AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2878582918
Éditeur : Viviane Hamy (16/03/2009)

Note moyenne : 3.34/5 (sur 66 notes)
Résumé :
À peine réinstallée dans la maison de son enfance, Philippine Domeniac reçoit un e-mail étrange : Geronimo n'a tué personne, mais qui a tué Geronimo ? Geronimo était le surnom de son père, un précurseur des recherches en biologie moléculaire, qui s'est suicidé quelque vingt-quatre ans auparavant. La police ne pouvant rien faire, elle engage Louise Morvan pour débusquer l’expéditeur anonyme.
Une affaire bien anodine, pourtant l'enquête tourne au cauchemar : un... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacRakutenLeslibraires.frMomox
Critiques, Analyses et Avis (13) Voir plus Ajouter une critique
Melcleon
  07 septembre 2014
Ça commence par un e-mail anonyme et sibyllin reçu par tous les membres d'une famille qu'on va qualifier de bourgeoise pour schématiser. Il y est question de Geronimo et ce nom, pour Philippine, l'une des destinataires du message, évoque naturellement le grand chef apache mais surtout quelqu'un de très proche : son père, qui s'est suicidé alors qu'elle n'était qu'une enfant et qu'on surnommait ainsi. Philippine, bouleversée, confie à son amie Louise Morvan, qui est détective, la mission de découvrir l'auteur des courriels et ses motivations.
Louise, en menant son enquête, soulève des couvercles qui maintenaient confinés des remugles nauséabonds comme c'est souvent le cas dans les familles ; elle exacerbe aussi, volontairement ou non, les dissensions préexistantes. Bien vite, elle s'aperçoit qu'une autre personne poursuit des recherches parallèles aux siennes, employant des méthodes plus expéditives, certes, mais aussi nettement plus efficaces que ses entretiens avec les hommes et les femmes de la famille qui livrent les informations au compte-gouttes, quand ils acceptent de la rencontrer. Louise, qui se remet à peine d'une rupture sentimentale avec un commissaire de police (lequel intervient également dans l'histoire à partir du moment où un meurtre est commis), décide de continuer ses investigations quand elle se retrouve face à face avec cet enquêteur musclé et quelque peu inquiétant, beau mec toutefois, qui lui propose une collaboration.
Dominique Sylvain, auteure de polars tout à fait honorables, a deux qualités : elle met en scène depuis longtemps des femmes flics ou assimilé (Louise Morvan, le duo Ingrid et Lola) et elle aborde des problèmes actuels (ici les OGM) qui dépassent largement le cadre de l'enquête policière de quartier, même si elle affectionne cette dimension pittoresque.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
PierreF
  01 janvier 2013
De Dominique Sylvain, j'avais adoré Guerre Sale. La sélection pour Meilleurpolar.com de la nuit de Geronimo est l'occasion de découvrir un autre de ses personnages récurrents, à savoir Louise Morvan.
Philippine Domeniac, médecin légiste à Paris, s'installe dans le village familial alors qu'apparaissent des messages quotidiens par e-mail, illustrés par une photographie de son père Thierry : Geronimo n'a tué personne, Mais qui a tué Geronimo ? Elle décide de faire appel à Louise Morvan pour résoudre ce mystère concernant son père, génie de la génétique qui s'est suicidé 25 ans plus tôt.
Les suspects peuvent être n'importe qui, mais il faut regarder d'abord chez les habitants du village et en particulier les membres de la famille. le grand-père, Jean-Pascal, psychiatre renommé, pourrait bien être à même de venger son fils chéri. Sa femme, atteinte d'une maladie mentale, semble hors du coup. Mais que dire de son garde malade Pierrick ? A moins qu'il ne faille chercher du coté de Hadrien, le frère cadet, riche homme d'affaires, ou de sa femme Judith, célèbre propriétaire d'une galerie d'art. Il y a enfin les cousins de Philippine, Stanislas propriétaire de média et Edouard avocat.
Une belle brochette en perspective, avec des secrets de famille et des amitiés et inimitiés qu'il va falloir démêler comme une pelote de laine. Finalement, le mystère va être plus sombre qu'une simple histoire de corbeau.
C'est mon premier épisode de Louise Morvan, et je me dois de rassurer les futurs lecteurs de ce roman, nul n'est besoin d'avoir lu les autres pour suivre cette enquête. le début m'a fait penser à un roman d'Agatha Christie, avec des psychologies bien esquissées et des non-dits prometteurs de lourds secrets croustillants. Mais au milieu du bouquin, le ton devient plus noir, le thème plus sérieux et le sujet plus complexe voire plus compliqué.
Le personnage de Louise Morvan est tout de même un personnage hors norme, sorte de femme faite d'acier, avec des fissures affectives. Elle nous parait forte, protégée derrière une armure qu'elle s'est forgée, mais on la voit aussi fragile, à la merci d'un homme qui va la faire patienter et la faire craquer. Et les hommes qui craquent pour elle sont délaissés sur le paillasson comme des traces de boue.
Ce roman est à réserver aux amateurs de romans policiers, qui feront le pas vers le royaume du roman noir par la même occasion ; un mélange des genres qui n'est pas sans me déplaire, mais qui pourra en dérouter certains. Malgré cela , la narration est impeccable, les dialogues très bien construits et on ne peut qu'adhérer à ce très bon polar. Avec cette agréable impression que Dominique Sylvain nous aura mené par le bout du nez du début jusqu'à la fin.
Lien : http://black-novel.over-blog..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
ivredelivres
  18 février 2010
Elle s'appelle Louise Morvan, conduit une Aston Martin expirante, a ancré son QG dans un bistrot sinistre, c'est un est joli brin de fille, elle est en outre une emmerdeuse de première, toutes les raisons de suivre Louise dans son enquête.
Elle met le nez dans la sombre histoire du clan Domeniac à la demande de Philippine Domeniac, médecin légiste qui a reçu un email faisant référence à Thierry Domeniac, le père qu'elle a à peine connu, surnommé Geronimo par son entourage, scientifique génial et précoce qui s'est suicidé lorsqu'elle avait 5 ans.
Elle demande l'aide de Louise pour enquêter car toute la famille Domeniac a reçu l'email, le patriarche Jean-Pascal psychiatre auprès des tribunaux, son épouse en perdition Caroline et l' aide de vie de celle-ci Pierrick, l'oncle Hadrien brillant homme d'affaires et brasseur d'argent et patron d'un laboratoire de génie génétique, les deux fils d'Hadrien, Stanislas et Edouard respectivement patron de presse et avocat.
Démêler les fils de ce noeud de vipères ne va pas être simple pour Louise d'autant que Philippine a aussi fait appel à la police officielle et au commissaire Clémenti, pas de bol pour Louise car Serge Clémenti est son ex ....
L'envoi des emails se fait journalier, qui est le corbeau ? pourquoi ranimer le fantôme de Thierry Domeniac ce précurseur des recherches sur les OGM ? Personne n'est enchanté de voir déterrer cette vieille histoire de suicide.
Ajouter à ce problème la filature dont Louise Morvan est l'objet par un motard très très attirant mais très très suspect, vous voilà embarqué.
Un polar sympathique, bien ficelé, des personnages bien campés. Dominique Sylvain que je lis pour la première fois m'a séduite, l'intrigue est bien menée, suffisamment complexe pour que le suspens soit bien présent, c'est un bon polar habile et cette petite Louise Morvan a tout pour plaire.
Dominique Sylvain est moins connue que Fred Vargas et c'est bien dommage, je vous propose de réparer cette injustice.
Lien : http://asautsetagambades.hau..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Rodin_Marcel
  08 juin 2015
Sylvain Dominique, - "La nuit de Géronimo" - Viviane Hamy, 2009 (ISBN 978-2757817742)

