AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782367400341
368 pages
Scrineo (14/03/2013)
3.53/5   19 notes
Résumé :
Kovalch, un physicien de renommée mondiale, invente un hyper accélérateur de particules, permettant d’atteindre la frontière la plus ultime de l’univers physique…Une porte à travers laquelle Julius et sa fille Séréna, s’apprêtent à découvrir avec le Royaume des Sept Tours et son peuple pacifiste, Les Fabuleux…
Quelles menaces font peser l’Homme et ses instincts de conquérant sur cet univers à l’équilibre fragile ? De l’Homme ou des Fabuleux, qui mènera l’autr... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (16) Voir plus Ajouter une critique
3,53

sur 19 notes
5
3 avis
4
5 avis
3
2 avis
2
3 avis
1
0 avis

murielan
  12 août 2013
Julius Kovalch crée par hasard dans son laboratoire de physique une porte quantique, véritable passerelle entre le monde réel et un monde imaginaire peuplé d'êtres fantastiques : les Fabuleux. Mais l'arrivée d'humains dans cet univers ne risque-t-elle pas de rompre l'équilibre déjà précaire qui existe dans le Royaume des Sept Tours ?
Un roman pour adolescents mêlant science-fiction et fantasy. Malgré un début parfois un peu trop "scientifique", poursuivez votre lecture et vous découvrirez un monde fantastique tout droit sorti de l'imaginaire collectif. Promenez-vous au milieu d'une société moyenâgeuse rempli d'elfes et d'hippogriffes. Evitez les dangers venus d'ici ou d'ailleurs et j'espère que, comme moi, vous ne le regretterez pas...
Vous l'aurez compris, je me suis laissée entrainer parmi ces Fabuleux et je vais très vite poursuivre mon aventure avec le Voyage Extraordinaire au Royaume de Sept Tours, suite de ce roman...
Commenter  J’apprécie          140
Maelynn
  04 mars 2013
Cette lecture a été pour moi un gros coup de coeur !
Je pense qu'il n'y a pas d'autres mots pour définir un roman qui vous colle un sourire, que je qualifierais de "niais", du début à, pratiquement, la fin. de plus, j'admets ne pas avoir trouvé de défaut à ce livre. Si il faut en donner un, parce que c'est une question de vie ou de mort, je dirais que j'ai trouvé l'histoire trop courte. Mais comme c'est une "introduction" à une autre histoire (du moins, c'est ce que j'ai cru comprendre), ça ne me dérange absolument pas...
Rentrons dans le vif du sujet ! A peine avais-je commencé le livre, que la première surprise est survenue... Au niveau des personnages. En lisant le résumé, je m'attendais à rencontré un un physicien et sa fille. Oui. Mais je m'attendais à un trentenaire et une enfant. Alors qu'en fait pas du tout ! On se retrouve à partager l'aventure d'une jeune femme, et de son père d'une cinquantaine d'année... Auquel il est impossible de ne pas s'attacher tellement ils sont sympathiques et ont un humour irrésistible. En tout cas, avec moi, la mayonnaise a bien pris (et c'est peu de le dire...), et j'ai juste complètement adoré leurs personnalités.
Dans ce roman, on ne peut pas dire l'auteur ait développé le caractère de ses personnages en profondeur, mais ils restent, tant les principaux que les secondaires, singuliers et, comme dit précédemment : très sympathiques.
Pour ce qui est du style d'Arthur Ténor, je me suis complètement laissée embarquer par sa façon d'écrire. Les mots étaient poignants, drôles, légers et enivrants. Et je dois dire qu'à aucune moment, je n'ai eu le réel sentiment de lire un roman jeunesse. le vocabulaire utilisé n'est pas le vocabulaire du quotidien, bien qu'il ne soit pas non plus très compliqué. Pour moi, l'ensemble était vraiment très plaisant !
Pour vous parler du livre en lui même, j'ai apprécié qu'il soit séparés en différentes parties, et également que l'histoire soit composés de chapitres assez courts. Autre petite chose qui rend ce roman dynamique, c'est le fait que dans chaque chapitre, on a un point de vue différent. C'est quelque chose qui a fait que j'ai été captivée par cette lecture de façon presque instantanée. J'avais l'impression de regarder un épisode de ma série préféré à la télévision, quel pied !
