AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2322128163
Éditeur : Books on Demand (08/03/2019)

Note moyenne : 4.89/5 (sur 22 notes)
Résumé :
Maxime vit dans le souvenir de sa femme, peintre atypique disparue en mer.
Persuadée que sa mère est vivante et décidée à la retrouver, leur fille Romane enquête à sa manière, sans savoir qu'elle rencontrera l'amour en cours de route.
Violaine, la tante malentendante de Romane, écrit mystérieusement dans un vieux cahier.
Entre réalité et fiction, secret de famille, rebondissements inattendus, l'auteure nous offre une histoire à trois voix, empli... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (23) Voir plus Ajouter une critique
fabienne1809
  09 juin 2019
Je viens de découvrir la très belle plume de Corinne Falbet-Desmoulin. J'ai beaucoup apprécié son écriture et son style très soignés. Mais c'est aussi une écriture fluide, qui se lit facilement.
En me penchant sur le palmarès de l'auteure, déjà lauréate de dix prix littéraires dont quatre premiers prix, je m'étonne sincèrement que Corinne Falbet-Desmoulin ne soit pas éditée par une maison d'édition prestigieuse, mais ait dû se tourner vers une plate-forme d'auto-édition.
Il faut dire également que cette belle plume est servie par une histoire qui nous nous emporte sans que nous puissions opposer la moindre résistance.
Avec beaucoup de finesse et de sensibilité, l'auteure nous associe à la quête voire à l'enquête de Romane sur la mort de sa mère. le suspense et les secrets de famille sont au rendez-vous. Les rebondissements sont totalement inattendus.
Ce roman me fait penser à « Un frère de trop » de Sébastien THEVENY, mais est encore plus abouti selon moi… Or, après être passé par la voie de l'auto-édition, « Un frère de trop » a été édité quelques années plus tard chez Michel Lafon… Je souhaite à Corinne Falbet-Desmoulin d'avoir cette chance d'être repérée par une grande maison d'édition.
Bref, cette lecture est un réel coup de coeur pour moi.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          393
mumuboc
  29 mai 2019
Ayant lu précédemment le recueil de nouvelles Singulières de Corinne Falbet-Desmoulin dont j'avais apprécié la sensibilité, la délicatesse et aussi l'originalité, l'auteure m'a contactée pour une lecture de son premier roman édité.
C'est un récit à plusieurs voix d'un drame familial. En de courts chapitres, Maxime nous parle de sa solitude, du temps qui passe et laisse des traces, de celle qui a disparu en mer il y a 7 ans, sa femme, Elsa et de son bonheur lorsque Romane, une de ses deux filles, lui rend visite, son autre fille Amandine vivant en Australie. Tous vivent douloureusement l'absence de cette épouse et mère absente, chacun à sa manière tait la tristesse qui les envahit malgré les années.
A travers la recherche d'une explication sur cette disparition et l'espoir qu'il ne s'agit peut-être que d'un éloignement et non d'une perte définitive, Romane, va contacter celui qui semble avoir un lien dans la disparition de sa mère, Camille.
Parallèlement à ces narrations, on découvre Violaine, soeur de Maxime, une dame d'âge mûr, mal entendante, qui raconte les petits riens qui font son quotidien, mais surtout elle évoque Ernesto, l'épicier du quartier, qui éveille en elle des sentiments qu'elle ne pensait plus éprouvés à son âge.
J'ai retrouvé l'écriture sensible, alerte de Corine Falbet-Desmoulin qui nous entraîne à travers ce court roman, dans la quête d'une vérité mais aussi dans une quête d'amour. Chacun sa manière, l'une écrit dans un cahier d'écolier, l'autre utilise les réseaux sociaux pour comprendre la relation qui unissait Camille et Elsa, le dernier est le plus discret, il détient sûrement quelques secrets mais attend le moment, le bon moment et lui même n'est pas encore prêt à évoquer l'absente.
Corinne Falbet-Desmoulin nous lance sur plusieurs pistes pour finalement mettre à jour un drame familial où chacun a laissé une partie de sa vie. Grâce à l'astucieuse construction de son récit, elle nous « balade » entre les différentes hypothèses que le lecteur élabore au fil de la lecture, pour un final emprunt d'émotions, de tendresse et d'amour.
C'est habilement construit et maîtrisé avec toujours cette écriture si sensible, je dois avouer qu'en début de lecture j'ai pensé que ce n'était pas une lecture pour moi, voguant sur le thème du deuil, de la perte, des interrogations, mais le dénouement m'a fauchée et je dois l'avouer remuée. J'ai apprécié la construction du récit, on tourne les pages, on est vite embarqué dans cette histoire où sentiments et émotions se mêlent.