Quel navet ! L'auteur tente de compenser son absence de talent d'écriture par une profusion d'intrigues emmêlées les unes dans les autres, qui finissent par ne plus être crédibles du tout et lasser le lecteur, surtout lorsqu'elle entrecroise rien moins que la thématique des OGM avec le trafic de la drogue, de la Colombie à Moscou.
Le personnage central de Louise Morvan présente l'intérêt de montrer le mode de vie féminin dont rêve cette couche sociale particulière des "bobos", mais il ne s'agit ici que d'un médiocre compendium des lieux communs traînant dans les magazines féminins de cette obédience.

Finalement, l'intérêt principal de ce roman réside dans la consternante évocation de ce que ce type de milieu appelle "la musique", à savoir un condensé de vociférations (en anglais, bien évidemment) d'une consternante platitude, soutenues hélas par le bruit infernal de percussions sottement répétitives et ne visant qu'à provoquer un état d'hystérie corporelle nommé "danse", le tout dans le mépris le plus total des pauvres voisins obligés de supporter ce vacarme. On a là un tableau complaisant de l'une des plaies majeures de la vie quotidienne de notre époque, reflétant à merveille l'état catastrophique de l'art musical de masse matraqué par les médias au service des firmes empochant l'argent des gogos.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          12
Pchabannes
  07 mars 2010
“Geronimo n'a tué personne, mais qui a tué Geronimo?”
Ce simple courriel envoyé à tous les membres de la riche famille des Doméniac questionne sur le suicide de Thierry, brillant chercheur en génétique, 24 ans auparavant.
Comment ce simple fait divers pourrait-il devenir peu à peu un complot ourdi par mafia, service secret, multinationale de la chimie ou cartel de la drogue?
Grâce à Dominique Sylvain, la plume alerte, l'écriture nerveuse, un sens du suspens extraordinaire soutenu par un scénario parfaitement huilé faisant apparaître les rouages de la machination au gré de l'avancement des enquêtes parallèles de Louise Morvan, détective privée et de la Crim'.
Secrets d'alcôve, frustrations d'adolescence, adultère, argent, pouvoir défilent. le garde-malade torturé et assassiné transforme le fait divers en crime. La présence sur les lieux de ce Dotko, personnage aux mille batailles, ne rend pas la paix au village.
350 pages dont je n'ôterai pas une ligne, 17€, 5 heures de plaisir.
Entrez dans ce roman très bien écrit, découvrez un talentueux écrivain français.
Remerciements à mon libraire de Versailles, le Livre Bleu et aux Editions Viviane Hamy.
Lectori salutem, Patrick

