AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2213635498
Éditeur : Fayard (04/11/2009)

Note moyenne : 4.14/5 (sur 7 notes)
Résumé :
Le XVe siècle est le temps de l’invention du monde. De Tamerlan à Magellan, depuis l’Asie centrale jusqu’à la capture de l’Amérique en 1492, s’accomplit une première mondialisation. Mais la geste de Christophe Colomb est tout sauf un événement fortuit: elle est précédée, et surtout rendue possible et pensable, par une dynamique globale et séculaire d’interconnexion des espaces, des temps et des savoirs du monde. Elle ne se laisse en rien circonscrire par ce que l’on... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacRakutenLeslibraires.frMomox
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
nathalie_MarketMarcel
  11 juin 2013
Un livre d'histoire qui nous fait sortir de nous-mêmes, un truc énorme et très intéressant, rédigé par une cinquantaine d'auteurs.
Ce que j'en retiens ? Dans le désordre :
Le siècle des nomades en Eurasie qui bouleversent tout le continent. Tamerlan et ses descendants sont les grands acteurs du temps. C'est aussi le siècle de l'Islam : de la Chine de Zheng He (navigateur explorateur musulman) à l'Inde, à l'Afrique.
La découverte de l'Amérique c'est aussi le détournement de l'Afrique, simple gros obstacle sur la route des Indes, qu'il s'agit de contourner le plus vite possible. L'Europe manque complètement le continent africain mais on apprend au passage que « sahel » signifie « rivage » : oui, au sud du Sahara, le Sahel est la seule voie est-ouest qui permet de traverser le continent, empruntée par tous les négociants.
Le livre est finalement très européen. C'est à la fois une limite quand on s'attend à une histoire du monde. Et une force : car il s'agit d'études englobant des groupes de pays, des ères culturelles, plus vastes que l'échelle nationale. Et plus intéressant : les acteurs européens sont insérés dans leur temps. Il n'est pas seulement question des « grandes découvertes » mais des navigateurs portugais s'aventurant dans un monde très bien balisé par des négociants musulmans, souvent de culture indienne, ou débarquant dans des cours sur la côte Est de l'Afrique où ils sont loin d'être « les premiers ». Fin de l'isolement magnifique même si quelquefois on aurait aimé en savoir plus sur les autres régions du monde.
L'anachronisme est un risque constant quand on est historien, chaque événement doit être replacé dans son contexte et interprété avec prudence.
À la fin il reste des interrogations historiographiques : des régions entières sont décimées par la peste à un point inimaginable et par la guerre (en Asie Centrale des pyramides de têtes coupées) mais la surface des terres défrichées ne recule pas, les investissements dans les villes continuent. Il s'agit donc de souligner la solidité paradoxale de la société médiévale. J'avoue que les questions de démographie sont passionnantes : où sont les régions les plus peuplées ? les villes les plus importantes ? Et les plus grands travaux d'urbanisme ? à Tenochtitlan, Jodhpur et Pékin.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Kyuss
  27 août 2015
L'un des meilleurs livre d'Histoire je pense, je rédige de mémoire car je l'ai lu il y a longtemps. J'ai préféré le deuxième tome (en poche) intitulé "Temps et Devenir du Monde", qui dépasse les frontières et nous explique les perceptions du monde, l'affranchissement des espaces, l'effet de la découverte du nouveaux monde pour les européens, les début de la cartographie. Un livre à lire.
Commenter  J’apprécie          80
Henri-l-oiseleur
  18 octobre 2015
Ce volume d'histoire globale invite le lecteur amateur à un voyage à la fois temporel, dans le XV°s entendu au sens large, et spatial, car il rassemble une série d'essais d'histoire politique, culturelle et sociale sur tous les lieux de la planète, de l'empire aztèque à la Chine ou aux Ottomans, sans oublier l'Afrique ou l'Islande. En termes littéraires (je ne suis pas historien pour juger du livre en spécialiste) c'est une très grande réussite et une fascination de chaque instant. Pour qui aime apprendre et est possédé de la curiosité de savoir, le bonheur sera total.
Commenter  J’apprécie          30
Citations et extraits (3) Ajouter une citation
Henri-l-oiseleurHenri-l-oiseleur   24 octobre 2015
Même s'il n'en subsiste aujourd'hui qu'une infime partie, la "Grande Encyclopédie de l'Ere Yongle" (Yongle Dadian), compilée au début du XV°s, appartient au patrimoine culturel de la civilisation chinoise. Cette somme, à vrai dire, et assez inclassable. Est-elle un "congshu", c'est-à-dire une "collection d'ouvrages" ? Ou bien un "leishu", un "ouvrage classé par matières", traduit en français, faute de mieux, par le terme "encyclopédie" ? Stricto sensu, elle n'est ni l'un ni l'autre - ou les deux à la fois - et la traduction par "Grande Encyclopédie" n'est qu'une convention. "Grande bibliothèque" irait tout aussi bien. En effet, les 7 à 8000 ouvrages qu'elle contient y ont été insérés dans leur intégralité(ce qui relève de la bibliothèque), mais par fragments, selon le sujet traité dans tel ou tel de leurs passages (ce qui ressemble à une encyclopédie). La méthode de classement retient l'attention par son originalité : le classement n'est pas par matières, comme il est d'usage dans les encyclopédies chinoises (administration, rituel etc), mais par mots, comme dans un dictionnaire. Bibliographiquement parlant, la "Grande Encyclopédie" procède donc de plusieurs genres à la fois.

p. 482
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Henri-l-oiseleurHenri-l-oiseleur   24 octobre 2015
L'épisode de la girafe est resté emblématique des expéditions maritimes, et en particulier des relations entre la Chine et l'Afrique. En effet, la girafe offerte à la Chine par le souverain du Bengale Sayf ud-din lui avait été au préalable été donnée en cadeau par des envoyés musulmans d'Afrique. L'événement eut un grand retentissement à Nankin, car la girafe fut prise pour une licorne, animal qui dans l'imaginaire chinois était le symbole par excellence du bon gouvernement. Les fonctionnaires envoyèrent des mémoires de félicitations à l'empereur, qui vient en personne à la porte du Palais pour recevoir ce cadeau extraordinaire et qui ordonna qu'on peigne l'animal et compose des poèmes célébrant ce bon augure. En 1415, des émissaires de Malindi (Kenya) firent à leur tour présent d'une girafe à Yongle. C'est pour raccompagner ces émissaires chez eux que fut lancée la cinquième expédition, la première à gagner l'Afrique. D'autres girafes furent offertes en 1419 par Aden, en 1433 par Tianfang (La Mecque) et en 1438 à nouveau apr le Bengale.

p. 426
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
nathalie_MarketMarcelnathalie_MarketMarcel   11 juin 2013
La nouvelle capitale de l’empire ottoman qu’est Istanbul à la fin du XVe siècle fourmille de dialectes et langues – arménien, grec populaire ou lettré, turc, langues slaves balkaniques, albanais – parlés par la population musulmane, chrétienne, et bientôt juive, avec l’arrivée des Sépharades chassés d’Espagne en 1492 et porteurs de leur dialecte judéo-latin. Mais à ces langages de la maison, de la rue, des minorités, se superpose dans les usages courtois et auliques l’utilisation combinée d’un turc osmanlï* en voie d’affinement littéraire rapide, d’un persan de cour qui l’influence et le double dans les registres poétiques et administratifs,e t de l’arabe coranique, sacralisé, qui les irrigue tous deux de son empreinte conceptuelle et stylistique.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
Videos de Patrick Boucheron (29) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Patrick Boucheron
Patrick Boucheron, invité de la Grande Table .
>Histoire, géographie, sciences auxiliaires de l'histoire>Histoire : généralités>Histoire générale du monde (357)
autres livres classés : histoire médiévaleVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacRakutenLeslibraires.frMomox





Quiz Voir plus

Le Moyen Age : quiz inutile

La première d'entre elles eut lieu au Moyen-Âge : il s'agit de pèlerinages armés en Terre sainte.

Les croisières
Les croisades

10 questions
166 lecteurs ont répondu
Thèmes : moyen-âge , humourCréer un quiz sur ce livre