AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2070448657
Éditeur : Gallimard (14/06/2012)

Note moyenne : 3.82/5 (sur 14 notes)
Résumé :
La ville met en scène l'ascension de Flem Snopes, avide de
considération plus encore que de richesse, qui, parti d'une
gargote sordide, va s'élever lentement dans la hiérarchie de la
ville. Mais cette chronique d'un bourg du Mississippi, dévoilée
à travers le prisme de trois narrateurs, est aussi une grande et
pathétique histoire d'amour dont Eula Snopes, une nonchalante
et fatale beauté, est l'héroïne.
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
Allantvers
  23 juin 2013
Bon, j'ai raté mon premier rendez-vous avec le Grrrand Monsieur Faulkner, Grrand maître de la littérature américaine.

Dans mon cursus de découverte des grands auteurs américains, celui-là est incontournable et j'ai choisi "la Ville", plutôt que "De bruit et de fureur" dont on dit que c'est LE chef d'oeuvre mais dont j'ai cru comprendre notamment de la part de babeliotes que la lecture est un peu ardue pour une première approche de Faulkner.
Echec complet pour ma part, je n'ai même pas eu la correction élémentaire de passer la barre des 100 pages.
Impossible de rentrer dans l'univers du livre.
Ce n'est pas le contexte social ou géographique, ayant abordé ce livre dans un moment de grande activité de découverte de la littérature du sud des Etats-Unis.
Ce n'est pas l'intrigue, l'ascension sociale d'un homme et tout ce que ce thème peut révéler sur lui et son milieu, a priori j'adore.
Alors est-ce la langue, le style? Est-ce la traduction?
Ou alors est-ce parce que ce texte est trop daté?
Le fait est que je ne suis jamais arrivée, dans les quelques 70 pages lues, de m'arrêter de m'ennuyer...