J'ai pensé que l'auteure avait, encore une fois, mis beaucoup d'elle-même en particulier dans le personnage de Violaine, la façon dont elle parle du travail d'écriture, de l'amour des livres etc….
Bravo Madame, pari réussi avec moi, pourtant pas spécialement friande de ce genre de récit mais j'admets mettre laissée prendre dans vos filets.
Lien : https://mumudanslebocage.wor..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          200
Soukiang
  08 avril 2019
Dans cette histoire chorale qui voit intervenir différents narrateurs à la première personne, l'auteure Corinne Falbet-Desmoulin a réussi un passage délicat, celui de passer de la structure de la Nouvelle au roman.
Il est toujours intéressant de mesurer la capacité d'une plume à repousser ses limites, la couverture symbolique n'y est pas étrangère, construire un récit relevant à la fois de la fiction et de la réalité, entre deux temporalités, une lecture captivante et lue d'une traite, une histoire bouleversante qui m'a juste laissé sans voix ...
LES
Ce qu'il y a d'extraordinaire avec la magie des mots, cette montée crescendo au fil des chapitres courts et dont les dernières lignes font immanquablement penser aux chutes ... des nouvelles, l'auteure connaît bien la chanson après avoir déjà publié 3 recueils remarqués (Singulières édité en 2016, Insolites en 2017 et Atypiques en 2018), ce qui imprime un certain rythme et des personnages vivants, plus vrai que nature, il y a une élégance toute en retenue dans le secret lié à un passé dramatique du récit, le travail de deuil qui n'a pas fini de précipiter certains membres d'une famille dans un gouffre sans fond, ce qui constitue déjà en soi une thématique universelle va pousser encore plus loin les cordes sensibles de la vie à travers les peines de coeur, la souffrance, le poids de la culpabilité et de ses effets collatéraux.
CADEAUX
Chaque personnage fait preuve d'une grande humanité dans leur quotidien, le respect de l'âge, la touchante sollicitude qui cache une grande sensibilité, l'amitié qui peut se transformer, il n'en faut guère plus pour en éprouver de la compassion, se retrouver un peu dans chacun d'eux, de l'existence peut jaillir des trésors divins et d'une grâce infinie sans tomber dans le pathos, des sentiments vrais il en est question dans cette histoire, je ne saurai dire combien j'ai été pris dans le tourbillon fluctuant au gré des vents et des vagues, c'est une magnifique déclaration d'amour à la vie !
DU
Inoubliable est la conséquence d'une histoire maîtrisée de bout en bout pour façonner et rendre la cohésion de l'ensemble avec une passion enivrante, celle des mots qui prennent des proportions grandissantes, un style dénué de tout artifice et toujours dans le but précis de remuer, de faire vibrer les terminaisons sensibles, du tragique à la beauté formelle il n'y a qu'un pas, si grand et profond qu'il soit, Maxime, Romane et Violaine sauront-ils trouver ... leur bonheur ?
COEUR
Il est un autre point qui m'a touché au plus haut point, l'un des personnages est malentendant, rare sont les romans qui évoquent cet handicap, l'auteur l'évoque avec une pudeur et une force naturelle, tout y est décrit à la perfection, l'impuissance à se faire comprendre et entendre, c'est le marteau et l'enclume à la fois, la personne concernée ne se trouve ni dans le monde des entendants ni dans celui des sourds qui bénéficient de structures d'accueil, pris entre deux feux, le malentendant doit souvent se faire justice d'abord lui-même pour creuser son trou et évoluer dans la vie, encore aujourd'hui il n'est pas toujours bien perçu, ni par l'entourage ni par leur employeur ou chef, il va alors développer, au fil du temps, d'autres qualités qui pourront peut-être lui servir à l'avenir, c'est sans compter sur l'amitié et l'amour des siens, cet amour du prochain qu'il ne cessera de clamer haut et fort, Les cadeaux du coeur cristallisent cet espoir et ces attentes folles, jusqu'où est-on prêt à se sacrifier par amitié et par amour ?
Premier roman sensible qui sonne juste ...
L'insouciance, le point de basculement qui fait chavirer des vies à tout jamais, la perte de l'innocence, les mots continuent de glisser comme sur du satin, rose violet et à toutes les nuances de l'arc-en-ciel, à travers les pensées des personnages pour atteindre le coeur, ce point névralgique et incontournable par lequel tout commence et tout finit, ne vous leurrez pas, ce premier roman sublime l'essence de ce qui peut nous émerveiller, dans la nature comme dans le mystère de l'amour, la frontière des maux de l'existence peut fusionner en une magma incandescent dans lequel chacun pourra y trouver sa place, la vérité n'est pas toujours celle que l'on voudra présumer, le temps continue sa marche inéluctable, le destin suivra ... ou pas les traces laissées par le sentiment d'abandon, d'incompréhension pour tendre vers une lumière qui reste à faire éclater dans toute son aura ...
Entre fiction et réalité ...
Lire, c'est aussi ce voyage intérieur qui insuffle un air d'évasion, vous fait pousser des ailes d'espoir et de liberté, destination lointaine ou dans la mémoire du passé, le résultat demeure un instant magique, unique pour caresser de nouveaux rêves.
LES CADEAUX DU COEUR, c'est une ...
... ode de à la vie et du temps qui passe, le deuil insurmontable, la culpabilité, vivre dans l'imaginaire pour comprendre le présent et réciproquement, le champ des possibilités qui peut briser des barrières, les reflets sur l'eau, les plantes qui repoussent au rythme des saisons, les être humains qui se cherchent, se perdent pour mieux se retrouver, c'est un peu la musique du coeur qui bat dans le cours tumultueux de l'existence, les regrets éternels qui peuvent empoisonner et laisser des cicatrices à l'âme, de ces silences empruntés succèdent des cris de désirs, surmonter le handicap pour exister et prouver sa place dans la société, dans la chaleur de l'autre, ce sont tous ces petits moments précieux qui concourent et entrelacent les fils de la vie !
Quand une lecture vous met du baume au coeur, plus qu'un simple feel-good, un roman qui vous redonnera le sourire et de l'espoir, cet espoir qui fait vivre ...
Coup de coeur 💝 pour Les cadeaux du coeur de Corinne Falbet-Desmoulin, un roman édité chez BoD Books on Demand, il mérite largement d'avoir une petite place dans votre bibliothèque, pour le plus merveilleux cadeau de la vie à l'humanité, l'amour.
Je remercie infiniment Blandine Carron pour ce cadeau merveilleux !!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
LinstantDesLecteurs
  15 mai 2019
[Alerte coup de coeur !] le coeur a ses raisons et lorsqu'il s'exprime, il nous fait chavirer…
Ma Chère Lectrice, Mon Cher Lecteur, un roman renversant, bouleversant et beau tout simplement !
Je referme ce livre à l'instant et BOUM je suis sur le c** ! (désolé pour mon langage, mais bon c'est comme ça !) Quand Corinne m'a dit avoir plongé dans l'écriture d'un roman après avoir publié ses trois recueils de nouvelles que j'avais énormément apprécié d'ailleurs, je me suis dit « aïe, qu'est-ce que ça va donner ?! » parce que l'exercice n'est pas facile, je ne doutais pas qu'elle en soit capable, mais pas aussi rapidement ! Et ben en fait, je suis scié, scotché, baba, bref, vous avez compris quoi !
Corinne, bravo, félicitations et Merci du fond du coeur (du mien) pour ta confiance et de m'avoir confié ton bébé. Tu as réussi le tour de maître de passer allègrement de la nouvelle au roman et je te tire mon chapeau !
Mes Loulous, comment vous expliquer ce livre ? C'est un roman choral à trois voix : celle de Romane qui est persuadée que sa mère Elsa n'est pas morte lors du naufrage de son bateau, celle de Maxime, l'époux d'Elsa et père de Romane qui n'arrive pas à faire son deuil et cache un secret, un fardeau. Et bien sûr Violaine, la soeur de Maxime, cette tante partiellement handicapée par ses oreilles qui trouve refuge dans l'écriture.
Chacun à sa manière va chercher à évoluer dans les explications, dans les solutions, dans les morceaux de vie auxquels se raccrocher, dans le long cheminement du deuil, dans cette vie qui est la leur. Dans chaque parcelle de ce quotidien qu'il faut malgré tout affronter. La vie ne s'arrête pas pour ceux qui restent… Les personnages sont consistants et d'une profondeur 😍
Je ne vous en dévoilerai pas plus sur cette histoire, j'aurai trop peur de vous gâcher le plaisir de la découverte.
