AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782843379710
192 pages
Éditeur : Anne Carrière (09/10/2020)

Note moyenne : 3.61/5 (sur 93 notes)
Résumé :
Dans un luxueux chalet à l'écart d'une station de ski chic, une riche famille est bloquée par des chutes de neiges anormales, dues au dérèglement climatique. L'insouciance fait long feu. Aux premiers rationnements - d'eau, de nourriture, d'électricité - succède la faim, la vraie. Sans compter la promiscuité, les problèmes d'hygiène, le froid. Ce qu'il reste de civilisation est touché à l'os. Le vernis craque, les masques tombent, révélant la véritable nature de chac... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (31) Voir plus Ajouter une critique
Ladybirdy
  09 décembre 2020
Misère de misère, je suis tombée de mon canapé en lisant ce livre. Sans compter le chien des voisins qui hurlait à la mort et le froid de canard dehors.
Moi qui ai tant aimé deux livres de cet écrivain (Deux jours à tuer et le réveil du coeur), j'ai trouvé ce livre pas du tout à mon goût.
Dans un chalet de Haute-Savoie, une riche famille accompagnée de ses domestiques se retrouve piégée sous quatre mètres de neige. Ça dure et ça dure.
Je salue la prouesse de l'auteur dans les descriptions de l'horreur, des odeurs pestilentielles (canalisations bouchées, les excréments s'entassent partout), le froid omniprésent, puis la famine qui finit par rendre fou.
Je m'attendais à un roman plus subtil, plus émotionnel, plus travaillé dans les personnages. Je n'ai ressenti aucune empathie pour aucun d'entre eux.
Dans Deux jours à tuer, on est dans l'empathie et la surprise est totale. Ici, j'ai trouvé qu'on allait de clichés en clichés et que beaucoup de passages étaient prévisibles.
J'aime la neige et la magie qui l'accompagne mais pas la neige qui rend fou et vous plonge dans un malaise latent qui semble se prolonger à l'infini.
Déception bien malheureusement. Je suis sûrement trop fleur bleue, ce roman n'était pas pour moi.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          867
Selias
  25 janvier 2021
Marc et Liz ont décidé de passer une semaine dans leur luxueux chalet isolé dans la montagne dans les Alpes, en compagnie de leur fille chérie Juliette de son fiancé Éric individu un peu balourd et de deux domestiques, Rose la cuisinière et Slav le chauffeur au passé trouble . Ils se retrouvent pris au piège dans le chalet par des chutes de neige apocalyptiques qui n'en finissent pas. Ils se retrouvent complètement coupés du monde . Les routes sont impraticables, il commence à y avoir des coupures d'électricité et d'eau, plus de réseau téléphonique . Les jours passent et la situation ne s'améliore pas. Plus d'électricité, plus d'eau, plus de chauffage, les vivres viennent à manquer,. le chalet se transforme en prison glacée. La cohabitation inévitable, la faim, le froid, le manque d'hygiène exacerbent les comportements, les masques tombent, la tension monte. Les personnages révèlent leur vraie nature. Dans ce huis clos, on passe de relations entre gens du monde à des réactions primitives de survie. Jusqu'où iront-ils pour survivre ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          372
gruz
  20 novembre 2020
Je ne vous dirai rien.
Rien sur l'histoire, en tout cas.
Dans mes chroniques, j'ai toujours pris soin d'en révéler le moins possible sur l'intrigue, mais de focaliser mes ressentis sur les ingrédients, émotions, personnages, écriture… Un choix assumé, moi qui déteste qu'on déflore trop ce qui m'attend.
Les désossés est sans doute un livre auquel ce principe et cette volonté s'impose le plus. En dire trop sur ce court roman de 185 pages serait un crime littéraire.
Je vous concéderai juste quelques mots, le fait que l'action se déroule en montagne (la couverture ne peut tromper), que les personnages vivent loin des gens, les vrais, physiquement et moralement. Qu'il est affaire de famille, de sang, d'alliance voire de soumission. Même là, j'ai l'impression d'en avoir trop dit. Bref, je marche sur des oeufs.
François d'Epenoux est connu entre autre pour ses livres « doudous », bourrés d'émotions, pleins de belles ondes, comme le lumineux le réveil du coeur, par exemple. Mais réduire son talent à un genre serait lui faire injure.
Quand on est un grand écrivain ; et il l'est assurément ; on peut tout écrire, tout imaginer, tout inventer. Car il est avant tout conteur, passeur d'histoires et de sensations. Avec une belle imagination, et une manière de raconter qui s'adapte à elle.
C'est bien ce qui me fascine chez lui, cette capacité à dépeindre l'humain à travers une plume alerte et fortement expressive. de celle qui donne un souffle de vie au récit. Rien que pour ce talent-là, ses livres sont à lire et à savourer.
Il y a aussi sa manière de dessiner ses personnages. Il n'est pas inutile de dévoiler ici un petit secret : cette histoire devait initialement nourrir le théâtre. le divulguer est intéressant, parce que parfois les personnages pourraient paraître un brin caricaturaux, mais rapidement on les imagine vraiment fouler une scène, et les dialogues prennent un autre envol.
Quand au récit en lui-même, peut-être ai-je trop lu, et un esprit tordu. Peut-être en savais-je un peu trop sur ce qui m'attendait. Son cheminement ne m'a pas vraiment surpris. Bien sûr, ce fut un brin frustrant sur le moment, mais à froid cet itinéraire est logique. Et il n'a finalement pas gâché les émotions ressenties, et surtout l'engouement pour la plume de l'écrivain. Mon insidieuse imagination en est donc responsable :-).
Les désossés est sans doute un livre à part dans l'oeuvre de François d'Epenoux. Il surprendra surement ses lecteurs, et mérite d'en toucher d'autres. Ce roman est surtout une nouvelle preuve qu'il est conteur hors pair, à la plume sagace, avec un grand talent pour enflammer les atmosphères et les émotions. Même dans le froid. Sensations fortes garanties.
Lien : https://gruznamur.com/2020/1..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          222
tynn
  29 novembre 2020
Voici un petit roman noir comme je les aime : radical et percutant.
Une situation de cataclysme glacial (dans tous les sens du terme) dont il ne faut rien dire pour garder la surprise à l'invité qui se présenterait dans ce magnifique chalet d'altitude.
Je conseille au lecteur de ne rien lire sur les avis des lecteurs et d'ignorer aussi les étiquettes dédiées au livre. La surprise n'en sera que meilleure, même si assez vite le doute s'installe vers une finalité édifiante.

