AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782749936321
396 pages
Éditeur : Michel Lafon (18/10/2018)

Note moyenne : 4.13/5 (sur 35 notes)
Résumé :
Après Paris et les routes de France, Lorànt Deutsch aborde un sujet passionnant où son talent de conteur fait merveille !
Première surprise : l'ancêtre du français, ce n'est pas le gaulois mais le " roman ", la langue romaine issue du latin de Jules César, le vainqueur de la Gaule !
En effet, au fil des invasions et de nos propres conquêtes, ce latin s'est transformé et enrichi de multiples apports : germaniques avec les Francs, nordiques avec les Vik... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (13) Voir plus Ajouter une critique
Thrinecis
  15 février 2020
Latin, francique, roman, tudesque, francien, normand, champenois, langues d'oïl et d'oc, voici quelques uns des nombreux avatars dans lesquels s'est incarnée notre langue avant de s'imposer comme la langue nationale à la fin de la guerre de Cent Ans, une langue presque aboutie mais qui subira encore quelques ajustements jusqu'à nos jours.
Pour comprendre l'origine et les évolutions de la langue française, il faut bien évidemment se plonger dans l'histoire de France : c'est donc 20 siècles de l'histoire de France qui nous sont présentés par Lorant Deutsch accompagné de l'historien Emmanuel Haymann, à raison d'un siècle par chapitre, avec tout ce que cela compte d'invasions et conquêtes par les barbares de tout poil qu'il s'agisse des pictes, des alamans, des burgondes, des wisigoths, des magyars, des vikings et j'en passe... C'est réellement passionnant mais c'est aussi un tel flot d'informations, surtout sur les 10 premiers siècles que la lecture n'en est pas toujours aussi facile que je me l'imaginais, surtout parce que ma connaissance du moyen-âge se limitait aux dynasties mérovingiennes, carolingiennes et capétiennes. Chaque chapitre/siècle est truffé d'anecdotes qui, bien que toujours très intéressantes finissent par encombrer l'esprit : j'ai souvent eu l'impression d'oublier ce que je venais de lire pour faire place à de nouvelles informations. Le thème m'intéressait beaucoup mais le livre est si foisonnant que je crains de n'en retenir que le dixième ! Enfin, il m'en restera toujours quelques anecdotes instructives sur l'étymologie des mots. Ainsi, saviez-vous que que Clovis et Louis sont un même et unique prénom, le premier étant du francique (Chlodowig, ce qui signifie "glorieux au combat") et le deuxième sa traduction latine (Lodhuvicus qui a la même signification) ?
Challenge multi-défis 2020
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
Enya75
  01 janvier 2020

Entre deux romans, j'avais besoin d'une autre lecture, et j'ai fait un très bon choix ! J'avais acquis cet ouvrage dès sa sortie, (j'adore ce que propose Lorànt Deutsch à ses lecteurs, sans oublier les découvertes historico-touristiques de sa chaîne Youtube "ATouteBerzingue") mais je l'avais pas encore lu, remisé pour plus tard, sachant que de toute façon, c'était une valeur sûre. Et j'ai beaucoup aimé cette belle aventure proposée par l'auteur ! Car l'histoire de la langue française, c'est bel et bien une drôle d'intrigue !
Tout commence par une remise à l'heure de nos pendules : en l'An 58, Jules César n'a pas envahi la Gaule de son plein gré, on le lui a demandé ! Et "on" c'était le druide guerrier Diviciac. Les Gaulois amis, les Eduens, sollicitaient l'aide des Romains. Et voilà, c'était parti, je me suis laissée embarquer pour 396 pages d'une très plaisante épopée dont je ne me suis pas lassée. le ton est léger, humoristique, mais le récit est très bien documenté, on apprend mille choses et j'aime ça.
La langue française a évolué au fil des siècles, au fil des événements, au fil des contributions étrangères, des invasions, des guerres... Elle est et restera une grande et belle langue qui ne cesse et ne cessera de s'enrichir comme elle l'a toujours fait. Elle est en perpétuelle évolution, comme elle l'était à l'aube des temps, j'ai aimé que l'auteur me conte son histoire
Lien : https://lecturesdartlubie.bl..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
vertescollines
  24 mars 2019
Très bon livre. Livre prêté par un de mes voisins, grand lecteur, livre que j'avais mis dans ma liste à lire. Et aucun regret. J'ai aimé.
Que d'aventures pour la langue française...Vient-elle aux origines du Gaulois, du latin ? Des influences nombreuses depuis que l'on parle : italien, arabe, russe, latin, franc...Des oppositions entre latin et autres langues, entre langue d'oïl et langue d'oc, entre les anciens et les modernes….Des guerres. Des conflits qui apportent d'autres mots, qui en voient disparaitre certain. Des écritures. Des orthographes. Des grammaires inventés constamment. Et surtout plein d'anecdotes. On apprend plein de choses en le lisant. C'est très bien documenté, mis par ordre chronologique, mis en opposition avec ce que nous pensons sur l'origine de notre belle langue. On découvre aussi les différents auteurs qui ont fait évolué cette belle langue. Et notre langue évoluera encore.
A lire pour les passionnés de linguistique et de français.
Commenter  J’apprécie          61
lapetitefadette
  13 mars 2019
Quelle aventure que notre belle langue! "Langue d'accueil" en perpétuelle évolution. Les puristes de la linguistique verront peut-être dans cet ouvrage de vulgarisation qu'il ne fait pas sérieux. C'est peut-être ainsi que la connaissance se diffuse parmi le peuple, dans une langue intelligible, non dans un verbiage abscons que seuls quelques érudits sont à même de comprendre. Pour avoir lu l'ensemble des ouvrages d'Henriette Walter, j'ai retrouvé dans Romanesque un concentré de ce qui fait l'histoire de la langue française. C'est bien-sûr très résumé. Mais avec humour et légèreté, l'auteur nous démontre que le français, loin d'être en danger, est sans cesse en évolution. Sa capacité à absorber en fait une langue complexe mais très vivante.
Commenter  J’apprécie          50
mazou31
  12 août 2019
Un bien joli livre faisant découvrir, avec force anecdotes et explications alertes et animées, l'évolution – l'aventure dit l'auteur avec à-propos – de notre belle langue. Dès les premières pages, on est captivé par le mouvement historique qui a construit le français moderne. Grand mérite pour l'auteur que de nous intéresser et nous accrocher à ce sujet qui pourrait être rébarbatatif et aussi remarquable façon d'enrichir notre culture linguistique. Que l'on se rassure, ce n'est pas le Bescherelle, fort utile au demaurant ! Beau livre plus que vulgarisateur. Pour ma part, bien que vitupérant contre la novlangue et le chinook actuels, je retiendrai la conclusion : la langue française est une langue d'accueil et c'est du bouillonnement créatif qu'émerge une langue vivante. Mais personnellement je reste un peu à la traîne, laissant le temps faire le tri !
Commenter  J’apprécie          40

critiques presse (1)
LeSoir   27 décembre 2018
À chacun de ses livres, Lorànt Deutsch déclare sa flamme à l’histoire de son pays. Avec « Romanesque », il raconte la France à travers la langue qu’on y parle… depuis le temps des Romains.
Lire la critique sur le site : LeSoir
Citations et extraits (18) Voir plus Ajouter une citation
rkhettaouirkhettaoui   29 octobre 2018
On lit les œuvres et on les écoute, l’écrit se dit aussi à l’oral… En ce temps-là, le moyen le plus rapide et le plus efficace de faire connaître une œuvre est la lecture publique. Chez les Romains, l’écrivain passe d’une ville à l’autre pour lire devant une assemblée souvent enthousiaste ses textes dont les seules copies manuscrites ne sauraient assurer une propagation assez rapide. Cette mode romaine transpire en Gaule et des odéons, construits souvent aux abords des stades, accueillent non seulement des musiciens mais aussi les auteurs les plus réputés du temps. La langue latine n’est bientôt plus seulement la langue commerciale ou celle de l’occupant, elle est aussi la langue des loisirs, de la beauté, de l’émotion, celle de la séduction !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
rkhettaouirkhettaoui   29 octobre 2018
Rien de ce qui était sacré ou seulement important ne devait être confié à l’écrit ! Il leur paraissait inconvenant de livrer à des graphies inertes la parole vivante des poètes et des dieux. L’Histoire, la légende, la foi devaient être déposées dans les mémoires des hommes et transmises par le verbe. Or seuls les druides étaient chargés de l’éducation, donc les élèves avaient interdiction d’écrire ! « Où irions-nous, disaient-ils, si la jeunesse se mettait à sacrifier aux modes et aux techniques nouvelles ? Que deviendrions-nous si nos étudiants confiaient aux tablettes les poèmes et les connaissances ? Alors, les générations à venir en oublieraient de cultiver et de développer leur mémoire.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaouirkhettaoui   29 octobre 2018
Plus que la couleur de la peau, plus que le sang, plus que la religion, plus que toute autre chose, le langage raconte infailliblement l’origine d’une nation. Ses usages, ses pratiques, ses voyages, ses métissages, voilà l’ADN d’un peuple qui se déroule sous vos yeux, un ADN dynamique qui se nourrit de toutes les rencontres et de toutes les péripéties qui font la vie des pays.
Mais la langue, c’est aussi le reflet du plus intime de nous-mêmes. La langue qui nous permet de nous connaître, de percevoir, de ressentir ; la langue, c’est le cadre commun qui donne à chacun d’entre nous la possibilité d’appréhender le monde et de communiquer.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Enya75Enya75   26 octobre 2018
Et les Francs alors ? Que deviennent-ils ? Evidemment parmi les Germains, ce sont eux qui vont avoir le plus grand ascendant sur le pays et la plus forte influence sur la future langue française. On l'a vu, ils étaient déjà présent en Gaule au IIIe siècle, certains s'étaient même sédentarisés, engagés par les Romains pour surveiller les frontières...
Cette fois, ils reviennent en force et s'installent au nord de la Loire. Leurs vagues successives font peu à peu les imposer militairement partout, ils vont vaincre les derniers Romains, puis leurs confrères envahisseurs Alamans, Burgondes, Wisigoths. Ils vont progressivement unifier le pays et adopter le latin pour les mêmes raisons que les Gaulois vaincus qui, quatre siècles plus tôt, s'étaient eux-mêmes mis à la langue des Romains : le pouvoir, le commerce, la religion. L'histoire se répète, mais avec d'autres protagonistes.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   29 octobre 2018
Eh oui, l’ancêtre du français, ce n’est pas le gaulois, ce n’est pas Astérix ; l’ancêtre du français, c’est le latin, c’est Jules César ! Le français que l’on parle aujourd’hui a commencé à naître quand les Gaulois se sont mis à apprendre le latin pour comprendre la langue de l’envahisseur… Si Astérix pouvait lire ces lignes, il piquerait l’une de ces colères dont il est coutumier, parce que dans les mots que j’utilise, dans les lettres que je trace sur le papier, il ne reconnaîtrait pas sa langue… Il serait effaré de découvrir que ses lointains descendants ont emprunté les mots des méchants, les mots des Romains ! Des mots transformés, bien sûr, une langue enrichie notamment de nombreux apports grecs, germaniques, arabes ou britanniques, mais une langue où émerge tout de même une sorte de dérivé dénaturé du latin.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Videos de Lorànt Deutsch (12) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Lorànt Deutsch
24.10.18 - INTEGRALE - LGL
autres livres classés : latinVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

«Métronome» de Lorànt Deutsch

Dans son ouvrage "Métronome", au rythme de quoi, Lorànt Deutsch fait-il découvrir l'histoire de France ?

du métro parisien
des routes nationales
des sentiers de grandes randonnées

10 questions
57 lecteurs ont répondu
Thème : Métronome : L'histoire de France au rythme du métro parisien de Lorànt DeutschCréer un quiz sur ce livre
.. ..