AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9782012202696
144 pages
Gautier-Languereau (23/09/2015)
4.36/5   480 notes
Résumé :
Assise dans l'herbe un jour d'été, la jeune Alice rêve quand soudain un lapin blanc pressé passe devant elle. Brûlante de curiosité, Alice s'engouffre derrière lui dans son terrier et se retrouve plongée au pays des merveilles.

Rébecca Dautremer revisite le texte intégral du chef-d'œuvre de Lewis Carroll.
Que lire après Alice au Pays des Merveilles (Illustré)Voir plus
Critiques, Analyses et Avis (84) Voir plus Ajouter une critique
4,36

sur 480 notes
5
48 avis
4
26 avis
3
3 avis
2
3 avis
1
0 avis
Je participe depuis quelques années à plusieurs challenges Babelio, plus par défi personnel plus que par goût de la compétition, mais également parce qu'on y fait de belles rencontres avec les livres et les lecteurs. Ils me permettent somme toute de sortir de ma zone de confort, de diversifier mes lectures en allant vers des genres littéraires qui ne m'attirent pas toujours.

Tout le monde connaît le roman de Lewis Carroll, mais qui l'a vraiment lu ?
Sans en faire partie une de mes priorités, j'avais envie depuis longtemps de le découvrir et comme il me permettait de valider plusieurs challenges en même temps, j'ai trouvé que c'était l'occasion ou jamais de le lire.

Peut-être, vous demandez-vous quels items j'ai pu valider avec cette lecture ? C'est intéressant car on apprend beaucoup sur les livres et leurs auteurs à essayer de compléter chaque case des défis.
Il faut savoir qu'« Alice au pays des merveilles » a été censuré en Chine en 1931 car il était indécent à l'époque de faire parler des animaux. Ce roman a été écrit avant 1900, plus exactement en 1865. Il a été adapté au cinéma et a reçu l'oscar de la meilleure création de costumes.
Voici les trois items que je vais pouvoir valider et ce sont, entres autres, les raisons qui ont motivé mon choix.

Deux dernières raisons et non des moindres s'ajoutent : la magnifique édition de Benjamin Lacombe m'attirée beaucoup et j'avais envie de découvrir ce texte en même temps que mes élèves.

*
Qui n'a jamais eu envie de suivre le lapin blanc affairé avec sa montre de gousset ? de se glisser dans le terrier à sa suite et de pénétrer dans l'extraordinaire pays des Merveilles ?

C'est ce beau voyage que j'ai entrepris avec ma classe, une expérience de lecture qui comporte sa part de rêve, de magie et bien sûr, de questionnements.
Dans les rêves, tout peut arriver : les animaux peuvent être anthropomorphiser, parler, porter des habits, avoir des émotions, des sentiments. Les petites filles comme Alice peuvent parler sans contraintes, librement, sans la barrière de l'éducation et des bonnes manières.
Ainsi, le rêve devient un miroir de l'imagination et de la fantaisie débridée de l'enfant. le pays des Merveilles devient un monde singulier, étrange, saugrenu, fantasque et fou.

*
L'univers féérique et merveilleux a tout de suite plu aux enfants. Ils étaient impatients de partir à la rencontre des nombreux personnages de ce récit, le lapin blanc empressé, le chat du Cheshire, le Chapelier Fou et son éternel goûter avec le Lièvre de Mars, la Chenille bleue fumant tranquillement sur le chapeau d'un champignon, la reine de coeur coupeuse de têtes.
Ils ont aimé leur folie, leur extravagance.
Ils se sont vite identifiés à la jeune Alice.

S'ils avaient en mémoire les images du film d'animation de Walt Disney, la lecture du texte accompagnée des illustrations de Benjamin Lacombe leur a permis de saisir ce que le dessin animé a occulté. En effet, il reprend le récit de Lewis Carroll, mais de manière plus enfantine, plus simple, moins philosophique, illustrant un monde coloré, certes décalé, mais joyeux et amusant.

Ils ont ri devant les tentatives maladroites d'Alice pour ne pas se mettre à dos les habitants du pays des Merveilles. Ils ont repéré le côté très sage, policé d'Alice, mais aussi sa tendance à se rebeller, à dire ce qu'elle pense, jusqu'à être parfois insolente, voire énervante.
Ainsi, on a pu mettre le doigt sur l'ironie et l'absurdité de ses dialogues, l'univers plus angoissant et sombre que dans le dessin animé.

Donc beaucoup de qualités à ce texte, mais ils ont également trouvé le texte difficile à comprendre : l'univers du non-sens, les réflexions philosophiques ont demandé de longs moments d'échanges.

Une autre difficulté qu'ont éprouvé les enfants, ce sont le langage soutenu et les jeux de mots, complexifiés par, je pense, les difficultés de traduction.

*
Très rapidement, je me suis rendue compte qu'il y avait plusieurs niveaux de lecture.
Si ce conte est destiné au départ aux enfants, il y a une profondeur dans les idées qu'apprécieront les adultes. En effet, sur le ton humoristique et malicieux, l'auteur décrit un monde étrange, à la fois réaliste et fantaisiste, onirique et surréaliste, absurde et fou. Se cache derrière cet univers irrationnel et transposé, une satire amusante de la société de l'époque.

*
Le récit d'Alice est souvent considéré comme un récit initiatique. La petite fille ne cesse, tout au long de son rêve, de se transformer, de grandir et de rapetisser, cherchant avec ténacité la taille idéale pour franchir tous les obstacles qui entravent son parcours. Face à la chenille, Alice ne sait pas (ou plus) qui elle est. C'est donc un roman qui parle avant tout de l'identité, du passage de l'enfance à l'âge adulte, de la peur de grandir.

Mais Alice, face à la parole de l'adulte, veut garder son libre-arbitre et son âme d'enfant sans pour autant cesser de grandir. le monde des Merveilles apparaît bien souvent illogique à travers les yeux d'Alice, ses règles et ses lois manquant de sens, l'attitude de ses habitants étrange, grotesque ou insensée. En cela, l'auteur explore les thèmes de l'absurdité, de la logique et de la raison.

Cependant, l'auteur encourage la liberté de pensée, l'imagination et la curiosité en créant une héroïne rêveuse, spontanée, mutine, intelligente, réfléchie. Alice fait preuve d'une certaine indépendance, de beaucoup de sagesse pour son âge, de maturité et d'une grande force intérieure. Elle ne se laisse pas influencer par les autres et veut continuer à s'émerveiller, s'étonner, rêver, loin de la folie du monde des adultes, mettant ainsi en avant le pouvoir de l'imagination, des songes et de l'innocence.

Un autre thème est central dans l'oeuvre d'Alice au pays des Merveilles : c'est celui du temps qui passe avec le lapin blanc toujours en retard, et le chapelier prenant éternellement le thé.

*
Je dois avouer que l'objet-album est incroyable.
Benjamin Lacombe a choisi la traduction d'Henri Parisot pour illustrer le pays des Merveilles, en raison de son atmosphère surréaliste.

Ses illustrations se réapproprient le monde enchanteur de Lewis Carroll, apportant sa vision du monde d'Alice. Elles magnifient ce grand classique de la littérature anglaise, l'embellissant d'un univers visuel baroque, victorien avec une profusion de détails et de couleurs, rehaussant l'impression de fantaisie et d'onirisme.

L'illustrateur a mis beaucoup de mouvement dans ses dessins. Il a également choisi plusieurs techniques pour être au plus près de ce qu'il voulait raconter, alternant l'encre de chine, le Posca, la gouache, l'huile ou l'aquarelle.
J'ai noté également que les illustrations, la typographie s'amusaient avec le texte, s'adaptant à une Alice qui grandit et rapetisse. Les images se déploient parfois sur quatre pages, se dépliant à l'aide de rabats pour offrir une dimension totalement immersive.

*
Pour conclure, « Alice au pays des Merveilles » est à un carrefour entre deux mondes, celui rassurant de l'enfance et celui angoissant des adultes. Face à son enfance perdue, Alice se cherche et avance, emplie d'angoisse et de peur.

Ce livre est souvent considéré comme un classique de la littérature de jeunesse parce qu'il a été écrit au départ pour des enfants. Mais son côté fantastique, ses personnages loufoques et bizarres, l'innocence du monde de l'enfance ne peuvent pas cacher bien longtemps la complexité des thèmes abordés et la multiplicité des interprétations possibles.

Un grand classique à découvrir.
Commenter  J’apprécie          4139
Le texte intégral en français – traduit par Henri Parisot – est retranscrit ici, sublimé par les illustrations de Benjamin Lacombe. Mais, au-delà de ça, je tiens aussi à saluer le travail de mise en page qui fait de ce roman un véritable « livre-objet », presque une oeuvre d'art.

En effet, la police d'écriture s'agrandit ou se rétrécit à l'instar d'Alice (qui passe son temps à devenir minuscule ou géante dans le récit). J'ai trouvé cette manière de montrer ce qui se passait, en utilisant seulement le texte, était ingénieux.

De plus, le style graphique de Benjamin Lacombe est parfaitement adapté selon moi à l'univers d'Alice au pays des merveilles. Il y a un côté sombre et onirique dans ce récit et l'illustrateur s'en est vraiment bien accommodé. Et, toujours sur la mise en page, j'ai aimé avoir des pages à déplier, pour découvrir du texte ou des illustrations.

[Chronique complète sur le blog].
Lien : https://anaislemillefeuilles..
Commenter  J’apprécie          410
Alice au pays des merveilles. Tout a déjà été écrit sur l'oeuvre majeur de Lewis Caroll, restait cependant à l'illustrer. Défi que relève, haut la plume, Benjamin Lacombe.
La mise en page est géniale, pleine de créativité : certaines pages se déplient en hauteur ou en largeur pour dévoiler des visuels qui évoquent l'univers onirique d'Alice. Les dessins à la fois d'une grande finesse et d'une extrême précision, sont également inquiétants, et nous font sans peine penser à l'univers de Tim Burton.
A la fin de l'ouvrage, nous trouvons quelques bonus liés à la personnalité de Lewis Caroll, des photos de la vraie Alice ainsi que quelques lettres qui ont survécu à l'épreuve du temps et à leur auteur.
Ce livre nous permet de nous replonger dans ce classique avec un autre oeil, la lecture est clairement enrichi.
Un très, très, bel objet à avoir dans sa bibliothèque !!
Commenter  J’apprécie          270
Est bien raisonnable de suivre sans réfléchir un petit lapinou blanc dans les dédales de son terrier surtout quand il est habillé en majordome ?
Découvrir un monde peuplé d'une chenille intoxiqué à la nicotine du narguilé c'est le signe annonciateur qu'on est passé de l'autre côté de la logique ou de l'autre cote de la bouteille de vodka …
Alors pourquoi pas rencontrer dans ce cas-là :
une grenouille qui bois du porto,
une chauvesouris qui tricote un pull de chenille ,
un éléphant qui trempe sa trompe dans un verre d'eau et se trompe de glaçon en forme de souris ,
un crocodile qui attrapé un rhubbb en mangeant un moustique glacé à la chantilly
et enfin un plat de pâtes qui réfléchit à la physique quantique en s'emmêlant les nouilles du cerveau .

Bon la Reine de coeur aurai pu prendre le pique de trois ou le carré du sept pour se faire un tarot de taré en se terrant mais sans se taire.

Une fois qu'on part dans l'absurde il y a un coté jouissif comme d'ailleurs d'admirer les merveilleuses illustrations de Rébecca Dautremer dont je ne me lasse jamais .
C'est juste parfaitement merveilleusement aérien, dansant , poétique ,chantant,
Elle transforme un cauchemar en rêve dont on ne veut plus se réveiller accroché à ses illustrations qui illuminent notre journée par sa magie.
Commenter  J’apprécie          180
A l'occasion des 150 ans d'Alice au Pays des merveilles, le chef d'oeuvre de Lewis Carroll, l'illustratrice Rébecca Dautremer l'a revisité en grand format pour accompagner le texte en intégralité…l'occasion de découvrir ou redécouvrir cet incontournable en famille.

L'histoire vous la connaissez ? la jeune Alice rêve assise dans l'herbe un jour d'été quand un lapin blanc qui a l'air très pressé passe devant elle. Curieuse, Alice lui emboîte le pas et s'engouffre dans son terrier. Elle se retrouve plongée au pays des merveilles.