Francois d'Epenoux n'a pas hésité à forcer le trait du contexte météo et de la caricature en personnages, mais on lui pardonne volontiers de trancher dans ce conte apocalyptique comme un bûcheron. Ca frise parfois le tragicomique en huis clos, où l'instinct de survie fait peu à peu tomber les masques et une certaine forme d'humanité.
A lire au chaud sous le plaid.
Commenter  J’apprécie          240
Agneslitdansonlit
  15 mars 2021
Je me suis laissée berner par le résumé de ce roman : un chalet cossu, une tempête de neige et une vague de froid qui s'abattent sur ce joli village savoyard. Je m'attendais peut-être à quelques tensions du fait de la promiscuité des différents individus alors bloqués ensemble, certainement des règlements de compte quand la cohabitation devient pesante, et pourquoi pas quelques moments d'émotion. le tout dans un univers ouaté.
J'étais loin du compte !
Je n'ai jamais rien lu de François d'Épenoux, je le découvre donc à travers ce roman percutant, car ce n'est pas une claque mais plutôt un gros coup de bûche !
Marc Saillard, grand patron charismatique d'environ 70 ans et sa femme Liz, de quelques années plus jeune et un tantinet légère, voire superficielle, prévoient une petite soirée informelle où devront être présents la meilleure amie de Madame, la fille du couple, Juliette et son fiancé Éric, pour plannifier le mariage prochain des tourteraux. Pour les aider, en cuisine Rose, et l'homme à tout faire, Slav.
La scène est posée. Un chalet luxueux. Une tempête sans précédent. Les protagonistes sont tous là, le spectacle va pouvoir commencer. Et il est sans concession. François D Épenoux tranche dans le vif. de la critique acide de ces nouveaux riches où le pognon et les faux-semblants régissent les rapports, à la dissection cynique des liens familiaux qui met en évidence les petites soumissions et les bassesse, l'auteur dresse des portraits sans compromis qui sont parfois tellement poussés à l'extrême qu'ils en sont caricaturaux mais tellement jouissifs.
L'auteur pousse loin sa satire, les situations et les personnages qu'il bouscule jusqu'à les fracasser. C'est un jeu de massacre !
D'une scène initialement festive où la table croule sous la nourriture (mais sans prétention n'est-ce pas ?! Un petit banquet !) au rationnement de l'eau et du bois de chauffage, le monde s'écroule. Et pas seulement le monde frivole et "m'as-tu-vu" dans lequel évoluent les protagonistes. C'est toute une société qui chute. Ses valeurs et les codes autour desquels elle s'est superficiellement construite. Une des scènes les plus jubilatoires et significatives reste pour moi le moment où il faut décrocher une toile de maître pour alimenter le feu. Au final, qu'est-ce qui est vraiment essentiel dans nos vies? Sur combien de vides nos existences sont-elles echaffaudées?
le basculement dans ce monde où seul l'essentiel prime, ainsi que l' "autopsie" des capacités d'adaptation de chacun, donnent sa profondeur à ce conte en définitive plus moral qu'il n'y paraît.
Au final, je me suis régalée de ces portraits taillés à la serpe, François D Épenoux "taille des costards" sur mesure à ses personnages. Ce roman serait parfait adapté au théâtre, les exagérations et grossissements des traits se prêteraient divinement bien au jeu théâtral. Mais si prétexter une tempête sert admirablement la confrontation des personnages, je n'ai pas du tout adhéré au discours écologiste qui selon moi, tombe un peu comme un cheveu dans la soupe de la satire familiale et sociétale. Je suis aussi un peu gênée par cette tempête soudaine, apparemment imprévue, et par sa longueur dans le temps. le phénomène me paraît manquer de crédibilité. Pourrait-on vraiment aujourd'hui se retrouver coincé dans un coin pas franchement isolé, durant une longue période, sans aucun secours ? Je me suis interrogée sur la situation du pays : la France entière croule t-elle sous des trombes de neige empêchant d'organiser des secours? Je suppose qu'il ne faut pas rationaliser et se focaliser sur ce roman noir qui désosse avec intransigeance et délicieusement ses protagonistes.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          131

Citations et extraits (5) Ajouter une citation
19chantal19chantal   18 janvier 2021
Après tout, l'important, c'est que ça marche ! Et ça marche. Ca marche même tellement bien que Francis, en annexe de son établissement, a ouvert un bar appelé "Les Mangeoires" (toujours la caution rustique). On y trouve des tartines au jambon de pays et des oeufs à la truffe "à se damner", dixit les magazines de fooding. Le champagne, lui, vient de Reims. Les Russes adorent s'en arroser quand ils viennent, ça fait danser sur les tables leurs femmes top models qui rient très fort pour donner le change. Elles sont couvertes de sigles prestigieux. Ici comme ailleurs, les griffes des grandes marques ont remplacé celles des loups.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
AgneslitdansonlitAgneslitdansonlit   09 mars 2021
Aujourd'hui, la "soupe toute simple au serpolet façon grand-père" est à cent vingts euros à la carte ; les étrangers viennent en hélico pour la goûter, et tant pis pour les chamois que ça dérange ou les aigle qui regardent ailleurs. C'est que la neige, en bonne gourgandine, ne se donne qu'aux plus offrants, ceux qui peuvent monter aussi bien en altitude que dans les enchères. Peu importe si ce sont précisément ceux-là qui font le plus mal, à coup de grosses bagnoles et de bars lounges bling bling crachant du gros son dans la vallée pour faire danser les parvenus, Cristal Roederer à la main. Ironie de la vie et d'une nature corrompue, quand tout sera investi par les ploucs en tong et les déchets plastiques, les mêmes seront les derniers à pouvoir contempler du haut de leur yacht, les ultimes paradis vierges d'un monde qu'ils ont contribué à détruire.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
AgneslitdansonlitAgneslitdansonlit   09 mars 2021
_ Si je comprends bien, tout le monde me ment dans cette maison?
Il aura donc fallu l'obscurité pour que Liz y voie plus clair. Il était temps. Éric ne résiste pas à la tentation de profiter de l'aubaine:
_ Évidemment que tout le monde vous ment. Sans le mensonge, on se serait déjà tous entre-tués.
_ Hein?
_ Je parle de l'humanité en général. Pas de cette semaine de vacances, bien entendu.
Commenter  J’apprécie          31
BochardBochard   10 mars 2021
Mais bordel, ça fait quarante ans ! Quarante ans que des types nous disent qu'un jour ça va vraiment chauffer, que la mer va monter, que ça va mal finir et qu'on les prend pour des tarés ! Quarante ans qu'on nous dit de faire attention...
Mais non, c'est plus fort que nous, il a fallu qu'on continue à se servir comme si de rien n'était ! On s'est goinfré, tous ! Enfin quand je dis tous, je parle de ceux qui sont du bon côté de la planète... et attention, moi le premier ! Seulement maintenant, voilà où on en est !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          21
audeLOUISETROSSATaudeLOUISETROSSAT   06 février 2021
-Putain, grogne Eric. Se faire traiter comme ça par un Rom ...
LA gifle part immédiatement, retentissant d'un son à la fois sec et flasque, celui d'un pilon de boucher sur une escalope.
Commenter  J’apprécie          10

Videos de François d'Épenoux (17) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de François d'Épenoux
WebTvCulture présente Les désossés de François d'Epenoux
autres livres classés : huis-closVoir plus
Notre sélection Littérature française Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
2100 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre

.. ..