AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782298147285
324 pages
Éditeur : France loisirs - AVANT PREMIÈRE (01/01/2019)

Note moyenne : 4.21/5 (sur 29 notes)
Résumé :
Avocate brillante mais impitoyable, spécialisée dans le divorce, Camille voit son univers basculer lorsque le mari d’une de ses clientes se suicide sous ses yeux. Choquée, la jeune femme décide de partir quelques jours en Bretagne, où elle a vécu les plus beaux moments de son enfance, auprès de ses grands-parents. Alors qu’elle s’apprête à boucler sa valise pour rentrer à Toulouse, elle accepte, sur un coup de tête, un poste d'assistante juridique dans une biscuiter... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (18) Voir plus Ajouter une critique
jeunejane
  03 mars 2020
Maître Camille Maillard, avocate à Toulouse, défend les femmes dans leurs problèmes de divorces.
Divorcée, elle vit avec Denis, un médecin , divorcé lui aussi, très correct, deux enfants.
Un jour, la machine déraille, elle défend une femme qui veut le maximum de son mari avec hargne. Celui-ci attend Camille devant le palais de justice et se tue avec une arme à feu.
Camille est tellement secouée qu'elle abandonne sa vie et part vers les traces de son enfance en Bretagne où elle y avait ses grands-parents.
Elle retrouve tout doucement la sérénité, reprend son nom de jeune fille Camille Dulau et s'engage dans une biscuiterie au service juridique.
Son ancienne vie la rattrape et cela nous permet de lever le voile sur ce qu'elle a enduré lors de son premier mariage.
Un roman très, j'aurais envie de dire, trop facile à lire avec des moments très paisibles et d'autres beaucoup plus violents où Camille doit affronter la réalité.
Le livre est édité aux Presses de la Cité dans la collection Terres de France: ce qui m'a permis de replonger dans l'ambiance de mes vacances de cet été aux environs de la pointe du Raz.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          484
RChris
  01 février 2020
Camille nous entraîne dans le récit de sa vie, elle suit la ligne directe qui mène à la réussite du travail d'avocate spécialisée en affaires familiales... jusqu'à ce qu'un événement fasse dévier son itinéraire rectiligne. de Toulouse nous partons alors vers Douarnenez, les paysages de mer de son enfance et les palets bretons au beurre.
L'écriture simple mais efficace nous attache aux personnages. La narration se déroule avec des pans de mystère qui entretiennent le suspens. Les ombres du passé de l'avocate se révèlent comme un paysage de Bretagne après la pluie.
Bien sûr, le roman est un peu feel good, avec la résilience en référence, mais je n'ai pas boudé le plaisir de tourner rapidement les pages.
Commenter  J’apprécie          360
Valmyvoyou_lit
  07 avril 2020
Camille est une avocate au barreau de Toulouse, connue pour sa pugnacité, dans les affaires familiales. Alors qu'elle représente les intérêts de Brigitte Delmas, le jugement est suivi d'une tragédie. Rongée par la culpabilité, elle perd ses moyens, pendant une plaidoirie d'un nouveau procès. Acculée par son associée, les médias et le fils du couple Delmas, elle quitte la ville rose et se réfugie, en Bretagne, sans avertir son entourage de sa destination.

Au moment de rentrer chez elle, elle accepte un emploi d'assistante, dans une biscuiterie locale, et retarde son retour de plusieurs mois. Seul son patron sait qu'elle est surqualifiée pour le poste et elle profite de son anonymat pour reprendre sa vie en main.

Au début du livre, Camille semble être une femme impitoyable, sans empathie, égoïste, en particulier, avec son compagnon. Je me suis même étonnée de mes sentiments quand j'ai pris conscience que je m'attachais à elle, alors que ses attitudes étaient, souvent, détestables. Ce paradoxe m'a surprise. Quand je me suis posée pour me faire cette réflexion, j'ai pensé que j'avais la sensation que Camille avait une carapace.

Effectivement, petit à petit, l'héroïne retire sa protection. Elle découvre qu'elle s'épanouit en étant présente pour ceux qui l'entourent et qu'elle apprend à connaître. En apportant de l'aide à ceux-ci qui en ont besoin, elle décharge son fardeau et s'ouvre de plus en plus. Cependant, ses secrets les plus lourds ne sont révélés qu'à la fin.

C'est dans le combat que Camille est la meilleure[…]

La suite sur mon blog...

