AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782203075856
132 pages
Casterman (12/03/2014)
4.08/5   25 notes
Résumé :
La corne d’Afrique… l’aventure… les pirates !

Pour essayer de se distraire du souvenir lancinant de son épouse récemment décédée, Tom, un enseignant en arts plastiques dans la quarantaine, accepte un nouveau poste à Djibouti. Là, face au détroit de Bab-El-Mandeb - "la Porte des larmes" - qui a tant fasciné des générations d’artistes de toutes origines, Tom soudain submergé par des ambiances et des sensations nouvelles cesse peu à peu de se cramponner ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (10) Voir plus Ajouter une critique
4,08

sur 25 notes
5
4 avis
4
3 avis
3
3 avis
2
0 avis
1
0 avis

marina53
  03 juin 2016
Par un soir glacial de mars, même si l'issue n'était pas sans surprise, une immense tristesse l'envahit, un vide s'installa aussitôt dès qu'on lui annonça la mort de sa femme, Anna, qui luttait contre un cancer. Il se remémora alors les voyages qu'ils ne pourront plus faire ensemble et dont ils avaient tant rêvé...
Cela fait un mois qu'Anna est morte et Tom réalise combien la cicatrisation sera longue et douloureuse. Ses cours d'arts plastiques n'ont dorénavant plus d'importance à ses yeux. Aussi décide-t-il de postuler à l'étranger. Un poste vacant à Djibouti lui est attribué. Cette opportunité lui permettra-elle peut-être d'échapper à cette douleur lancinante et redonner du souffle à sa vie en s'imprégnant de la culture locale, son appareil photo et son carnet de croquis sous la main...
Tom fuit-il sa vie? Ou cherche-t-il à lui donner un sens? Toujours est-il que cette mutation à Djibouti sera le terrain de bien des rencontres émouvantes et enrichissantes. Sur les pas d'Henry de Monfreid, ce voyage salutaire et introspectif se révèle profond, essentiellement dans la première grande partie, la seconde changeant de ton. Mais qu'importe, le dépaysement est là, illustré par de magnifiques planches crayonnées, des aquarelles aux teintes ocre ou brunâtres, des peintures en pleine page ou encore des photos en noir et blanc.
Joël Alessandra s'est inspiré de la vie d'un certain Nicolas pour bâtir celle de Fred, chasseur de pirates. Parcourant ici et là des villages ou des déserts, des extraits de passage d'Henry de Monfreid en toile de fond, l'auteur nous invite à un voyage hors des sentiers battus.
En fin d'album, de très belles photos du périple de l'auteur.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          480
Palmyre
  13 juin 2014
Tom est professeur d'art plastique. Il vient de perdre sa femme, très affecté par sa disparition, il demande sa mutation et obtient un poste à Djibouti.
Tom est fasciné par cette partie de l'Afrique où d'autres personnalités comme Kessel, Rimbaud, Monfreid sont venus s'y échouer avant lui.
Il se lie d'amitié avec Fred qui a plusieurs casquettes : marin, contrebandier et escorteur de bateaux. Fred embarque Tom dans une de ces expéditions dangereuses. Les côtes ne sont pas très sûres, les pirates somaliens n'hésitent pas ouvrir le feu pour s'emparer des cargaisons. Dans quoi s'aventure Tom?
J'ai apprécié découvrir cette bande dessinée, elle est inspirée de faits réels, l'on y croise Monfreid avec des citations de son oeuvre "La croisière du haschich". J'ai découvert un peu plus ce territoire qui reste malgré tout assez sauvage. de magnifiques illustrations à la façon d'un carnet de voyage, des photographies y ont été insérées, mais également des croquis, et de belles aquarelles aux couleurs ocre s'accordent parfaitement avec le décor de la Mer Rouge en arrière-plan.
A découvrir.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          210
jamiK
  11 avril 2017
J'ai d'abord feuilleté ce livre comme un carnet de voyage, comme un livre de Titouan Lamazou. de superbes aquarelles décrivant un pays, son ambiance, ses gens, la vie. Il s'agit de Djibouti.
Tom, professeur d'art plastique, se retrouve veuf, jeune, et décide de tout quitter pour prendre un poste à Djibouti. Là son destin va croiser les destins d'un aventurier d'aujourd'hui, Fred et de celui d'illustres prédecesseurs : Henri de Monfreid et Rimbaud. Ce n'est pas dans la poésie qu'il les suit, mais dans une sorte de fuite suicidaire, d'aveuglement, d'aventure sans peur et sans espoir.
La grande qualité des aquarelles nous donne l'impression de le vivre vraiment, ce que Tom vit ne semble pas être de la fiction, on oscille parfois avec le reportage, les pirates Somaliens sont présentés de façon très journalistique, certaines aquarelles semblent prises sur le vif. C'en est glaçant, la cruauté, la mort sont rendue de façon tellement réaliste...
