AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2266125575
Éditeur : Pocket (06/02/2003)

Note moyenne : 3.56/5 (sur 47 notes)
Résumé :
Charlotte, son mari et leurs trois enfants mènent une vie brillante et confortable à Strasbourg. Charlotte n'a jamais travaillé. Et voici que son père, maire d'une petite commune dans le Haut-Rhin et fabricant de jouets en bois, meurt brutalement.

Et si Charlotte, pour perpétuer l’œuvre paternelle, se présentait aux élections ?

À la mairie, l'adversaire de Charlotte est l'homme qui l'a aimée vingt ans plus tôt. Menaces, calomnies, chan... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (8) Voir plus Ajouter une critique
sevm57
  01 novembre 2015
J'ai lu et relu la série L'esprit de famille de Janine Boissard pendant mon adolescence, et je garde pour cet auteur beaucoup de tendresse et d'admiration à ce titre. Pourtant, curieusement, je n'avais pas lu grand chose d'elle depuis. Alors en voyant qu'elle était présente au Livre sur la place à Nancy, j'ai cherché dans sa bibliographie plus récente quel livre je pourrais lui acheter et lui faire dédicacer, et je suis tombée sur Charlotte et Millie.
Malgré ce titre complètement bateau et vraiment peu inspiré, l'histoire avait en effet tout pour me plaire. C'est évidemment une belle histoire d'amour et de famille comme sait les écrire Janine Boissard, mais avec en plus une touche de politique puisque l'héroïne, Charlotte, se présente aux élections municipales suite au décès de son père qui était maire d'un petit village en Alsace.
Le roman est plutôt réussi et les personnages sont attachants. Je l'ai lu rapidement et avec plaisir.
Millie la Furette m'a beaucoup fait penser à Cécile, la Poison de l'Esprit de famille, et j'ai trouvé de nombreuses autres similitudes entre les 2 romans. Cette petite séquence nostalgie m'a donc fait passer un excellent moment, et je trouve dommage que ce sympathique roman n'ait pas fait l'objet d'une adaptation télévisuelle (à moins que je ne l'aie ratée).
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          220
Binchy
  09 février 2020
Charlotte et Millie - Janine Boissard - Best-Sellers Robert Laffont - 2001 :
Charlotte, son mari et leurs trois enfants mènent une vie brillante et confortable à Strasbourg. Charlotte n'a jamais travaillé. Et voici que son père, maire d'une petite commune dans le Haut-Rhin, fabricant de jouets en bois pour les tout-petits, «marchand de racines» comme il dit, meurt brutalement.
Charlotte comprend que si elle n'agit pas, toute l'oeuvre de celui-ci sera détruite, sa maison d'enfance vendue. Elle ne peut laisser faire ça.
Et si elle se présentait aux élections ?
Sa famille se coupe en deux. A ses côtés, son fils, et surtout Millie, sa benjamine, formidable Zazie alsacienne qui n'a ni froid aux yeux ni la langue dans sa poche. Farouchement opposés à sa décision, son mari et leur fille aînée.
A la mairie, l'adversaire de Charlotte est l'homme qui l'a aimée vingt ans plus tôt. Menaces, calomnies, chantage, il ne recule devant rien. Pour l'honneur de son père, pour l'amour de son village, mais aussi pour elle-même - qui a retrouvé avec bonheur ses racines -, Charlotte va apprendre à se battre.
Heureusement que Millie est là.
Janine Boissard est une femme de lettres française.
Née dans une famille bourgeoise, elle est la petite-fille de l'homme politique Adéodat Boissard (1870-1938). Très jeune, elle a choisi de se consacrer à l'écriture. En 1959, elle publie chez René Julliard son premier roman, "Driss", qui connaît le succès. Ce livre est signé, comme les trois suivants (en 1960, 1962 et 1969) chez le même éditeur, de son nom d'épouse: Janine Oriano.
Toujours sous le nom d'Oriano, elle se lance dans le roman noir. Elle est ainsi la première femme à entrer dans la fameuse "Série Noire" avec "B comme Baptiste" (1971). C'est avec son troisième roman policier que Janine Oriano connaît son premier grand succès d'écrivain, "O.K , Léon ! " publié en 1972, adapté au cinéma sous le titre "O.K Patron !" En 1975, on lui demande d'écrire une série policière pour la télévision, "Miss" (jouée par Danielle Darrieux), série tournée en 1977 et dont un roman du même titre est publié en 1978 chez Fayard.
Elle signe 9 romans sous son nom d'épouse, période pendant laquelle elle fait tout de même quatre enfants. Et elle reprend son nom de jeune fille pour signer son oeuvre littéraire à venir.
C'est donc Janine Boissard qui signe le premier tome d'une saga qui va être son premier grand, énorme succès de romancière, vaste succès populaire qui touche toutes les tranches d'âge : "L'esprit de famille", (6 volumes entre 1977 et 1984). L'évolution de la société, les chambardements dans la famille, les problèmes de couple, ceux de l'adolescence, ceux de la femme moderne face au monde du travail sont ses thèmes favoris.
Janine Boissard se voit confier l'adaptation ainsi que les dialogues de la saga pour la télévision qui rencontre un énorme succès.
En 1996, elle publie "Une femme en blanc" (Robert Laffont), un formidable succès en librairie, lauréat du prix Jackie Bouquin 1996, traduit en Allemagne et en Italie ; sans oublier la série télévisée en six épisodes, diffusée en 1997 sur France 2, avec Sandrine Bonnaire.
Également scénariste, adaptatrice, dialoguiste pour la télévision, Janine Boissard signe plusieurs scénarios, adaptations de ses romans dont l'autre série célèbre "Belle grand-mère", "Recherche grand-mère, désespérément", "Marie-Tempête" etc.
Elle a publié plus de quarante livres dont une autobiographie "Vous verrez... vous m'aimerez" (Plon, 1987).
Janine Boissard a été décorée des Palmes Académiques pour son action auprès de la jeunesse.

