AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9782280465281
464 pages
Harlequin (06/10/2021)
3.82/5   128 notes
Résumé :
En Écosse, les fantômes ne sont pas les seuls à hanter les cœurs.

Trop c’est trop ! Robyn Ferguson n’est pas du genre rancunier mais là, ça va trop loin. Comme si ça ne suffisait pas que les Burns volent l’organisation des festivités de Noël que sa famille gère depuis des décennies, voilà que ces aristocrates hautains les accusent d’avoir dérobé de précieuses lettres dans leur château ! Envisager que les Ferguson, qui alimentent toute la ville de Wi... >Voir plus
Critiques, Analyses et Avis (70) Voir plus Ajouter une critique
3,82

sur 128 notes

florencem
  15 octobre 2021
Toujours dans ma période romances de Noël, après F*** Eve, mon père Noël s'appelle Adam, j'ai enchaîné avec Rendez-moi Noël ! de Juliette Bonte. On ne change pas de pays, juste de région, et nous voilà en Écosse, où les traditions de Noël sont une histoire de famille. Et on ne rigole pas avec ce genre de choses dans les Highlands ! Alors quand les Ferguson et les Burns lancent les hostilités, c'est toute la petite ville de Wick qui se retrouve prise entre deux feux.
J'avoue que j'ai eu un peu de mal au début avec Rendez-moi Noël ! Je pensais lire une romance de Noël plutôt drôle, où la guerre entre les deux familles serait tournée en dérision, mais il y a très vite une ambiance plutôt lourde et négative qui se met en place. de quoi étouffer l'esprit de Noël et la douceur que j'aime dans ce genre de lecture. Bien que l'intrigue autour du vol nous plonge dans un mystère et une enquête qui donne du peps à l'histoire, je n'étais pas du tout convaincue. Si le côté frigide des Burns s'explique, les Ferguson se montrent... trop... dans tout. On monte au créneau, on se houspille, on invective l'autre... Oui, il y a de la maladresse de la part des Burns, mais non, autant de véhémence, cachée derrière des traditions, de la part des Ferguson... c'était trop pour moi. Mise à part Robyn, notre héroïne, le clan des chocolatiers de Wick devient assez antipathique. J'étais donc loin de la romance de Noël un peu cocooning que j'espérais, d'autant plus que la romance met assez de temps à se mettre en place.
Pas réellement transportée donc. Et puis, à un moment donné, les choses changent doucement. Les deux aînés de la dernière génération des deux familles décident de trouver des compromis, et Robyn et Walter unissent même leurs forces pour trouver qui a bien pu voler les Burns. Une accalmie qui fait soudainement toute la différence, à mon plus grand soulagement. Il y a toujours quelques petites bisbilles, mais l'ambiance se détend et j'ai été plus apte à me laisser porter par l'histoire. Il n'y a pas la féerie de Noël mais plus un travail sur la famille et les relations que l'on peut entretenir au sein d'un même clan. Toujours en mettant en parallèle les Burns et les Ferguson, on voit combien au sein des familles, les traditions peuvent être bénéfiques ou au contraire créer une distance. Et ce côté-là est très intéressant comme toute la psychologie de Walter qui est pour moi le personnage le plus complexe de Rendez-moi Noël ! Les non-dits, le manque de communication, le fait de ne pas extérioriser ses émotions... tout cela, surtout à un très jeune âge marque énormément. Et à côté de Walter, nous avons Robyn : pétillante, bavarde, la main sur le coeur, qui n'hésite pas à s'exprimer. Loin d'être exubérante, elle crée pourtant un contraste saisissant vis-à-vis de notre héros.
Et si l'ambiance de Noël n'a pas su me charmer, la romance, elle, avait quelque chose de magique. On est face à un apprivoisement pour moi, en douceur, avec compréhension et amour. Robyn n'évolue pas mais elle n'en a pas besoin en fin de compte. Walter lui s'ouvre petit à petit, laisse tomber le masque pour ensuite se cacher derrière sa carapace. Mais il fait un effort, il prend conscience de certaines choses. Et je trouve que la relation a cette touche solaire et bienveillante qui est juste parfaite.
Une romance qui a donc su me charmer petit à petit laissant la part belle à la psychologie et aux traditions. Cela change, ce n'est pas plus mal au final sans compter que l'Ecosse est clairement un lieu qu'on a envie de visiter après cette lecture.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          435
LightandSmell
  23 décembre 2021
Après l'excellent Tu fais quoi pour Noël ? Je t'évite ! qui est l'une de mes romances préférées, j'étais impatiente de retrouver Juliette Bonte. Et je dois dire que si j'ai préféré la première parce que je suis une inconditionnelle des romances enemies to lovers, Rendez-moi Noël ! m'a fait passer un très bon moment de lecture entre amour, famille, traditions et enquête.
Dès le début, j'ai retrouvé ce qui me plaît dans la plume de l'autrice, un mélange de légèreté et d'humour qui rend la lecture aussi fluide que plaisante. On ne tourne pas les pages d'un Juliette Bonte, on les dévore comme on se plongerait dans un ballotin de chocolat, c'est-à-dire avec avidité et gourmandise ! Et de gourmandise, il en est question puisque l'autrice nous plonge dans la vie du clan Ferguson qui tient une chocolaterie depuis des générations. En plus de leur amour du chocolat, les femmes Ferguson ont une autre passion, les festivités de Noël du village qu'elles organisent toujours avec entrain, chaleur et bonne humeur. Enfin, jusqu'à ce que la grande famille du coin, les Burns, ne décide de leur voler la vedette en les mettant devant le fait accompli : cette année, ils seront aux commandes !
De là à dire que la guerre entre les Burns et les Ferguson est déclarée, il n'y a qu'un pas, que tous franchissent dans l'hostilité et la mauvaise foi. La tension monte d'un cran quand des lettres de grande valeur sont volées au château des Burns et que quelqu'un dénonce les Ferguson… Impliquée bien malgré elle et ceci à différents niveaux, Robyn Ferguson décide de mener l'enquête aux côtés de l'aîné des Burns, Walter. Si la première est enjouée, positive, chaleureuse et dynamique, le second se révèle taiseux, autoritaire, méfiant et froid. Mais qui a dit qu'ensemble, le feu et la glace ne pouvaient pas faire des merveilles ou, avec un peu de chance, des miracles… de Noël ?
J'aurais apprécié de voir un peu plus souvent Walter et de suivre de plus près ses pensées. En effet, la narration ne se faisant que du point de vu de Robyn, il reste finalement assez en retrait. Pour autant, l'autrice a su rendre son personnage intrigant et touchant, car l'on devine qu'il n'est pas devenu aussi rationnel et froid sans raison. À cet égard, j'ai été touchée par son passé et ses fêlures que l'on découvre en cours de lecture, d'autant que je me suis reconnue dans certains de ses traits de personnalité comme la difficulté à se sentir à l'aise avec les autres. Mais j'ai surtout apprécié de le voir évoluer auprès de Robyn qui est son total opposé et qui va réussir, petit à petit, à briser cette carapace qui le fait se tenir à distance des autres, et même des membres de sa propre famille.
Si vous en quête d'une romance de Noël pure, je ne suis pas certaine que Rendez-moi Noël vous convienne tout à fait, la romance étant ici présente sans être au coeur du récit, même s'il y a quelques scènes qui devraient faire battre votre coeur, et un passage le faire fondre. Pour ma part, cela ne m'a pas dérangée, bien au contraire, ayant adoré toute la partie enquête qui introduit pas mal de mystère et de suspense. Je dois d'ailleurs bien vous avouer que je n'avais pas deviné le fin mot de l'histoire ! Cette enquête, pour retrouver des lettres d'une grande valeur, sera l'occasion d'un rapprochement entre Robyn et Wlater, mais aussi de nous plonger corps et âme dans la vie du clan Ferguson. Et quel clan ! le moins que l'on puisse dire, c'est que les femmes Ferguson ont de la personnalité et de la suite dans les idées.