Je ne sais pas si le piteux score de 1 étoile que j'ai posé sur ce livre le sanctionne lui ou ma propre incapacité à reconnaître en Faulkner l'un de ces grands maîtres de la littérature américaine unanimement encensé.
En l'absence d'autres avis de babeliotes, je n'ai pas eu l'occasion d'entendre ce que d'autres avaient trouvé dans ce livre.
Jje ne demande pas mieux que de lire d'autres avis pour me pousser à le rouvrir afin de : soit, m'aider à revoir mon jugement lapidaire, soit me conforter dans le fait que l'on peut , à l'obligation de culture générale près, se choisir les maîtres que l'on veut!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          95
Meps
  13 mai 2017
Comme à l'habitude, je n'ai pas été déçu par Faulkner. On retrouve avec plaisir dans ce deuxième volet de la trilogie des Snopes les personnages si peu parfaits de l'auteur, même pas des anti-héros car ils n'ont rien d'héroïques, mais si profondément humains, avec leurs bassesses, leurs lâchetés. Et puis on retrouve le style Faulkner, avec ici trois narrateurs, trois points de vue sur les mêmes évènements, qui s'enchainent, s'enchevêtrent, se superposent parfois. Dans le Bruit et la Fureur, les trois points de vue nous étaient offerts en trois grandes parties successives, qui éclairaient l'histoire au fur et à mesure de la lecture. Ici les points de vue sont successifs, comme si l'auteur nous offrait plusieurs plans de camera, plusieurs interprétations. Les yeux sont ceux de Chick, un jeune garçon (qui raconte au début des évènements qu'il n'a pas vécu, d'après les ouï dires de ses proches, effet très réussi), de Ratliff, un vendeur ambulant, au fait de toutes les histoires et ragots de la région, et enfin de Gavin, procureur de la ville, un des protagonistes centraux de l'histoire. Une prouesse stylistique qui ne fait qu'enrichir l'histoire et le plaisir de la lecture.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
5Arabella
  30 juillet 2016
Publié en 1957, c'est à dire 17 après le hameau, La ville est le deuxième volet de la trilogie des Snopes. Nous retrouvons au centre le personnage de Flem, dévoré d'ambition, à qui son mariage avec Eula et une vente malhonnête d'un bien appartennant à sa femme a permis de s'enrichir et de venir à Jefferson. Là, grâce à la liaison d'Eula avec un homme riche et puissant, Flem monte dans l'échelle sociale, sans aucun scrupule, se débarrassant petit à petit des membres devenus gênants de la tribu Snope, n'hésitant pas à utiliser sa femme, et Linda la fille d'Eula, pour arriver à ses fins.
C'est la suite du Hameau, c'est toujours captivant, mais je trouve personnellement qu'une partie de la magie s'est éventée. Peut être parce que l'auteur explicite trop ce qui se passe, les sentiments des personnages, qu'il ne laissait qu'entrevoir dans ses livres les plus réussis. Néanmoins, les personnages sont terriblement attachants, même Flem trouve une part d'humanité, et j'ai très envie de lire le troisième tome pour savoir ce que deviendra Linda.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Videos de William Faulkner (10) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de William Faulkner
Une Vie, une œuvre : William Faulkner (1897-1962)
Par Virginie Bloch-Lainé et Clotilde Pivin. Rediffusion de l'émission du 16.01.2011. Avec la collaboration de Claire Poinsignon et d'Annelise Signoret.
"L'inceste et le viol sont peut-être des distractions communément répandues dans le Jefferson, Mississippi de Faulkner, mais pas ailleurs". Tel est le commentaire sermonneur qu'adressa le New York Times à William Faulkner qui recevait en 1949 le Prix Nobel de littérature...
Né à Oxford en 1897, une petite ville du Mississippi qu'il rebaptise Jefferson dans ses romans, Faulkner a écrit des romans dont les héros sont des fous, des idiots, des sadiques, des rustres doués pour les travaux de la terre, des descendants de lignées maudites qui tous essaient de lutter contre les forces de la nature, de l'hérédité et du destin, mais sortent perdants de ce duel. Ce sont toujours des êtres en action, qui pensent en même temps qu'ils agissent, ne comprennent pas complètement ce qu'ils sont en train de faire, et ce n'est pas sur l'auteur qu'il faut compter pour en savoir davantage.
Cela donne au moins un roman scandaleux, Sanctuaire, dans lequel une brute, Popeye, viole une femme avec un épis de maïs, et au moins un roman réputé inintelligible, Le Bruit et la fureur, dans lequel alternent quatre récits, quatre points de vue et de très nombreuses temporalités différentes. Car les voix comme les temps se compénètrent chez Faulkner, comme pour dire qu'on n'est jamais vraiment à ce qu'on fait, qu'on est toujours à côté, décalés par rapport au rythme du dehors, qui exige une régularité que l'on n'a pas à l'intérieur.
Entre 1928 et 1932, cet homme d' 1 mètre 67, qui boit beaucoup - dans la famille, on était alcoolique de père en fils - écrit cinq romans magistraux : Le Bruit et la Fureur, Sanctuaire, Lumière d'Août, Sartoris et Tandis que j'agonise. Plus tard viendront Absalon ! Absalon !, Si je t'oublie Jérusalem, et d'autres romans encore. Comme il manque toujours d'argent, Faulkner fait des petits boulots en plus de ses romans, écrit des nouvelles et travaille pour Hollywood, à partir de 1937. Même si Howard Hawks, pour lequel il écrit, est son ami, ce monde n'est pas le sien. Faulkner est décalé, justement. Sartre, lecteur dans les années 1930 de Sanctuaire et de Tandis que j'agonise, avait dit qu'il "faudrait connaître" Faulkner. Ce à quoi le romancier, des années plus tard, répondit indirectement en déclarant que son épitaphe et sa nécrologie tout ensemble devraient se résumer à : "Il a fait des livres et il est mort". Seules comptent les œuvres, et pas l'homme ? Non, mais il est vrai que lorsqu'on regarde la vie de Faulkner, on se demande d'où viennent la violence, la fureur, la part de prophétie de sa littérature.
Intervenants :
- Paul Paul Audi : philosophe, auteur de "Créer, introduction à l'esth/éthique", (Verdier). - Pierre Bergounioux : écrivain. - Marc Weitzmann : écrivain - Olivier Sebban : écrivain, auteur de 'Le Jour de votre nom' (Seuil).
Bibliographie : - "Faulkner : le roman de la détresse", Presses Universitaires de Rennes, 2003. - "Jours de Faulkner", MEET, Saint-Nazaire (Loire-Atlantique), Collection Les bilingues, 2008. - "L'idiotie dans l'oeuvre de Faulkner", Presses de la Sorbonne Nouvelle, 2009. - "William Faulkner : une vie en romans", Aden, 2007 .
+ Lire la suite
autres livres classés : mississippiVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





Quiz Voir plus

Les titres des œuvres de William Faulkner

Quel est le titre correct ?

Le Bruit et l'Odeur
Le Bruit et la Peur
Le Bruit et la Fureur
Le Bruit et la Clameur

12 questions
87 lecteurs ont répondu
Thème : William FaulknerCréer un quiz sur ce livre