Lien : http://www.quidhodieagisti.fr
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
Citations et extraits (3) Ajouter une citation
marygoodnightmarygoodnight   20 juillet 2009
– Je crois que j’ai des ennuis, Serge.
– De quel genre ?
– Inédits. J’ai reçu un email anonyme ce matin, titré « Un trop long silence ». Une photo et
une courte phrase. La photo est celle de mon père. Mort il y a vingt-quatre ans.
– Et la phrase ?
– Une question. « Geronimo n’a tué personne, mais qui a tué Geronimo ? »
– Et c’est une bonne question ?
– Le suicide ne fait aucun doute. Mais à part la famille et les proches, personne ne savait
qu’enfant, on le surnommait Geronimo.
– Cet email ne peut donc pas provenir d’un inconnu ?
– C’est bien ce qui me tracasse.
Et Philippine lui raconta cette partie de sa vie, occultée jusqu’à ce matin.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
marygoodnightmarygoodnight   20 juillet 2009
Un chien nommé Grabuge ne pouvait pas être une bonne nouvelle. Les jappements nerveux
l’avaient réveillée en sursaut ; l’esprit embrumé, Philippine ne reconnaissait pas la pièce aux
ombres étrangères, les draps trop chauds, l’odeur de feuillage humide qui dansait contre sa
peau.
Quelques secondes et elle se souvint. Elle était de retour dans la maison de son enfance, sa
chambre mansardée, son lit à une place, ses draps en pilou. Le cador était celui de son grandpère.
Elle avait trois malles de vêtements à ranger, une cargaison de livres à classer, sa vie à
reprendre à zéro, et pas le début d’un mode d’emploi.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
AstazieAstazie   18 novembre 2014
Quand un problème surgit, on en parle et on trouve une solution. J' applique ce principe dans mes affaires.
Commenter  J’apprécie          00
Videos de Dominique Sylvain (24) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Dominique Sylvain
Bob Garcia recevait sur la scène des déblogueurs les auteurs Maud Tabachnik et Solène Bakowsky à l'occasion de la dixième édition du salon international du livre de poche Saint-Maur En Poche.
Retrouvez vos livres dans notre librairie en ligne ! :
Féroce de Danielle Thiéry aux éditions Flammarion https://www.lagriffenoire.com/111651-nouveautes-polar-feroce.html
Tabous de Danielle Thiery aux éditions J'ai Lu https://www.lagriffenoire.com/95209-divers-polar-tabous.html
Guerre sale de Dominique Sylvain aux éditions Points https://www.lagriffenoire.com/120763-article_recherche-guerre-sale.html
Kabukicho de Dominique Sylvain aux éditions Viviane Hamy https://www.lagriffenoire.com/56638-divers-polar-kabukicho.html
Les Infidèles de Dominique Sylvain aux éditions Viviane Hamy https://www.lagriffenoire.com/105451-divers-polar-les-infideles.html
La culture décontractée !!!!! ABONNEZ-VOUS A NOTRE CHAINE YOUTUBE ! http://www.youtube.com/user/griffenoiretv/featured (merci) La boutique officielle : http://www.lagriffenoire.com
Facebook ? http://www.facebook.com/lagriffenoire Twitter ? http://twitter.com/lesdeblogueurs?lang=fr
Retrouvez l'ensemble des coups de coeur de Gérard Collard et de vos libraires préférés ici : https://www.lagriffenoire.com/11-coups-de-coeur-gerard-coll? https://www.lagriffenoire.com/
#soutenezpartagezcommentezlgn
Merci pour votre soutien et votre fidélité qui nous sont inestimables. Gerard collard? Jean-Edgar Casel
#soutenezpartagezcommentezlgn #librairie #livres #livre #lecture #culture #passiondulivre #lirepourleplaisir #lirerendheureux #bookstagram #livrestagram #instaculture #instalecture #instalire #romans #roman
+ Lire la suite
autres livres classés : romans policiers et polarsVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacRakutenLeslibraires.frMomox





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
1455 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre