AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2851979477
Éditeur : L'Herne (18/01/2012)

Note moyenne : 3.71/5 (sur 7 notes)
Résumé :
Tolstoï commença la rédaction de cet essai, intitulé Du suicide, en mars 1910, peu de temps avant sa mort. C’est l’un de ses tout derniers textes. Il en reprit la rédaction quelques mois plus tard, après avoir visité deux hôpitaux psychiatriques, orientant sa réflexion sur la folie. Les nombreux brouillons et les variantes attestent du long travail de l’auteur qui revient une fois encore, avec un ton violent et dépouillé des artifices du style, sur cette tragédie qu... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
selena_974
  15 février 2012
C'est en 1910 que Léon Tolstoï écrit ce pamphlet sur le suicide, qui ne sera jamais terminé, ni publié de son vivant car il meurt quelques mois plus tard. Ce texte est une réponse aux nombreuses lettres que l'auteur a reçues de personnes suicidaires, qui ont perdu leur envie et leur joie de vivre, lui demandant conseil. Car Léon Tolstoï est considéré à la fin de sa vie comme un sage connu dans le monde entier.
Après plusieurs mois de recherches, à visiter des centres psychiatriques afin de s'imprégner de cette souffrance et lire de nombreux textes sur le sujet, Léon Tolstoï nous fait part de son avis. Il nous explique ce qui, selon lui, est la cause de "la folie de notre vie", en mettant constamment en rapport ce mal contemporain avec la religion et les problèmes de la société du XXe siècle. L'auteur est contre la religion, contre la science et le progrès, et nous montre dans cette analyse qu'ils sont responsables de la folie croissante du monde. le suicide n'est finalement qu'un prétexte à un texte beaucoup plus philosophique sur la folie humaine. L'auteur pose de nombreuses questions, sur l'absurdité de notre système, sur la folie des hommes qui les poussent à accepter l'inacceptable sans se poser de questions. Et à ces questions il apporte ce qui, selon lui, est la seule réponse possible : nous sommes tous atteint d'une folie que l'on appelle "la culture de notre temps".
La curiosité et le nom de Léon Tolstoï m'ont poussée à choisir ce livre. On y retrouve l'ultime pensée de l'auteur sur un sujet qui l'a préoccupé pendant des années, et qui est toujours autant d'actualité au XXIe siècle. Une lecture très intéressante et d'actualité, qui nous fait réfléchir sur notre propre univers, notre propre société.
Merci à Babelio et aux éditions de L'Herne qui m'ont permis, par le programme Masse Critique, de découvrir le dernier écrit de ce grand penseur qu'est Léon Tolstoï.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
valeriepascual
  20 avril 2012
Voilà bien un livre dont j'aurai de mal à parler ! Ce court essai traite du suicide et de la folie. Tolstoï y réagit à de nombreuses lettres qu'il a reçu de gens se posant de la question du suicide, évoque le changement de la société ou la religion perd peu à peu sa place, provoquant la folie chez les hommes.
D'une écriture très classique, avec des phrases parfois longues, ou il faut s'accrocher pour suivre leur méandres et comprendre le sens, ce texte est étonnant parfois de modernité, pour plonger ensuite dans des idées très datées.
Deux exemples,le premier dans le registre de la modernité:
"Il est difficile aux hommes de notre monde non seulement de comprendre la cause de leur situation désastreuse, mais d'avoir conscience du caractère désastreux de cette situation, principal conséquence du désastre essentiel de notre temps qui s'appelle le progrès et qui ne manifeste par une angoisse fébrile, une précipitation, une tension dans un travail ayant pour but ce qui est absolument inutile ou à l'évidence nuisible, par une ivresse permanente de soi-même dans des entreprises constamment renouvelées qui dévorent tout le temps dont on dispose et par une fatuité sans bornes."
Le deuxième, plus daté:
"La religion -pas pour les savants, mais pour n'importe quel homme vivant- est non pas un objet de recherche, mais une condition nécessaire, inéluctable de la vie, une religion est pour l'âme comme l'air ou la nourriture pour le corps."
Pour ne rien cacher, j'ai eu du mal à livre ce texte, mais je ne lis d'habitude que des romans et pas d'essais. J'ai beaucoup aimé "la guerre et la paix", j'avais envie de découvrir une autre facette de Tolstoï. C'est fait, je ne regrette pas, mais ma prochaine lecture sera sans doute plutôt Anna Karénine !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
estrella_oscura
  16 février 2012
Rédigé peu de temps avant sa mort en 1910, cet essai inachevé sera le dernier écrit de Tolstoï. le point de départ en est le courrier qu'il reçoit abondamment - des confidences de lecteurs qui envisagent de se suicider - à partir duquel il organise une analyse pour tenter de comprendre l'extrêmité d'un tel acte. Et très rapidement, Tolstoï relie l'être à la société dans laquelle il évolue. Il ne saurait être question de restreindre le penchant suicidaire à un problème purement personnel, surtout lorsqu'il y en a des recrudescences alarmantes en un même temps et au sein d'une même société. L'environnement dans lequel évolue l'être l'influence, le conditionne, le formate, le met à mal. Et Tolstoï de donner alors libre court à son profond désaccord avec la politique de son pays, et avec l'Eglise, instrument de contrition et d'asservissement. Tolstoï prône, à travers ce réquisitoire acerbe, une spiritualité incarnée, vivante et intelligente et une société non-violente - un discours, me semble-t-il, résolument en avance sur son époque.
En bref, un petit essai tout à fait intéressant et original - loin d'être ce que à quoi je m'attendais. Peu d'évocation de la mort et du suicide à proprement parlé dans ces pages, bien plutôt une prise de distance, un portrait global d'une situation qui ne se restreint pas à la Russie du début de siècle.
Lien : http://lapetitemarchandedepr..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Amrus
  30 mars 2013
Üne citation que m'a envoyé Charles m'a incité à le commander et à le lire. Bien que je sois un peu débordé et en train de lire paramllèlement deux romans, je crois que je vais entamer le livre de Tolstoï dès que je l'aurai reçu...
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (1) Ajouter une citation
valeriepascualvaleriepascual   10 mars 2012
Voilà bien un livre dont j'aurai de mal à parler ! Ce court essai traite du suicide et de la folie. Tolstoï y réagit à de nombreuses lettres qu'il a reçu de gens se posant de la question du suicide, évoque le changement de la société ou la religion perd peu à peu sa place, provoquant la folie chez les hommes.