Le livre est aussi un hommage rendu à Henry de Monfreid (quelques pages sont même retranscrites), et là aussi c'est une belle réussite, il nous donne envie de lire ses écrits, je le ferais certainement. Pour n'en avoir lu que quelques passages, je suis certain que cette oeuvre en est parfaitement digne.
Pour moi, c'est un coup de coeur !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          140
sassenach
  09 novembre 2015
Tom, professeur, vient de perdre sa compagne décédée de maladie et il n'arrive pas à faire son deuil. Trainant sa douleur de jour en jour, il décide de changer radicalement de vie et postule pour un emploi de professeur de dessin à Djibouti. Il s'aperçoit qu'il s'ennuie à donner des cours à des élèves de familles d'expatriés peu intéressés et n'apprécie que les moments où il se promène en ville, à observer les habitants. C'est lors d'une soirée dans un bar qu'il rencontre Fred, un Français bohème qui lui fait découvrir les oeuvres d'Henry de Monfreid qui se déroulent dans la corne de l'Afrique, et qui lui propose de l'accompagner sur son bateau …
Eh bien, me revoilà encore avec une histoire de bateau … un comble pour moi qui ne suis franchement pas fan du genre ! Mais là encore, c'est un album acheté lors du festival de BD d'Uzès (donc dédicacé) et cela parlait de Djibouti, un endroit que mon homme et moi connaissons (mon chéri plus que moi car il y a passé plus de temps). Côté dessin, les superbes aquarelles rendent honneur à la région de Djibouti : les paysages sont superbes, les habitants bien représentés et beaux dans leurs différences. Bon, j'ai quand même un tout petit reproche : j'ai trouvé parfois les couleurs un peu trop foncées (et surtout le bleu qui n'est jamais bleu mais plutôt bleu mauve ou limite violet). Par contre, les marrons correspondent parfaitement à l'ensemble et plantent bien l'atmosphère. J'ai reconnu beaucoup de coins et j'ai presque vu l'hôtel où on habitait, en bordure du marché et près de la mosquée, dans un quartier très exotique. L'histoire est celle de Tom qui a du mal à rebondir après le décès de sa compagne et celle de Fred, qui est un peu particulière et ancrée dans l'actualité (avec des histoires de trafic et de pirates). le tout fait parfois référence à l'oeuvre et la vie d'Henry de Monfreid mais comme je ne connais cet auteur que de nom, je n'ai pas eu vraiment de connexion avec ces références (sans compter que cela ne m'a pas du tout donné envie de m'y plonger !). L'auteur s'est inspiré de la vie d'une personne réelle pour bâtir celle de Fred et s'est très bien documenté sur la région. Je ne peux pas dire que je n'ai pas aimé mais j'ai vraiment trouvé que c'était un album plus à même de plaire à un lectorat masculin (mon homme ne l'a pas encore lu mais je suis sûre qu'il aimera plus que moi). Je ressors donc de cette lecture avec une bonne impression sur le graphisme, avec un bémol sur certaines couleurs et une certaine tiédeur envers l'histoire qui ne m'a pas vraiment touchée ou interpellée.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
MarcoPolo85
  21 juin 2014
En parcourant ce livre, de manière détachée, on ne peut qu'être séduit par les planches dessinées couleur sépia, le papier épais un léger granuleux, et des personnages hauts en couleur. Un livre qu'on achète sur un coup de tête quoi...
Je l'ai, donc, entamé et çà a démarré fort. Tom a enterré Anna, sa compagne de vie. le désespoir est profond.
Mais, il faut réagir. Tom décide, alors, de partir enseigner les arts plastiques à Djibouti. Ce lieu est un symbole pour lui. Il a souvent entendu parler des lectures d'Anna sur Henry de Monfreid. Cet aventurier hors-pair, ce contrebandier et trafiquant oeuvrant du côté de la Corne d'Afrique et bien entendu cet écrivain génial, hante ces rivages de l'Océan Indien et de la Mer Rouge.
Là bas, Tom croise, par hasard, un certain Fred, un type nébuleux, amateur également de Monfreid, Kessel, Rimbaud. Ce loustic, derrière son image de paumé, d'alcoolo, de dragueur invétéré, et de fainéant notoire se cache un puissant trafiquant oeuvrant pour des compagnies pétrolières, tirant sur tout pirate Somalien approchant du moindre navire Eh oui ! le Fred est suréquipé de Kalachnikovs, de AK 47 et est doué pour rameuter quelques mercenaires locaux.
Et Tom se trouve lancé (à ses dépens?) dans les virées maritimes de Fred. On se croirait dans un vrai récit à la Monfreid.
Mais, je me suis rendu compte dans la deuxième moitié du livre que l'histoire faisait pschitt. le scénario du prof sympatoche qui devient lui aussi tout à coup un bandit de grand chemin, çà l'a pas fait pour moi. La fin se termine de façon beaucoup trop bâclée à mon goût.
Oh cruelle déception. Mais bon, je me suis consolé dans l'illustration qui est vraiment chouette.
2,5/5
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40


