AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres
EAN : 9782714457356
425 pages
Belfond (03/04/2014)
3.55/5   340 notes
Résumé :
Après Les Fabuleuses Aventures d'un Indien malchanceux qui devint milliardaire et Meurtre dans un jardin indien, le grand retour de Vikas Swarup. Un palpitant conte de fées moderne sur une jeune femme pauvre de New Dehli qui se voit offrir une fortune par un mystérieux milliardaire. Mais à quel prix ? Entre réalisme brut et merveilleux débridé, un panorama fascinant de l'Inde d'aujourd'hui.

Vendeuse d’électroménager pour entretenir sa famille, harcelé... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (116) Voir plus Ajouter une critique
3,55

sur 340 notes

cicou45
  06 avril 2014
Reçu dans le cadre de Masse critique, je tiens tout d'abord à remercier Babelio ainsi que les éditions Belfond pour m'avoir envoyé cet ouvrage car, sans eux, je ne l'aurais probablement pas acheté de moi-même, ayant été un peu déçue par "Les Fabuleuses Aventures d'un Indien malchanceux qui devint milliardaire", ce qui aurait été extrêmement dommage car je serais vraiment passé à côté de quelque chose d'extraordinaire, à savoir les sensations que m'on procurées ce roman. Il est extrêmement rare que je préfère un second tome à un premier (souvent c'est bien souvent le contraire qui se produit) mais après cette lecture, je peut réellement dire que je suis tombée sous le charme de Vikas Swarup.
Certes, la misère de l'Inde est toujours présente dans cet ouvrage (c'était principalement ce qui m'avait dérouté dans le premier livre) mais ici, il y a quelque chose en plus. Peut-être est-ce tout simplement moi qui était plus disposée et dans un meilleur état d'esprit, je ne saurais dire mais le fait st là : cette lecture m'a vraiment enchantée. Celle-ci m'a d'ailleurs fait beaucoup pensé à un autre livre "Les dieux voyagent toujours incognito" de Laurent Gounelle, sauf qu'ici, les épreuves imposées par Vinay Mohain Acharya à celle qu'il a choisi d'imposer à son "élue" pour le poste de PDG du groupe industriel ABD sont beaucoup plus violentes. Notre élue, Sapna Sinha aura à affronter des cas extrêmes, à tel point qu'elle en viendra même à haïr par moments celui qui lui inflige tout cela. D'ailleurs, pourquoi elle et pas une autre ? Elle a mis un certain temps avant d'accepter l'offre que "ce vieux fou" lui proposait mais faisant désormais vivre sa famille (du moins ce qu'il en reste, à savoir sa mère et sa jeune soeur) et se trouvant devant une impasse financière, elle n'a eu guère d'autre choix que de signer le contrat que Vinay lui proposait. Elle en viendra même à le regretter mais que faire d'autre devant une telle situation ? Cette décision sera-t-elle au final un mal pour un bien ? Je vous laisse le libre arbitre en vous incitant vivement à venir découvrir cet ouvrage. Je ne veux pas trop m'arrêter sur l'intrigue, ni même sur les épreuve que Sapna aura à passer pour accéder au poste de PDG, de peur de trop en dire...
Alors, à vous de voir ! Une lecture dont on ne peut pas sortir indemne mais qui m'a beaucoup appris sur moi-même. A découvrir !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          452
YvesParis
  30 avril 2014
Me voilà confronté à un délicat dilemme.
J'ai reçu de Masse critique un livre que j'ai détesté !!
D'un côté, je n'ai pas envie de passer pour l'ingrat de service, qui crache dans la soupe ou, pire, qui affiche la posture du snob hautain : "Comment avez-vous osé envahir ma boîte aux lettres de cet immonde ouvrage ?". D'autant que je suis quand même bien content de recevoir gratis un bouquin en avant-première et que je n'ai pas envie de me faire blacklister !
De l'autre, l'honnêteté m'oblige à dire que j'ai détesté chaque page du dernier livre de Vikas Swarup.
Pourtant j'avais bien aimé ses deux premiers romans. le traducteur (ou l'éditeur ?) avait eu un coup de génie en traduisant l'insipide "Q&A" par le truculent "Les Fabuleuses Aventures d'un Indien malchanceux qui devint milliardaire" puis le banal "Six suspects" par le référencé "Meurtre dans un jardin indien".
A chaque fois la recette était la même : une série d'historiettes entrelacées dans un scénario bien construit avec des personnages attachants et une exploration exotique de l'Inde. Cette recette fut la clé du succès (excessif ?) du film "Slumdog millionaire" encensé par la critique et plébiscité par le public.
Le troisième livre de Vikas Swarup ("The accidental apprentice" : décidément ses titres en anglais n'ont aucun intérêt alors que leurs traductions en français sont tellement plus inspirées) est bâti sur la même recette. Une héroïne pauvre, mais foncièrement sympathique, est confrontée - comme le jeune Ram Thomas de "Slumdog millionaire" - a une série d'épreuves redoutables. Chacune est l'occasion de démontrer ses qualités et aussi de peindre au passage une vignette de l'Inde : les mariages forcés, le travail des enfants, le trafic d'organes .... On se croirait à Thalassa ou aux Dossiers de l'Écran made in India !
L'alchimie marchait dans "Slumdog millionaire". Ici elle ne marche plus. Parce que le procédé sent le réchauffé. Parce que les situations manquent de crédibilité (cf cette pièce de monnaie qui roule sur le sol, tourne vers la droite, rentre dans la chambre avant de se glisser dans la fissure où, ô surprise, l'héroïne [SPOILER]). Parce que les caractères sont outrés et trop manichéens. Parce que les histoires s'accumulent plus qu'elles ne s'enchaînent. Parce que le dénouement est sans doute très cinématographique mais complètement grotesque.
C'est avec une immense déception que j'ai reposé ce livre. Trahi par un auteur que j'avais aimé.
Et du coup désireux de lire ou de relire tous ces immenses romans qui donnent de l'Inde foisonnante une image autrement plus subtile : Vikram Seth, Akril Sharma, Amitav Ghosh, Vikram Chandra ...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          378
nekomusume
  29 mars 2014
24 heures se seront écoulées entre la découverte de l'enveloppe Belfond sur ma table et la rédaction de ma critique. Et oui, je l'ai lu en entier! 400 pages de plaisir. Aussitôt sorti de son emballage, aussitôt démarré. Après quelques heures, il a bien fallu le lâcher pour dormir. mais à 5h30 du mat j'étais déjà replongée dedans. Aujourd'hui, ma famille ne m'a pas vue, j'étais aux abonnés absents pour tout et tous. Je vous ai convaincus que j'ai adoré?
L'histoire est celle d'un conte de fées moderne: un PDG d'une grosse entreprise choisit quelqu'un au hasard dans un temple et lui propose d'hériter de son entreprise s'il réussit sept épreuves.
La candidate, Sapna, est toutefois quelqu'un qui a les pieds sur terre. Elle ne croit pas aux contes de fées et est très méfiante devant cette proposition incongrue. Toutefois, poussée par les nécessités de la vie, elle finira par accepter de se soumettre aux épreuves.
De rencontres improbables en situations dangereuses, nous voici partis pour une plongée au coeur de l'Inde de la corruption, des crimes d'honneur, des agressions, vols, viols, projections d'acide, enfants et pauvres exploités... mais sous la plume de Mr. Swarup pas de misérabilisme, d'apitoiement ou de couplet larmoyant. Juste un fait, un constat simple d'une réalité dérangeante, certes, mais que notre héroïne tente de faire évoluer.
Au travers de toutes ces situations, nous apprendrons à mieux connaître Sapna et sa famille, leurs drames qui ont défini la ligne de conduite qu'elle s'efforce de suivre, explique sa méfiance envers Acharya et le réconfort qu'elle trouve auprès de Karan.
Ce livre, c'est tout à la fois un conte de fées, un roman initiatique, une histoire familiale, un état des lieux de la situation politique, économique et humaine indienne, et... la fin m'a bien surprise.
On y retrouve également un certain nombre de clins d'oeil au premier roman de l'auteur, avec des références à un certain Ram Mohammad Thomas, et de nombreuses similitudes entre les deux romans.
j'ai retrouvé une ambiance indienne entre rêve et horreur quotidienne, ou la plus grande richesse côtoie la plus grande pauvreté, un dépaysement total avec par-ci par-là l'impression de rencontrer une vieille connaissance, un nom d'acteur ici, un titre de film là...
