AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782246819042
198 pages
Éditeur : Grasset (06/02/2019)

Note moyenne : 2.75/5 (sur 4 notes)
Résumé :
C’était un matin de décembre, dans le froid et le vent, devant les marches du Panthéon, la voix caverneuse et lyrique d'André Malraux, les roulements de tambour qui martèlent la tristesse…
La République, toute à sa liturgie, sacrait Jean Moulin.
Aude Terray a choisi d'explorer ce moment historique et fondateur.
Elle s'interroge et mène l'enquête : comment expliquer le choix de panthéoniser
Jean Moulin qui ne faisait pas l'unanimité au sei... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
Allily
  07 avril 2019
Il est des discours dont on a l'impression d'avoir toujours entendu parler. Des discours qui sont devenus des moments d'histoire à eux tout seuls : qu'il me suffise de citer le "I have a dream" de Martin Luther King.
En France, si vous interrogez les gens autour de vous sur un discours national marquant, il y a de grandes chances pour que l'on vous cite le discours d'André Malraux lors du transfert au Panthéon des cendres de Jean Moulin.
C'est celui que j'aurais cité. Difficile de ne pas oublier cette vidéo montrant celui qui était alors ministre de la Culture déclamant de sa voix si particulière ces mots, désormais si célèbre : "Entre ici Jean Moulin avec ton terrible cortège. Avec ceux qui sont morts dans les caves sans avoir parlé, comme toi : et même, ce qui est peut-être plus atroce, en ayant parlé..."
Pourtant, si les mots sont connus, le contexte l'est beaucoup moins.
Anne Terray s'attache à nous révéler l'envers du décor.
Le choix même de Jean Moulin fut imposé notamment par Malraux alors que d'autres - anciens résistants notamment -contestaient ce choix, Moulin n'étant pas reconnu par tous,à l'époque en France, comme le chef naturel de la résistance.
Héros de la seconde guerre, traitres, futurs hommes d'état déchus comme Papon se côtoient durant cet hommage national.
Le portrait qui émerge de ce court récit est aussi celui d'une France en pleine dichotomie, entre ces adultes qui ne souhaitent pas revenir sur "leur guerre" mais qui restent prisonniers de leur culpabilité, de leurs souvenirs et ces jeunes qui n'ont pas connu le conflit, insouciants, désireux de vivre avec en ligne de mire : mai 68.
Enfin loin de cette figure d'écrivain primé, de ministre de la culture éloquent, le portrait d'André Malraux nous offre une vision moins élogieuse du personnage.
Aude Terray signe un livre fort, intéressant, plein d'émotions, navigant entre le récit des jours passés et son travail de recherche à l'image d'un "Hhhh" de Laurent Binet mais je dirais avec un peu moins de maîtrise dans ce va-et-vient entre passé et présent.
Un récit à lire pour éclairer d'un jour nouveau un événement passé à la postérité de notre histoire nationale.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
barjabulette
  03 avril 2019
Tout d'abord, je remercie Babelio ainsi que l'éditeur pour cet ouvrage d'Aude Terray.
Pour ma part, je suis une grande fan de Jean Moulin. Il est pour moi un héros et c'est un peu stupéfaite, et sans doute naïve, que je viens de découvrir qu'il n'était pas un héros pour tout le monde.
Lorsque les années passent, l'histoire s'estompe et les enjeux, les stratégies sont oubliées.
Dans ma conception de l'histoire, Jean Moulin est un héros, chef de la résistance. Les autres résistants étaient, bien entendu, des héros aussi.
Quand on ne connait rien à la politique française, ce qui est mon cas, on pense qu'André Malraux est un écrivain. du coup, je n'ai jamais spécialement fait des liens entre les deux hommes.
Pour moi, le Général de Gaulle est aussi un héros libérateur de la France grâce, notamment, à la résistance.
Or, dans ce livre, j'ai découvert que les choses étaient plus compliquées que cela car, par exemple, il semblerait que Jean Moulin ou le Général ne faisaient pas l'unanimité
Ensuite, toujours de mon point de vue, il me semblait évident qu'un héros allait au Panthéon.
Et bien la aussi je faisais erreur... Ce n'est pas aussi simple et il y a une espèce de jeu de pouvoir autour de cette mythique entrée.
L'auteur du livre nous permet de découvrir tout cela. Elle explique les tenants et les aboutissants ainsi que le déroulement des deux jours de cérémonie commémorant l'entrée de Jean Moulin au Panthéon.
L'événement est bien raconté par contre, et c'est la raison de mon 2etoiles et 1/2, c'est que d'une part l'auteur fait des allers retours dans le temps ( 39/46-64-2018) et les changements d'époque sont souvent confus et, d'autre part, elle s'adresse à des lecteurs initiés aux arcanes politiques. Or, étant belge, je n'entends goutte à la politique française.
Du coup, je n'ai pas compris pourquoi Jean Moulin n'était pas unanimement un héros, je n'ai pas pu apprécier toutes les subtilités d'Aude Terray.
Je réserverais donc ce livre à un public ayant déjà lu une biographie du chef de la résistance par exemple ou des ouvrages sur le Général.
J'ai également trouve dommage qu'il n'y ait aucune photo dans ce livre.

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Florel
  04 avril 2019
Avec ce livre, Aude Terray nous plonge dans une époque et une histoire intimement liée à la Vème République, celle de la panthéonisation de Jean Moulin. Cendre de conséquence qu'on tire tantôt à droite, tantôt à gauche.
Je ne connaissais pas la vie de Jean Moulin, à part ce que tout le monde en sait, c'est-à-dire son rôle dans la résistance. Avec son livre, Aude Terray m'a comblé un peu cette lacune en présentant l'homme et ses femmes. Elle abordera même la supposé homosexualité de Moulin qui a l'air d'être qu'une affabulation selon les personnes qui l'ont connu.
Mais là n'est pas tout à fait le sujet du livre, car ce qui nous intéresse ici, c'est surtout les journées du 18 et 19 décembre 1964. Jours de la panthéonisation de Jean Moulin que l'autrice va faire revivre avec ses grands personnages comme Malraux, De Gaulle, et ses inconnus, la fleuriste, le proviseur d'école, etc.
En abordant ce moment, Aude Terray va en outre nous montrer toute l'effervescence, les préparations, qui a autour de cet évènement, mais aussi les angoisses qui pèsent sur cette journée. Les menaces écrites ou par téléphone, ou encore la douleur de Malraux pour rédiger son discours. Selon l'autrice un des plus beaux qui soit, mais qui soulève dans ce livre plusieurs voix discordantes. Toute comme la présence d'une certaine personne à l'hommage de Jean Moulin, celle de René Hardy connu pour avoir selon certaines sources de l'époque dénoncé Jean Moulin. (Et selon la page Wikipédia est passé à travers de la condamnation au "bénéfice « de la minorité de faveur »".)
Ce livre qui se partage entre deux époques, raconte aussi les recherches et questionnements de l'écrivaine : les archives plus ou moins parlantes ; les lieux visités ; les personnes qu'elle a dû rencontrer, dont Daniel Cordier qui a connu Jean Moulin. Et dans l'ensemble, ces points étaient intéressants à lire, mais pour être franche, pas à tous les coups…
Bien sûr, c'était captivant de voir comment Jean moulin a pu être perçu : homme ouvert à tous les courants ; communiste ; gaulliste. de prendre connaissance des diverses versions sur son arrestation, les guerres d'historien, la guerre des femmes - bien mise en avant dans le livre d'ailleurs. Mais à côté, la description des lieux ou encore le questionnement débile sur Johnny Hallyday (what ?!), j'avoue que je m'en serais passée. Par moment j'avais un peu cette impression qu'il fallait broder.
D'ailleurs je ne sais pas si ça vient de ça et le fait que le livre fasse un peu roman avec les personnages secondaires, les inconnus, mais finalement je trouve ce bouquin plutôt vide. Tellement peu rempli que j'en viens à me demander si Aude Terray a répondu aux questions écrites dans le résumé. Alors oui, certaines ont été plus ou moins abordées, mais par exemple la raison des deux jours je crois que je ne l'ai pas vu. En tout cas j'ai rien retenu. le trou. le vide. le néant.
Et au final, autant j'ai trouvé que livre abordé bien les esprits, celui douloureux de Malraux, celui tourné vers l'avenir de Pompidou, ou encore la vie de Madeleine Malraux, mais pas tant l'importance de l'évènement et ce qu'il représente. Par contre la description de l'évènement, oui, là l'auteure a été jusqu'au bout.
Bref ! Je ressors de cette lecture mitigée. J'ai découvert avec plaisir des choses sur Jean Moulin, les hommes et les femmes de décembre 1964 (à moi d'aller plus loin), mais je trouve le livre un peu maigre et pas très bavard. Je m'attendais à un peu plus, mais bon ça reste une bonne intro, mais juste une intro.
Lien : http://voyagelivresque.canal..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
jenny1360
  19 avril 2019
Un livre intéressant, Je ne connaissait de Jean Moulant que ce qu'on nous apprends à l'école, le résistant. Et qui ne connait pas ce fameux discours avec cette voix si grave : "Entre ici Jean Moulin...."
Ça remets les choses dans une autre perspective, sur certaines choses Je ne savaient pas qu' il ne faisaient pas l'unanimité comme De Gaulle. En même temps on ne peut pas plaire à tout le monde hein ! Et les réseaux sociaux en ce temps là ça n'existait pas .
Parfois un peu de "brodage" mais sinon ça reste intéressant et pourquoi pas aller creuser soi-même avec d'autres livres ou témoignages.
Commenter  J’apprécie          00

Citations et extraits (1) Ajouter une citation
AllilyAllily   07 avril 2019
Je n’ai pas perdu mon temps. Pour Alain Trapenard, il n’y a pas de doute, c’est Malraux qui a convaincu le Général de Gaulle de transférer Moulin au Panthéon. La décision en a surpris plus d’un. A l’époque, son nom ne figurait même pas à l’annuaire de la Résistance. Les grandes figures qui s’imposaient étaient Brossolette, Gingouin ou Passy. L’autre point qu’il faut avoir bien à l’esprit, explique Trapenard en élevant simultanément le sourcil broussailleux et l’index, c’est que l’affaire n’a pas été facile à monter, il a fallu organiser les cérémonies en deux étapes bien distinctes : l’hommage des vétérans le vendredi et l’hommage de la nation le samedi. Quand je lui demande s’il faut considérer qu’il y eut un temps pour le militaire et un temps pour le politique, l’homme ne relève pas.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20

Video de Aude Terray (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Aude Terray
Aude Terray - Madame Malraux .Aude Terray vous présente son ouvrage "Madame Malraux". Parution le 11 septembre 2013 aux éditions Grasset. Rentrée littéraire 2013. Notes de Musique : 9 Satie/ Sports Et Divertissements - Colin-Maillard
autres livres classés : panthéonVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox