AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 9791028110734
Éditeur : Bragelonne (20/02/2019)

Note moyenne : 4.67/5 (sur 3 notes)
Résumé :
1895. Napoléon IV règne sur l’Europe tandis qu’à l’est, l’Empire russe tisse sa toile de conspirateurs et d’intrigues. Pour sauver la France impériale, un trio œuvre dans l’ombre : la mystérieuse comtesse de Cagliostro, au charme aussi dangereux que ses connaissances scientifiques, le brutal frère Vacher, tueur dénué de remords, et le Valet, un androïde espion capable de s’approprier souvenirs et visages d’autrui, mais dont la mémoire a été trafiquée. De Venise aux ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
Explographe
  20 mars 2019
Nous sommes en 1895 et les Bonaparte règnent toujours sur l'Europe ainsi qu'une bonne partie du monde. Napoléon IV est aux commandes et voit son empire menacé par son homologue russe. En effet, le conseiller du Tsar, une intelligence artificielle nommée Savitch, domine le QI game, comme disent les jeunes, et passera bientôt à l'attaque.
Un trio de choc tente d'éviter la chute de la France : la comtesse de Cagliostro, une espionne aux connaissances scientifiques prodigieuses, le frère Vacher, un assassin professionnel complètement taré, et le Valet, un androïde capable de prendre les visages ainsi que les souvenirs de ses victimes.
Ouais, cocorico ! La meilleure bande de psychopathes est « made in France ». Label AOC, mon gars !
L'empire électrique était un recueil de nouvelles dans le même univers. J'attendais enfin un vrai roman, et je n'ai pas été déçu.
J'ai appris à lire avec vingt-mille lieux sous les mers et Tintin. Autant te dire que le roman d'aventures c'est mon truc.
Et de l'aventure, il y en a des tonnes dans « L'homme électrique ». de Venise en Mongolie en passant par la Transylvanie, on voit du paysage. Les références littéraires se succèdent avec en tête de cortège le célèbre courrier du tsar, Michel Strogoff.
Les personnages sont hauts en couleur et collent parfaitement à l'ambiance.
J'ai particulièrement apprécié le Valet, protagoniste principal de ce récit, même si son côté chevalier blanc m'a parfois agacé. Il ressort de ce personnage mécanique une humanité presque hors de portée. Je pense que c'était là le but de l'auteur et ça m'a fait sourire ; l'idéal humaniste uniquement accessible à une machine.
Pourtant, ce qu'il est, ce pour quoi il a été conçu par l'homme est une horreur. Il détruit pour accaparer ce qui fait les hommes : leur visage, leurs souvenirs, leur caractère. Ce personnage de contraste m'a fasciné malgré ses défauts et son côté « victime ». Son instabilité émotionnelle s'explique, mais j'aurais aimé qu'elle apparaisse moins évidente.
Le style de l'auteur est fluide et agréable à lire. J'ai senti une forte inspiration de Jules Verne, malheureusement dans les qualités comme dans les défauts. Certains passages plus pompeux que nécessaire tournent presque à la caricature.
Côté scénario, on reste avec quelque chose de solide, sans vraiment arriver à surprendre complètement. L'auteur joue beaucoup sur « le coup de la dernière chance », ce qui entraine un rythme très bon. Cependant, je trouve qu'il en abuse quelque peu. Par exemple, lorsque le héros passe à un cheveu de la mort dix fois dans un chapitre.
Pour conclure, l'homme électrique est un super roman d'aventures bourré d'action dans un univers stylé. Il a ses défauts, mais j'ai vraiment passé un bon moment de lecture. Il y a un je ne sais quoi qui m'a fait rêver comme quand j'étais enfant et pour cela, je ne peux que le recommander. Les amateurs du genre en trouveront leur compte, de même que les aventuriers en quête de sensations fortes !
Lien : https://les-chroniques-d-aen..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Xapur
  18 mars 2019
Il y a quasiment deux ans jour pour jour, je vous parlais de L'Empire Electrique, un recueil de nouvelles où Victor Fleury inventait des histoires se situant dans un cadre uchronique (l'empire napoléonien ayant perduré) et technologique (où l'électricité remplaçait la vapeur et permettait de folles inventions). D'où le terme de voltapunk, en clin d'oeil au célèbre steampunk. Cette fois, l'auteur nous offre un roman qui nous fait visiter une bonne partie de l'Europe (Venise, les Carpathes, la Russie, la capitale lyonnaise et jusqu'en Mongolie !) sur les traces d'un héros très particulier, l'Homme Electrique.
Celui-ci est un androïde utilisé par le sinistre Larsan, ministre de la Sécurité de l'Empire, qui lui confie les pires missions. Accompagné de la comtesse de Cagliostro, scientifique dépravée, et de Vacher, le gros bras chargé des basses besognes, le Valet (car tel est le nom qui lui a été donné) infiltre les adversaires à l'Empire et aide à les supprimer.
Il faut dire que ses capacités aident beaucoup, puisqu'il peut modifier son corps, revêtir le visage arraché à ses ennemis, moduler sa voix ou encore intégrer leur mémoire, telle un programme qu'on lui charge. Bien sûr, la machine va dérailler et nous allons découvrir ses origines, tandis qu'il se débat avec les souvenirs récalcitrants d'hôtes mémoriels bien encombrants.
Victor Fleury livre ici un vibrant hommage aux auteurs de roman d'aventure, d'action et de fantastique qu'il cite en postface, tels Jules Vernes, Gaston Leroux, Bram Stoker ou Maurice Leblanc. On y croisera Arsène Lupin, une petite Sophie, un sinistre comte, Michel Strogoff et bien sûr de nombreuses machines voltaïques. Et le roman, bien équilibré, intègre ces nombreuses références et clins d'oeil de façon harmonieuse, dans un rythme soutenu qui maintient le lecteur en haleine. Action, rebondissements, trahisons, personnages torturés ou machiavéliques mais aussi pleins de remords, surprises, guerre et combats sont au rendez-vous de ce récit agréable et très réussi, qui prolonge et complète le précédent recueil tout en étant parfaitement indépendant.
Lien : https://bibliosff.wordpress...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Julien-Khimaira
  07 mars 2019
Ce formidable roman fait suite à L'Empire électrique, recueil de nouvelles paru voilà deux ans, dans lesquelles Victor Fleury a posé les bases de son univers romanesque « voltapunk », un dix-neuvième siècle uchronique captivant où l'électricité est reine et dans lequel se croisent, voire s'affrontent, des figures historiques ou littéraires bien connues, empruntées à une pléiade d'auteurs. Un premier essai largement transformé, salué par la critique, mais dont la lecture n'est toutefois pas indispensable pour suivre le fil de ce nouveau récit. L'écriture fine et précise pose vite les jalons de cette étonnante techno-France bonapartiste, et on n'est jamais perdu malgré une intrigue non linéaire, aux nombreux flashbacks, et une succession de faits d'espionnage où les personnages, des plus retors, avancent leurs pions en dissimulant leur véritable visage.
L'intégralité de ma chronique sur Khimaira !
Lien : http://www.khimairaworld.com..
Commenter  J’apprécie          00

critiques presse (1)
Elbakin.net   18 mars 2019
Fidèle à la grande tradition de la fantasy, dans laquelle il est presque impossible de créer de toutes pièces un univers secondaire destiné à un seul tome pour ne plus jamais y remettre les pieds ensuite, Victor Fleury dépoussière en ce début d’année 2019 son Empire napoléonien voltapunk pour nous offrir une « suite » à L’Empire électrique, sorti en il y a deux ans [...] Ceci étant, même si la surprise n’est plus vraiment au rendez-vous, L’Homme électrique se lit malgré tout d’une traite – un peu comme les plus grands Jules Verne, dont l’influence déteint clairement à toutes les pages.
Lire la critique sur le site : Elbakin.net
Videos de Victor Fleury (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Victor Fleury
Dans le cadre du Mois de l'Imaginaire nous avons reçu les éditions Bragelonne - Stéphane Marsan, Victor Fleury et Pierre Pevel étaient les invités. Rencontre animée par Xavier Dollo.
autres livres classés : uchronieVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Les plus grands classiques de la science-fiction

Qui a écrit 1984

George Orwell
Aldous Huxley
H.G. Wells
Pierre Boulle

10 questions
2649 lecteurs ont répondu
Thèmes : science-fictionCréer un quiz sur ce livre