AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9782702157480
336 pages
Calmann-Lévy (10/05/2017)
3.71/5   34 notes
Résumé :
En 1883, en Camargue, Noémie Valade, femme de lettres, se remarie avec Frédéric Marescot, propriétaire du mas du Castellar dont il a récemment hérité. Ancien communard endurci par le bagne, Frédéric se consacre avec passion à l'élevage des taureaux de sa manade. Noémie a ses blessures secrètes : jusqu'à sa mort, sa belle-mère l'a accusée d'avoir poussé son premier mari au désespoir et au suicide. Elle croit que ce remariage sera un nouveau départ, mais le temps des ... >Voir plus
Que lire après Le maître du CastellarVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (7) Voir plus Ajouter une critique
Le maître du Castellar m'a été offert par une amie début août, pour mon anniversaire. Cela m'a fait plaisir car j'aime beaucoup Françoise Bourdon et ses romans régionaux.
Malheureusement, celui ci ne fut pas tout à fait à la hauteur de mes espérances !
Dès les premières pages, Noémie Valade, femme de lettres, rencontre par hasard Frédéric Marescot, propriétaire du mas du Castellar dont il vient d'hériter. Et alors qu'ils se connaissent à peine, ils se marient. Ce qui est coutumier pour l'époque.
Nous sommes à la fin du 19ème siècle, Noémie est une femme en avance sur son temps car elle fait partie des femmes qui écrivent des feuilletons pour les journaux. Sous un pseudonyme, évidemment, mais ce "passe-temps" lui permet de gagner sa vie. Parallèlement à ça, la jeune femme est veuve, son mari avait des secrets bien enfouis, qu'elle cache...
Frédéric à un passé trouble lui aussi, qu'il ne lui dit pas avant de l'épouser. Et pourtant ce couple va devenir un duo solide.
J'ai aimé les personnages, tout deux sont des personnages forts et intéressants.
Découvrir les manades, les taureaux, tout ce qui s'y rapporte... m'ont plu car je ne connais pas tout ça. Par contre les passages sur les corridas m'ont un peu dérangé car je ne suis pas pour la mise à mort des taureaux.
L'histoire en elle même est intéressante mais j'ai rapidement décroché car c'est parfois un peu plat. Cela manque de rythme par instant.
En fait, certains passages sont captivants, il m'est arrivé d'avoir du mal à lâcher le roman pour aller travailler. Tandis que d'autres passages sont beaucoup plus faiblards et je m'ennuyais ! Ce qui donne un ensemble très moyen.
Il y a vraiment de très bonnes choses dans ce livre comme de moins bonnes, c'est pour ça que je mets seulement trois étoiles.
Ce n'est pas le meilleur de l'auteur mais dans l'ensemble, je l'ai lu avec plaisir :)


Commenter  J’apprécie          70
Comme toujours avec Françoise Bourdon, c'est un véritable plaisir de partir à la découverte d'une région. Et quelle belle région que la Camargue ! Un vrai régal pour oublier la météo maussade qui nous accompagne depuis plusieurs semaines.
J'ai beaucoup apprécié les nombreux événements réels expliqués au travers de la vie de Noémie et Frédéric car j'y ai appris beaucoup de choses, notamment au sujet de la corrida, des traditions provençales et de l'élevage de chevaux et de taureaux.
Les personnages principaux sont bien fouillés et je m'y suis facilement attachée, au point de regretter d'être arrivée à la fin du roman. J'aurais bien aimé suivre encore un peu la vie au mas de Castellar.
Commenter  J’apprécie          40
Ma fille m'a offert ce livre pour la fête des mères, choisi par elle pour sa couverture. Je ne connaissais Françoise Bourdon que de nom et j'ai fait une jolie découverte. Noémie rencontre Frédéric, propriétaire du mas du Castellar dont il vient d'hériter. Ils se marient rapidement. L'histoire se déroule à la fin du 19ème siècle, Noémie est déjà veuve, Frédéric a un passé douloureux, leur relation se construit dans les secrets.
J'ai aimé le style de l'auteur, j'ai apprécié les deux personnages principaux aussi.
J'ai pu découvrir un monde que je connaissais pas, l'élevage des taureaux en Camargue, les manades ...
L'histoire devient rapidement captivante, j'ai retrouvé par moments l'ambiance de certains romans de Daphné du Maurier que j'apprécie beaucoup.
Commenter  J’apprécie          10
Noémie, jeune veuve et femme de lettres, rencontre Frédéric propriétaire d'une manade et éleveur de taureaux. Ils de marient et nous allons les suivre de 1883 à 1916. Chacun avait sa part d'ombre qui se révélera au fil des pages. Nous découvrirons leurs passés et les relations compliquées avec la famille. Deux enfants vont naître de cette union et nous les verrons grandir et prendre leur envol. Cette saga située dans le sud où l'on croise Frédéric Mistral se lit facilement. Nous découvrons l'élevage des taureaux, la Camargue et la tauromachie (dont je ne suis pas fan). Roman féministe aussi avec l'indépendance de Noémie et de sa fille Camille qui choisit d'entrer dans l'arène. Peut-être pas le meilleur de F. Bourdon mais on passe un bon moment.
Commenter  J’apprécie          10
Découvrir le milieu des manadiers de Camargue, puis le milieu tauromachique et celui de la corrida espagnole, en parcourant la vie de Noémie. Belle histoire de vie ! Nous sommes ainsi emportés dans des descriptions intéressantes et techniques du travail des gardians et tenus en haleine au fil des saisons. Noémie se bat dans ce contexte inconnu pour elle et ce contexte difficile, dur, de la paysannerie alors qu'elle aspire à écrire et à garder son indépendance. le passé des deux antagonistes alourdit alors le défi. Les lieux et les personnages, l'intrigue et le déroulement de l'histoire de cette famille m'ont plu. Je suis toutefois restée sur ma réserve quant au développement littéraire. MG
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (10) Voir plus Ajouter une citation
C'était l'une des premières leçons qu'il lui avait données : respecter autrui, jusque dans ses différences. On ne l'avait pas fait dans sa prime enfance. Mais il ne voulait plus évoquer ce genre de souvenir.
Vivre en plein air le grisait. Chevaucher au petit matin, alors que l'aube blanchissait, lui procurait un plaisir intense. Il aurait aimé pouvoir l'expliquer à Noémie mais il gardait au fond de lui la crainte d'être un jour trahi. Donner le moins possible barre sur lui, se défier de tous constituaient pour lui autant d'impératifs. Une règle de survie apprise là-bas...
Commenter  J’apprécie          00
Passionnée de chevaux et de littérature, Noémie rêvait d'écrire. Il n'y avait pas de place dans sa vie pour un mari quel qu'il soit. Elle aimait César, son cheval, mais aussi Sirius, son berger d'Écosse, offert par son père quelques semaines avant sa disparition. Quatre ans auparavant, à treize ans, Noémie avait perdu ses parents qu'elle adorait. Un accident de train, survenu en Italie, où elle devait les rejoindre une dizaine de jours plus tard.
Sous le choc, l'adolescente avait cru perdre la raison. L'amour de ses grands-parents paternels l'avait sauvée.
Commenter  J’apprécie          00
Il était impossible pour les gendarmes de contenir les exaltés qui, l'écume à la bouche, maniaient la matraque ou les pierres dans le but de tuer. La vue et l'odeur du sang les excitaient. Frédéric avait déjà connu cette atmosphère à l'île des Pins, au moment de la révolte des Kanaks. (page 210)
Elle parlait de son époux comme l'eût fait d'un enfant. De nouveau, Noémie se demanda si leur couple avait été heureux. Marie Mistral paraissait si triste ! (page 295).
Commenter  J’apprécie          00
Frédéric savait qu'il ne devait pas baisser sa garde. Il avait connu des hommes semblables à Jourdan, là-bas, dans ce pays dont il ne voulait même plus prononcer le nom. C'était toujours la même histoire. Ils commençaient par jauger la capacité de résistance de l'adversaire. Jeune et en bonne santé à son arrivée, il avait dû jouer des poings pour se faire respecter.
Commenter  J’apprécie          00
"N'aie pas honte de tes larmes, ma chérie. À la longue, elles emportent les chagrins. "
Commenter  J’apprécie          30

Video de Françoise Bourdon (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Françoise Bourdon
Samedi 21 mai 2022 dans l'Antre des livres : L'Histoire au coeur de la fiction Avec : Françoise Bourdon, le secret de Belle Epine, éd. Calmann-Lévy Pascale Hilaire, Une robe de chambre doublée de soie bleue, éd. Élan Sud Les romans historiques font l'objet de recherches approfondies. Sur la thématique du moulinage, mais sur une période différente, les auteurs lèveront le voile sur leur façon d'aborder ce sujet. Animée par Dominique Lin, écrivain. L'antre des livres est le festival de l'édition indépendante qui réunit à Orange (84) des maisons d'édition indépendantes venues de toute la France et De Belgique. https://www.lantredeslivres.com
+ Lire la suite
Les plus populaires : Littérature française Voir plus


Lecteurs (102) Voir plus



Quiz Voir plus

Les romans de Françoise bourdon

La nuit de l'

Ananas
Amandier
Apache
Auteur

10 questions
1 lecteurs ont répondu
Thème : Françoise BourdonCréer un quiz sur ce livre

{* *} .._..