Pour moi Alice était forcément une petite fille blonde, plutôt sourianteici on découvre une fillette brune coupée au carré court, avec un visage sérieux : une image peut-être plus moderne et moins « conte de fée » mais surtout une image plus fidèle à la petite fille qui a inspiré le personnage d'Alice à Lewis Carroll et dont on voit la photo à la fin de cet album.

Au fil de la lecture, on découvre les magnifiques illustrations de Rébecca Dautremer qui alternent différents types de dessins (contours ou pleins, petit format ou double page)….mon passage préféré ? le thé bien-sûr !
Lien : http://www.baz-art.org/archi..
Commenter  J’apprécie          191


critiques presse (3)
Auracan
03 février 2016
Un tirage de luxe pour une édition anniversaire très réussie.
Lire la critique sur le site : Auracan
Sceneario
12 janvier 2016
Je ne saurais assez vous conseiller cette lecture édifiante qui permet de renouer avec cet imaginaire complètement débridé. Un magnifique hommage sans cesse renouvelé !
Lire la critique sur le site : Sceneario
BulledEncre
11 janvier 2016
Un livre illustré de belle facture et qui permet de revisiter un classique de la littérature qui fête ses 150 ans.
Lire la critique sur le site : BulledEncre
Citations et extraits (16) Voir plus Ajouter une citation
-...les flamants et la moutarde piquent. Et la morale de ceci, c'est : Les oiseaux de même plumage volent de conserve.

-Malheureusement, la moutarde n'est pas un oiseau, fit remarquer Alice.

-Exact, comme d'habitude, reconnut la Duchesse ; quel plaisir que de vous entendre expliquer tout d'une manière si limpide!

-C'est, je pense, un minéral, dit Alice.

-Bien sûr que c'en est un, confirma la Duchesse, qui semblait disposée à approuver tout ce que disait Alice. Il y a une grande mine de moutarde, tout près d'ici. Et la morale de ceci, c'est : Il ne faut jamais juger les gens sur la mine.

-Oh! Je sais maintenant! s'écria Alice, qui n'avait pas prêté attention à cette dernière phrase. C'est un végétal. Cela n'en a pas l'air, mais c'en est un.

-Je suis tout à fait de votre avis, répondit la Duchesse ; et la morale de ceci, c'est : Soyez ce que vous voudriez avoir l'air d'être ; ou, pour parler plus simplement : Ne vous imaginez pas être différente de ce qu'il eût pu sembler à autrui que vous fussiez ou eussiez pu être en restant identique à ce que vous fûtes sans jamais paraître autre que vous n'étiez avant d'être devenue ce que vous êtes.
Commenter  J’apprécie          20
"[...] Oui, c'est à peu près la distance... mais alors je me demande à quelle Latitude ou Longitude je suis arrivée ?" (Alice n'avait pas la moindre idée de ce qu'étaient Latitude et Longitude, mais elle trouvait que c'étaient là de jolis mots impressionnants à prononcer.)
Commenter  J’apprécie          100
- Mais je n'ai nulle envie d'aller chez les fous, fit remarquer Alice.
- Oh ! vous ne sauriez faire autrement, dit le Chat : Ici, tout le monde est fou. Je suis fou. Vous êtes folle.
- Comment savez-vous que je suis folle ? demanda Alice.
- Il faut croire, répondit le Chat, que vous l'êtes, sinon vous ne seriez pas venue ici.
Commenter  J’apprécie          80
Assise à côté de sa sœur sur le talus, Alice commençait à être fatiguée de n’avoir rien à faire. Une fois ou deux elle avait jeté un coup d’œil sur le livre que lisait sa sœur ; mais il n’y avait dans ce livre ni images ni dialogues : «Et, pensait Alice, à quoi peut bien servir un livre sans images ni dialogues ?».

Elle était donc en train de se demander (dans la mesure du possible, car la chaleur qui régnait ce jour-là lui engourdissait quelque peu l’esprit) si le plaisir de tresser une guirlande de pâquerettes valait la peine de se lever pour aller cueillir les pâquerettes, quand soudain un Lapin Blanc aux yeux roses vint à passer auprès d’elle en courant.
Commenter  J’apprécie          20
Notre barque glisse sur l'onde
Que dorent de brûlants rayons ;
Sa marche lente et vagabonde
Témoigne que des bras mignons,
Pleins d'ardeur, mais encore novices,
Tous fiers de ce nouveau travail,
Mènent au gré de leur caprices
Les rames et leur gouvernail.
Commenter  J’apprécie          60

Videos de Rébecca Dautremer (83) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Rébecca Dautremer
Le libraire Gérard Collard vous propose une sélection de livres jeunesse à l'approche de Noël... Une occasion de trouver le cadeau qui fera mouche auprès de vos enfants ou petits-enfants... • • Cherche et trouve le Slip Magique de Noël de Julien Artigue, Loïc Méhée aux éditions Gulf Stream https://www.lagriffenoire.com/cherche-et-trouve-le-slip-magique-de-noel.html • L'histoire du suppositoire qui voulait échapper à sa destinée de Alex Vizorek, Caroline Allan aux éditions Michel Lafon https://www.lagriffenoire.com/l-histoire-du-suppositoire-qui-voulait-echapper-a-sa-destinee.html • L'histoire du suppositoire qui visait la lune de Alex Vizorek, Caroline Allan aux éditions Michel Lafon https://www.lagriffenoire.com/l-histoire-du-suppositoire-qui-visait-la-lune.html • La boîte à Berk de Julien Béziat aux éditions École des Loisir https://www.lagriffenoire.com/la-boite-a-berk.html • Cherche et trouve 1000 dinos de Mattia Cerato aux éditions Lito https://www.lagriffenoire.com/cherche-et-trouve-1000-dinos.html • le compte à rebours de Noël de Tomke et Jona aux éditions Tam Tam https://www.lagriffenoire.com/cherche-et-trouve-1000-dinos.html • Casse-noisette de Steve Patschke et Zanna Goldhawk aux éditions Larousse Jeunesse https://www.lagriffenoire.com/casse-noisette-6.html • En avant la musique ! de Mary Richards, Caroline Bonne Müller aux éditions Kimane https://www.lagriffenoire.com/en-avant-la-musique.html • Mon livre sonore comptines et chansons - mes plus belles chansons de Noël de Collectif aux éditions 123 Soleil https://www.lagriffenoire.com/mon-livre-sonore-comptines-et-chansons-mes-plus-belles-chansons-de-noel.html • L' Atlas tactile du monde de Julie Mercier aux éditions Sens Dessus Dessous https://www.lagriffenoire.com/l-atlas-tactile-du-monde-one-shot-l-atlas-tactile-du-monde.html • Sous les toits de Paris de Dao Nguyen aux éditions Père Castor https://www.lagriffenoire.com/sous-les-toits-de-paris.html • Quelque part dans la neige de Linde Faas et Emmanuèle Sandron aux éditions Kaléïdoscope https://www.lagriffenoire.com/quelque-part-dans-la-neige.html • Pinocchio de Carlo Collodi aux éditions Mijade https://www.lagriffenoire.com/pinocchio-6.html • Nino Dino - C'est mon anniversaire ! de Mim et Thierry Bedouet aux éditions Milan https://www.lagriffenoire.com/nino-dino-c-est-mon-anniversaire--2.html • Les chiens pirates et le Vaisseau Fantôme ! de Rudy Spiessert et Clémentine Mélois aux éditions École des Loisirs https://www.lagriffenoire.com/les-chiens-pirates-et-le-vaisseau-fantome.html • Joyeux Noël, Gus ! de Chris Chatterton aux éditions
+ Lire la suite
autres livres classés : contesVoir plus
Les plus populaires : Jeunesse Voir plus


Lecteurs (2494) Voir plus



Quiz Voir plus

Littérature jeunesse

Comment s'appelle le héros créé par Neil Gailman ?

Somebody Owens
Dead Owens
Nobody Owens
Baby Owens

10 questions
1474 lecteurs ont répondu
Thèmes : jeunesse , littérature jeunesse , enfantsCréer un quiz sur ce livre

{* *} .._..