémol concerne les sévices infligés aux victimes, difficilement supportables. J'ai souvent eu l'impression de tomber dans la surenchère, l'auteure en faisant beaucoup trop à mon avis, ce que je n'avais pas noté dans Irréparable. Peut-être est-ce dû au fait qu'il s'agit d'un de ses premiers romans, elle n'avait pas encore appris à doser ou peut-être que cela tient au fait qu'un des personnages principaux est légiste, les faits étant présentés de manière plus cliniques, impression que j'ai également ressentie lors des passages à la morgue, pendant les autopsies. On est parfois à la limite du dégoûtant, tombant presque dans le glauque. A ne pas mettre entre toutes les mains donc…
Lien : http://lecturesdalexielle.ov..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
loreleirocks
  02 août 2012
Le premier tome de cette série de Karin Slaughter s'est gentiment proposé pour l'étiquette "Georgia" de mon auto-défi "des polars dans les 50 états des USA". Bon, j'avoue que le quatrième de couverture et cette histoire de serial killer ne m'avait pas particulièrement convaincue. Et ce fut donc une bonne surprise! L'atmosphère, les paysages et la culture du Vieux Sud font un instant oublier l'horreur des crimes. Les personnages principaux, tous différents, livrent lentement quelques-uns des secrets de leur passé te leur histoire, ce qui me donne franchement envie de lire les autres tomes de la série.
Le tueur, bien que presque trop facile à repérer, livre son histoire et son lien surprenants avec le personnage féminin principal. Donc oui, une bonne surprise.
Commenter  J’apprécie          30

Citations et extraits (34) Voir plus Ajouter une citation
emi13emi13   30 juin 2018
Ouvrir un corps, c'était comme ouvrir un livre. On pouvait apprendre quantité de choses à la lecture des tissus et des organes. Dans la mort, le corps Rail disponible à un examen minutieux.
Commenter  J’apprécie          80
dido600dido600   31 mars 2018
les yeux de son oncle se mouillèrent de larmes, et elle n’en pensa rien, si ce n’est qu’il avait l’air très, très vieux. C’était comme de regarder une fleur se faner.
Commenter  J’apprécie          80
dido600dido600   07 avril 2018
« La belladone fait partie de la famille mortelle des solanacées. Au Moyen-Âge, les femmes mâchaient de faibles quantités de ces graines pour se dilater les pupilles. Une femme aux yeux dilatés était considérée comme plus séduisante, et c’est pourquoi ces plantes reçurent le nom de “belladonna”. Autrement dit, “belle femme”.
Commenter  J’apprécie          20
rkhettaouirkhettaoui   05 juillet 2014
Ouvrir un corps, c'était comme ouvrir un livre. On pouvait apprendre quantité de choses à la lecture des tissus et des organes. Dans la mort, le corps Rail disponible à un examen minutieux. La raison qui l'avait conduite à accepter ce poste du Grant County tenait partiellement à l'ennui croissant que lui inspirait la pratique de la médecine hospitalière. Son emploi le médecin légiste représentait un défi, une opportunité d'acquérir un nouveau savoir-faire et d'aider les gens.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
dido600dido600   29 mars 2018
Il était un peu courtaud, mais il avait le torse musclé, comme souvent les hommes petits, chez qui c’est là une manière de surcompenser la stature qui leur manque. Il avait les bras si épais qu’il ne pouvait les laisser le long de son corps. Les boutonnières de son uniforme étaient tendues à craquer sur sa poitrine.
Commenter  J’apprécie          20

Videos de Karin Slaughter (56) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Karin Slaughter
Libérés, délivrés du confinement ou presque, certains d'entre vous ont peut-être repris le chemin du travail. Distanciation sociale ou pas, qui dit boulot, dit collègues. Et que serait une journée sans Vanessa de l'accueil et ses ragots à se mettre sous la dent, ou sans Jean-Pierre de la compta, un café greffé à la main et sa moumoute tenant à peine en équilibre sur son crâne dégarni ? C'est donc du microcosme d'entreprise dont je vais vous parler aujourd'hui à travers le noir, mais néanmoins très drôle roman de Karin Slaughter, Pas de pitié pour Martin. Comptable, Martin c'est le pauvre type d'une entreprise de produits sanitaires. Mais si voyons, on connaît tous cet employé souffre douleur de ses collègues, raillé autant par sa famille que ses amis. Bon, encore faut-il qu'il ait des amis... Et si cet adorable mal-aimé était un meurtrier ? Aussi amusant qu'absurde, ce court roman à l'humour jubilatoire est une véritable source de distraction tout comme une féroce satire sociale. Présentation !
Blog : Bookncook.over-blog.com
+ Lire la suite
autres livres classés : psychoseVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Vous aimez ce livre ? Babelio vous suggère




Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
2079 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre

.. ..