AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2253000280
Éditeur : Le Livre de Poche (31/05/1997)

Note moyenne : 3.63/5 (sur 23 notes)
Résumé :

L'Ouvrier de la nuit est le premier roman de Bernard Clavel, publié en 1956. « Ce livre est un cri, jeté sur le papier en quelques jours et quelques nuits de fièvre. »

Ce livre est une confession terrible déchirante, la confession criée d'un homme qui a tout sacrifié jusqu'à l'affection de ses parents et jusqu'au bonheur, de sa femme et de ses enfants - pour répondre à l'appel qu il sent en lui : être un grand artiste.

Et, à l... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
domisylzen
  22 mars 2016
Un roman tellement empreint de réalisme que l'on croirait une biographie de l'auteur. Lequel s'en est toujours défendu même si l'inspiration de sa vie y est grande. le roman est écrit à la première personne, c'est peut-être pour ça que l'on se laisse fourvoyer. Peut-être aussi parce que la description des personnages est tellement bien faite, qu'inévitablement ils font partie de notre quotidien.
Un jeune, arrogant, fainéant, égoïste, fier, orgueilleux, a, un beau jour décidé d'être artiste. Il marchera sur tous ceux qui l'entourent pour parvenir à ses fins. Mais le talent n'est pas là et ce sont tous ses proches qui le maintiennent à flots aux périls de leurs santés, de leurs finances et de leurs vies.
Un magnifique roman écrit en quelques jours comme un cri de désespoir, qui pose de réelles questions. Quelle voie choisir entre la réussite personnelle et l'amour ?
Commenter  J’apprécie          300
SebastienFritsch
  22 avril 2012
A la suite d'un nouvel échec de l'un de ses livres, un écrivain se lance dans une douloureuse introspection. Il remonte jusqu'à l'enfance, parcourt ce chemin qui l'a conduit à rejeter peu à peu tout ce qui l'entourait pour se replier sur le seul but de sa vie : écrire.
Cette confession est rédigée à la première personne et adressée à une femme, Françoise, celle qui a accepté de partager les jours de cet homme qui la néglige et lui impose une vie précaire dans laquelle seule compte l'écriture.
En partie inspiré par l'expérience personnelle de Clavel, ce roman est à la fois dur et tendre, douloureux et porteur d'espoir. Avouant sa cruauté envers ses proches (Françoise, ses parents, ses trois enfants), l'écrivain semble prendre conscience qu'il ne peut continuer ainsi. La remise en question que lui impose l'éditeur qui vient de refuser son manuscrit doit lui servir de leçon. "Une leçon définitive", comme l'écrit Clavel. Il faut espérer que cela soit vrai. Et que le narrateur puisse réellement donner suite à cette phrase, qu'il adresse à sa femme et ses enfants : "Pour la première fois de ma vie, et peut-être parce que je viens d'être si brutalement rejeté dans la réalité, je sens monter en moi assez d'amour pour Vous offrir quelque chose".
Mais le souci est que le désir d'écrire, si on peut lui intimer l'ordre de se tenir à carreau quelque temps, finit toujours par ressortir de sa tanière en montrant les crocs.
Evidemment, en tant qu'écrivain (même si je ne peux me comparer à Clavel), je ne peux rester indifférent au thème de ce roman. Et j'ajouterai que le fait qu'il se déroule en grande partie à Lyon et dans les environs me donne une deuxième raison d'y être particulièrement sensible.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Patroth
  26 juin 2017

On ne peut qu'adorer ce livre , bien que le personnage principal a tout pour nous déplaire.. égoïste , fainéant , rêveur ... mais en y réfléchissant bien c'est peut - être lui qui a raison de vouloir vivre de ses rêves....
Mais quand on a une famille on ne peut pas leur infliger ça ....
Commenter  J’apprécie          10
alibob1
  11 février 2015
Premier roman à succès de Clavel.
très personnel, noir.
j'ai beaucoup aimé sa façon de se montrer sous son vrai jour et le recul qu'il a sur sa jeunesse et la déception qu'en ont eu ses parents; ses regrets vis à vis de cela
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (4) Ajouter une citation
domisylzendomisylzen   22 mars 2016
Tes yeux ne peuvent pas mentir, ils ne peuvent rien dissimuler. J'y lisais une telle tendresse, un amour si intense, si généreux que je devinais l'arrivée d'une mauvaise nouvelle. Et je répondais à peine à ton baiser. Je me dégageais de ton étreintre (j'ai dû te faire mal quelquefois). J'avais besoin de ton affection, mais mon orgueil la repoussait.
Commenter  J’apprécie          140
domisylzendomisylzen   05 mars 2016
On peut accepter la misère pour soi. La préférer à l'opulence si telle vous parait la voie qui vous conduira au but, car ce ne sont pas toujours les routes les plus faciles qui mènent où on veut aller.
Commenter  J’apprécie          210
PatrothPatroth   26 juin 2017
Un homme part avec Françoise , la femme qui va l'accompagner dans sa vie , sans un regret pour ses parents , usés par tous les efforts fournis , alors que lui n'a fait que de rêvasser d'une autre vie ....; et sa femme va s'user elle aussi pour nourrir , élever les 3 enfants nés de leur union et joindre les 2 bouts ...Tantôt que lui allergique au travail , ne rêve que de peindre et écrire ....
Commenter  J’apprécie          00
SebastienFritschSebastienFritsch   22 avril 2012
[...] il faut trouver, en même temps, la force de croire et le courage de vivre.
Commenter  J’apprécie          20
Videos de Bernard Clavel (26) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Bernard Clavel
Bernard Clavel
autres livres classés : romanVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Bernard Clavel

Né dans le Jura en ...

1903
1913
1923
1933

12 questions
39 lecteurs ont répondu
Thème : Bernard ClavelCréer un quiz sur ce livre