Au final je dirais que cette histoire est celle de la manipulation: Acharyan manipule tant Sapna que les circonstances, et Vikas Swarup nous mène en bateau...
Merci de tout coeur à Babelio et aux éditions Belfond pour ce moment de pur plaisir.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          370
gill
  07 avril 2014
Je viens de sortir d'un bon bouquin, un livre récent, et ce n'est pas si souvent.
Ce livre parle avant-tout de l'Inde et de ses contradictions faites, toutes, à la fois de modernités et de traditions.
Mais il est aussi un véritable thriller efficace et sans temps mort...
Sapna Sinha est une jeune fille, coincée entre un boulot sans perspective et une vie en mode de veille. Son coeur a été, autrefois, broyé par une tragédie.
Acharya, un richissime industriel survient dans sa vie et lui propose un étonnant et alléchant marché : devenir le P.D.G. de son empire avant que d'être finalement son héritière.
Mais chaque médaille a son revers et des 7 épreuves, qu'elle devra subir pour éprouver ses capacités, surgira de nouveau le malheur et la mort...
Il faut être très prudent en parlant de ce livre car chaque détail révélé peut, en déflorant maladroitement un des ressorts de l'intrigue astucieuse, venir gâcher le plaisir de sa lecture.
Il est, ou tout au moins sa traduction, écrit dans un style sans fioritures mais fluide et efficace. L'auteur semble à l'aise.
Il ne tombe pas dans le travers de certains auteurs qui, voulant imiter les grosses "machineries" américaines, font de leur ouvrage une sorte de "blockbuster" finalement décalé et hors contexte dans leur propre décor.
Le récit est fluide, rapide, bien planté dans ses racines.
L'Inde y est partout, elle est un cadre vivant et édifiant.
Les personnages sont réussis, peints avec beaucoup de crédibilité et de justesse.
Dans une conversation, l'auteur glisse un petit clin d'oeil :
"Qu'avez-vous pensé du film "Slumdog Millionnaire" ?......"
Sans vouloir m'immiscer dans cette conversation, je répondrai volontiers que j'ai beaucoup aimé le livre dont il est l'adaptation, que je pense que Vikas Swarup est un auteur qui a de l'avenir et que je vais me plonger, avec plaisir j'en suis sûr, dans "Meurtre dans un jardin indien" son ouvrage précédent.
Je remercie, pour cette découverte, l'auteur talentueux, bien sûr, mais aussi les éditions "Belfond" qui m'ont adressé cet ouvrage dans le cadre de la "Masse critique" de mars.
Il est à noter que la couverture, très réussie, fait aussi du livre un bel objet en même temps qu'une superbe rencontre.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          350
domisylzen
  23 août 2016
Mouais … l'avantage, c'est que la lecture est facile et l'on boit facilement l'histoire ou plutôt les histoires qui nous sont narrés. L'auteur ayant une verve et une imagination quasi inarrêtable.
Mais le récit parait tellement improbable et rocambolesque que j'ai eu peine à y croire.
Sapna travaille dans un magasin d'électroménager, c'est une très bonne vendeuse qui prend à coeur son métier. Elle vit avec sa mère et sa petite soeur qui, elle, ne rêve que de gloire et de célébrité. A la sortie du temple, elle est abordée par un homme d'affaire qui lui propose, ni plus ni moins de reprendre le poste de PDG de sa société. La seule condition est de réussir une batterie de tests pour évaluer ses capacités. Il y en aura sept et monsieur Acharya est convaincu de voir en Sapna une future grande manageuse douée en affaire.
Donc ce livre nous décrit les sept épreuves toutes plus incroyables les une que les autres, c'est tellement énorme que ça en devient risible, d'autant plus qu'on surfe sur les clichés de l'Inde, je ne décrirais pas ici mais ils sont connus. L'avantage est que chaque historiette est agréable à lire avec un scénario bien ficelé et des personnages hyper attachants.
Bref un livre pas indispensable mais qui m'a fait passer un très moment. A réserver pour la plage, les soirées ou l'activité professionnelle à été intense ou dans les salles d'attente de l'hosto, du dentiste ou du médecin, voire des trois.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          370