Pour l'histoire, sans vous spoiler et vous gâcher le plaisir, je dirais que c'est un savant mélange entre Jurassic Park et le seigneur des Anneaux. le mélange science - héroïque fantasy peut faire peur, mais ici, j'ai trouvé que ce n'était vraiment pas choquant, au contraire, l'ensemble donne quelque chose de très homogène, que j'ai adoré découvrir.
En conclusion, Arthur Ténor nous emmène dans un univers hors du commun, remplis d'humour, et d'humanité (dans le bon sens du terme), que j'encourage les amoureux de la fantasy en tout genre et de l'imaginaire à aller visiter de ce pas ! Sans restriction. Pour ma part, je vais me procurer Voyage extraordinaire au royaume des 7 tours le plus rapidement possible, parce que cette première rencontre avec l'auteur et son univers m'a vraiment convaincue !
Lien : http://maelynn.books.cowblog..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
DarkHawk
  28 mars 2013
Julius Kovach, un savant passionné et quelque peu inconscient, travaille sur le mystère du vide. Lors d'une expérience osée, il provoque l'apparition d'un objet circulaire qui n'est rien de moins qu'un passage vers un autre monde : le « Royaume des Sept Tours ». Cette découverte fabuleuse et excitante se révèle pleine de dangers comme va le découvrir à ses dépends le professeur Kovach.
Je ne connaissais pas Arthur Ténor avant la lecture de ce livre. Mais une recherche rapide m'a permis de voir que celui-ci est un auteur reconnu de la littérature jeunesse avec plus de 90 livres à son actif dont certains récompensés par des prix littéraires. J'ai donc abordé avec curiosité cette pré-quelle de l'une des séries phares de l'auteur : "Les Voyages Extraordinaires".
L'idée de base du roman, une porte vers un univers merveilleux, n'est pas mauvaise bien que pas très originale. de nombreux auteurs ont en effet utilisé ce postulat de départ pour projeter des personnes de notre époque dans des mondes imaginaires. le plus souvent, ces portes sont des artéfacts existant dans notre réalité et oubliés depuis la nuit des temps. Ici, l'auteur décide d'ancrer cet élément dans le réel en le faisant survenir d'une expérience scientifique. Cette idée intéressante au demeurant est malheureusement difficile à exploiter. En effet, en raison de ce choix, le début du roman peu paraître lent et laborieux.
Par la suite quand l'auteur nous plonge de l'autre côté de la porte, on se laisse plus facilement emporter par le récit. J'ai par contre trouvé les personnages assez peu attachants. Sans jamais vibrer pour eux, je suis tout de même resté un spectateur attentif de cette agréable histoire.
Le final du livre est relativement classique et laisse apparaître la suite des aventures de Séréna (disponible depuis des années chez Plon).
Pour conclure, Les Fabuleux est un roman agréable. Les amateurs de la série d'origine replongeront avec plaisir dans celle-ci et pourront découvrir sa genèse. Les autres feront connaissance avec un univers intéressant.
Note : 6,5/10
Toutes mes chroniques sur mon blog :
Lien : http://www.les-mondes-imagin..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
Andromeda06
  23 mai 2021
Voici l'une des prochaines lectures de mon fils, que je lis avant lui comme d'habitude. Mais je doute finalement que ça lui plaise... D'abord, parce que le côté science-fiction et recherche scientifique est très présent, et ce n'est pas du tout son style (je m'attendais davantage à de la fantastique, voire fantasy). Ensuite, parce que les protagonistes n'ont pas son âge et donc pas de possibilité de s'identifier à eux. Enfin, parce que le langage employé, le vocabulaire (des termes scientifiques notamment), ainsi que l'intrigue sont assez complexes (mon fils est dyslexique, dysorthographique et dysphasique, il lui faut une écriture et un vocabulaire simples pour qu'il puisse suivre et ne pas "buter" sur les mots). Il risque décrocher et abandonner assez vite, je le crains fort. On verra bien...
Pour ma part, après avoir accepté ce mélange science-fiction et fantastique que je n'attendais pas, je dois dire que j'ai eu plaisir à découvrir cet auteur, qui est visiblement connu dans le secteur de la littérature jeunesse mais que je ne connaissais pas.
L'intrigue bien construite, la plume de l'auteur agréable et, comme dit plus haut, riche en vocabulaire, et les chapitres courts donnent une très bonne dynamique de lecture, mais également une histoire plus "mature" que ce à quoi je m'attendais.
Le message que véhicule l'histoire est on ne peut plus clair : l'homme "civilisé" ne peut s'empêcher de tout gâcher et tout détruire en voulant imposer son propre mode de vie, sa "supériorité" en en tirant profits et bénéfices (au détriment de la faune et la flore, des us et coutumes des autochtones).
On alterne entre monde réel et monde imaginaire en suivant les aventures du Professeur Kolvach et de sa fille Serena, qui seront les premiers à comprendre leurs erreurs.
Le dénouement, quoique un peu précipité (malgré ses trois épilogues), nous ouvre les portes sur le premier tome des Voyages extraordinaires, bien qu'il soit paru après (aucun rapport avec ceux de Jules Verne donc...). C'est en le refermant et après avoir fait quelques recherches que je me suis rendue compte que je venais de lire une préquelle. C'est assez frustrant, parce que la saga n'est plus publiée et que j'aurais bien aimé la découvrir...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Ptitetrolle
  04 mars 2013
ès les premières pages, j'ai eu un peu de mal avec ce bouquin. On découvre Kovalch en plein travail, avec tout un tas de mots techniques et de concepts abstraits qui vont permettre à l'auteur de nous amener à la découverte du professeur : une brèche entre le réel et l'Imaginaire.
Après ces quelques chapitres un peu laborieux pour moi, je me suis dit qu'on allait rentrer dans le vif du sujet : l'Imaginaire, et que ça allait dépoter. Et finalement, ça ne l'a pas vraiment fait... le ton se veut drôle tout au long du livre, et je n'ai pourtant pas réussi à sourire franchement, même quand un orque de Sauron débarque dans le salon de Kovalch. Je m'attendais à du jeunesse, bien sûr, mais pas autant : là, l'intrigue est vraiment très simpliste, et on devine énormément de choses dès le départ.
L'idée de Clément est quand même sacrément tordue et m'a un peu surprise. Finalement, c'est ce qui ressort de ce livre : une écriture et un univers un peu loufoque, qui plaira sûrement à certains mais qui n'a malheureusement pas réussi à m'emporter.
Bien que Kovalch m'ait été sympathique, j'ai eu plus de mal avec sa fille, et j'ai trouvé certains personnages très creux, comme Benth par exemple. L'évolution de Clément est quant à elle une bonne chose, mais elle est très prévisible et reste trop naïve pour que j'adhère à l'idée : un méchant qui veut profiter des autres sans verser de sang ? Mouais... le personnage n'a pas les épaules pour assurer le rôle qu'il devrait avoir, et du coup l'histoire perd de son intérêt.
L'univers quant à lui n'est finalement pas très original : les Fabuleux sont très proches de créatures qui existent déjà dans d'autres livres ou qui sont de simples dérivés de certains animaux comme les chevaux. Idem pour l'organisation politique de l'Imaginaire. Quant au reste, en fait on n'en sait pas beaucoup plus : l'univers n'est au final pas très développé.
Il y a tout de même de bonnes idées, quelques débuts de réflexion qui auraient pu être intéressantes mais qui restent survolées. Bref, je suis passée à côté de ce livre : il n'est pas mal écrit, loin de là, on sent une grande aisance chez l'auteur. Mais l'univers un peu loufoque sans toutefois être vraiment original n'a pas su me captiver. Je pense que l'ensemble s'adresse vraiment à de jeunes enfants, alors que je pensais avoir affaire à un livre un peu plus ado. C'est une erreur de ma part, j'aurais dû mieux me renseigner : dommage !
Un roman qui plaira aux plus jeunes mais qui n'a pas réussi à me convaincre, malgré un univers loufoque, un ton humoristique et une écriture très fluide. L'intrigue très simpliste, l'univers trop peu développé et les personnages prévisibles m'ont gêné. J'aurais aimé que les quelques idées exposées par l'auteur soient davantage exploitées et nous amènent à une plus grand réflexion.
Lien : http://lecturestrollesques.b..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40


critiques presse (2)
HistoiresSansFin   15 mai 2013
Nous abordons donc en filigrane les dérives de la société dite moderne et civilisée, mais également l'importance de l'imaginaire, du rêve dans l'âme et la conscience collective.
Lire la critique sur le site : HistoiresSansFin
Ricochet   18 avril 2013
A travers ce récit qui ne manque ni de souffle ni de poésie, Arthur Ténor pose les questions du rapport que les humains entretiennent avec leur environnement, celle de l’éthique scientifique, de la colonisation et du profit. Un roman intelligent mené, bien écrit et intéressant sur le fond.
Lire la critique sur le site : Ricochet
Citations et extraits (5) Ajouter une citation
sylvichasylvicha   08 août 2013
- Etes-vous... êtes-vous un elfe ? articula Serena.
- De cœur seulement. Je suis Guide, et humain... très humain. hélas, car j'ai connu des circonstances où posséder des capacités elfiques m'aurait été d'un précieux recours.
- J'imagine. et votre nom ,
- Benth, de la lignée Haut-Rois.
Commenter  J’apprécie          20
DarkHawkDarkHawk   23 mars 2013
Serena l'avait trouvé aussi crédible qu'un marchant de canons annonçant qu'il milite pour la paix dans le monde.
Commenter  J’apprécie          50
Andromeda06Andromeda06   23 mai 2021
– Bien sûr, mais uniquement pendant tes heures de loisirs, et hormis celles où tu ne seras pas avec tes amis et ton amoureux...
Serena éclata de rire :
– Je n'en ai plus, tu le sais bien !
– Ah bon ? Depuis quand ?
– Depuis que je lui ai fichu la honte de sa vie, lors de cette soirée nullissime où il croyait impressionner tout le monde avec la Ferrari de son père. Je ne m'étais pas aperçu qu'il était beau et con à la fois, comme aurait dit Brel.
– Le prochain, choisis-le mieux.
– Si c'est vraiment l'amour de ma vie, je n'aurai pas besoin de choisir.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Andromeda06Andromeda06   23 mai 2021
– Merci, Inna, dit-elle. Comme j'aimerais avoir votre sensibilité et votre sagesse.
– C'est sans doute une question de nature. Encore que... les Oracles du conseil des Sages expliquent que c'est surtout une question de maturité.
– Voilà une question que je me suis souvent posée. L'humanité est-elle irrémédiablement irresponsable, égoïste et prédatrice, ou simplement immature ? Les elfes feraient un excellent modèle de ce que pourrait être l'humain idéal dans... disons, trois mille ans.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
sylvichasylvicha   08 août 2013
- saperlipopette ! jura le physicien en se passant une main dans les cheveux. J'ai un orque de Sauron dans mon salon.
Commenter  J’apprécie          30

Videos de Arthur Ténor (10) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Arthur Ténor
Vidéo de Arthur Ténor
autres livres classés : univers parallèlesVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Quiz à partir du livre "A mort l'innocent"

Par qui l'homosexualité de Gabriel Orthis est-elle révélée ?

Par Rémi
Par Dominique
Par Mattias

10 questions
13 lecteurs ont répondu
Thème : À mort l'innocent ! de Arthur TénorCréer un quiz sur ce livre