J'ai adoré l'exubérance de ces femmes, mais aussi la manière dont elles vivent leur côté passionné de manière décomplexée. Ce sont des femmes de caractère et elles n'ont pas peur de le montrer, bien que cela puisse parfois être excessif. Ainsi, la tante de Robyn a fini par m'agacer par son côté un peu trop emporté, un caractère heureusement contrebalancé par celui bien plus calme et tempéré de sa femme Kate. Appréciant les romances dans lesquelles l'entourage familial tient une certaine place, j'ai été ravie de découvrir de l'intérieur les liens forts, et parfois tumultueux, entre les membres de cette famille qu'on a très envie d'intégrer. Avec les Ferguson, on est certain de ne pas s'ennuyer !
Une romance qui prend son temps pour se développer, une enquête non dénuée de suspense, des liens familiaux parfaitement développés et exposés… le roman propose un mélange atypique qui fonctionne bien, d'autant qu'il est enrobé d'une bonne dose de traditions, qu'elles soient familiales ou de Noël. Au fil des pages, on découvre ainsi les traditions particulières des Ferguson avec, notamment, leur rituel autour de la fête de Yule. Mais l'autrice va plus loin en proposant une réelle réflexion sur l'esprit de Noël et elle le fait avec humour et intelligence à travers le conflit opposant deux clans, l'un défendant la tradition, l'autre la modernité.
Au début, j'ai été estomaquée du culot des Burns : ceux-ci restent en retrait de la vie du village, mais décident d'un coup d'organiser le plus grand événement de l'année sans en discuter avec les personnes qui s'en sont toujours occupées. Puis de fil en aiguille, j'ai fini par m'interroger sur la manière dont les Ferguson se sont approprié Noël comme si cette fête leur appartenait, et qu'elle ne valait que si elle était organisée par eux, selon leurs propres traditions… Ce différend entre les deux clans m'a rappelé, dans une certaine manière, celui que de nombreuses familles peuvent connaître, Noël ayant cette incroyable faculté à autant fédérer que diviser. C'est peut-être la raison pour laquelle j'ai été touchée par le message véhiculé par cette histoire sur le vrai esprit de Noël, mais aussi sur la dangerosité de se laisser tromper par les apparences, et enfermer par des traditions qui finissent pas créer un fossé quand elles étaient destinées à rassembler.
En conclusion, pas tout à fait romance de Noël, pas tout à fait cosy mystery, Rendez-moi Noël est bien mieux que cela, c'est du Juliette Bonte ! Un mélange d'humour, d'exubérance, d'originalité, et de beaux moments rendus magiques par une autrice qui a l'art et la manière de créer des personnages forts que l'on prend plaisir à côtoyer, et qu'on a toujours un mal fou à quitter… Alors si vous avez envie de vous plonger en pleine ambiance de Noël en même temps que dans une guerre des clans sous fond de chocolat, de lettres volées, de traditions, d'amitié et d'amour, ce roman est fait pour vous.
Lien : https://lightandsmell.wordpr..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          210
Saiwhisper
  20 novembre 2021
Juliette Bonte est l'une de mes autrices favorites. Généralement, elle réussit toujours à m'embarquer dans ses écrits, notamment grâce à ses personnages remplis de nuances et de failles ! Comme je l'ai découverte grâce à sa romance hivernale « Tu fais quoi pour Noël ? Je t'évite ! », j'étais curieuse de la voir de nouveau s'atteler à cet exercice. Or, j'ai vite été perturbée : l'ambiance proposée change radicalement des histoires de Noël que je savoure d'habitude. Exit l'humour ou les situations insolites ! de plus, il y a une petite atmosphère écossaise, avec des traditions ou du langage propres à ce pays. N'étant pas très friande de ce genre de choses (cela me donne l'impression de lire de la romance historique, un genre avec lequel je n'ai pas d'atomes crochus…), il m'a fallu un temps d'adaptation. Une fois le premier tiers de l'ouvrage passé, je n'ai plus voulu décrocher ! Alors, oui, j'ai trouvé le début long et je n'étais pas très conquise par certaines choses… Néanmoins, j'ai bien fait de me faire un peu violence, car je me suis finalement régalée ! C'était vraiment très sympathique.
Outre sa plume entraînante et fluide, l'autrice a réussi à m'embarquer avec deux bons ingrédients : un binôme entretenant une relation conflictuelle ainsi qu'une enquête ! Honnêtement, ce fut une grosse surprise de ce point de vue ! Pour une fois, on n'est pas sur une traditionnelle idylle, un peu guimauve, avec deux âmes écorchées ou sur la pente de la résilience réapprenant à vivre, grâce à l'amour et à la famille… À la place, on a plutôt un polar – romance de Noël. Un mélange surprenant, mais bien dosé ! Attention, on ne va pas non plus proposer un crime ou une affaire morbide pour autant. Seul un larcin a été commis… Aux côtés de Walter, un homme peu habitué aux codes sociaux, Robyn va enquêter afin de dédouaner sa famille de toute accusation. Y parviendra-t-elle alors que les deux familles en guerre sont prêtes à s'étriper ?
L'affaire avance progressivement. Honnêtement, même si le dénouement m'a plus ou moins surprise, le suspense est bien maîtrisé ! Disons que je n'avais pas cherché le coupable cependant, je me doutais que le/la responsable était de « ce côté »… Certes, l'enquête aurait pu être plus rapide toutefois, Juliette Bonte prend le temps de développer la thématique de Noël (avec toutes les festivités et activités liées à la fête !), la psychologie de ses personnages ainsi que le développement de la relation du binôme. Par ailleurs, j'ai aimé le fait que la romance soit en fil rouge et qu'elle se concrétise sur le tard. C'est plus crédible qu'une simple attraction ! Walter et Robyn prennent réellement le temps d'apprendre à se connaître et d'accepter leur attirance. le tout se fait dans la douceur, la bienveillance, l'acceptation de la différence et la complémentarité. En outre, l'idylle reste très chaste. Si vous cherchez une scène charnelle, passez votre chemin ! Seuls quelques rapprochements ainsi que deux/trois baisers vous attendent. Ce n'est pas plus mal : ce livre peut être lu de tous ! Aussi bien des adultes que des grands ados…
Ce ne sera pas mon roman favori de Juliette Bonte néanmoins, il a parfaitement su me distraire et m'étonner ! de plus, il change des histoires hivernales classiques, que ce soit par son mélange de genres, son personnage masculin et son lieu. Ce fut un bon moment de lecture qui me conforte dans l'idée que cette autrice sait se renouveler et me charmer quelle que soit sa publication !
Lien : https://lespagesquitournent...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          182
Solysbooks
  11 octobre 2021
Je l'avoue, après avoir refermé "Rendez-moi Noël" de Juliette Bonte, je ne savais pas si je pouvais qualifier ce roman de romance de Noël et je ne suis toujours pas convaincue... en revanche, j'ai passé un bon moment de lecture parce que justement, il est original, bien écrit et à part... mais je vais m'expliquer, hein?
Bien sûr, il y a une "romance" et celle-ci est un slow burn (en bon français ^^ ) ou si vous préférez, l'histoire d'amour va mettre son temps à se dessiner. Je ne savais pas vers qui l'héroïne allait aller au départ et il m'a fallu un temps certain pour comprendre. En fait, l'histoire est davantage centrée sur la rivalité entre deux familles que tout sépare : il y a les aristocrates du village, les Burns, qui possèdent le château ancestral et dont les enfants, devenus grands, ne vivent plus avec eux depuis longtemps et une famille très soudée, les Ferguson, qui possèdent la chocolaterie du village et qui règnent sur les festivités de Noël depuis des années jusqu'à ce qu'un jour tout change puisque les Burns, (nos châtelains) décident de se charger de ces fêtes eux-mêmes puisqu'ils ont obtenu l'approbation des autorités du coin. Autant vous dire que le clan Ferguson, la famille de notre héroïne Robyn, le prend très très mal car non seulement ils n'ont pas été avertis, ils sont mis devant le fait accompli mais en plus, ce qu'ils proposent est en total opposition de ce qu'ils font habituellement : ils ont donc l'impression d'avoir été volés de leurs traditions (et croyez bien qu'en ces terres où la culture règne en maître depuis des décennies voire des siècles, c'est pire que tout) mais quand ils sont à leur tour accusés d'un vol important qui a eu lieu au château, attendez-vous à une histoire qui va alors soit les rapprocher, soit les faire s'affronter dans une bataille "sanglante". Mais c'est la période de Noël, hein? l'ambiance n'est pas la même et même si le climat est glacial dans ces terres du nord de l'Ecosse, elle peut ouvrir les yeux et réchauffer les coeurs...
Ne vous attendez donc pas à une romance de Noël classique mais à un joli roman où la culture, les traditions, le mystère, les valeurs vous emmèneront dans un petit village écossais où l'on aimerait bien, à son tour, aller découvrir ses habitants et ses traditions.
Mon avis : Je l'avoue, la première chose qui m'a attirée, c'est le résumé : je m'attendais à une histoire de fantômes et bien, même si nous sommes en Ecosse et que l'ambiance y est évidemment particulière, ce n'est pas ce que je m'étais imaginée (évidemment, je ne vous dirais rien : sachez simplement que les fantômes peuvent être de tous genres ^^ ) Autre point positif, la couverture que je trouve très réussie car elle fait très ambiance de Noël, n'est-ce pas?
J'aime aussi ce que fait Juliette Bonte donc, j'avoue que je ne prenais pas vraiment de risques et je n'ai pas été déçue : elle a une plume à part et cette histoire le prouve encore.
Nous sommes face à une rivalité entre deux familles, les Burns, nos châtelains qui vivent isolés dans leur château ancestral, ne se mêlant pas à la "populace" (excepté Stew, le dernier qui est l'ami d'enfance de Robyn mais là encore, qui a changé depuis qu'il a dû être envoyé au pensionnat comme tout "noble" qui se respecte) et les Ferguson, une famille éclectique, au sang chaud, bouillonnante et unie comme les doigts de la main malgré leurs caractères à tous que l'on peut qualifier d'explosifs : bref, on ne s'ennuie jamais avec eux tandis que les Burns semblent fermés sur eux-mêmes et vivent tous loin les uns des autres. Pourtant, lorsque commence notre histoire, les trois enfants Burns ont été rappelés au château (ce sont des adultes) et tous les habitants du village sont invités (évidemment, vous imaginez bien que cela suscite de nombreuses interrogations) à une fête où une annonce sera faite. Stew ne semble pas savoir ce qu'il en retourne quand il revient au village et est évidemment mal à l'aise que sa famille ait "volé" ce qu'organisent les Ferguson depuis des générations. Mais il va se passer un autre événement inattendu lors de cette fameuse soirée : le vol de lettres historiques qu'ils possèdent depuis très longtemps et ô surprise, c'est l'aîné de la famille "Walter" qui se charge de l'enquête. Or, celui-ci est un homme à première vue coincé, froid, hautain et tout le contraire de ce qu'est Robyn. Mais mais mais... il ne faut jamais s'arrêter aux apparences et ces deux-là vont être amenés à se côtoyer et à ouvrir les yeux aussi bien sur leurs certitudes que sur leurs familles, leur histoire et sur eux-mêmes. Ils ont un but commun : sauver l'esprit de Noël, la fête de Noël et retrouver ses fameuses lettres qui sont importantes pour tant de personnes.. mais au fait pourquoi sont-elles aussi vitales ces fameuses lettres? eh bien vous le saurez en lisant ce très bon roman de Juliette Bonte.
J'ai beaucoup aimé le personnage de Robyn : c'est une jeune femme lumineuse, qui a les traditions familiales viscéralement ancrées en elle et qui est ouvertes sur les autres. Elle a le coeur sur la main et fait partie d'une famille qui est à la fois fofolle et soudée : j'ai adoré leurs interactions, leur conception de la vie et le respect de leur culture et histoire (j'ai vraiment aimé le passage de la célébration de Yule) La grand-mère est à mourir de rire et c'est vraiment une famille à part et gare à ceux qui osent s'en prendre à elle. Pourtant, bien que tout semble être contre eux, Robyn a une part de sagesse en elle car c'est elle qui va essayer d'apaiser les tensions entre les deux familles et elle saura voir au delà des apparences et réalisera que Walter n'est pas seulement qu'un pétoncle prétentieux. C'est vraiment un personnage attachant qui est aimé de tous et tout le village et l'on comprend pourquoi : elle saura abattre les barrières pour apporter la paix nécessaires en cette périodes de Noël.
Walter, lui, est un homme à part : c'est déjà l'aîné de cette famille qui est prisonnière de ses apparences et de son passé : il a subi une perte très tôt qui l'a profondément marqué et changé et depuis, il semble fermé sur lui-même, ne laissant plus personne entrer dans sa vie et encore moins s'approcher de son coeur. Il n'est pas aidé avec la famille qu'il a et quand arrive ce vol de lettres alors qu'il rentrait juste après des années d'absence, rien ne semble aller et lui, le maniaque du contrôle, semble voir tout s'effondrer devant lui sans qu'il puisse faire quelque chose. Mais au milieu de cette obscurité, il y a un petit farfadet qui va progressivement le tirer vers la lumière, lui montrer ce qu'est une famille, ce qu'est la vraie signification de Noël et le ramener à la vie, tout simplement. C'est un être très complexe et j'aurais aimé encore une centaine de pages pour le comprendre davantage et le voir encore plus évoluer même si la fin est prometteuse le concernant.
Outre ces deux héros ô combien différents et qui répondent à l'adage "les contraires s'attirent", il y a des tas de personnages secondaires passionnants et qui font la richesse de ce roman : la famille de Robyn, je l'ai dit avec des membres si explosifs que l'on ne s'ennuie jamais un seul instant en leur compagnie mais comme la jeune femme, ils sauront accueillir "l'ennemi" au sein de leur foyer pour lui montrer ce que c'est la vie. Chez les Burns, j'aime beaucoup Stew et j'espère vraiment qu'il aura son histoire : j'ai presque été déçue qu'il ne soit pas le chéri de Robyn -ben oui, vous le savez, j'aime les histoires amis-amants surtout quand ils se sont perdus un peu de vue- car ils avaient une alchimie très intéressante tous les deux. La grand-mère ou la "reine-mère" de cette famille Lucy a un côté désuet et moderne en même temps : disons qu'on ne lui compte pas des histoires à elle. C'est un personnage intrigant et que j'aurais aimé encore plus développé.
Enfin, je dirais que le personnage secondaire principal, si je peux me permettre, c'est l'Ecosse, les Highlands et leurs traditions : il est évident que Juliette Bonte, soit connait bien cette région, soit a fait de nombreuses recherches et lui a donné une place prépondérante : je vous l'ai dit, la romance est quasi inexistante (un vrai slow burn) ou du moins passe au second plan mais l'ambiance de la magie de Noël et de cette période dans ce pays est une réussite totale et l'on aimerait avoir le pouvoir de se projeter là-bas afin de se trouver avec eux à cette époque. J'adorerais participer (moi qui n'aime ni le froid ni n'ai la fibre artistique) aux préparations culinaires et aux traditions familiales de Mabel et des siens, participer à l'élaboration de sa fête de Yule, l'écouter raconter l'histoire des femmes qui ont bâti leur famille... J'avais l'impression parfois d'être avec eux et là, je dis bravo à Juliette Bonte pour avoir réussi à faire passer cette ambiance si unique à travers ses mots.
Donc, si vous cherchez une romance classique de Noël, passez votre chemin car elle ne répond pas vraiment aux codes du genre même s'il y a bien une romance (il m'a aussi manqué un épilogue qui se déroulerait quelques années après) mais si vous avez envie de vous plonger dans l'ambiance, dans les traditions qui font de ce moment de l'année une époque à part et que vous avez vraiment envie d'en apprendre plus sur les coutumes de ce beau pays qu'est l'Ecosse, le tout servi par une écriture agréable et efficace, foncez car c'est sa richesse. Vous rajoutez une intrigue et vous avez un roman réussi. Je vous le conseille donc et je vous le dis, il n'a fait que renforcer mon envie d'aller en Ecosse, y compris à cette période de l'année.

Lien : http://solysbooks.blogspot.c..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Lornaric
  03 octobre 2021
L'histoire se déroule en Écosse, aye. Chaque année, les Ferguson, chocolatiers à Wick, se chargent des préparatifs des festivités de Noël, aye. Mais pas cette fois-ci ! Les Burns en ont décidé autrement. de ridicules et horribles décorations de Noël commencent à pleuvoir dans les rues de ce charmant village. Ces aristocrates ne paient rien pour attendre, aye !
Mais lors d'un repas, rassemblant les habitants du village, au château, des lettres d'une grande valeur sont dérobées. Walter Burns accuse Robyn Ferguson de ce vol. Outrée, elle décide de mener l'enquête, avant qu'une guerre n'éclate entre les deux clans, aye !
Une petite romance de Noël qui s'installe, tout en douceur, relevée par l'enquête menée par Robyn et Walter. Des secrets de famille, une bonne dose de folklore local, et un brin d'humour nous plongent dans l'ambiance festive de fin d'année. Un peu caricatural par moment, aye.
J'ai apprécié les "Ferguson", une famille soudée, chaleureuse et déjantée. Les traditions sont sacrées chez eux !
Robyn est un ange au caractère enjoué et optimiste. Walter, quant à lui est moins "pète-sec" qu'il n'y paraît.
Par contre, j'ai fait une overdose de "aye" (yes, oui). Un peu, ça va ... beaucoup, bonjour les dégâts ...
"Son inquiétude, perceptible, vient remuer des braises déjà ardentes. Aye, il faut absolument qu'on en parle, je sais bien Walter. Aye, je ne comprends pas plus que vous ce qui se passe, Walter, c'est absurde. Et, aye, Walter, ce fichu feu doit brûler plus vite, je suis bien d'accord !"
A lire au coin du feu avec un bon chocolat chaud pour "tremper" dans l'atmosphère, aye.
#RendezmoiNoël #NetGalleyFrance !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          180

Citations et extraits (31) Voir plus Ajouter une citation
EscapistEscapist   24 janvier 2023
La joie se trouve là où réside la simplicité. Quand on comprend ça, le monde devient un magnifique terrain de jeux, même pour les plus grands.
Commenter  J’apprécie          00
florencemflorencem   14 octobre 2021
- C’est revenu à la mode.
- Qui ? ABBA ?
- La coupe mulet.
- Tu plaisantes ?
Je réfute, amusée par sa stupéfaction.
- Une copine de Bonnie s’en est fait faire une après avoir vu des photos sur les réseaux sociaux, expliqué-je.
- Bon sang, Internet est un fléau…
Commenter  J’apprécie          70
LornaricLornaric   01 octobre 2021
Il est pâle comme une cuillère en porcelaine et aussi froid qu'un thé resté trop longtemps dans la tasse.
Commenter  J’apprécie          142
KimysmileKimysmile   16 octobre 2021
On aime se souvenir, Walter. Surtout des bonnes choses. C'est un peu comme ces soirs d'hiver qu'on passe au coin du feu : la chaleur détend d'abord les muscles, puis l'apaisement se propage à l'esprit. On ferme les yeux, on respire plus doucement et on laisse les sensations nous envahir. Un bon souvenir, c'est ça. C'est du réconfort.
Commenter  J’apprécie          30
KimysmileKimysmile   16 octobre 2021
De l'arbre, il est les racines et je suis les feuilles. L'un s'ancre au sol et l'autre recueille les rayons du soleil. Or, pour fonctionner correctement et s'épanouir, l'arbre aura toujours besoin des deux.
Commenter  J’apprécie          50

Video de Juliette Bonte (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Juliette Bonte
Promis, on reste amis - Juliette Bonte
autres livres classés : noëlVoir plus
Notre sélection Roman d'amour Voir plus





Quiz Voir plus

Les Amants de la Littérature

Grâce à Shakespeare, ils sont certainement les plus célèbres, les plus appréciés et les plus ancrés dans les mémoires depuis des siècles...

Hercule Poirot & Miss Marple
Pyrame & Thisbé
Roméo & Juliette
Sherlock Holmes & John Watson

10 questions
4776 lecteurs ont répondu
Thèmes : amants , amour , littératureCréer un quiz sur ce livre