Que j'aime lire les ouvrages de Janine Boissard et depuis si longtemps. J'ai eu la chance de la rencontrer très souvent sur le Salon du Livre de Paris Porte de Versailles. le roman présenté ci-dessus, je l'ai lu en 2001, à sa sortie et que je l'ai aimé. C'est pour cela que je me permets de vous en reparler aujourd'hui sur ce blog qui bien évidemment n'existait pas encore en 2001. Un livre A LIRE si ce n'est déjà fait bien évidemment. Il existe en version poche.

Lien : http://binchy.canalblog.com/..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Angeliky
  11 septembre 2015
Très beau livre ! Ce livre est une leçon de courage et d'espoir... L'histoire est agrémentée de multiples rebondissements drôles et moins drôles. On s'attache à Charlotte qui se bat avec courage et tenacité pour arriver à son objectif... Ce livre aurait mérité une suite car on reste avec quelques interrogations en lisant les trois dernières pages...
Commenter  J’apprécie          120
Wilena
  22 mai 2016
Un très bon livre de Janine Boissard, où les regards de la mère et de la fille s'entrecroisent. Une femme dans la quarantaine, mère au foyer, avec un mari ingénieur et trois beaux enfants, se sent vide à l'intérieur alors qu'elle a "tout pour être heureuse". Un événement tragique va la secouer et lui faire ce déclic que tant de gens souhaitent et espèrent en secret...
L'auteur nous entraîne avec ses deux narratrices dans leurs aventures drôles, tristes mais profondément humaines. Un très beau style qui sert un récit sans temps mort, où chaque page contient sa dose de surprise et de rebondissements !
Un livre qui fait du bien !
Commenter  J’apprécie          10
pops74
  16 juillet 2012
l s'agit d'une histoire de famille : Charlotte est mère au foyer de trois enfants. Son père, Joseph est maire d'un petit village d'Alsace. Mais celui-ci meurt brutalement. Charlotte trouve alors un sens à sa vie en se présentant aux élections. Bien sur les coups bas personnels et publics se multiplient.

Ce n'est pas un roman de tout repos, loin de là ! le suspens, la peur, la trahison, l'émotion, les secrets, l'amour, l'amitié, les déchirements et les retrouvailles tout y est. Et vous pouvez en être sûr, malgré les nombreuses lectures, je ne peux m'empêcher de verser ma larme dans les moments fatidiques ! le titre, c'est parce que c'est un roman à 2 voix, Charlotte, la mère, et Emilie alias Millie ou la Furette, sa fille cadette de 12 ans.
Janine Boissard m'a accompagné dans mon adolescence, avec ses héroïnes, femme de marin, infirmière, mère de famille, ou grand-mère. Ce n'est peut-être pas des grands livres, pas des classiques, pas des livres récompensés, il s'agit bel et bien de littérature « populaire ». Ce n'est pas un gros mot, je ne l'emploi pas ici comme un terme péjoratif comme c'est souvent l'usage pour critiquer les Janine Bourdin, Marc Lévy et autres Guillaume Musso. Peu importe l'auteur s'il nous permet de nous changer les idées, de nous évader, d'oublier les problèmes et donner envie de lire au plus grand nombre.
Lien : http://actualitte.com/blog/q..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Citations et extraits (13) Voir plus Ajouter une citation
sevm57sevm57   01 novembre 2015
le catholique et le protestant, tous deux à la retraite,financée par l'Etat, se partagent notre église Ste-Odile: une spécialité alsacienne où les huguenots sont légion. Et c'est ainsi qu'à St-Florentin, plutôt pauvre en commerces, nous avons, pour nourrir nos âmes, deux hommes de Dieu.
Commenter  J’apprécie          100
sevm57sevm57   31 octobre 2015
Ma mère avait changé. Elle n'était plus tout à fait pareille qu'avant. Moins comme une eau claire et sans rides qui vous fait du bien rien qu'à la regarder couler. Est-ce que c'était la mort de Gepe, parti sans avoir fini son espérance de vie qui nous l'avait changée ?
Commenter  J’apprécie          80
sevm57sevm57   30 octobre 2015
Je n'ai jamais su garder un secret. Un secret qu'on garde pour soi est un secret mort. Un secret qu'on s'apprête à partager est un trésor très excitant.
Commenter  J’apprécie          120
sevm57sevm57   01 novembre 2015
Le regard de mon amie se détache du cercueil et parcourt l'assemblée.
-Celui qui se trouve là n'avait qu'une seule faiblesse, , reprend-elle d'une voix à présent résolue. Il faisait confiance. Il ne se croyait pas d'ennemis. Sans doute ignorait-il que la Bible, comme l'Evangile, est pleine d'histoires de confiance trahie.
Commenter  J’apprécie          40
WilenaWilena   22 mai 2016
Une rumeur est un petit vent de rien du tout qui, de messe basse en messe basse, se transforme en tempête.
Commenter  J’apprécie          110
Videos de Janine Boissard (31) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Janine Boissard
Janine Boissard était présente au salon le Livre sur la Place de Nancy. A cette occasion, l'auteur de "Dis, t'en souviendras-tu ?" nous parle de ses références littéraires, du rôle de l'écrivain et de ses lecteurs. En savoir plus sur le livre : https://bit.ly/2qG6Qih
autres livres classés : racinesVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox