AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9791033912569
400 pages
Harper Collins (04/10/2023)
3.91/5   59 notes
Résumé :
Que se passe-t-il lorsque nous mourrons ? Que devient notre conscience ? Survit-elle à la mort cérébrale ? Ces questions vertigineuses se sont imposées à Stéphane Allix au moment du décès de son frère. Il a dès lors mobilisé toutes ses compétences et son instinct de journaliste pour tenter d’élucider le mystère de la conscience.
Les recherches en médecine ou en neurosciences, ainsi que les innombrables phénomènes inexpliqués autour de la mort (expériences de ... >Voir plus
Que lire après La mort n'existe pasVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (16) Voir plus Ajouter une critique
3,91

sur 59 notes
5
5 avis
4
6 avis
3
1 avis
2
1 avis
1
1 avis
La couverture est très prometteuse : promesses de vie éternelle pour certains, et de délires habilement enrobés (15 ans d'enquête !!!) pour d'autres (dont je fais partie).
Stéphane semble avoir trouvé un bon filon : en bon chercheur il le suit, mais je crains qu'il ne cherche plus fortune que la vérité...
Commenter  J’apprécie          340
Avec son livre "La mort n'existe pas", Stéphane Allix m'a transportée au Paradis 👼 !
Je vous l'annonce dès à présent, pour moi, cette lecture a été un vrai coup de coeur ❤.

Alors pour la critique, cela va être compliqué tant j'aimerais avant tout vous parler encore et encore des questionnements, raisonnements, expériences que l'auteur soulève, expose, analyse, décortique sur la mort sous toutes ses formes : physiques, médicales, psychologiques voire psychiatriques, philosophiques, religieuses, historiques et ésotériques. C'est fascinant et passionnant ! Malheureusement, je vais devoir faire succinct, alors je ne peux que vous conseiller d'aller à la source en lisant ce livre, ou à tout le moins, d'aller lire les citations postées ici ou là. Malgré tout, je vais essayer de vous en résumer les grandes lignes...

Suite au décès de son frère survenu lors d'un accident de la route en Afghanistan en 2001, Stéphane Allix, journaliste et ancien reporter de guerre, qui a assisté en direct à ce drame, est traumatisé par cette perte. Dès lors, cette mort en particulier et la mort en général l'obsède : où est parti Thomas, son frère ? Est-il heureux, malheureux ? Comment le contacter à présent ? Comment retrouver sa présence ? Existe-t-il une vie après la mort ? Qu'est-ce qu'être mort ? Notre âme ou notre conscience survivent-elles à notre corps physique ?... Que de questions existentielles et essentielles !

Pendant 15 ans, Stéphane Allix a inlassablement enquêté en Europe, en Amérique, en Asie, auprès de professionnels de santé, de chercheurs scientifiques, de médiums et de chamanes... jusqu'à lui-même expérimenter certaines de ces pratiques. Elles sont d'ailleurs fort bien décrites et écrites, avec une plume tour à tour impressionniste et poétique, qui nous embarque pour un voyage inattendu en "terre inconnue". En effet, il est aisé de constater ici que l'auteur a un véritable talent de conteur. Et en bon père de famille, il a voulu en faire profiter sa fille Luna (aujourd'hui âgée de 25 ans, et qu'il a eu avec sa femme Natacha Calestrémé), à qui est destiné cet ouvrage. En effet, il s'adresse directement à elle avec la récurrence de ce pronom "tu" que le lecteur peut parfois prendre à son compte !


Alors pour tous les sceptiques, gnostiques, cartésiens, scientifiques, ronchons et autres qui ont un minimum d'ouverture disponible sur le monde et l'au-delà, je vous conseille ce livre qui vous aidera sûrement à ouvrir (en plus de vos chakras) votre esprit !

Pour ceux qui sont déjà "aware" ou "open mind" comme dirait le grand philosophe Jean-Claude van Damme, allez-y, courez-y, vous allez adorer !

Si vous ne faites pas partie des deux catégories pré -citées, passez votre chemin. Quoi qu'il en soit, sachez que votre âme sera sauvée... ou pas 🥴 !

Ah oui, j'allais oublier de préciser, si besoin en était que pour les thanatophobes, cet ouvrage peut être à double tranchant : soit il vous rassurera, soit il vous hantera à tout jamais 😱 !