Citations et extraits (136) Voir plus Ajouter une citation
ladesiderienneladesiderienne   03 avril 2014
Il est encore trop tôt pour donner un nom à notre relation. Il suffit de dire qu'il est mon double, ma force, mon rocher. Quelquefois, je le considère comme un frère, à d'autres moments comme un compagnon sur qui je peux compter, et de temps en temps - oserais-je le dire ? - comme un amoureux. Il y a toujours une note de tendresse dans son attitude, même s'il cherche à dissimuler ses sentiments sous un masque de désinvolture et passe son temps à faire le pitre. (...)
Mais il a beau faire le clown, je distingue toujours un fond de tristesse dans ses yeux. (...) Un véritable clown fait rire les autres pendant que lui-même pleure en silence à l'intérieur.


+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          200
cicou45cicou45   04 avril 2014
"Personne ne peut prédire l'avenir. Et la clairvoyance n'est qu'un mot ronflant pour signifier qu'il faut tirer des leçons des échecs et des réussites du passé afin de s'assurer de beaux lendemains. Les hommes poursuivent cet idéal depuis la nuit des temps. Cela s'appelle survivre."
Commenter  J’apprécie          300
domisylzendomisylzen   08 juin 2016
La gloire ne vient pas avec le talent, elle est devenue une fin en soi. Et le meilleur moyen d'y parvenir est de passer à la télévision. Les gens sont prêts à n'importe quoi - manger des cafards, insulter leurs parents, faire l'amour, se marier, divorcer, voire accoucher en direct - pour participer à un programme de téléréalité.
Commenter  J’apprécie          250
selena_974selena_974   07 avril 2014
Cette obsession de la célébrité me laisse perplexe. La gloire ne vient pas avec le talent, elle est devenue une fin en soi. Et le meilleur moyen d'y parvenir est de passer à la télévision. Les gens sont prêts à tout et n'importe quoi - manger des cafards, insulter leurs parents, faire l'amour, se marier, divorcer, voire accoucher en direct - pour participer à un programme de téléréalité. Et ça va de plus en plus loin. Aujourd'hui, nous avons une émission consacrée aux régressions dans les vies antérieures, comme si cette vie-ci ne suffisait plus.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          130
StefEleaneStefEleane   07 novembre 2014
Cette obsession de la célébrité me laisse perplexe. La gloire ne vient pas avec le talent, elle est devenue une fin en soi. Et le meilleur moyen d'y parvenir est de passer à la télévision. Les gens sont prêts à tout et n'importe quoi - manger des cafards, insulter leurs parents, faire l'amour, se marier, divorcer, voire accoucher en direct - pour participer à un programme de téléréalité. Et ça va de plus en plus loin. Aujourd'hui, nous avons une émission consacrée aux régressions dans les vies antérieures, comme si cette vie-ci ne suffisait plus.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110

autres livres classés : indeVoir plus
Notre sélection Littérature étrangère Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Meurtre dans un jardin indien - Le quiz !

Combien de personnes sont suspectés d'avoir commis le meurtre?

5
6
7
8

10 questions
40 lecteurs ont répondu
Thème : Meurtre dans un jardin indien de Vikas SwarupCréer un quiz sur ce livre