Ce que je peux vous dire en revanche, c'est que Corinne Falbet-Desmoulin met une sensibilité fabuleuse dans ce livre. Elle aborde des sujets difficiles avec beaucoup de douceur. Elle nous fait appréhender le handicap invisible à travers Violaine qui a du mal à vivre au milieu de la foule, mais qui trouve des adaptations pour rencontrer tout de même ses ami(e)s et bouffer la vie à pleines dents avec force de caractère et de douceur. D'ailleurs l'impression de son livre est en caractères un peu plus gros que la normale et plus espacé. Cela permet une meilleure lecture aux personnes malvoyantes 😉 (ayant une déficience visuelle) On plonge dans le cheminement du deuil et de la reconstruction. Elle nous fait toucher du doigt la méditation en pleine conscience. le doute, la culpabilité, etc. La rencontre d'un être cher et aimé au-delà de la quarantaine aussi 😉 on sourit, on est piqué au coeur, on a de l'empathie, de la colère, des surprises, bref, on passe par un sacré panel d'émotions !
Corinne nous distille un peu partout des sentiments profonds et des émotions envoûtantes, en effet. Les chapitres sont très courts et donnent du rythme à son livre et surtout à l'histoire. C'est beau, envoûtant, enrichissant et enivrant ! Une petite bulle intemporelle dans laquelle on se glisse pour respirer… Une douce mélodie qui se susurre au creux de l'oreille, qui nous transporte dans un coin douillet, juste à côté du palpitant. Ce livre, on veut le poursuivre pour connaitre la suite, mais on ne veut pas pour pouvoir y rester encore un peu. Vous savez, comme le matin, lorsque votre lit est chaud, vous voulez vous lever pour aller déguster votre café sur la terrasse au soleil, mais en même temps vous souhaitez profiter de cet instant cocon dans le moelleux douillet de votre couette. Ben voilà, cette histoire c'est ça. C'est un petit doudou que l'on n'a pas envie de quitter !
L'écriture de Corinne est toujours aussi fluide et d'une finesse prodigieuse ! Malgré qu'elle soit passée au roman, elle est arrivée à y transporter son style, sa douceur, sa chaleur et elle tout simplement. Elle y met toute sa passion, les sujets qui lui tiennent à coeur, les messages qu'elle affectionne et ça se sent. Ce livre est une ode à la vie. Une ode à l'amour, à l'amitié, à la fraternité.
Alors Ma Chère Lectrice, Mon Cher Lecteur, eh bien oui, oui, oui et oui, je vous recommande ce roman d'une beauté enchanteresse. C'est un coup de coeur pour moi ! Un petit doudou moelleux et chaud que l'on ne veut pas quitter. Porté par une plume douce, fine et délicate, vous y trouverez des sentiments et des émotions qui vous transporteront. Je vous laisse, je vais encore une fois relire quelques passages qui m'ont ému…
Lien : https://linstantdeslecteurs...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
mariechrist67
  14 mai 2019
J'ai lu ce livre en une soirée. Je n'ai pas pu m'en défaire tant que je ne l'ai pas terminé.
J'ai découvert la plume talentueuse de Corinne Falbet-Desmoulin, Ce roman choral à trois voix m'a tout simplement emballée j'ai vécu un excellent moment avec Romane, Maxime et Violaine sans jamais me douter de la fin qui est inattendue.
Il y a beaucoup d'émotions, l'auteur a une belle plume, son écriture est fluide, un brin poétique.
N'hésitez pas, lisez-le.
Commenter  J’apprécie          120
Citations et extraits (2) Ajouter une citation
fabienne1809fabienne1809   09 juin 2019
Elle est vêtue d'une robe légère de couleur crème, avec de grands tournesols rouges qui ressemblent à l'un de ses tableaux. Elle marche pieds nus sur la plage, avance vers moi de sa démarche souple de danseuse. Ses cheveux d'or flamboient dans le coucher du soleil et leur lumière me brûle les yeux.
Commenter  J’apprécie          150
MhfasquelMhfasquel   03 juillet 2019
Ce superbe ouvrage est un roman choral magistral : nous sommes tenus en haleine et découvrons les personnages, en particulier ceux qui ont disparu, par petites touches. Ce récit, très bien écrit en outre, nous offre un texte fort sur des thématiques difficiles : le deuil, la résilience, l'acceptation, et la reprise de sa vie à la suite d'épreuves qui semblent insurmontables. Les personnages évoluent tous et sont très attachants. Ce texte apportera, c'est sûr, beaucoup de réconfort aux lecteurs qui sont dans la détresse.
J'ai adoré la fin, l'épilogue... (mais je n'en dirai pas plus...).
Un livre que je recommande vivement !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
autres livres classés : deuilVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Famille je vous [h]aime

Complétez le titre du roman de Roy Lewis : Pourquoi j'ai mangé mon _ _ _

chien
père
papy
bébé

10 questions
1098 lecteurs ont répondu
Thèmes : enfants , familles , familleCréer un quiz sur ce livre