critiques presse (3)
BDGest   11 avril 2014
Au final, un bel album de cent vingt planches qui - au-delà de la qualité intrinsèque de son illustration - aurait mérité d’approfondir encore plus les relations que Tom noue avec l'Afrique de Conrad, Kessel et consorts.
Lire la critique sur le site : BDGest
Sceneario   02 avril 2014
Le résultat est splendide : on est pris dans l’aventure en même temps qu’on profite de ce séjour touristique hors normes. Bravo !
Lire la critique sur le site : Sceneario
Auracan   17 mars 2014
On se prendra vite au jeu de ce pavé de 120 pages qui mêlent avec doigté les remarquables aquarelles de l’auteur avec des photos in situ.
Lire la critique sur le site : Auracan
Citations et extraits (7) Voir plus Ajouter une citation
PalmyrePalmyre   17 juin 2014
Henry de Monfreid, un écrivain voyageur, un explorateur, un trafiquant rebelle, un homme de la mer! Je découvrais ses romans, ses récits influencés par une vie ressemblant à un conte oriental. Ils me faisaient rêver à l'aventure, à la chaleur de l'amitié à travers ses intrigues insolites.
Commenter  J’apprécie          160
marina53marina53   03 juin 2016
Si les fantômes et les esprits n'existent pas, quel est ce fluide évident mais impalpable, cette présence invisible qui surgit ici ou là à l'improviste, et dont l'existence est impossible à démontrer sinon à le sentir soi-même et à la raconter aux incrédules?
Guillaume de Monfreid (préface)
Commenter  J’apprécie          150
PalmyrePalmyre   11 juin 2014
- Trois thés?
- Oui, vous savez bien, c'est le rituel ici, le premier est amer comme la vie, le second est fort comme l'amour, le troisième suave comme la mort!
Commenter  J’apprécie          210
marina53marina53   03 juin 2016
"N'ayez jamais peur de la vie, n'ayez jamais peur de l'aventure, faites confiance au hasard, à la chance, à la destinée..."
[Henry de Monfried]
Commenter  J’apprécie          220
marina53marina53   03 juin 2016
Voyager, c'est être infidèle. Soyez-le sans remords.
Commenter  J’apprécie          320

Lire un extrait
Videos de Joël Alessandra (16) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Joël Alessandra
Pierre Gay et le dessinateur Titwane étaient les invités de l'émission "ça se passe ici" sur France 3 Pays de la Loire le 28 mars 2022 à 18h30. Pierre Gay co-scénariste et Titwane l'un des dessinateur du Docu-BD "Des Animaux et des Hommes" répond au question du journaliste Emmanuel Faure
Plus d'informations sur : https://www.petitapetit.fr/produit/des-animaux-et-des-hommes/
Merci aux équipes de France 3 télévision ainsi qu'au Bioparc de Doué La Fontaine.
Découvrez, au sein de ce véritable carnet de voyage, 18 projets de conservations animales soutenus par le Bioparc en bande dessinée. 18 façons de protéger des animaux… et des hommes !
Scénariste : Gaet's et Pierre Gay Couverture : Frank Pé Dessinateur.trice.s : A. Dan, Genevieve Marot, Simon Hureau, Titwane, Joël Alessandra, Olivier Martin
Contact presse : ilona@petitapetit.fr
#Francetélévision #France3 #normandie #BD #interview #reportage #docuBD
+ Lire la suite
autres livres classés : afriqueVoir plus
Notre sélection Bande dessinée Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura