AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782350380186
176 pages
Éditeur : PTC (25/05/2006)

Note moyenne : 2.71/5 (sur 294 notes)
Résumé :
L’aiguille creuse d’Etretat, les tours blanches de l’abbaye de Jumièges, le vieux phare de Tancarville, le tombeau de Rollon sous les ruines de Thibermesnil, la valleuse déserte de Parfonval, les îles englouties de la Seine, les marées d’équinoxe de la Barr-y-a…
Autant de lieux mystérieux dont les énigmes sont percées par Arsène Lupin, dans de fascinantes chasses aux trésors, au cœur du triangle d’or, le fameux triangle cauchois, imaginé par Maurice Leblanc.<... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (91) Voir plus Ajouter une critique
Eric76
  12 juillet 2020
Si vous voulez un bon guide touristique sur le pays De Caux et la ville de Rouen, achetez ce livre. C'est son unique intérêt. Je parle en connaissance de cause : c'est là où je vis.
Pour le reste ! concernant l'atmosphère, les personnages, le style, de tout ce qui fait un roman, vous pouvez passer votre chemin.
Soyons honnêtes ! Il y a quand même une intrigue. le professeur Roland Bergton, la cinquantaine flamboyante, et Paloma, jeune stagiaire au physique loin d'être ingrat, suivent les pas d'Arsène Lupin à la recherche d'un fabuleux trésor. Les voilà donc partis vers le célébrissime triangle Cauchois en Maserati décapotable (non ! ils ne roulent pas en Renault Clio.) afin de le dénicher. Un méchant au nom peu engageant de Martinez va tout faire pour les en empêcher.
Pour parvenir à trouver ce trésor normand, il faut déchiffrer un cryptogramme très compliqué concocté par le rusé Maurice Leblanc. Moi, à sa place, plutôt que de m'emmerder à faire un cryptogramme pour faire tourner chèvre les milliers de malheureux qui errent toujours à la recherche de ce fameux trésor, je l'aurais piqué et je me la serai fermée…
Donc ! entre deux agréables promenades champêtres sur les falaises d'Etretat, et un succulent diner dans une auberge pleine de charme, Roland et Paloma jouent au jeu des questions réponses pour déchiffrer l'abscons, le cabalistique, l'hermétique, l'ésotérique, l'énigmatique, en un mot le mystérieux cryptogramme.
Insupportable ! Les niaiseries de Paloma, et la condescendance de Roland qui, à chaque début de phrase l'appelle : belle enfant, belle colombe, jolie coeur, petite curieuse…
Je cite : « Peut-être… Allez, détendez-vous ma petite Colombe, on arrive bientôt à Étretat, je vous propose une première étape romantique. »
Pffff ! Et tout à l'avenant ! N'en jetez plus !
C'est au treizième « belle enfant » que j'ai craqué et refermé définitivement le livre.
J'espère un jour revoir de nouveau des touristes japonais errer Square Verdrel à la recherche de la maison où vivait en son temps Maurice Leblanc, le génial père d'Arsène Lupin (prononcez Arsèn Loupiiin).


+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          6812
Witchblade
  27 octobre 2019
Livre trouvé en boite à livres dont le résumé m'a beaucoup intrigué. Je connais l'auteur de nom mais ça sera mon premier de lui. Les critiques sont assez mitigées pour celui-ci sur Babelio. Pour ma part, j'aime bien Arsène Lupin. A voir donc !
La mise en place est assez rapide, nous découvrons un prof de fac, dont le nom nous rappelle quelqu'un (anagramme du prof du Da Vinci Code) et une jeune étudiante espagnole sur les traces d'un trésor caché dont les indices pour y parvenir sont disséminés dans les oeuvres et la vie de Maurice Leblanc. Dès le départ, j'ai surtout l'impression de lire un bel hommage à Arsène Lupin et à son créateur, et non un pastiche du Da Vinci Code. Contrairement à d'autres, ce roman me donne juste envie de me replonger dans les Lupin pour trouver les mêmes indices auxquels l'auteur fait allusion. Ce roman est captivant, il est bien écrit tout en citant régulièrement Maurice Leblanc. En peu de pages, il arrive à nous faire découvrir la Normandie sous un autre jour. Par contre, la partie où ils sont suivis pour les empêcher d'arriver au but ainsi que le début de romance m'ont paru en trop pour ce court bouquin, mais il en faut pour tous les goûts. J'ai surtout suivi avec avidité les méandres de leur réflexion pour trouver le fin mot de cette énigme. La fin laisse un peu à désirer à mon goût car elle est un peu trop courte par rapport à toute l'histoire. Sinon, j'ai adoré l'ingéniosité de l'auteur de mêler Arsène Lupin et un roman du style du Da Vinci Code. J'ai bien aimé toutes les déductions de Paloma même si je ne suis pas sûre de les avoir toutes suivies correctement, son esprit de déduction est très spécial.
Comme vous l'aurez compris, j'ai eu un coup de coeur pour ce roman court et bien mené sur fond de déductions et de balades à travers la Normandie à la recherche d'un trésor. Si vous êtes amateurs des romans d'Arsène Lupin, je vous conseille très fortement de découvrir ce sympathique petit roman. Pour ma part, j'ai trouvé un nouvel auteur à suivre !!
Sur ce, bonnes lectures à vous :-)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          390
Ellane92
  09 novembre 2015
Paloma est une étudiante espagnole qui travaille en ce mois de juillet à l'office du tourisme de Saint-Valéry-en-Caux. Un touriste vient lui apporter une pièce en or trouvée sur la plage. Cette pièce datée de 1905 est une bonne raison de reprendre contact avec Bergton, son professeur d'université charismatique qui ne la laisse pas indifférente. Celui-ci doit prendre l'avion le lendemain, mais en écoutant Paloma, il saute sur l'occasion pour partir en quête avec la belle espagnole et peut-être mettre un point final à une énigme jamais résolue : le trésor d'Arsène Lupin ! Paloma et Bergton se mettent donc en route pour le fameux triangle De Caux, dans les pas du gentleman cambrioleur.
Paru en 2006, Code Lupin est le premier livre publié de Michel Bussi, auteur prolifique à succès de thrillers et romans policier.
Comme une bonne partie de ses livres, Michel Bussi situe l'action de ce roman de chasse au trésor en Normandie, plus particulièrement en pays De Caux. J'avoue qu'en empruntant cet ouvrage à la bibliothèque, je n'avais pas remarqué le complément de titre : "Le Da Vinci Code de Normandie". Et bien, pour une fois, le titre annonce la couleur : c'est plutôt bavard, les personnages sont stéréotypés à outrance, il y a un rebondissement par chapitre, et l'ensemble ne vole pas très haut. Par rapport au "modèle" revendiqué, pour les amateurs du genre, sachez que c'est quand même moins long que l'original américain, et surtout, c'est plus mou du genou.
Ceci dit, Code Lupin présente pour moi deux qualités : primo, le duo improbable du prof qui sait tout et de l'étudiante qui comprend tout nous emmène fouler du pied toute la côte normande, d'Etretat au Tréport, en passant les petits patelins en front de mer ou situés dans les terres, ce qui est franchement agréable. Et d'autre part, Michel Bussi a eu la bonne idée de citer, au fil de son ouvrage, des passages des nouvelles de Maurice Leblanc narrant les aventures de son gentleman cambrioleur. Et ça, c'est encore plus agréable.
Bref, c'est sur que ce n'est pas le meilleur opus de Bussi, en revanche, Code Lupin propose un roman basé sur un concept amusant (sur les pas d'Arsène Lupin !), avec un côté dépaysement et pas mal d'aventures ! Plutôt pas mal pour se détendre en vacances !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          341
ladesiderienne
  14 avril 2016
A mon humble avis, seuls les fans inconditionnels de Maurice Leblanc et à la rigueur les habitants du Pays de Caux seront capables d'apprécier l'intrigue de ce roman. Ne faisant malheureusement pas partie d'aucune de ces catégories , et malgré ma grande passion pour Michel Bussi, j'ai trouvé "Code Lupin" d'un ennui mortel et j'ai dû faire preuve d'une grande volonté pour le terminer (Bon, ok , j'ai peut-être sauté des lignes...). L'auteur a sans doute pour excuse le fait que ce soit son premier roman publié, un éditeur malin ayant détecté au milieu de ce fouillis le futur talent.
Dès le début du livre, les actions des personnages fictifs (Arsène Lupin) et des personnages réels (Maurice Leblanc) se sont mélangées dans mon esprit. Je ne distinguais plus les agissements de l'auteur de ceux de son héros (les deux étant les protagonistes du roman de Michel Bussi, je ne sais pas si vous suivez...). Je me suis noyée sous l'avalanche des dialogues incessants, l'énumération roborative des lieux m'a achevée. Cette journée sur les chemins de Normandie en compagnie de ce professeur et de sa jeune élève (aux relations tout de même assez troubles) m'a semblé ne jamais finir. J'hésite encore à classer ce roman dans les guides touristiques (à croire que Michel Bussi a été subventionné par l'office de tourisme local pour énumérer ainsi tous les sites à visiter) ou dans le catalogue de la bibliothèque recensant les oeuvres de Maurice Leblanc, mais sûrement pas comme un remake du "Da Vinci Code" (que j'ai adoré) version normande. Malgré le travail que ce roman a dû exiger en amont de l'écriture, cela reste pour moi une histoire totalement tirée par les cheveux à laquelle j'accorde péniblement un 3/20.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          320
Derfuchs
  23 octobre 2019
Voici un livre bien rafraichissant, non pas un Da Vinci Code normand comme le dit la jaquette, restons modestes, à notre niveau national, une balade en Haute Normandie, dans le pays De Caux. Vous me direz qu'entre Roland Bergton et Robert Langdon, c'est une affaire de syllabes, certes, mais la quête n'est pas la même, beaucoup plus tranquille, le lecteur est bien moins bousculé dans son fauteuil, il a le temps d'admirer le paysage, les abbayes, les méandres de la Seine, Etretat et quelques jolies bourgades, Caudebac, Gueures ou Yerville.
Quoique le challenge est d'importance : retrouver le trésor d'Arsène Lupin en se basant sur les best-sellers de Maurice Leblanc, en 24 heures chrono!
Le professeur, pour se faire, embarque une jeune (et jolie) stagiaire officiant à l'office du tourisme de Saint-Valéry, Paloma et muni de sa seule connaissance du terrain et des oeuvres de Leblanc, parcoure villes et villages à la recherche dudit trésor.
Dans cette chasse au trésor, j'ai pu revivre les bouquins de Maurice Leblanc avec les souvenirs me revenant au fur et mesure : L'aiguille creuse, L'agence Barnett, Contre Herlock Sholmès et La barre-y-va (j'ai pu apprendre, au passage que c'est l'autre nom du mascaret remontant la Seine), que du bonheur.
Alors, bien sûr, les esprits chagrin diront que c'est redondant, bavard, une énumération un peu exagérée des lieux et pas trop bien écrit, c'est vrai mais quand on aime on passe sur ces détails pour n'apprécier que l'essentiel : une fabuleuse balade en Normandie sur les pas d'un aventurier qui a comblé mes moments de lecture de jeunesse que je n'oublie pas.
Soyons indulgents, c'était le premier roman de Michel Bussi, il a, nettement, progressé depuis.
Et puis j'aime la Normandie!

Lien : https://www.babelio.com/livr..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          317

Citations et extraits (15) Voir plus Ajouter une citation
ladesiderienneladesiderienne   13 avril 2016
- Bien, continua le professeur. Savez-vous quel genre littéraire majeur Maurice Leblanc a laissé à la littérature ?
Paloma chercha vainement une réponse intelligente à donner. Le professeur répondit presque aussitôt à sa place.
- Il a créé un genre policier particulier. Aux histoires classiques de vols, meurtres, détectives, il a ajouté ce que l'on pourrait appeler un contexte. Mais chez Leblanc, le contexte ne sert pas seulement de décor, comme Londres chez Conan Doyle par exemple. Chez Leblanc, c'est le contexte historique et géographique qui permet de résoudre l'énigme. Leblanc lui-même reconnaissait que c'est sans doute ce qui rendait ses œuvres différentes des autres romans policiers : l'utilisation de l'histoire de France, des châteaux, des églises, des cryptes, des souterrains, des grottes, des cartes codées, de symboles ésotériques... C'est Maurice Leblanc qui a inventé ce genre littéraire : la chasse au trésor policière. Dan Brown et son "Da Vinci Code", Umberto Eco et tous les autres ne sont que ses héritiers !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
raynald66raynald66   29 août 2015
La suite du roman est un passionnant jeu de piste historique et géographique
qui porte sur le secret de l'aiguille.
Ce secret selon Leblanc est évoqué
dans la guerre des Gaules par César ;
par le premier duc de Normandie Rollon, "maître du secret de l'aiguille" ;
par Guillaume le conquérant, portant une aiguille sur son étendard ;
un secret que Jeanne d'Arc connaissait et qui lui coûtera la vie ;
Henri IV aurait parfois juré "par la vertu de l'aiguille" ;
sous Louis XIV un imprudent décida de révéler le secret dans un ouvrage
tiré à cent exemplaires, "le traité de l'aiguille".
Louis XIV fit brûler les exemplaires et emprisonner l'auteur ...
derrière un masque de fer !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
YassleoYassleo   02 septembre 2015
Vous êtes bien comme tous les lecteurs. Seulement intéressés par Lupin. Et laissant Maurice Leblanc dans l'ombre. Le pauvre! Cela a été le drame de sa vie. Il rêvait de marcher sur les traces de Flaubert et Maupassant. Et paradoxalement, il sera victime du succès d'un héros inventé par hasard, qui lui volera la célébrité et la postérité.
Commenter  J’apprécie          80
SharonSharon   09 juin 2013
Ce onze juillet, un soleil de plomb s'était abattu toute la journée sur la petite station balnéaire. C'était comme cela depuis une semaine, et seuls de violents orages chaque soir venaient perturber la canicule. Mais en cette fin d'après-midi, pour l'instant, aucun vent ne soufflait et les drapeaux européen, français, normand, pendaient immobiles, paresseusement, devant la mairie. A quelques mètres, les bateaux multicolores du port de plaisance clapotaient doucement. Ils étaient piégés. C'était la marée basse. Ils devraient attendre plusieurs heures avant de pouvoir sortir en mer.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
raynald66raynald66   29 août 2015
- Je peux juste vous dire qu'il s'agit d'un trésor bien réel amassé par des hommes bien vivants du temps de Leblanc.
Un vol ? Un crime ? C'est ce qu'il faut découvrir.

- Maurice Leblanc en connaissait l'existence ?

- Oui, par peur de représailles, par jeu aussi sans doute,
il préféra coder ses révélations. Détourner l'attention.
C'est la règle d'or de Lupin !
Commenter  J’apprécie          40

Videos de Michel Bussi (157) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Michel Bussi
Michel Bussi s'est livré au questionnaire de Proust pour les éditons Presses de la Cité.
Le questionnaire de Proust est une série de questions devenue célèbre par les réponses qu'y a apportées l'écrivain français Marcel Proust. Les questions posées permettent notamment de dévoiler les goûts et les aspirations des personnes qui y sont soumises. Ce jeu anglais datant au moins des années 1860 était nommé "Confessions". À cette époque, ce genre de jeu était en vogue.
________________ Professeur de géographie à l'université de Rouen, Michel Bussi est le 2e auteur français le plus lu en 2018 (Palmarès le Figaro: GFK). Il est l'auteur aux Presses de la Cité de Nymphéas noirs, polar français le plus primé en 2011 (Prix Polar Michel Lebrun, Grand Prix Gustave Flaubert, Prix Polar méditerranéen, Prix des lecteurs du festival Polar de Cognac, Prix Goutte de Sang d'encre de Vienne, 2011…), Un avion sans elle (Prix Maison de la Presse et Prix du Roman populaire, 2012), Ne lâche pas ma main (Prix du roman insulaire, 2013), N'oublier jamais (2014), Gravé dans le sable (2014), Maman a tort (2015), le temps est assassin (2016), On la trouvait plutôt jolie (2017), T'en souviens-tu, mon Anaïs ? (2018), J'ai dû rêver trop fort (2019) et Tout ce qui est sur terre doit périr (2019). Ses ouvrages sont traduits dans trente cinq pays et les droits de ses romans ont été vendus pour le cinéma et la télévision. Ses romans font l'objet de séries à succès : Maman a tort en 2018 et, en 2019, Un avion sans elle et le temps est assassin.
Pour en savoir plus sur "J'ai du rêver trop fort" - Editions Pocket : https://bit.ly/37JYqel Pour en savoir plus sur "Au soleil redouté" - Presses de la Cité : https://bit.ly/2UIH4sT
Pour plus d'informations : https://www.lisez.com/auteur/michel-b... https://www.michel-bussi.fr/
+ Lire la suite
autres livres classés : Normandie (France)Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Un avion sans elle.

Quel est le prénom de l'hôtesse de l'air de l'Airbus 5403 ?

Izel
Isabelle
Alice
Nicole

12 questions
374 lecteurs ont répondu
Thème : Un avion sans elle de Michel BussiCréer un quiz sur ce livre

.. ..