Bref, inutile de croire ou de ne pas croire, puisque c'est un fait avéré, "La mort n'existe pas".
Merci M. Allix d'avoir partagé cette information si cruciale et "vitale" dans un ouvrage aussi remarquable. Cependant, je noterai un gros point négatif : qui va répondre aux nombreuses nouvelles questions qui m'ont assaillie tout au long de ma lecture ? Vous assurez un service après-vente !? 🤣 A bon entendeur... 😉
Commenter  J’apprécie          134
Des passages :
-- P. 222 - "j'ai ramassé le corps sans vie de mon frère il y a moins de trois heures, je l'ai porté, recouvert d'un drap, et mon ventre se déchire à nouveau... je vais être le messager, je vais devoir annoncer sa mort... à mes propres parents... C'est à cet instant précis, je crois, que j'ai cessé de vouloir être heureux. La joie s'est éteinte en moi, la tristesse s'est emparée de mon corps; mes émotions sont devenues l'ennemi...
-- P. 298 - J'ai perçu en moi une intelligence plus vaste que celle née de ma seule activité cérébrale, contrainte ni par l'espace ni par le temps... on la désigne par le mot "âme" :
j'ai senti mon âme, mais aussi celle des autres.
je suis redevenu mon âme l'espace de quelques instants.
L'existence de cette part spirituelle en nous ne relève pas du seul registre de la croyance, il est possible d'en faire l'expérience directe.
Or, depuis des siècles, on a pris l'habitude d'estimer que la question de l'âme ne relèverait qu'exclusivement du religieux. Comme si elle était cantonnée à cet espace humain fait de dogmes, de contradictions, de paradoxes et de divergences. C'est oublier un peu vite que les différents courants théologiques, qui rassemblent des milliards de personnes sur terre, sont TOUS nés de l'expérience directe faite par des êtres humains de ces dimensions dont la nature spirituelle et transcendante est inconcevable à nos esprits rationnels (chamanes, mystiques, prophètes, êtres éveillés... )...
-- P. 300 - Mon corps était devenu secondaire lors de cette nuit incroyable. Je suis parti ailleurs, dans un espace réel mais indescriptible. Et l'expérience fut intensément physique...
- P. 318 - Influencés par le prisme matérialiste, nous sommes dans l'impossibilité de prendre la mesure des réalités autres, et de considérer la véritable portée des expériences mystiques et du rapport que de nombreuses civilisations, à de nombreuses époques de notre histoire, ont entretenu avec le domaine spirituel. L'aveuglement dont ont fait preuve une majorité d'anthropologues devant les pratiques chamaniques n'est qu'un exemple parmi d'autres... le chamanisme est la plus ancienne pratique spirituelle de l'humanité. Ce n'est pas une religion institutionnalisée d'un ensemble de dispositifs - chant, danse, privation sensorielle, jeûne, ingestion de substances psychoactives, etc., capables d'induire chez celui qui s'y adonne une réouverture à la fois sensorielle, cognitive et spirituelle : ces techniques d'induction de transe désinhibent la conscience fondamentale et relient le chamane à un "monde des esprits".
P.330 - Socrate... L'explication de la quiétude inexplicable de Socrate ne se trouve pas dans le raisonnement que livre le philosophe, mais dans l'étrange expérience qui avait inspiré son état d'être. Ce voyage chamanique, le secret d'Eleusis. L'initiation... Elle est la clé qui ouvre les mots, qui leur donne leur sens fondamental. (Le sanctuaire d'Eleusis a été détruit en 396 apr. J.C..
---
P. 356 - Etre un individu est un mécanisme adaptatif; notre cerveau travaille dès le début de notre existence à faire de nous des êtres fonctionnels dans un environnement matériel, avec inhibition de notre dimension non locale, dans le but de développer et de renforcer notre sentiment d'identité, d'unicité à notre localisation spatiale, nous limitant à notre égo. Etre un individu est un mécanisme adaptatif. Notre âme s'est glissée dans ce rôle pour vivre une expérience terrestre, et le rôle s'est mis à croire en sa propre existence, notre moi. Dès lors, ce moi recouvre notre âme et l'imprègne, l'aveuglant : notre vie terrestre est un gouffre d'amnésie, mais donc aussi le théâtre des expériences de notre âme. Tout ce que nous traversons a du sens pour elle, même si parfois cela échappe à notre entendement. Tout y est enseignement et participe d'un cheminement vers l'harmonie...
Notre âme avait un plan en arrivant.
Aussi, que la mort surgisse au terme d'une longue existence, ou subitement lors d'un accident ou d'une maladie dans la fleur de l'âge, ce moment n'est pas le choix de la personnalité mais toujours celui de l'âme...
Il n'en demeure pas moins que le moment de la mort est le début d'une nouvelle aventure consistant à redécouvrir qui l'on est, au-delà des schémas de la vie que l'on quitte.
P.366 - "L'âme n'est pas limitée par l'amour humain; elle nous relie aux autres par un amour qui dépasse toute compréhension : l'amour conscient, l'amour spirituel" ( citant là Ram Dass).
continuant : "Cet amour n'est pas altéré par le temps ou les changements de forme : lors d'un décès d'un proche, ce n'est que lorsque notre esprit finit par s'apaiser que notre coeur peut avoir l'assurance tant désirée que l'essence de cet amour est toujours avec nous." (le coeur est le point d'entrée de l'âme), et l'amour un pont énergétique entre les mondes matériel et spirituel.
P.367 - La vie est une invitation à renouer le contact avec notre part spirituelle, cette dimension en nous qui sait. Lorsque l'ego disparait, les âmes peuvent se rencontrer.
La beauté d'un paysage, d'un sourire, d'un instant fugace, un regard, tout ce qui surprend positivement l'ego et le désarçonne laisse réémerger notre âme.
P. 373 - Pour développer nos Capacités extrasensorielles, , il est possible d'induire un état de conscience modifié par une simple pratique spirituelle intérieure : nul besoin d'expérience chamanique ni de substances dangereuses; des techniques moins radicales permettent l'ouverture de brèches dans notre carapace cognitive. Il suffit de "lâcher-prise", de ne pas se bloquer soi-même. Cette capacité peut être cultivée par diverses méthodes d'entrainement d'esprit : se connecter aux sources de notre conscience, laisser se déployer notre âme par nos simples dispositions naturelles, en agissant tant sur notre mental, notre nature émotionnelle, notre nature énergisante...
P. 376 - pratiquer la méditation 15 minutes par jours :
- pour permettre à notre sagesse intérieure que porte notre âme de s'exprimer dans notre vie incarnée, de faire de nous des êtres équilibrés et apaisés de manière durable, même si le monde ne l'est pas...
- ne pas laisser notre ego être prédominant, dissoudre les résistances qui nous séparent de nous-mêmes, des autres, et des mondes où vivent les esprits...
P. 378 - "En toi se cache un incommensurable trésor, une source d'harmonie, d'amour et de lumière: ton âme. Elle est là, en toi, maintenant, et elle t'attend patiemment. Elle a tant à te dire"...
P. 381 - "Nous n'avons besoin de rien d'autre que d'amour pour ouvrir la porte. Juste arrêter de vouloir tout contrôler"...
Commenter  J’apprécie          20
Quel livre ! J'ai été complètement happée par la lecture, si bien que je l'ai littéralement dévoré en deux fois tellement il est prenant, juste et addictif.
L'auteur décide de s'adresser à sa propre fille et j'ai beaucoup aimé cette proximité qu'il offre au lecteur. Ainsi il se livre entièrement, dans tout son intimité et sans crainte d'un jugement quelconque. C'est authentique et vrai, le ton est d'une justesse sans égale.