D'une écriture très classique, avec des phrases parfois longues, ou il faut s'accrocher pour suivre leur méandres et comprendre le sens, ce texte est étonnant parfois de modernité, pour plonger ensuite dans des idées très datées.

Deux exemples,le premier dans le registre de la modernité:
"Il est difficile aux hommes de notre monde non seulement de comprendre la cause de leur situation désastreuse, mais d'avoir conscience du caractère désastreux de cette situation, principal conséquence du désastre essentiel de notre temps qui s'appelle le progrès et qui ne manifeste par une angoisse fébrile, une précipitation, une tension dans un travail ayant pour but ce qui est absolument inutile ou à l'évidence nuisible, par une ivresse permanente de soi-même dans des entreprises constamment renouvelées qui dévorent tout le temps dont on dispose et par une fatuité sans bornes."

Le deuxième, plus daté:
"La religion -pas pour les savants, mais pour n'importe quel homme vivant- est non pas un objet de recherche, mais une condition nécessaire, inéluctable de la vie, une religion est pour l'âme comme l'air ou la nourriture pour le corps."

Pour ne rien cacher, j'ai eu du mal à livre ce texte, mais je ne lis d'habitude que des romans et pas d'essais. J'ai beaucoup aimé "la guerre et la paix", j'avais envie de découvrir une autre facette de Tolstoï. C'est fait, je ne regrette pas, mais ma prochaine lecture sera sans doute plutôt Anna Karénine !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Videos de Léon Tolstoï (53) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Léon Tolstoï
The BBC's War & Peace: Episode 2. Sounds Of War en anglais pour revoir Anthony Hopkins dans le rôles de Pierre qu'il incarna magnifiquement...
autres livres classés : folieVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Anna Karénine

Qui est l'auteur de ce livre ? (C'est facile, c'est écrit dans le thème ;))

Nikolai Gogol
Fédor Mikhaïlovitch Dostoïevski
Léon Tolstoï
Alexandre Pouchkine

20 questions
112 lecteurs ont répondu
Thème : Anna Karénine de Léon TolstoïCréer un quiz sur ce livre