Lien : https://valmyvoyoulit.com/20..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          130
Natalivre
  10 février 2020
C'est le deuxième livre que je lis de Martine Delomme, le premier étant "d'une vie à l'autre". J'ai reçu celui-ci dans le cadre d'une opération masse critique dont je remercie les organisateurs et l'équipe Presses de la Cité.
J'apprécie cette auteure notamment pour les portraits de femmes qu'elle brosse dans ses romans. Dans "le choix des apparences", on suit le parcours de Camille Maillard, 36 ans, avocate au barreau de Toulouse, spécialisée dans les divorces, on comprendra pourquoi vers la fin du livre. Elle mène une vie active, confortable, avec son compagnon et les 2 enfants de celui-ci jusqu'au drame. le mari d'une femme que défendait Camille dans une procédure de divorce se suicide devant ses yeux au palais de justice. le ratage d'une plaidoirie dont elle aurait fait une bouchée avant cet événement et les reproches de son associée font le reste. Alors que son compagnon avec ses enfants partent en vacances à Fréjus, elle décide de prendre le large direction la Bretagne, Douarnenez. Une autre vie s'ouvre à elle...
"Votre destin n'est pas inscrit dans les étoiles mais dans vos choix". Je trouve que cette phrase du livre résume bien le parcours de notre héroïne. Avec une écriture fluide, très agréable, Martine Delomme nous entraîne dans le sillage de ses personnages qu'elle décrit à la perfection. Camille, cette femme forte qui après un drame change de vie, qui rompt avec un présent trop lourd et se réfugie dans des choses simples. Thème que l'on retrouve dans d'autres livres de l'auteure, notamment "d'une vie à l'autre", échapper à son passé, repartir à zéro, reconstruire une nouvelle vie. Faut-il y voir du courage ou de la lâcheté ? J'ai beaucoup aimé le récit de la vie quotidienne, belle dans sa simplicité. La Bretagne est magnifique, mais j'étais déjà conquise. le sujet des petites/moyennes entreprises artisanales avec son lot de difficultés mais aussi de fierté et de joie est un sujet également récurrent qui tient à coeur à l'auteure. Des relations amoureuses qui se font, d'autres qui se défont. Puis le poids de la famille qu'on ne choisit pas mais subit. Bref, beaucoup d'ingrédients pour faire de cette histoire une lecture très agréable.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          130
JTiel
  11 février 2020
Camille, 36 ans, est une avocate toulousaine spécialisée dans les affaires familiales. Elle est rude, ultra professionnelle, assez froide. Auprès de ses collègues, confrères et clients, son tempérament suscite de l'admiration, inspire de la crainte, mais on ne l'aime pas.
Ce n'est pas non plus dans son cercle privé que l'on trouvera beaucoup de tendresse. Certes, après l'échec de son premier mariage, elle vit désormais avec Denis et ses deux enfants dont il a la garde une semaine sur deux. Mais on sent l'extrême distance de Camille, en toutes circonstances.
L'avocate se charge des cas de divorces, mettant bien souvent en scène des maris abusifs. Elle s'occupe aujourd'hui de Brigitte Delmas, une affaire qui la dérange au vu de la personnalité de celle-ci. Son professionnalisme prenant le dessus, elle remporte évidemment la bataille et sa cliente obtient ce qu'elle désire.
Peu après, sur les marches du Palais de Justice, Camille est confrontée à Monsieur Delmas, le mari lésé, qui surgit devant elle, une arme à la main. le temps se fige alors, jusqu'à ce que le coup parte. Il se suicide devant l'avocate.
Elle n'est certes pas responsable de cet acte, et pourtant elle est fustigée de toutes parts. le fils Delmas, Adrien, adolescent en colère, se met à la harceler, la menacer ; l'avocate est d'autant plus déstabilisée que même son frère et sa mère la contactent, alors que nous comprenons que les liens sont rompus depuis plusieurs années.
Camille en vient à perdre pied, et foire complètement la plaidoirie suivante ; c'est la première fois que cela lui arrive. Et, vu que les médias s'en mêlent aussi, on lui conseille un peu de repos, une mise à l'écart en somme.
Elle profite du début des vacances et du départ de son compagnon et de ses enfants à Fréjus pour prendre du temps pour elle. Lui viennent alors à l'esprit quelques bribes de son enfance, la déception éternelle de son père qu'elle ne fut pas un garçon, le déni de sa mère, et surtout la tendresse de ses grands-parents.
Car c'est auprès d'eux que les souvenirs sont les meilleurs, lorsque Camille passait les vacances dans leur maison en Bretagne. Elle décide, presque sur un coup de tête, d'y réserver une chambre d'hôtel en bord de mer, pour une semaine, pas plus, sans rien dire à personne.
Et très vite, elle se surprend à couper son téléphone, ne pas s'inquiéter des affaires en cours, et à prendre plaisir non seulement à visiter les environs, mais également à profiter de quelques heures de détente à la plage, elle qui avait toujours considéré que c'était une réelle perte de temps.
Avant son retour, elle s'arrête dans une fabrique de biscuits, les Palets bretons, où elle compte acheter quelques délices à emporter et à partager. Arrivée au comptoir, elle remarque une affiche qui annonce : « recherchons assistante avec références et bonnes notions de droit ». Encore une fois, sans trop y réfléchir, elle demande à voir le responsable, et s'ensuit un entretien d'embauche, celui qui va changer sa vie, de A à Z.
Certes, elle est bien trop qualifiée pour ce poste mais qu'importe, son coup de tête l'emporte. Et la voilà embarquée dans cette nouvelle aventure, à mille lieues de ses ambitions de base, et prolonge son séjour de quelques mois, pour l'instant. Personne ne sait ni qui elle est, ni ce qu'elle vit, et c'est tant mieux.
Elle découvre alors la vie, la vraie, celle faite de plaisirs simples et, accessoirement, sucrés. Elle fait de nouvelles rencontres, loue une petite maison, essaie de s'intégrer dans une entreprise à l'ambiance familiale, conviviale, très loin de tout ce qu'elle a connu jusqu'à présent. Pour la première fois depuis longtemps, elle se sent enfin vivre.
Les éditions Presses de la Cité publient ce nouveau roman de Martine Delomme, « le Choix des apparences ». L'auteur y raconte avec une jolie sincérité le bouleversement radical de la vie de Camille, en y mêlant des éléments de plaisirs emplis de fraîcheur, et délicieux à la lecture, et d'autres éléments bien plus tragiques, en passant des relations toxiques aux traumatismes de la perte d'un enfant, pour ne citer que ceux-là.
« le Choix des apparences » est un roman très agréable à lire, tant par sa simplicité que par son intelligence émotionnelle, et qui donne l'envie d'un retour aux sources, d'une mise au vert, du retour à l'amour dans son caractère le plus limpide.
Lien : https://www.frequenceterre.c..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (3) Ajouter une citation
jeunejanejeunejane   03 mars 2020
- C'est dur de perdre quelqu'un dont on a partagé toute la vie, reprit la vieille dame. Après cela, on avance comme on peut...Tout ce qu'il reste, ce sont des souvenirs, et on a besoin de souvenirs pour donner un sens au présent.
Commenter  J’apprécie          172
brinvilliersbrinvilliers   11 août 2019
Camille rassembla son courage et réécouta le message. Pourquoi tremblait-elle ainsi ? Elle savait depuis longtemps qu'on n'échappe pas au désamour d'un père. Certes, elle l'avait respecté, elle lui avait obéi. La haine était venue plus tard. A présent elle le haïssait pour toutes les longues années perdues dans de vaines tentatives de se faire aimer de lui, et plus encore par les événements qui avaient motivé son départ de Strasbourg. Après son divorce elle avait tout quitté en décidant de ne plus jamais revoir aucun membre de sa famille. C'était plus une misérable fuite en avant qu'un nouveau départ... une tentative désespérée pour trouver une raison de survivre quand on a tout perdu. Combien de fois avait-elle dit à ses clientes :"il y a des femmes qui passent à côté de leur destin parce qu'elles ont peur, et d'autres qui le saisissent à bras le corps parce qu'elles ont peur; quitte à avoir peur, battez-vous !" Et combien de fois s'était-elle retenue d'ajouter : "Bienvenue sur mon radeau !". Après son départ personne ne lui avait vraiment manqué, pas même sa mère, qui vivait terrorisée, dans une routine orchestrée par son mari.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
jeunejanejeunejane   03 mars 2020
- Je défendais l'épouse dans une procédure de divorce, et j'ai gagné.
- Ça ne me surprend pas, tu es très douée pour massacrer les mecs.
- Il paraît, oui, répliqua Camille, la gorge nouée.
Commenter  J’apprécie          10
Livres les plus populaires de la semaine Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Des titres qui chantent (11/?)

Bohème, Olivier Steiner ------ indice : Je vous parle d'un temps que les moins de vingt ans ne peuvent pas connaître. Montmartre, en ce temps-là, accrochait ses lilas jusque sous nos fenêtres...

Daniel Balavoine
Daniel Guichard
Charles Dumont
Charles Aznavour

12 questions
8 lecteurs ont répondu
Thèmes : titres , chanson , chevauxCréer un quiz sur ce livre