Je déconseille toutefois ce livre aux sceptiques purs, aux gens qui ne seraient pas du tout intéressés par une ouverture d'esprit, ni à ceux qui n'ont aucune connaissance en matière de neurologie, spiritualité, conscience ou autre approche paranormale de quelque façon que ce soit, au risque de trouver la lecture trop complexe et laborieuse voire qui pourraient la réfuter de toutes pièces et n'auraient donc aucun intérêt à s'y pencher hormis celle de se moquer des pensées d'autrui.

En revanche, pour les autres, foncez, c'est une formidable expérience de 15 années que l'auteur nous offre. On retrace ses découvertes au travers de rencontres, voyages, recherches... Et c'est littéralement passionnant.
Il abordera des faits tout à fait personnels (comme des deuils familiaux ou des expériences étranges avec l'au-delà) mais aussi poussera notre réflexion à s'ouvrir à l'autre-monde à partir de récits d'expériences d'autres personnes ou encore de présentations plus générales et globales de certains faits comme les expériences de mort imminente, la lucidité terminale, le chamanisme ou encore la médiumnité. Il s'appuie à la fois sur la science et la médecine pour étayer ses propos, tout en acceptant leurs limites actuelles concernant certains aspect de la conscience fondamentale.

J'ai vraiment adoré ce livre et je ne tarderai pas à me procurer les autres ouvrages de l'auteur, journaliste à la plume plaisante, qui offre ici une nouvelle vision de la mort avec énormément de positif et de sérénité. Merci à lui. Je pense moi aussi que la mort n'existe pas, que l'âme existe et que bien des choses nous sont encore inconnues.
Commenter  J’apprécie          40
J'ai découvert Stephane Allix avec son livre le Test, que j'avais beaucoup aimé, c'était donc une évidence pour moi de lire son nouveau livre.
J'aime beaucoup sa façon d'aborder la vie après la mort, ses recherches, son analyse. Il y a un côté terre à terre qui ne veut pas croire tout et n'importe quoi que j'apprécie énormément.

Le nouveau livre de Stéphane Allix est donc le résultat de 15 ans d'enquête sur l'après-vie.
Il nous apporte un regard différent sur la mort, une nouvelle perspective qui est plus ouverte et donc plus sereine.
Que l'on soit septique ou pas, cette enquête ne peut pas laisser indifférent et amène beaucoup de questionnements.

Personnellement c'est un sujet qui me passionne, j'ai donc beaucoup apprécié cette lecture.
Le travail de recherche et d'enquête de l'auteur sont vraiment troublants.

Ce livre plaira sans aucun doute aux personnes qui se questionnent et s'intéressent à ce sujet.
Commenter  J’apprécie          150


critiques presse (1)
LeJournaldeQuebec
09 janvier 2024
Pour tenter de percer le mystère entourant la mort, Stéphane Allix a décidé de faire lui-même l’expérience de la dimension spirituelle de la conscience en explorant toutes sortes de voies alternatives.
Lire la critique sur le site : LeJournaldeQuebec
Citations et extraits (49) Voir plus Ajouter une citation
Parce que, au fond de notre inconscient, vivent des fantômes.
C'est eux qui ont peur de la vie. De l'inconnu. De l'avenir.
Notre inconscient n'est pas une dimension passive de notre psyché. Une sorte de lieu de stockage où seraient rangés les résidus sans importance de notre existence.
Au contraire. (p. 138)
Commenter  J’apprécie          30
- C'est l'esprit qui crée la réalité. La réalité que vous observez est la manifestation de l'âme, une projection. Elle utilise le corps, le cerveau comme un projecteur de réalité.
[...] Les individus biologiques mortels que nous sommes ne seraient que les simples projections matérielles et éphémères d'une conscience fondamentale non locale capable d'exercer, dans la situation actuelle, une influence sur la matière. Comme si nos corps, et l'ensemble de la réalité matérielle, étaient juste des images projetées sur un écran et, dans le cas présent, la conscience non locale le projecteur. Ce qui dès lors donne vie et anime les corps, comme l'ensemble de la réalité matérielle, ne se trouve pas sur l'écran - dans la matière -, mais dans le projecteur : la conscience fondamentale. C'est fou. Pourtant, il y a plus de deux millénaires déjà, Platon avait émis une idée similaire dans son allégorie de la caverne.
Commenter  J’apprécie          70
Aussi, que la mort surgisse au terme d'une longue existence, ou subitement lors d'un accident ou d'une maladie dans la fleur de l'âge, ce moment n'est pas le choix de la personnalité mais toujours celui de l'âme. Ram Dass s'explique : "L'âme a son agenda propre en prenant naissance en tant qu'être humain. Elle a un certain travail à faire et à terminer sur le plan terrestre. Elle utilise le corps et la personnalité pour effectuer ce travail et, lorsque le travail est terminé, elle quitte ce plan. Les êtres les plus sages que j'ai pu rencontrer m'ont tous assuré qu'une âme ne quitte le plan physique ni un instant trop tôt ni un instant trop tard. Maintenant, pour nous sur terre, qui nous identifions si fortement à notre corps et à notre personnalité, à notre identité, c'est difficile à comprendre. Parce que nous n'écoutons généralement pas assez profondément à l'intérieur de nous-mêmes, nous considérons la longévité de notre vie comme un acquis. Nous avons tendance à considérer le plan terrestre comme l'alpha et l'oméga, nous voulons donc qu'il dure le plus longtemps possible. Cependant, une fois que l'on commence à regarder la vie du point de vue de l'âme, l'image est tout à fait différente."
Commenter  J’apprécie          53
L'intuition, c'est un peu comme les étoiles en plein jour. Elles sont là en permanence, mais demeurent invisibles à cause de la lumière du soleil qui masque leur rayonnement. La lumière subtile de notre intuition est masquée par l'éclat aveuglant du fonctionnement écrasant de notre cerveau-mental. Parvient-on à mettre notre cerveau en sommeil ou à l'éduquer qu'apparaît alors le ciel étoilé du monde de l'intuition, la dimension non locale du réel.
Commenter  J’apprécie          80
Nous courons sans comprendre vers la mort, tels des somnambules, et nous sommes surpris que cela soit angoissant. Alors nous meublons nos journées de plaisirs éphémères pour supporter cette déconnexion d'avec notre part spirituelle. Cette désunion conduit à ce que l'on éprouve avec impuissance le sentiment que quelque chose essentiel, mais d'inaccessible, manque à notre existence. Ce soleil éteint. Notre âme oubliée.
Commenter  J’apprécie          40

Videos de Stéphane Allix (38) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Stéphane Allix
Stéphane Allix - la mort n'existe pas
autres livres classés : spiritualitéVoir plus
Les plus populaires : Non-fiction Voir plus


Lecteurs (343) Voir plus



Quiz Voir plus

Jésus qui est-il ?

Jésus était-il vraiment Juif ?

Oui
Non
Plutôt Zen
Catholique

10 questions
1808 lecteurs ont répondu
Thèmes : christianisme , religion , bibleCréer un quiz sur ce livre

{* *} .._..